Orchestre National de Lille : Les Nuits d’Ă©tĂ© ( 7 et 8 juillet 2022)

nuits ete orchestre national de lille concert critique annonce concert classiquenewsLILLE, jeu 7, ven 8 juillet 2022. ON LILLE, Les Nuits d’étĂ©. Le National de Lille joue l’opĂ©ra ! C’est un tour d’horizon haut en couleurs et plutĂŽt contrastĂ© auquel nous convient les interprĂštes de ce programme gĂ©nĂ©reux ; la planĂšte opĂ©ra offre une constellation de situations et de sentiments variĂ©s : la sĂ©lection opĂ©rĂ©e par le maĂźtre de cĂ©rĂ©monie, Alex Vizorek avec la complicitĂ© du chef Alexandre Bloch, directeur musical du National de Lille, nous rĂ©vĂšle quelques pĂ©pites trĂšs emblĂ©matiques, entre Ă©lĂ©gance, pathĂ©tique, hĂ©roĂŻsme, humour
 HĂ©ros et dĂ©esses, amoureuses blessĂ©es (Tatiana, ) ou fiancĂ© trahi suicidaire (Lenski), serment viril (Don Carlos et Rodrigo) et air d’ivresse (Don Giovanni dans son air du Champagne : « Fin Ch’han dal vino ») 
 priĂšre d’un amant maudit (le Hollandais « volant »), ou confession collective suspendue (« Soave sia il vento » du Cosi fan tutte de Mozart)
 rien ne vous est Ă©pargnĂ©, le fameux chƓur des BohĂ©miennes (La Traviata de Verdi), y compris le chƓur d’enfants (celui de la Garde montante de Bizet pour Carmen)
 Mozart, Bizet, Massenet, Tchaikovsky, Verdi, Wagner
 et comme pour nous, rien ne saura plus vous fasciner que les deux airs de pyrotechnie vocale, celle de « Nacqui all’affanno » (Rossini : La Cenerentola – 1817) et de « Glitter and be gay » (dĂ©lire de la courtisane CunĂ©gonde par Bernstein dans Candide – 1956), dĂ©fis respectifs pour mezzo et soprano coloratoures.

Entre les airs les plus enivrants de la scĂšne lyrique, l’Orchestre National de Lille dĂ©montre ses affinitĂ©s dramatiques en jouant plusieurs pages orchestrales dont l’ouverture de La Force du Destin (Verdi, 1869)
 Comme finale, rien de mieux que le choeur enivrĂ©, jubilatoire : « Libiamo » (Verdi : La Traviata – 1853), brindisi Ă  l’élĂ©gance irrĂ©sistible qui est une sublime invitation Ă  la cĂ©lĂ©bration collective : « Buvons dans ces joyeuses coupes » !

_______________________
LES NUITS D’ÉTÉ 2022
Jeudi 7 juillet 2022 — 20h
Vendredi 8 juillet 2022 — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
INFOS et RESERVATIONS ici
https://www.onlille.com/saison_22-23/concert/les-nuits-d-ete/

Une petite histoire de l’opĂ©ra
racontée par Alex Vizorek !
± 2h30 avec entracte

ƒuvres de Bernstein, Bizet, Massenet, Mozart, Poulenc, Rossini, Tchaïkovski, Verdi, Wagner


Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction
Alex Vizorek, Texte et narration
Jodie Devos, Soprano
Gaëlle Arquez, Mezzo-soprano
Jean-François Borras, Ténor
Alexandre Duhamel, Baryton

Jeune Choeur des Hauts-de-France‹Pascale Dieval-Wils, Cheffe de ChƓur

Pour cette nouvelle Ă©dition des « Nuits d’été », l’ONL interprĂšte un florilĂšge des grands airs et ouvertures d’opĂ©ra ! De Don Giovanni de Mozart Ă  Candide de Bernstein, de Carmen Ă  Rigoletto, voici incontournables du rĂ©pertoire et quelques raretĂ©s ! L’Orchestre, sous la baguette d’Alexandre Bloch, accompagnĂ© par quatre solistes français et le Jeune ChƓur des Hauts-de-France, vous proposent un voyage exceptionnel !

