mardi 18 juin 2024

Dossier CADEAUX de NOËL 2023 : notre sélection cadeaux (cd, livres, dvd…)

A lire aussi

Dossier cadeaux de NOËL 2023: quels sont les meilleurs cadeaux à offrir et à partager ? Quels cd, dvd, livres édités pendant l’année 2023 et plus récemment sont-ils absolument à placer sous le sapin pour en transmettre les bienfaits ? La Rédaction de classiquenews vous dévoile sa sélection cd dvd livres de Noël 2023 pour des instants hautement musicaux… Et là encore, notre label “CLIC” de CLASSIQUENEWS distingue l’exceptionnel parmi la multitude d’éditions… Consultez ce dossier régulièrement d’ici les fêtes de fin d’année 2023 et jusqu’à janvier 2024 (donc aussi pour le Nouvel An 2024) car il n’est jamais trop tard pour offrir l’exceptionnel. Nous actualisons notre sélection au fur et à mesure des titres reçus et distingués.

 

Pour lire chaque présentation et critique de chaque titre, cliquez sur le visuel concerné

 

 

 

Pour découvrir nos CLICS de CLASSIQUENEWS,  soit d’autres idées de cadeaux pour les fêtes de fin d’année 2023, cliquez sur le visuel ci dessus…

 

 

 

 

 

 

 

 

VOIX SUBLIMES

 

 

 

Éternelle Jessye

 

Jessye Norman : « the complete studio recitals » (42 cd + 3 dvd Decca). La somme est un événement discographique : tous les enregistrements en studio, au format récital réalisés par Decca, Philips, DG Deutsche Grammophon sont ici réunis, témoignant de la soprano la plus bouleversante qui fut, dans la seconde moitié du XX : l’éblouissante Jessye Norman (morte en septembre 2019). L’intégrité stylistique, le souffle infini, la beauté du timbre, la diseuse autant que la flamboyante torche lyrique, toujours soucieuse d’élégance et d’articulation (son français est l’un des plus enivrant qui soit) : toutes les jackets originales y sont reééditées, comprenant ainsi récitals de mélodies, et lieder, lieder avec orchestre (dont évidemment les Quatre derniers de Richard Strauss sous la baguette de Kurt Masur), sans omettre airs sacrés (à Notre-Dame) et negro spirituals… sans omettre des gravures devenues légendaires comme la scène de la mort d’Isolde (Liebestod de Wagner sous la direction de Karajan, les Gurrelieder de Schönberg avec Seiji Ozawa…). Ses Mahler, ses Poulenc dont les Chemins de l’amour, ses Brahms, sans écarter ses lieder de Schubert éclairent un travail spécifique que la longueur de la voix et l’éloquence du chant, sa justesse dramatique et psychologique… Le coffret enchaîne les perles et joyaux d’une voix inoubliable. Plus d’infos sur le site de l’éditeur DECCA : https://store.deccaclassics.com/products/complete-studio-recitals-decca-dg-philips?_pos=2&_sid=abc729dcc&_ss=r

 

 

 

 

 

 

Enregistrée à l’été 2021, cette nouvelle réalisation de la soprano lettone Marina Rebeka convainc par l’ampleur, l’assurance et l’agilité de l’instrument, ce dans des emplois qui nécessitent autant de finesse que d’intensité, ce sur toute la tessiture, des aigus étincelants aux graves lugubres, incantatoires. CLIC de CLASSIQUENEWS

 

 

 

 

Madrigaux enchantés

CD coffret événement, annonce. Claudio Monteverdi (1567 – 1643) : Intégrale des Madrigaux (Livres I, II, III, IV, V, VI, VII, VIII, Venise 1587… Concerto Italiano. Rinaldo Alessandrini, direction (11 cd Naïve) – Depuis le début des années 1990, Rinaldo Alessandrini et son ensemble Concerto Italiano se sont voués au cycle entier des madrigaux de Monteverdi ; leur quête admirable s’est ainsi déroulée depuis 30 ans (1993 – 2023) ; ils en restituent le cheminement progressif, l’évolution de l’écriture à travers un style de plus en plus individuel et psychologique, de mieux en mieux caractérisé ; les 11 cd réunis dans ce coffret événement posent les jalons de cette odyssée discographique devenue légendaire. En plus des Livres déjà édités et à juste titre récompensés, le coffret Naïve ajoute les plus récents, Livres I et VIII

LIRE aussi notre critique développée du coffret « Tutti i madrigal » / Monteverdi / Concerto Italiano / Rinaldo Alessandrini (11 cd Naïve) : https://www.classiquenews.com/critique-cd-evenement-claudio-monteverdi-integrale-des-madrigaux-concerto-italiano-rinaldo-alesandrini-1-cd-naive/

 

 

 

