dimanche 3 mars 2024

LIVE STREAMING opéra. Teatro alla Scala de Milan : DON CARLO de Verdi / Anna Netrebko, Elina Garanca… 7 déc 2023 – REPLAY jusqu’en mai 2024

A lire aussi

 

Avec la soprano Anna Netrebko (dans le rôle de Élisabeth de Valois), l’opéra Don Carlo de Verdi ouvre la nouvelle saison lyrique de la prestigieuse maison milanaise, la Scala de Milan, sous la baguette de son directeur musical, Riccardo Chailly.

 

 

Alors que la guerre franco-espagnole fait rage, le mariage de l’infant Don Carlo avec Élisabeth de Valois qui doit sceller le traité de paix entre les deux pays, est annulé : c’est le père de l’Infant, Philippe II qui épousera Élisabeth. Mais les deux jeunes gens sont tombés amoureux l’un de l’autre : c’est le sujet de l’acte de Fontainebleau (non représenté à Milan). Ainsi l’amante devient belle-mère… Verdi suit la source Schillérienne : la sincérité de l’amour des deux jeunes princes est sacrifiée sur l’autel de la cause politique et religieuse.

 

 

Enjeux de pouvoir 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créé à l’Opéra de Paris en 1867, puis adapté pour La Scala dont il devint un incontournable, donc chanté en italien, – et sans l’acte préalable de Fontainebleau – l’ouvrage de Verdi, inspiré par la pièce de l’excellent Friedrich Schiller, mêle l’intime et le politique, le destin des amants broyés et la machine collective ; contraste cultivé dans le genre grand opéra français par Meyerbeer. Verdi accorde sa propre écriture aux contraintes du genre lyrique français. Après Macbeth en 2021, le compositeur italien ouvre à nouveau la saison lyrique de La Scala, qui débute chaque 7 décembre, jour de la Saint-Ambroise, patron de Milan. 

Arguments annoncés de cette production mise en scène par Lluís Pasqual, deux chanteuses d’exception ici affrontées : l’Eboli d’Elina Garanca et l’Elisabeth de la star russo-autrichienne, Anna Netrebko, familière de La Scala. En général les metteurs en scène de Don Carlo réussissent en trouvant un juste équilibre entre la noblesse austère de la Cour des Habsbourg à Madrid et la figure terrifiante de l’Inquisiteur qui soumet tous les grands, y compris le souverain Philippe lui-même. Aucun des protagonistes n’est heureux : Carlos et Elisabeth sont contraints, démunis ; Philippe II reste solitaire, inféodé à la puissance de l’Inquisiteur ; Schiller et son pessimisme noir, furieusement romantique et ténébreux est ainsi respecté par Verdi.

Avec le ténor Francesco Meli (Don Carlo) et le baryton Luca Salsi (Rodrigue, la voix des Lumières), déjà au casting de Macbeth, les basses Michele Pertusi (Philippe II) et Jongmin Park (le Grand inquisiteur) – Sous la baguette de Riccardo Chailly. Photo © Teatro alla Scala

 

 

_________________________________________

VOIR DON CARLO de VERDI depuis La Scala de Milan (décembre 2023) : https://www.arte.tv/fr/videos/116912-000-A/giuseppe-verdi-don-carlo/

EN REPLAY jusqu’au 7 mai 2024

 

 

Distribution

Jongmin Park (Il Grande Inquisitore)
Michele Pertusi (Filippo II)
Francesco Meli (Don Carlo)
Luca Salsi (Rodrigo)
Huanhong Li (Frère)
Anna Netrebko (Elisabetta de Valois )
Elīna Garanča (Princesse d’Eboli)
Elisa Verzier (Tebaldo)
Jinxu Xiahou (Conte de Lerma )
Rosalia Cid (Voix du ciel)

Orchestre et Choeur del Teatro alla Scala

Direction de chœur : Alberto Malazzi

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, concert. BERLIN, Philharmonie, le 2 mars 2024. BRUCKNER : Symphonie en fa mineur, dite « 00 », et Symphonie en ré mineur, dite « annulée ou...

L'année 2024 célèbre le 200e anniversaire de la naissance d'Anton Bruckner par deux raretés peu données au concert comme...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img