Année Rameau 2014 : événements, concerts septembre-décembre 2014

Rameau_Joseph_Aved-Portrait_de_Jean-Philippe_Rameau_vers_1728Rameau 2014 : fin d’année en beauté. Edito (2/2). Meilleure fin d’année pour Rameau… Dans notre édito précédent (Rameau 2014 : année miraculeuse ? 1/2), nous regrettions qu’aucune tragédie lyrique de Rameau ne soit à l’affiche du premier semestre de son année anniversaire (250 ans de sa mort le 12 septembre dernier : lire notre dépêche “bon anniversaire Monsieur Rameau”). Il aura fallu fort heureusement attendre la fin de cet été pour constater à la rentrée, pas moins de 2 nouvelles productions de Castor et Pollux. L’opéra de l’amour fraternel qui voit la loyauté des deux jumeaux Dioscures, couronnés par Jupiter et immortalisés par le dieu enfin juste… Dijon et Lille proposent chacun un nouveau regard sur les Dioscures si loyaux l’un à l’autre (Opéra de Dijon : 26 septembre au 4 octobre 2014 sous la direction d’Emmanuelle Haïm ; puis Paris, TCE : 13-21 octobre 2014 par Hervé Niquet). Enfin une occasion de mesurer l’éclat d’une écriture réformatrice et expérimentale qui reste méconnue du grand public.

Versailles enchantéEn octobre et novembre 2014, – temps forts de l’année Rameau qui s’achève, le Château de Versailles, un lieu qui accueillit et favorisa la gloire de notre cher compositeur, n’est pas en reste : pas moins de 6 événements Rameau, investissant les différents lieux de représentation dans le Château : chapelle royale, galerie des glaces, opéra royal… à défaut de compter avec les grands raméliens historiques (Gardiner, McGegan…), ouf, l’indépassable Christie est présent, promesse d’un Rameau épique et tendre à la fois, ce sont surtout les tenants de la nouvelle génération raciste qui prennent à Versailles la direction des plaisirs annoncés :

Dimanche 5 octobre, 16h : Rameau Les Boréades, M. Minkowski

Mardi 7 octobre, 20h : Rameau – Mondonville Grands Motets, William Christie : mise en regard du style flamboyant épique des Grands Motets abordés dans sa jeunesse par Rameau,auquel Mondonville, à l’inspiration tout autant dramatique et ambitieuse… apporte un prolongement saisissant. Il faut bien toute la maestrià des Arts Florissants sous la direction de son chef fondateur pour relever les défis d’un répertoire qu’il a exhumé…

Samedi 11 octobre, 20h : Rameau Requiem sur Castor & Pollux, P. Cohen-Akenine

Mardi 14 octobre, 20h : Rameau Le Temple de la Gloire, G. Van Waas

Mardi 18 novembre, 20h : Rameau Zaïs, C. Rousset

Samedi 22 novembre, 21h : Gala Rameau, H.Niquet. Galerie des Glaces : La Princese de Navarre, Castor et Pollux (Suites). Grand Motet: In Convertendo…

Voir les infos et modalités sur le site de Château de Versailles Spectacles

 

 

 

Les Arts Florissants, détenteurs grâce à leur chef William Christie de la poésie raméllienne occupent aussi le devant de l’affiche avec deux programmes Rameau en tournée au dernier quadrimestre 2014 :

Christie William portrait 290Magie dansante des actes de ballets : La Naissance d’Osiris et Daphnis et Eglé, réunis en un spectacle étonnamment unifié et cohérent (comme à l’époque où grâce au seul feu organique de l amausique unificatrice, ont donnait des ballets écrits séparémment) sous le titre fidèle à la cohérence expérimentale d’un Rameau, « maître à danser » … De fait, “Rameau maître à danser”... c’est le titre précis de ce nouveau spectacle façonné par les Arts Florissants. William Christie pour l’année Rameau 2014 nous offre deux ballets à redécouvrir (tous deux représentés à Fontenaibleau) dont un ballet peu connu créé pour la naissance du Dauphin, futur Louis XVI, le 12 octobre 1754. Avant la vogue Retour d’Egypte à venir, Rameau aborde l’exotisme de l’Antiquité égyptienne en célébrant la naissance d’un dieu, Osiris.  Dieu majeur du panthéon nilotique qui incarne, thème central de la ferveur antique, la résurrection après la mort. C’est selon la vision de Rameau, toujours soucieux de représenter les mécanismes et phénomènes de la nature, une pastorale heureuse et réjouissante (commande royale oblige) où Jupiter descend des cintres, interrompt la danse des bergers, pour annoncer l’événement heureux : l’amour et les grâces s’associent aux mortels pour célébrer la naissance divine. Ni spectaculaire fracassant, ni apparitions fantastiques (quoique) mais la seule et miraculeuse activité de la danse ; ici règne sans partage essor chorégraphique (gigue, gavotte, sarabande, tambourins et menuets charmants) mais aussi incursion développée de la pantomime. En pleine Querelle des Bouffons, où les clans s’affrontent, les uns pour les Italiens, les autres pour la grande machine lyrique française, Rameau infléchit son style : il s’italianise (les deux ouvertures sont à l’italienne : vif-lent-vif). Lire notre compte rendu critique su spectacle Rameau, maître à danser (création en Caen en juin 2014). Prochaines dates de la tournée sous la direction de William Christie : 27 septembre (Mortagne au perche), puis 5 dates en novembre 2014 : Luxembourg (le 4), Moscou (les 6 et 7), Dijon (le 14), Londres (le 14), Paris, Cité de la musique, les 21 et 22 novembre.