BRUCKNER RÉINVENTÉ

CD coffret événement. BRUCKNER : 11 symphonies (Wiener Philharmoniker, Christian Thielemann (Sony classical) – Le chef tout en insufflant l’esprit solennel voire majestueux, rétablit dans la transparence et la fluidité, l’unité et la cohésion souterraine entre les mouvements, et dans les mouvements même, l’alternance des tutti fracassants et des pauses intimistes. Le travail sur la sonorité regorge de trouvailles délectables cultivées dans la légèreté et la pulsion : en découle ce Bruckner souvent éruptif et volcanique mais jamais épais ni plombé

CD coffret événement. BRUCKNER : 11 symphonies (Wiener Philharmoniker, Christian Thielemann / Sony classical)

 

 

 

 

 

Chopin fraternel & onirique

CRITIQUE CD événement. CHOPIN / Sonate n°3, 24 Préludes par Jean-Nicolas DIATKINE (1 cd Solo Musica) – La Sonate n°3 (1844) est de la plus belle eau, jaillissante, éperdue, et tout autant ancrée dans le souvenir et la mémoire vive et intacte, auxquels le jeu souple, ciselé, orfévré de Jean-Nicolas Diatkine apporte un souffle toujours voluptueusement souterrain. Tout semble se déployer dans les plis et replis de la pudeur ; le pianiste dose et mesure chaque accent ;

 

 

Joyaux du romantisme symphonique

CD événement. Aux étoiles : Franck, Holmès, Bonis, Duparc, Chausson, Bruneau, Lili B… (Orchestre National de Lyon / Nikolaj Szeps-Znaider (2 cd Palazzetto Bru-Zane) – Le double coffret s’inscrit parmi les meilleures réalisations du Palazzetto Bru Zane, offrant , aux côtés de sa déjà somptueuse collection lyrique « Opéra français », une autre collection dédiée aux vertiges symphoniques – le coffret de cet automne 2023 répond à toutes les attentes en particulier sur le plan du répertoire symphonique ; il regroupe plusieurs joyaux symphoniques du plein romantisme français…

 

CRITIQUE CD événement. Poétesses Symphoniques. Betsy Jolas, Bonis, Boulanger, Holmès. Orchestre National de Metz Grand Est. David Reiland, direction (1 cd La Dolce Volta) – Aucun doute que le programme de ce disque fera date. Il fait exploser les aprioris tenaces qui ont voulu que seul l’essor symphonique était affaire d’hommes. Rien de tel en vérité à l’écoute de ce parcours étonnant qui dévoile l’ampleur de tempéraments taillés pour la grande forge orchestrale. Dans l’ombre de Franck ou de Wagner, ces talents trop longtemps oubliés, s’imposent réellement en pleine lumière. L’Orchestre National de Metz Grand Est se montre à la hauteur des défis de cette explorationqui a valeur de révélation : aux côtés des 3 compositrices de la fin XIXè (Augusta Holmès, Mel Bonis) et du début XXè (Lili Boulanger), Betsy Jolas dans la courte Suite « estivale « Little Summer Suite » ici enregistrée en première mondiale, affirme elle aussi un retour réussi au symphonique.

 

 

coffrets miraculeux

Coffret DECCA : Solti EUROPE – the orchestral recordings (44 cd + 2 dvd) – Decca nous régale en rééditant dans un coffret de prestige l’intégrale des concerts enregistrés par Sir Georg Solti, comme pianiste et (surtout) à la tête des orchestres d’Europe : la somme ainsi restituée témoigne des premiers enregistrements du Solti pianiste (accompagnant le violoniste Georg Kulenkampff dans Brahms, Mozart et La « Kreutzer » de Beethoven) ; c’est un tour européen qui met en avant toujours, la direction vive, affûtée, d’un génie de la baguette : Symphonies 2 et 5 de Tchaikovsky avec l’Orchestre de Paris ; 3 réalisations avec le Berliner Phil dont une impressionnante et très engagée Missa Solemnis de Beethoven ; même accomplissement avec le Concertgebouw d’Amsterdam (Symphonie 4 de Mahler en 1961, puis 30 ans plus tard, la 5è de Chosta) ; incontournable également les enregistrements avec le Philharmonique de Vienne (dans la Sofiensaal) pour le Requiem de Verdi (1967, l’ultime enregistrement du producteur John Culshaw dont c’était alors le dernier enregistrement studio pour Decca), le Sacre du Printemps et la 5è de Chosta… Le dernier enregistrement de Solti qui balise et conclut le coffret est la 5è de Mahler avec la Tonhalle de Zurich, ultime témoignage avant sa mort, et vibrant document sonore qui frappe par son acuité introspective. Incontournable. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES

 

CRITIQUE livre événement. Grégoire Alaya : Rossini à la lettre [éditions Premières Loges] – Plus historien que musicologue, l’auteur brosse le portrait d’un Rossini plus vrai que sa légende ; en archéologue documentaliste, il révèle le Rossini authentique : un grand sensuel soucieux des timbres vocaux autant qu’instrumentaux. L’intelligence et la pertinence du Rossini orchestrateur est l’une de voies enthousiasmantes de cette étude qui s’avère être la référence récente la plus complète dédiée à l’auteur du Barbier de Séville et de Guillaume Tell.

