REQUIEM de MOZART par TEODOR CURRENTZIS

CURRENTZIS-TEODOR-chef-maestro-reusiem-mozart-concert-paris-classiquenews-cd-critique-classiquenewsPARIS, ChĂątelet. MOZART : Requiem, dim 27 oct 2019, 15h. T CURRENTZIS. Chef iconoclaste et iconique de la nouvelle gĂ©nĂ©ration des baroqueux audacieux, le grec Teodor Currentzis s’est imposĂ© par une radicalitĂ© artistique qui prolonge un Harnoncourt. Sa trilogie des opĂ©ras de Mozart / Da Ponte en tĂ©moigne. Comme dans un rĂ©pertoire plus rĂ©cent, sa 6Ăš de Mahler, dĂ©tone autant qu’elle convainc. Chez Mozart, saisit la fulgurance de vagues chorales, le quatuor dramatique, opĂ©ratique des chanteurs solistes et surtout avant l’ùre romantique, le voile de la mort. Il y faut une clartĂ© absolue et aussi la gravitĂ© du lugubre qui saisit. Cet alliage a fait la rĂ©ussite des meilleures lectures.

Teodor Currentzis fonde en 2004 l’Orchestre MusicAeterna, collectif sur instruments d’époque, auquel il adjoint le ChƓur MusicAeterna, puis en 2018 ChƓur MusicAeterna Byzantina ; ce qui permet d’aborder des Ɠuvres ambitieuses pour grand effectif dont Ă©videmment la musique sacrĂ©e.
Dans cette version du Requiem de Mozart, sujet d’une tournĂ©e de l’automne 2019 qui mĂšne les artistes de Russie en Europe (France, Allemagne, GrĂšce
), le chef imprĂ©visible cĂšde aux combinaisons ailleurs « douteuses », aux collages hasardeux : spĂ©cificitĂ© du ChƓur MusicAeterna, les hymnes byzantins sont intĂ©grĂ©s au massif mozartien
 au risque d’en rompre l’élan global, l’unitĂ© et la cohĂ©rence interne ? On a vu qu’une telle expĂ©rience s’est rĂ©vĂ©lĂ©e plutĂŽt malheureuse et nĂ©gative dans le cas du dernier festival d’Aix (Requiem par RaphaĂ«l Pichon). Le Maestro intĂšgre ici des chants byzantins traditionnels Ă  la partition de Mozart. Une rĂ©interprĂ©tation audacieuse ou dĂ©concertante du Requiem de Mozart. A chacun de juger dimanche prochain.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

PARIS, ChĂątelet : REQUIEM de MOZARTboutonreservation
Dimanche 27 octobre 2019 Ă  15h
MusicAeterna
Teodor Currentzis

Sandrine Piau, soprano
Paula Murrihy, mezzo-soprano
Sebastian Kohlhepp, ténor
Evgeny Stavinsky, basse

Orchestre MusicAeterna
ChƓur MusicAeterna
ChƓur MusicAeterna Bizantina

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

Pour justifier cette mise en dialogue des choeurs byzantins et de la musique du dernier Mozart, Teodor Currentzis précise :
Je pense que la musique ancienne d’Orient nous permet de voir la musique en gĂ©nĂ©ral d’un point de vue diffĂ©rent. La musique orthodoxe grecque prend son origine dans cette musique ancienne, oĂč on ne dit pas «je chante», mais oĂč on utilise le mot « ψαλλω », « un psaume ». Il s’agit d’une façon tout Ă  fait diffĂ©rente de communiquer, avec un but diffĂ©rent. ».

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

LIRE aussi notre critique du cd 6Ăš de MAHLER par Teodor Currentzis
https://www.classiquenews.com/cd-evenement-critique-mahler-symphonie-n6-musicaeterna-teodor-currentzis-moscou-juillet-2016-1-cd-sony-classical-clic-de-classiquenews-de-decembre-2018/

LIRE aussi notre critique du cd 6Ăš de TCHAIKOVSKI par Teodor Currentzis
http://www.classiquenews.com/cd-compte-rendu-critique-tchaikovski-symphonie-n6-pathetique-musicaeterna-teodor-currentzis-1-cd-sony-classical-2015/

LIRE aussi notre critique de la Trilogie MOZART par Teodor Currentzis : http://www.classiquenews.com/cd-mozart-cosi-fan-tutte-kassian-currentzis-2013/

Comments are closed.