 

 

 

Christie William portrait 290Puis ce sont aussi les Grands Motets signés Rameau et Mondonville, fleurons très applaudis dans les salles de concerts de toute la France au XVIIIème siècle et qui sont au disque le sujet d’un coffret thématique particulièrement révélateur du travail de Bill à l’endroit du Grand Motet français (Desmaret, Campra, Rameau, Mondonville) : Ainsi: William Christie, maître incontestable de la dramaturgie ramiste, alterne les motets de Rameau avec ceux de son successeur Mondonville dont il partage la qualité des mélodies et le sens de la caractérisation dramatique : Dominus Regnavit et In exigu Israel sont mis en regard avec deux motets de Rameau : Quam dilecta et In convertendo Dominus. Déjà abordés au concert et au disque (sublime réalisation), les motets de Mondonville permettent à Bill d’affiner encore son geste musical, dévoilant chez le Narbonnais, une théâtralité palpitante héritière des accomplissements de son aîné Rameau : solennité mais humanité, ferveur et raffinement, vivacité prodigieuse, construction harmonique audacieuse, articulation du verbe ciselée, mordante, agissante. Sans élèves directs, Rameau a su transmettre sa géniale créativité : Dauvergne comme Mondonville après lui savent perpétuer son style autant orchestrale, chorale que vocale…

Tournée Grands Motets de Rameau et de Mondonville
William Christie, direction
5 dates  en octobre 2014 :  Cité de la musique (2 octobre) – Ambronay (4 oct) – Versailles (7 octobre) – Poissy (10 octobre) – Royaumont (11 octobre)

Toutes les infos sur le site des Arts Florissants William Christie

 

Dernière production d’envergure : celle des Indes Galantes, portée défendue par Jérôme Corréas et ses Paladins : Châtenay Malabry, La Piscine (les 25 et 26 novembre 2014), Compiègne (Théâtre impérial, le 5 décembre), Reims (les 19 et 20 décembre).

Les Indes Galantes
Châtenay Malabry, La Piscine, les 25 et 26 novembre, 19h30
Jérôme Corréas

Les Indes Galantes
Compiègne, théâtre impérial, le 5 décembre, 19h30
Jérôme Corréas

Les Indes Galantes
Reims, les 19 et 20 décembre, 19h30
Jérôme Corréas

L'année Rameau 2014Le 2ème ouvrage lyrique de Rameau, après le choc esthétique que fut la tragédie Hippolyte et Arice appartient au genre hybride de l’opéra-ballet : l’intrigue unificatrice se concentre à travers les entrées successives aux climats distincts, sur l’amour et l’effusion amoureuse chez les peuples indiens (Indes Occidentales : Amérique et Indes orientales : Asie). A la suite de l’Europe Galante de Campra son prédécesseur, Rameau prolonge la lyre sensuelle française en un divertissement où l’esprit central de la danse rétablit la cohérence du cycle. Selon Cahusac, le librettiste de Rameau et son fidèle collaborateur, il s’agit d’inventer de nouvelles formes…. une action réformatrice et inventive à laquelle la génie inventif du Dijonais ne pouvait que souscrire… Un après sa création en 1735 (où l’œuvre suscite un triomphe jamais démenti), Rameau ajoute une quatrième entrée : celle des Sauvages dont l’action se déroule en Amérique. Le sentiment amoureux et l’exquise sensualité de l’écriture orchestrale n’empêchent pas les évocations spectaculaires comme l’irruption du volcan et le tremblement de terre (Incas)… preuve que pour Rameau, l’expression des passions humaines ne saurait se déployer sans le murmure et la présence de l’impressionnante nature. La partition voyage ainsi de Turquie au Pérou, puis de Perse en Amérique. Les points forts de la partition : le ballet des fleurs (3ème entrée) et l’acte des Sauvages (4ème entrée), véritable drame sombre et profond.
+ d’infos, voir tout l’agenda RAMEAU 2014 sur le site du CMBV dédié à l’année RAMEAU 2014

