CRITIQUE LIVRE événement . Thierry Santurenne : Orphée aux enfers libéraux (Fayard)

A ne pas rater

Disparu en septembre dernier, l’auteur Thierry Santurenne (agrégé de lettres, chercheur associé au Laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt de l’Université de Paris-Créteil, et grand amateur d’art lyrique) démontre outre sa grande connaissance du répertorie lyrique surtout « vingtièmiste », un regard dont l’exigence critique et le sens de l’analyse manifestent en réalité une tendresse admirative pour le genre opératique.
Le titre de l’ouvrage éclaire assez l’angle du questionnement : Orphée (personnage emblématique de l’opéra car il incarne la puissance de la musique quand elle sert la poésie) rencontre les arts libéraux pour de très féconds dialogues.
L’opéra présenterait ainsi deux qualités remarquables (qui fonde toujours sa surprenante pérennité) : fruit d’une intelligence collective interdisciplinaire, il est le meilleur représentant qu’une harmonie humaine est possible (où chaque individualité spécialisée participe à la cohésion du spectacle total) ; comme la poésie et la littérature, le théâtre ou la peinture, l’opéra, « miroir du monde », « caisse de résonance », … exprime comme un sismographe les vibrations de la société, anticipe et préfigure même les évolutions de l’actualité.

A peu près tous les grands ouvrages du XXème sont ainsi analysés à l’aulne des thématiques politiques, sociétales, psychologiques voire psychanalytiques. La trajectoire des personnages principaux, leur traitement au sein du livret, leur expression musicale faisant sens et témoignant une connexion significative soit avec le sujet même de l’ouvrage (ou l’époque dans laquelle il se passe), soit avec la période où la partition a été composée. Le fait mérite d’être souligné d’autant plus à une époque où le cinéma et la dictature des images ne sont pas aussi présents et élaborés qu’ils le sont aujourd’hui.

Ainsi les totems de nos sociétés et les sujets moteurs de la psyché humaine sont identifiés, structurant le texte par chapitres : pouvoir, argent, religion, conscience écologique, . entre autres sont abordés, preuves éloquentes que l’opéra est loin d’être ce divertissement élitiste que certains veulent imposer ; il est a contrario un révélateur qui annonce et commente notre actualité la plus brûlante. Ainsi se dévoilent les ouvrages sous de nouveaux éclairages : Le Chevalier à la Rose de 1911 (« valses au bord des tranchées ») ou The Rake’s progress de 1951 (sous le regard de Satan ») comme Death in Venice (1973) manifestent le passage de l’ancien au nouveau monde ; tandis que Madama Butterfly (Puccini, 1904), Wozzeck (Berg, 1925), De la maison des morts (Janacek, 1930) comme Le Nain, Lulu et Vanessa, puis The Telephone (Menotti, 1946) et La voix humaine (Poulenc, 1959) expriment la sécheresse (tragique) de l’individu contemporain. Les problématiques de couple sont évoquées à travers l’action des Mamelles de Tirésias, Billy Budd et Dialogues des Carmélites ; le pouvoir abordé dans l’analyse du Coq d’or, Gloriana, Nixon in China, Tosca et Le Consul… ; le culte de l’argent à travers Grandeur et Décadence de la ville de Mahagony, Le joueur, La fille du Far West… ; la religion et la spiritualité à travers Porgy and Bess, La Passion grecque, Die tote Stadt, The Medium, Le roi Roger et Saint-François d’Assise… Tandis que le futur et les fantasmes comme les peurs qu’il suscite, sont évoqué dans le chapitre VIII « Vers un autre monde ? » où sont décortiqués avec la même pertinence : La petite renarde rusée (« l’écologie sereine »), L’Affaire Makropoulos, Aniara et Le Grand Macabre…
La finesse et la pertinence comme la diversité des points de vue, le développement argumenté qui en découle, convainquent. Chaque lecteur, connaisseur ou néophyte amateur d’opéra puisera un immense bénéfice à cette lecture à la fois originale et rafraîchissante.

 

 

 

_______________________________
CRITIQUE Livre événement. Thierry Santurenne : Orphée aux enfers libéraux / CLIC de CLASSIQUENEWS hiver 2023 – Nombre de pages : 416 – Format : 153mm x 235mm – Prix du format papier : 30€ – Fayard – Plus d’infos sur le site de l’éditeur : https://www.fayard.fr/livre/orphee-aux-enfers-liberaux-9782213726175/

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ORCHESTRE NATIONAL DES PAYS DE LA LOIRE / ONPL. Nouvelle Saison 2024 – 2025 : « L’Eau » ! Carmina Burana de Carl Orff, Festival Beethoven,...

La Nouvelle Saison 2024 - 2025 poursuit l’élan en générosité et en excellence porté, stimulé par le directeur musical...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img