Programme :

BIZET, Carmen,
ouverture
Avec la garde montante

VERDI
Don Carlos – Dio, che nell’alma infondere

MASSENET
Werther – Air des lettres

DONIZETTI
L’Elisir d’Amore – Saria Possibile

MOZART
Don Giovanni – Fin Ch’han dal vino

POULENC
Les Mamelles de Tirésias -
Non, Monsieur mon mari

TCHAIKOVSKY
EugĂšne OnĂ©guine – Kuda, kuda vi udalilis

BIZET
Les PĂȘcheurs de Perles -
Je frémis, je chancelle

VERDI
La Force du Destin – Ouverture

WAGNER
Le Vaisseau fantĂŽme – Die Frist ist um

MASSENET
Werther – Pourquoi me rĂ©veiller ?

MOZART
CosĂŹ fan tutte – Soave sia il vento

VERDI
La Traviata – ChƓur des bohĂ©miennes
Noi siamo zingarelle »

ROSSINI
La Cenerentola – Nacqui all’affanno

BERNSTEIN
Candide – Glitter and be gay

VERDI
Rigoletto – Quatuor « Un di se ben rammentomi »

VERDI
La Traviata – Libiamo

CRITIQUE, concert. LILLE, ON LILLE, le 22 juin 2022. Britten, Poulenc : Les Illuminations / Stabat Mater. Jodie Devos / Orchestre National de Lille / Alexandre Bloch.

devos-jodie-concert-britten-illuminations-poulenc-stabat-mater-on-lille-alexandre-bloch-critique-concert-classiquenewsCRITIQUE, concert. LILLE, ON LILLE, le 22 juin 2022. Britten, Poulenc : Les Illuminations / Stabat Mater. Jodie Devos / Orchestre National de Lille / Alexandre Bloch  -  Ecouter les Illuminations de Rimbaud, mis en musique par Britten est toujours une expĂ©rience passionnante. Le texte est l’un des plus originaux et forts de la poĂ©sie française, ses images et alliances croisĂ©es, inouĂŻes sont des joyaux symbolistes, surrĂ©alistes mĂȘme, portĂ©s par une imagination brĂ»lante qui Ă©difie des ponts vers des mondes sensoriels inconnus. La musique de Britten concise et contrastĂ©e sert admirablement le verbe de Rimbaud, dĂ©ployant un halo hallucinĂ©, extatique de cordes seules. Soliste percutante, Jodie Devos (photo ci contre, DR) a le timbre diamantin et ardent, visiblement inspirĂ© par les multiples tableaux convoquĂ©s par Rimbaud : ” j’ai seul la clĂ© de cette parade sauvage ” entonne la chanteuse Ă  3 reprises, comme l’emblĂšme d’un rĂ©bus Ă  dĂ©chiffrer. C’est que la tension dans le mystĂšre est magnifiquement tenue d’un bout Ă  l’autre par le chef Alexandre Bloch, dont la danse des bras sait Ă©lectriser chaque phrase musicale. Le cycle aurait pu s’achever avec “Parade”, mais l’ultime “DĂ©part” ajoute Ă  l’Ă©nigmatique pour que tout s’efface dans l’ombre et le murmure…
Le premier violon et le premier alto s’invitent aussi par leur chant soliste Ă  cette divagation hallucinĂ©e, qui associe l’Ă©trange et le fantasque, appelle Ă  des visions toujours plus saisissantes et incongrues.
Dans l’Ă©nergie et la vivacitĂ©, le chef souligne avec raison combien le poĂšme exprime impĂ©rieux le dĂ©sir du bruit, de l’Ă©tonnant, du neuf. Britten a remarquablement compris le sens et la couleur des Illuminations de Rimbaud et le compositeur en Ă©cartant tout autre timbre que les cordes, met en avant l’intensitĂ© de la voix humaine, telle un gemme chatoyant, qui proclame et rĂ©invente l’ordre du monde.
Dans la concentration, la tension et les contrastes, on retrouve l’Ă©quilibre orchestral dĂ©jĂ  Ă©coutĂ© dans le concerto pour orchestre de Bartok, partition fĂ©tiche du maestro ; quand aux choix du programme, on se dĂ©lecte Ă  mesurer ici combien le chant des instruments et la prosodie vocale se hissent Ă  la hauteur des textes rimbaldiens ; l’Ă©criture du jeune Britten [27 ans en 1940] rĂ©alise une constellation d’Ă©pisodes oniriques tout Ă  tour virulents voire satiriques ["RoyautĂ©"] et d’une sensualitĂ© Ă©perdue [« Gracieux fils de Pan » dans « Antique » ) ; surtout climat Ă©nigmatique, amoureux, caressant de "being beauteous » (dĂ©claration au compagnon de Britten, le tĂ©nor Peter Pears).