 

 

CRITIQUE LIVRE événement. Francis Poulenc, Jean-Philippe BIOJOUT : Emmanuel Chabrier (Bleu Nuit éditeur) – On connaissait l’engagement de Liszt pour Wagner, de D’Indy pour Franck… L’admiration que porte Poulenc dans ce texte de 1961 pour Emmanuel Chabrier (1841-1894) est tout autant éloquente, réparant un nombre important de préjugés et fausses idées sur l’auteur de l’Étoile… L’éditeur Jean-Philippe Biojout apporte la valeur de ce qui manquait dans le texte originel : la présentation richement argumentée des oeuvres maîtresses du catalogue,…

 

 

LIVRE événement, annonce. Patricia Boccadoro : RUDOLF NUREYEV, as I remember him (éditionsThe Book Guild, UK) – édition en ANGLAIS – en attendant l’édition française de ce texte incontournable… Après une première rencontre peu orthodoxe à Londres en 1964, Patricia Boccadoro a fait la connaissance de Rudolf Noureev à titre personnel après avoir déménagé à Paris dans les années 1970. Dans ce livre facétieux et instructif, l’auteure raconte « son » Noureev tel qu’elle l’a connu … témoignage et hommage, le livre évoque avec une sensibilité rare le génie de celui qui a révolutionné la danse au XXe. Incontournable.

 

 

CRITIQUE LIVRE événement. RICHARD WAGNER : Le Carnet Brun – Journal intime (1865 – 1882) – Gallimard – Pour transformer le monde grâce à l’art, à quoi donc pensait l’apôtre Wagner ? Quels sujets l’occupaient particulièrement ? De 1865 à 1882, Richard Wagner (1813 – 1882) écrit ses impressions sur quantité de sujets liés à son quotidien. La période est d’autant plus riche qu’elle correspond à la maturité, de la création de Tristan en 1865 à Parsifal en 1882, année de sa mort…

 

 

 

 

 

 

BD choc pour le centenaire CALLAS

 

 

BD événement. Maria Callas Pier Paolo Pasolini : UN AMOUR IMPOSSIBLE (éditions Dupuis) – 1969, point de rupture pour Pier Paolo Pasolini et Maria Callas…. année non pas érotique mais… onirique. Scintille alors le rêve d’une rencontre imaginaire : à Rome, les deux artistes : elle cantatrice abandonnée par le milliardaire Onasis, lui réalisateur qui la filme pour son long métrage Médée, se retrouvent à Rome. Deux âmes solitaires, qui ont vécu l’abandon, dialoguent, s’aimantent le temps d’une nuit d’ivresse inconnue… La BD célèbre avec justesse et fantaisie le centenaire de Marias Callas en décembre 2023.

 

 

 

 

CRITIQUE, livre événement. Éric Lebrun : Gabriel Fauré [Bleu Nuit éditeur] collection Horizons n°101  –  Pour son CENTENAIRE en 2024, Fauré méritait bien un ouvrage récent qui a toutes les qualités d’une référence. Élève studieux et charmant de Saint Saëns, Fauré est très vite adopté par les personnalités artistiques influentes du Paris d’alors, – comme Pauline Viardot, le couple de Camille et Marie Clerc, … sans omettre la confidente et l’amie, Winona Singer, pas encore comtesse de Polignac mais mélomane et protectrice qui sera d’une fidélité à toute épreuve [Fauré en pinçait pour elle]… Paraît aussi Robert de Montesquiou, cousin des Greffulhe, lequel devient son mentor en littérature… personnalité …

 

 

 

CRITIQUE LIVRE événement . Thierry Santurenne : Orphée aux enfers libéraux (Fayard)  – Disparu en septembre dernier, l’auteur Thierry Santurenne(agrégé de lettres, chercheur associé au Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt de l’Université de Paris-Créteil, et grand amateur d’art lyrique) démontre outre sa grande connaissance du répertorie lyrique surtout « vingtièmiste », un regard dont l’exigence critique et le sens de l’analyse manifestent en réalité une tendresse admirative pour le genre opératique.
Le titre de l’ouvrage éclaire assez l’angle du questionnement : Orphée (personnage emblématique de l’opéra car il incarne la puissance de la musique quand elle sert la poésie) rencontre les arts libéraux pour de très féconds dialogues.
L’opéra présenterait ainsi deux qualités remarquables (qui fonde toujours sa surprenante pérennité) : fruit d’une intelligence collective interdisciplinaire, il est le meilleur représentant qu’une harmonie humaine est possible…

 

 

Dossier sélection des coups de cœur de la Rédaction coordonné par Lucas Irom, Hugo Papbst, Camille de Joyeuse.
- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

STREAMING OPERA. BRITTEN : Albert Herring, 21 juin 2024, 19h (depuis Opera North, Leeds, Grande Bretagne)

Les habitants de Loxford entendent comme chaque printemps élire leur « Reine de mai », personnification du printemps et...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img