samedi, septembre 23, 2023

PARIS, La Scala. SEHNSUCHT : lieder de Schubert à la guitare. MC Kiehr / P Márquez (le 13 sept 2023)

A lire aussi

Et oui, Schubert possédait bien une guitare ; il en jouait même souvent et l’a associée étroitement à la réalisation de ses lieder. Le nouveau cd de Marie Christina Kiehr et Pablo Márquez, édité par le label Fusion Fugitive, intitulé Sehnsucht (Nostalgie, titre d’un lied d’après le poème de Schiller) lève le voile sur les lieder de Schubert…

 

Le programme défendu est donc tout à fait légitime. Et historiquement indiscutable. Le cycle de pièces choisies démêle précisément les vraies relation de Schubert avec la guitare. S’il est avéré qu’il en possédait une, quelle était son usage ? En avait-il recours pour composer quand il n’avait pas accès au piano ? Schubert jouait certainement sa guitare très souvent et des lieder en conservent la trace comme les alternances entre basses et accords (Sehnsucht, Der Wanderer).

 

 

 

SCHUBERT historique : les lieder avec guitare

 

Marie Christina Kiehr (soprano) et Pablo Márquez (guitare)© Kevin Seddiki

 

La pratique de la guitare est assez répandue à Vienne au début du XIXè pour que le célèbre Erlkönig paru en 1821, propose comme toute édition de lieder, une version pour guitare alternative au piano. Dans le cas du célèbre Der Wanderer (D.489), la version pour guitare parut avant même celle pour piano (!). En réalité le corpus des lieder directement liés à la guitare dépasse les 70 ; dont ceux musicalisés pour la guitare proprement dite par un proche de Schubert, et lui-même guitariste, Franz von Schlechta (Der Pilgrim, Der Alpenjäger, Sehnsucht, Nachtstück, lesquels figurent dans le programme). Figurent aussi parmi les lieder arrangés pour guitare, Wehmut et Der Zwerg, totalement réussis dans leur transfert à la guitare.

Outre le travail d’inventaire et d’identification des lieder historiquement « arrangés pour la guitare », c’est aussi une toute autre approche sonore et acoustique du lied schubertien qui est ainsi ressuscitée. La pratique est avérée, familière du vivant de Schubert : grâce à l’instrument historique de Johann Anton Stauffer, joué ici par Pablo Márquez, la réalisation finale est proche du pianoforte ; et le son de la guitare romantique « correspond parfaitement à la nature de ces lieder. La guitare était, pour ainsi dire, le pendant mobile du fortepiano, et à cet égard elle tenait un rôle très important dans la divulgation des nouvelles mélodies qui venaient d’être imprimées. Comme l’iconographie le montre, la guitare était toujours présente dans les fréquentes flâneries de Schubert et de ses amis dans la campagne environnante de Vienne », précise Pablo Márquez.

 

_______________________________

PARIS, La Piccola Scala
La Scala Paris
13 septembre 2023, 20h
SCHUBERT – SEHNSUCHT : lieder avec guitare
Concert du programme du nouveau cd Sehnsucht
par Marie Christina Kiehr (soprano) et Pablo Márquez (guitare)

 

Réservez vos places directement sur le site de La Scala Paris :
https://lascala-paris.fr/programmation/sehnsucht-de-schubert/

 

 

 

 

SCHUBERT et LA GUITARE ROMANTIQUE A VIENNE

Le concert évoque la forte tradition de mélodies accompagnées à la guitare à Vienne au début du XIXe siècle, avec Franz Schubert comme figure centrale et en employant une guitare d’époque construite par l’éminent luthier Anton Stauffer. Après inventaire des sources avérées, 71 lieder de Schubert sont directement liés à la guitare. Un trésor jusqu’ici négligé que l’on (re)découvre enfin dans les conditions historiques les plus respectueuses de l’époque de Schubert. La Sehnsucht c’est la nostalgie, l’errance ineffable qui se détache des mélodies / lieder de Franz Schubert : appel, traces d’un monde à jamais perdu mais que la musique convoque toujours comme un idéal à la fois proche et familier,… mystérieux, énigmatique.

Concert de sortie de l’album / CD Sensucht à paraître sur le label Vision Fugitive (couverture ci dessus). Photos des artistes : Marie Christina Khier et Pablo Márquez © Kevin Seddiki

Programme du concert
Franz Schubert (1797-1828)


Der Pilgrim, Op.37 n°1, D.794
Wehmuth, Op.22 n°2, D.772
Harfenspieler I, Op.12 n°1, D.478
Hänflings Liebeswerbung, Op.20 n°3, D.741
Meerestille, Op.3 n°2, D.216
Lied eines Schiffers an die Dioskuren, Op.65 n°1, D.360
Der Zwerg ,Op.22 n°1, D.771
Der Wanderer, Op.65 n°2, D.649
Nachtstück, Op.36 n°2, D.672
Die Sterne, Op.96 n°1, D.939
Suleika II, Op.31, D.717
Der Alpenjäger, Op.37 n°2, D.588
Sehnsucht, Op.39, D.636

https://lascala-paris.fr/programmation/sehnsucht-de-schubert/

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. Jonathan TETELMAN : The Great PUCCINI : airs d’opéras (Manon Lescaut, La Bohème,Tosca, Il Tabarro, Turandot, La Rondine… PKF – Prague...

Ardente, puissante, mais aussi finement cuivrée sans les maniérismes automatiques de certains de ses confrères (parmi les plus célèbres),...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img