 

 

 

Parade rimbaldienne,
Paradis de Poulenc

le National de Lille et Alexandre Bloch
réalisent leur concert de clÎture de la saison 2021 / 2022
en contrastes flamboyants

 

 

 

Croyant sincĂšre, Poulenc met en musique [1951] le texte compassionnel du Stabat Mater suite Ă  un pĂšlerinage au site de la Vierge Noire de Rocamadour et au deuil aprĂšs la mort de son ami le peintre Christian BĂ©rard ; Alexandre Bloch aborde exactement le cycle sacrĂ© pour ce qu’il est : une sĂ©rie de visions expressives, radicales, qui exhortent, prennent Ă  tĂ©moin, s’Ă©meuvent, puis espĂšrent en invoquant le rĂ©confort du paradis…
Il y a de toute Ă©vidence un parallĂšle pertinent dans la programmation de la soirĂ©e entre la parade sauvage dĂ©lirante ["enragĂ©e"] Ă©voquĂ©e par Rimbaud en premiĂšre partie et les tableaux de la ferveur elle aussi hallucinĂ©e composĂ©e par le “moine et voyou”. Parade rimbaldienne, paradis espĂ©rĂ© par Poulenc… Le dialogue entre ces deux mondes poĂ©tiques fortement caractĂ©risĂ©s fonde la valeur du programme.
Le directeur musical du National de Lille aime diriger les masses ; l’imposant chƓur de Paris au balcon en fond de scĂšne, la soliste au balcon Ă  jardin, selon un dispositif qui exploite l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle ; dans une dramaturgie Ă©lectrisĂ©e, le chef creuse la violence des contrastes d’une partition qui saisit par son absence de sĂ©duction gratuite mais surprend dans la succession de sĂ©quences souvent courtes, denses, passionnĂ©es qui expriment l’affliction voire la terreur que suscite la figure de la Vierge douloureuse, abandonnnĂ©e, dĂ©truite aprĂšs la Crucifixion et la mort du Fils. Jodie Devos qui assure finalement la partie vocale des deux volets du programme (Sophie Karthauser, souffrante, n’a pas pu chanter les Illuminations) rayonne par son timbre Ă©clatant et sombre, concentrant le tragique de la scĂšne et l’espĂ©rance Ă©perdue du croyant.
Instrumentistes, chƓur et soprano expriment et le dĂ©sarroi du croyant affligĂ© et l’immense priĂšre de consolation qui se prĂ©cise dans les derniers jalons, Marie douloureuse, endeuilĂ©e Ă©tant aussi la Dame misĂ©ricordieuse, protectrice au jour final. L’humanitĂ© transpire dans ce chant choral Ăąpre et violent que porte une ferveur agitĂ©e, inquiĂšte. L’engagement des interprĂštes rĂ©alise un second tableau percutant et versatile dans la succession des climats contrastĂ©s. Qu’il s’agisse de la marche des pĂ©nitents, des images extatiques Ă  la façon des grands mystiques baroques, le grand macabre, fantastique et terrifiant de Poulenc s’incarne ainsi sous nos yeux, sous la baguette active, incisive, nerveuse d’Alexandre Bloch. Superbe concert de clĂŽture de la saison 2021 / 2022. Le rapport voix et orchestre prĂ©lude d’une certaine maniĂšre Ă  l’un des fils rouges de la nouvelle saison 2222 / 2223 de l’Orchestre National de Lille : celui de la voix. De quoi pour la prochaine saison, envisager de prochains concerts mĂ©morables.

 
 

 

 
 

 A venir Ă  LILLE…

_____________

nuits ete orchestre national de lille concert critique annonce concert classiquenewsProchains concerts de l’Orchestre National de Lille : les 7 et 8 juillet 2022 - Les Nuits d’étĂ© – l’Ă©vĂ©nement lyrique du National de Lille chaque Ă©tĂ© : «  Une petite histoire de l’opĂ©ra », par Alex Vizorek, avec Jodie Devos, GaĂ«lle Arquez, Jean-François Borras, Alexandre Duhamel
 De Don Giovanni de Mozart Ă  Candide de Bernstein, en passant par des extraits de Carmen de Bizet ou de Rigoletto de Verdi 
 Au Nouveau SiĂšcle, jeudi 7 et ven 8 juillet, Ă  20h – durĂ©e : 2h30 avec entracte.
INFOS & RÉSERVATIONS : https://www.onlille.com/saison_22-23/concert/les-nuits-d-ete/

 

 

 

LILLE PIANOS FESTIVAL 2022. Le 11 juin 2022, Mozart, De Falla. Nguci, JĂĄuregui / Orchestre National de Lille, Jean-Claude Casadesus, direction.

