mardi 16 avril 2024

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. Cycle SIBELIUS, suite et fin, les 11, 12, 17, 18 et 19 avril 2024 (Valse triste, Concerto pour violon, Symphonie n°7…). Alena Baeva, violon / Alexandre Bloch, direction

A lire aussi

Suite et fin du cycle SIBELIUS par l’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE / ON LILLE : pour sa dernière saison comme directeur de la phalange lilloise, le chef Alexandre Bloch nous régale en dirigeant deux programmes comprenant la suite et la fin de son cycle Sibelius. D’abord la valse triste et le sublime Concerto pour violon (les 11 et 12 avril), puis la 7è Symphonie, testament et aboutissement de tout un périple compositionnel parmi les plus décisifs du XXè symphonique (les 17,18 et 19 avril 2024).

 

 

SIBELIUS I
Jeudi 11 et vendredi 12 avril 2024, 20h
LILLE, Nouveau Siècle / Auditorium JC Casadesus

Concert SIBELIUS et STRAUSS
Alexandre BLOCH , direction

Sobre, bouleversante, la Valse Triste émeut jusqu’aux larmes tant elle sonne juste. Grand admirateur des Valses viennoises de Johann Strauss II, le compositeur construit a contrario un thème grave et tendre, lié à l’évocation du rêve de sa mère agonisante alors… Les épisodes de toute la vie terrestre se succèdent, avec à la fin l’apparition de l’ange de la mort, ultime et salvateur. C’est avec cette partition, aussi hypnotique que magicienne, devenue emblématique (de 6 mn seulement) que Sibelius se fait connaître avec fracas aux Etats-Unis. Le Concerto pour violon (1903-1904) exprime la mélancolie et la puissance enivrante des paysages nordiques. Sibelius qui se rêvait un temps violoniste au sein du Philharmonique de Vienne, au point de passer une audition dans ce sens (manquée hélas), sollicite les ressources expressives de l’instrument dès le premier mouvement (Adagio moderato), amorce captivante par la virtuosité requise de l’instrument soliste qui fusionne avec le caractère magique de l’épisode.

L’irrésistible poème symphonique Till l’Espiègle de Richard Strauss (alors jeune génie symphoniste de 31 ans, et le plus grand compositeur pour l’orchestre avec… Sibelius en ce début XXè) termine le concert sur une note exubérante, pleine d’ivresse et de délire séditieux, en lien avec la figure du trublion magnifique, Till.

_________________________________

RÉSERVEZ vos places directement sur le site de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_23-24/concert/sibelius-strauss/

SIBELIUS
Valse triste
Concerto pour violon

R. STRAUSS
Till l’Espiègle

Alexandre Bloch, direction

Alena Baeva, violon

Orchestre National de Lille

L’Orchestre National de Lille, grâce au soutien d’Arpège (club de mécènes de l’ONL), invite les étudiants à vivre ce concert en direct au Nouveau Siècle. Renseignements auprès de la billetterie, billets disponibles un mois avant le concert. Concert diffusé cet automne sur mezzo.
AUTOUR DES CONCERTS
19h – Conférence Cycle Sibelius par Camille de Rijck
 ;
À l’issue du concert, Séance de dédicace avec la violoniste Alena Baeva

—
Jeudi 11
À l’issue du concert, Bord de scène / Rencontre avec les artistes 
animée par François Bou
__________________________________________

 

 

 

SIBELIUS II
BEETHOVEN & SIBELIUS #2
Alexandre Bloch conclut le cycle Sibelius avec éclat !

Mercredi 17 avril 2024 — 20h
Jeudi 18 avril 2024 — 20h
Lille, Nouveau Siècle

Voici sans nul doute le point culminant du cycle Sibelius en cours par Alexandre Bloch et les instrumentistes lillois. Créée en 1925, la Symphonie n°7 est l’ultime proposition symphonique de Sibelius. Comme parvenu à la fin de son travail et convaincu que tout était dit, le compositeur jettera au feu les esquisses pourtant très abouties de sa … 8è Symphonie, ainsi avortée. Aboutissement du créateur si critique et exigeant vis à vis de la forme orchestrale et du sens de son développement, la 7ème est célébration des éléments, portés à incandescence formelle : conçue comme un SEUL MOUVEMENT de plus de 20 mn, le flux orchestral se déploie, murmure, s’enflamme littéralement, alternant séquences adagio et accents plus vivaces, sans que l’enchaînement en soi perceptible. L’énergie des forces en présence approche le matériel mahlérien par l’ampleur et la force poétique suscitée. Les trombones entonnent à plusieurs reprises un emblème mélodique qui vaut jalon sonore pour l’accomplissement de la totalité orchestrale, élaborée comme un écoulement continu, d’un souffle épique et organique. Orfèvre et alchimiste, Sibelius fait de l’orchestre, une matière vivante, en constante transformation jusqu’au finale, véritable apothéose où tout l’orchestre semble une montagne qui s’élève dans l’esprit d’une recréation du monde.

 

Comme une contrepartie conçue à la même hauteur de vue et de conception, le programme comprend aussi le Concerto n°5 pour piano et orchestre de Beethoven, dit « L’Empereur » (dédié à l’Archiduc Rodolphe d’Autriche). Son caractère impérial exprime en réalité la noblesse et la résilience d’une nation vent debout, au moment de l’invasion des troupes impériales françaises, celles de Napoléon… alors vainqueur des prussiens à Iéna. Beethoven exulte et enrage face à l’assaut des Français : « Dommage que je ne m’y connaisse pas autant dans l’art de la guerre qu’en musique, sinon je le vaincrais ! ». L’esprit du fraternel et résistant Beethoven est ainsi déposé dans le plus majestueux de ses Concertos pour piano. Son souffle comme sa poésie sont ici portés par le pianiste italo-suisse Francesco Piemontesi, élève d’Alfred Brendel et de Murray Perahia

 

_________________________________

Mercredi 17 avril 2024 — 20h

Jeudi 18 avril 2024 — 20h
Lille, Nouveau Siècle

 

RÉSERVEZ vos places directement sur le site de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_23-24/concert/beethoven-sibelius-2/

SIBELIUS
Symphonie n°7

BEETHOVEN
Concerto pour piano n°5, « l’Empereur »

Alexandre Bloch, direction
Francesco Piemontesi, piano
Orchestre National de Lille
Concert diffusé cet automne sur Mezzo

 

 

Concert repris en région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
Vendredi 19 avril  2024 – 20h
Valenciennes, le Phénix
- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. GENEVE, Grand-Théâtre (du 11 au 18 avril 2024). MESSIAEN : Saint-François d’Assise. Robin Adams / Adel Abdessemen / Jonathan Nott.

  Après avoir été l’une des productions lyriques victimes de la Pandémie, le trop rare Saint-François d’Assise d'Olivier Messiaen -...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img