 

CD

discographie récente : 6 nouveaux titres parus en 2014 …

le-jardin-de-monsieur-rameau-cd-les-arts-florissants-rameau,-monteclair-grandval,-jardin-des-voix-2013Les Fêtes de l’Hymen et de l’Amour par Hervé Niquet
Requiem pour Mr Rameau par Skip Sempé
Les Indes Galantes par Hugo Reyne
Rameau : le grand théâtre de l’amour (Sabine Devielhe)
Dardanus, version 1744 par Pygmalion
Le jardin de monsieur : florilège d’airs lyriques du XVIIIè par le Jardin des Voix 2013, Les Arts Florissants et William Christie

 

CD de référence :

rameau_Castor_pollux_ChristieCastor et Pollux par William Christie (la référence inégalée au sein de la discographie ramélienne)
Pièces pour clavecin en concerts par Bruno Procopio
Rameau in Caracas : Ouvertures et ballets d’opéras par Bruno Procopio (Rameau sur les instruments modernes du Simon Bolivar Orchestra, mais avec un feu et une énergie à couper le souffle : cd événement, CLIC de classiquenews d’octobre 2013)

DOM BEDOS Rameau handel orgue PARATY visuel_cd_handelrameau_reelRameau & Handel : Concertos pour orgue, transcriptions pour orgue et orchestre des Pièces pour clavecin en concert. Zaïs, Benoît Babel, direction (1 cd Paraty). CLIC de classiquenews d’octobre 2014

 

 

Coffrets événements :

ERATO coffret Rameau 27 cdCoffret Rameau 2014 : The opera collection … 27 cd ERATO : coffret événement dévoilant 40 ans de l’interprétation ramélienne, dévoilant les grands bâtisseurs et les interprètes décisifs dont Paillard, McGegan, Gardiner, et surtout William Christie dont le coffret contient ses lectures de Hippolyte et Aricie, Zoroastre, Les Fêtes d’Hébé, La Guirlande, Zéphyre…

Livres

Lire Jean-Philippe Rameau, nouvelle biographie événement par Sylvie Bouissou (Fayard)

EXPOSITIONS

expo rameau versailles 2014Versailles. Exposition Rameau et son temps : 20 septembre 2014 > 3 janvier 2015: Harmonie et Lumières. La Ville de Versailles consacre au compositeur Jean Philippe Rameau, disparu il y a 250 ans (le 12 septembre 1764), une grande exposition organisée par la Bibliothèque municipale et présentée dans la Galerie de l’Hôtel des Affaires étrangères de Louis XV, siège de la bibliothèque depuis 1803. L’exposition (entrée libre) se déploie sur les cinq salons d’apparat de la Galerie. Il n’en faut pas moins pour évoquer l’univers sonore et visuel du plus grand génie musical du XVIIIème dont comme le rappelle l’affiche de l’exposition versaillaise, le déploiement spectaculaire et le raffinement comme la poésie atteignent un sommet sous le règne de Louis XV… et grâce au soutien de La Pompadour. Ballets, théâtre, passions et déflagrations guerrières jusqu’aux phénomènes naturels finement observés par un théoricien inouï (tremblements de terre, reflux et débordements de fleuve, tempêtes et orages… rien ne manque sur la scène de Monsieur Rameau : il a fait de l’opéra une machine enchanteresse soucieuse de sens comme maîtresse des sens… Les 5 salles ou salons de l’exposition offre des clés d’accès pour se familiariser avec un monde flamboyant et une carrière atypique… Le premier évoque la période parisienne de Rameau, son Traité d’harmonie, le salon de son protecteur, Alexandre Le Riche de La Pouplinière, tout en évoquant le contexte intellectuel et artistique intense, voire agité et polémiste de l’époque (idées des Lumières, débats théoriques, Querelle des Bouffons…). Les salles suivantes illustrent ses différents opéras, les lieux et les personnages qui les entourent : dessins et maquettes de décors, mises en scène, costumes, instruments de musique, tableaux, objets, livrets et partitions, documents originaux… En lire +

 

Comments are closed.