LILLE PIANOS FESTIVAL 2022. Le 11 juin 2022, Mozart, De Falla. Nguci, JĂĄuregui / Orchestre National de Lille, Jean-Claude Casadesus, direction   -   AprĂšs le concert d’ouverture dirigĂ© par Alexandre Bloch, auquel nous n’avons pu hĂ©las assister, voici le second grand concert symphonique du Festival Lillois. D’emblĂ©e dans le n°21 de 1785, Marie-Ange Nguci s’empare de la grĂące mozartienne avec un investissement trĂšs personnel, sans maniĂ©risme aucun, en un geste droit, franc, caressant. Sa nature la porte vers l’intĂ©rioritĂ© et les chants indicibles. Ainsi, l’Allegro maestoso, son allure de marche Ă  pas feutrĂ©s expose le jeu pianistique tout en insouciance heureuse, d’autant plus souple et lumineuse que la fusion entre orchestre et soliste est totale. L’Andante dĂ©ploie son climat de plĂ©nitude suspendue, de chant tendre et enivrĂ©, celui d’un nocturne paradisiaque. Dans le Finale (allegro vivace assai), la soliste galvanisĂ©e par le cadre orchestral, prĂ©cis et clair sous la baguette de JC Casadesus, ajoute cette touche bien calibrĂ©e d’espiĂšglerie savoureuse.

 

LILLE-PIANOS-FESTIVAL-2022-UNE-casadesus-nguci

 

 

Avant de quitter la scĂšne, Marie-Ange Nguci offre un splendide bis qui dĂ©voile l’éloquence athlĂ©tique de sa main gauche, uniquement sollicitĂ©e. Impressionnante gageure technique. Le public lillois suit la maturation et l’essor d’un nouveau talent du clavier : ampleur et goĂ»t du risque animent la silhouette Ă©lĂ©gante de celle que Classiquenews avait dĂ©jĂ  distinguĂ©e lors du prĂ©cĂ©dent festival lillois intĂ©gralement diffusĂ© sur internet : c’était le 17 avril 2021. Et dĂ©jĂ  le 21Ăšme de Mozart (Lire notre critique ici : https://www.classiquenews.com/concert-live-streaming-critique-lille-sam-17-avril-2021-orchestre-national-de-lille-mozart-concerto-pour-piano-n21-marie-ange-nguci-piano-david-reiland-direction/ )

En seconde partie de programme, nouvelle interprĂšte, la pianiste catalane Judith JĂĄuregui dans les flamboiements crĂ©pusculaires d’une partition atypique de Manuel De Falla : « Nuits dans les jardins d’Espagne ».

 

 

 

jauregui-judith-piano-concert-critique-nuits-jardins-espagne-falla-jean-cluade-casadesus-lille-classiquenews-lille-pianos-festival

 

En dĂ©pĂźt de leur forme tripartite, les 3 « nocturnes » formant les Nuits d’Espagne (1915) n’ont rien Ă  voir avec la forme traditionnelle du concerto classique : comme une guitare amoureuse (riche en trilles et arpĂšges), les doigts de Judith JĂĄuregui caressent le clavier et dĂ©livrent les fameuses « impressions » amplifiĂ©es par le velours d’un orchestre somptueux (tissant de fait comme un cocon d’ondes capiteuses et Ă©vocatrices surtout dans les 2 premiers Ă©pisodes) ; Ă  Paris, De Falla se montre proche d’Iberia de Debussy et aussi des Variations d’aprĂšs Paganini de Rachmaninov, la forme libre, presque fantasque et l’univers de rĂȘverie imprĂ©visible rappelant pour beaucoup le dĂ©veloppement en rhapsodie. La pianiste Ă©voque l’imagerie exotique de cette contemplation envisagĂ©e ici comme une dĂ©ambulation fĂ©erique : le Generalife, ou rĂ©sidences d’étĂ© des rois maures, puis la Dansa lejana affirment leur caractĂšre enchantĂ©, avec dans le second mouvement, l’éclat particulier des bois (baguette fine, caressante et dĂ©taillĂ©e de Jean-Claude Casadesus). Les « jardins cordouans » conclusifs, (rondo Ă  refrain) accorde un relief spĂ©cifique Ă  l’orchestre, Ă  la fois onirique et rutilant, comme un Watteau de nuit, Ă  la façon d’une fĂȘte de nuit (versaillaise) dont cependant les effets de « zambras » gitanes rappellent la couleur ibĂ©rique, comme le chant du piano solo, introduit par les cors somptueux, cite un motif clairement andalou. Tout est Ă©vocation, suggestion, d’une voluptĂ© heureuse et dansante, puis murmure Ă©vanescent que referme un ultime spasme orchestral.

Chef, instrumentistes, solistes sont unis en un mĂȘme Ă©lan, accordĂ©s au mĂȘme souffle ; l’orchestration Ă©blouissante et les harmonies dĂ©licates indiquent une parentĂ© ravĂ©lienne, hautement « impressionniste » Ă  laquelle le jeu de la soliste,tout en rondeur et crĂ©pitements, rĂ©tablit aussi la fluiditĂ© aĂ©rienne, Ă©noncĂ©e comme une improvisation naturellement accordĂ©e Ă  l’orchestre.
On savoure l’essor de cet enchantement impressionniste avec d’autant plus de plaisir que cohĂ©rence assumĂ©e de la programmation ou non, ce « premier impressionnisme » allait ĂȘtre davantage creusĂ© lors du concert de clĂŽture, dans la houle non moins enchanteresse des timbres d’époque de l’Orchestre Les SiĂšcles, le lendemain soir, mĂȘme lieu mĂȘme heure, dans les 3 volets symphoniques de La Mer de Debussy. Photos : Ugo Ponte / ON LILLE – Orchestre National de Lille

CRITIQUE. LILLE PIANO(S) FESTIVAL 2022 – les 11 et 12 juin 2022, prĂ©sentation, Ă©dito

lille-pianos-festival-2022-classiquenews-concerts-VIGNETTECRITIQUE. LILLE PIANO(S) FESTIVAL 2022 – les 11 et 12 juin 2022. C’est une Ă©dition Ă  la fois diverse et flamboyante qui s’est dĂ©roulĂ©e le week end dernier (au soir du vendredi 10, puis les samedi 11 et dimanche 12 juin 2022). DĂ©sormais inscrit chaque annĂ©e, dans l’agenda lillois de juin, LILLE PIANO(S) FESTIVAL porte bien son nom : cĂ©lĂ©brer la magie du piano tout en Ă©largissant au maximum ses champs artistiques ; ce sont tous les claviers qui sont sollicitĂ©s et proposĂ©s au grand public (clavecin, orgue, accordĂ©on
) et dans tous les genres y compris l’électro, le rap, le jazz ; mĂȘme la danse Ă©tait conviĂ©e Ă  La Convention Publique, nouveau partenaire, Ă©toffant une palette de lieux ainsi investis, partout dans Lille : Conservatoire, CathĂ©drale Notre-Dame de la Treille, Gare saint-Sauveur, Temple, et Ă©videmment l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle, centre nĂ©vralgique de toutes les initiatives et rĂ©sidence de l’Orchestre National de Lille, concepteur de l’évĂ©nement : en son sein, se sont dĂ©ployĂ©s les tempĂ©raments les plus divers et affirmĂ© des sĂ©quences Ă  prĂ©sent mĂ©morables.
Le Festival lillois cultive ainsi l’ouverture, l’accessibilitĂ©, la curiositĂ© ; c’est un laboratoire de la sensibilitĂ© oĂč le festivalier peut ĂȘtre surpris, enrichit son rapport Ă  la musique grĂące Ă  la diversitĂ© des formats et des dispositifs artistiques qui lui sont accessibles ; c’est une ruche foisonnante qui propose de multiples Ă©vĂ©nements ; un rĂ©gal pour les amateurs et les connaisseurs. Une plateforme ouverte, certainement visionnaire dans sa capacitĂ© Ă  se renouveler et Ă  surprendre. Chacun y explore ou retrouve des interprĂštes et des rĂ©pertoires habilement croisĂ©es, dont la richesse Ă©tonne Ă  chaque Ă©dition.

 

 

grosvenor-lille-pianos-festival-2022-critique-concerts-comptes-rendus-classiquenews-critique-concert-opera-classiquenews-lille

 

 

Éclectisme et excellence

 

 

TEMPS FORTS 2022 : Benjamin Grosvenor, Bertrand Chamayou et Les SiĂšcles. Parmi les temps forts de cette Ă©dition 2022, distinguons parmi une offre plĂ©thorique de tempĂ©raments et de caractĂšres
 le rĂ©cital du britannique Benjamin Grosvenor (samedi 12 juin) : presque trentenaire, le formidable acrobate a confirmĂ© sa gĂ©niale spĂ©cificitĂ© ; haute technicitĂ©, intelligence dramatique, hypersensibilitĂ© expressive. Un nouvelle Ă©toile du clavier Ă  n’en pas douter. Et dans un programme aussi remarquablement contrastĂ©, redoutable qu’équilibrĂ©.
Belle prestation Ă©galement du 1er Prix au Concours Reine Elisabeth 2021, Jonathan Fournel (Brahms : Sonate n°3) ; puis Marie-Ange Nguci et Judith Jauregui jouant avec les instrumentistes du National de Lille sous la direction de leur fondateur Jean-Claude Casadesus. Ajoutons, enfin deux autres programmes plus que convaincants (dim 12 juin): le rĂ©cital d’Olivier Latry sur l’orgue de ND de la Treille, grand moment de lĂ©vitation mystique (JS Bach, Franck, Vierne, Messiaen,
) et apothĂ©ose annoncĂ©e ayant tenu ses promesses, le concert de clĂŽture dĂ©fendu par Bertrand Chamayou jouant un Pleyel historique dĂ©but XXĂš et l’Orchestre Les SiĂšcles, invitĂ© cette annĂ©e dont les couleurs et les associations de timbres, ciselĂ©es, Ă©lectrisĂ©es par leur chef, François-Xavier Roth, ont dĂ©poussiĂ©rĂ© et rĂ©gĂ©nĂ©rĂ© Franck puis Debussy (La Mer) : un miracle symphonique comme on en vit rarement au cours d’une saison musicale. Ce concert reste notre coup de coeur (avec le rĂ©cital du dĂ©sormais incontournable Benjamin Grosvenor).

 

 

 

 

NOS CRITIQUES. Retrouvez ci aprÚs, les compte rendus spécifiques à chaque programme auquel nous avons assisté. Critiques à venir ici 
 :

LILLE PIANO(S) FESTIVAL 2022 :

 

 

CONCERTS du samedi 11 juin 2022
_____________________________

Lille, Nouveau SiÚcle / Récital de Benjamin GROSVENOR : Franck, Albéniz, Ravel.

Lille, Nouveau SiĂšcle / Concert symphonique : MOZART (Concerto n°21), De FALLA (Nuits dans les jardins d’Espagne) – Orchestre National de Lille, Jean-Claude Casadesus, Marie Ange NguciJudith JĂĄuregui.

Lille, Nouveau SiĂšcle / RĂ©cital de Vanessa Wagner : Debussy, crĂ©ation des 7 PrĂ©ludes / Preludios d’Alex Nante, compositeur en rĂ©sidence Ă  l’Orchestre National de Lille

 

 

CONCERTS du dimanche 12 juin 2022
_____________________________

Lille, Nouveau SiĂšcle / Spectacle Jeune Public, d’aprĂšs L’Apprenti Sorcier de Paul Dukas / RĂ©cital de Marie-Ange Nguci : Chopin, Prokofiev, Saint-SaĂ«ns

Notre-Dame de la Treille : rĂ©cital d’Olivier Latry, orgue. JS BACH, Franck, Vierne, Messiaen

Lille, Nouveau SiĂšcle / concert de clĂŽture : Franck (Les Djinns, Variations Symphoniques), Debussy (La Mer) – Bertrand Chamayou, Les SiĂšcles, FX Roth.

 

 

 

 

__________________

DIFFUSION

Ce 21 juin 2022 en soirĂ©e la chaĂźne de radio locale France Bleu Nord diffuse le concert d’ouverture du Lille Piano(s) Festival 2022 : Orchestre national de Lille et Alexandre Bloch avec Francesco Piemontesi (Concert pour piano de Robert Schumann).
.

Rentrée 2022 :
L’audito 2.0, la chaüne youtube de l’ON LILLE, Orchestre national de Lille diffuse cet automne le concert du jazzman Isfar Arabski et Judith Jauregui avec le quatuor Gerhardt. Dates et annonces à venir sur classiquenews

Mezzo diffuse cet automne Ă©galement les 2 concerts prĂ©cĂ©demment citĂ©s et aussi le concert d’ouverture du Lille Piano(s) Festival 2022 : Orchestre national de Lille et Alexandre Bloch avec Francesco Piemontesi (Concert pour piano de Robert Schumann, The messenger de Silvestrov).

 

 

_____________________

Crédits photos : ON LILLE Orchestre national de Lille / © Ugo Ponte

 

Lille-pianos-festival-2022-critique-concert-piano-orchestre-les-siecles-chamayou-grosvenor-nguci-alex-nante-classiquenews

LILLE, ON LILLE : les 16 et 17 juin 2022. MAHLER, RACHMANINOV (Hansky, Chauhan)

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenewsLILLE, ON LILLE : les 16 et 17 juin 2022. MAHLER, RACHMANINOV. Avant le concert de clĂŽture de sa saison 21 / 22 (concert Ă©vĂ©nement / symphonique et lyrique Britten / Poulenc, les 22 et 23 juin prochains), l’Orchestre National de Lille offre un somptueux programme symphonique et lyrique, couplant la 2Ăš Symphonie de Rachmaninov (une raretĂ©) et le cycle de lieder pour voix et orchestre de Gustav Mahler : « Chants d’un compagnon errant » / Lieder eines fahrenden Gesellen soit 4 mĂ©lodies composĂ©s autour de 1880 et crĂ©Ă©s en 1896. Les quatre chants offrent des visages contrastĂ©s de celui qui aime sans retour, solitaire, incompris

_______________________________

 

 

 

Concert symphonique
MAHLER ET RACHMANINOV

” Rachmaninov et Mahler au sommet de leur art ! “boutonreservation
Jeudi 16 juin 2022 — 20h
Vendredi 17 juin 2022 — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
± 1h40 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/mahler-et-rachmaninov/

MAHLER
Chants d’un compagnon errant
Bernard Hansky, baryton (remplaçant John Chest, souffrant)

RACHMANINOV
Symphonie n°2

Orchestre National de Lille
Alpesh Chauhan, direction

_______________________________

 

 

 

Alpech-chauhan-maestro-orchestre-national-de-lille-concert-mahler-17juin22-annonce-critique-classiquenewsLe chef britannique Alpesh Chauhan dirige l’Orchestre National de Lille dans la Symphonie n°2 de Rachmaninov, chef-d’Ɠuvre romantique qui contient le meilleur du compositeur dansun contexte de retour Ă  la composition. En effet, l’opus 27 trĂšs rarement jouĂ©, composĂ© Ă  Dresde en 1907 et crĂ©Ă© Ă  Saint-PĂ©tersbourg en janvier 1908, marque la maturitĂ© indiscutable de Rachmaninov qui conçoit simultanĂ©ment Ă  la Symphonie n°2, le poĂšme fulgurant poĂ©tique et hallucinĂ© L’üle des morts (d’aprĂšs le tableau de Böklin) et le Concerto pour piano n°3. Photo : © Alpesh Chauhan DR.

La partition fait suite Ă  la PremiĂšre Symphonie crĂ©Ă©e en 1897 ; ou plutĂŽt « massacrĂ©e » par la direction alĂ©atoire de Glazounov : la critique de CĂ©sar Cui, tĂ©moin de l‘insuccĂšs de cette crĂ©ation, plongea alors le jeune Rachmaninov de 24 ans dans une dĂ©pression qui prit fin 3 annĂ©es aprĂšs.

Rachmaninov, jeune gĂ©nie lyrique !L’opus 27 est la plus ambitieuse des 3 symphonies ; Rachmaninov organisant dĂšs lors ses motifs et son dĂ©veloppement en une arche riche et dense, au souffle irrĂ©pressible, qui assimile Sibelius et Borodine (thĂšme du cor au dĂ©but du 2Ăš mouvement : Allegro molto). Le premier mouvement (Largo-Allegro moderato) adopte la texture tchaikovskienne (Symphonie n°6 PathĂ©tique), tandis que l’Adagio est de loin le plus emblĂ©matique de la passion lunaire propre Ă  Rachmaninov, Ă©tirant avec souplesse sa cantilĂšne mystĂ©rieuse. La vaste romance mĂȘle deux thĂšmes, aux cordes et Ă  la clarinette, tout en utilisant le principe cyclique, avec une maĂźtrise Ă©tonnante de l’écriture polyphonique (cette derniĂšre d’un luxe inouĂŻ). Enfin le Finale (Allegro vivace) regorge d’énergie et de couleurs qui soulignent l’hypersensiblitĂ© d’un gĂ©nie de l’orchestre, autant dans la direction et le sens de la construction que dans la vivacitĂ© des effets de timbres : poĂšte et orchestrateur inspirĂ©, Rachmaninov scelle ainsi son retour Ă  l’écriture.

 
 

 

 

La 3Ăš symphonie de Rachmaninov est prĂ©cĂ©dĂ©e des 4 Ă©mouvants Chants d’un compagnon errant chantĂ©s par le baryton Bernard Hansky. Mahler y exprime dĂ©sespoir, vertiges et brĂ»lures de l’amour malheureux, ainsi :

1: « Wenn mein Schatz Hochzeit macht » (effondrement de celui qui assiste impuissant aux noces de celle dont il est épris).
2: « Ging heut’ morgen ĂŒber’s Feld » (sa mĂ©lodie est utilisĂ©e dans le mouvement I, langsam de la Symphonie n°1 : Ă©merveillement du hĂ©ros malheureux et d’autant plus frustrĂ© qu’il est touchĂ© par le miracle de la nature en son Ă©veil matinal).

3: « Ich hab’ ein glĂŒhend Messer » : douleur terrifiante du hĂ©ros qui songe Ă  l’aimĂ©e inaccessible mais prĂ©sente.
4: « Die zwei blauen Augen von meinem Schatz » : sa mĂ©lodie est reprise dans la 3Ăš mouvement de la PremiĂšre symphonie ; deux yeux bleus hantent le poĂšte qui trouve le repos Ă  l’ombre d’un tilleul ;
Le texte du premier poÚme est tiré du recueil Des Knaben Wunderhorn, les trois suivants sont de Mahler.

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : concert BRITTEN et POULENC (clĂŽture de la saison 21 / 22), les 22 et 23 juin 2022

britten_jeune_piano-570ORCHESTRE NATIONAL de LILLE, les 22 et 23 juin 2022 : Britten, Poulenc
 Pour clĂŽre sa saison 2021 / 2022, l’Orchestre National de Lille affiche 2 Ɠuvres symphoniques avec voix de soprano, parmi les plus bouleversantes du premier XXĂš : les Illuminations de Britten (photo ci contre / DR) d’aprĂšs Rimbaud dĂ©voilent la capacitĂ© de l’orchestre Ă  exprimer les mille scintillements poĂ©tiques des textes mis en musique, quand le Stabat Mater de Poulenc touche tout autant par la puissance tragique mais intime de son hommage funĂšbre.

En 1940, Britten met en musique le recueil des Illuminations de Rimbaud. « J’ai seule la clĂ© de cette parade sauvage ! », dĂ©clare en prĂ©ambule la partie de soprano, chantĂ©e ici par la soprano Jodie Devos. À seulement 27 ans, Britten rĂ©ussit l’un des grands cycles de mĂ©lodies en français, alors qu’il n’a pas encore composĂ© son premier opĂ©ra (Peter Grimes, juin 1945).

Alexandre_Bloch_orchestre national de lilleAux cĂŽtĂ©s de la soprano Sophie KarthĂ€user, Alexandre Bloch et le National de Lille interprĂštent Ă©galement le Stabat Mater de Poulenc, composĂ© en 1950 Ă  la mĂ©moire d’un ami disparu, Christian BĂ©rard. Il s’agissait d’écrire un Requiem mais Poulenc prĂ©fĂšre le noir et la concision lacrymal du Stabat mater, texte aussi violent, puissant (Cujus animam gementem) que direct. AffligĂ© par le deuil, le compositeur « s’y livre tout entier Ă  cƓur ouvert ». Le pupitre des cuivres, Ă©toffĂ© et rutilant (4 cors, 3 trompettes en ut, 3 trombones, 1 tuba
) souligne l’ancrage sonore dans l’effroi mĂ©diĂ©val, le sentiment de terreur et l’impuissance mortelle face Ă  la mort, que la figure de Marie, « mĂšre source de tendresse », pourtant elle aussi affligĂ©e, tempĂšre et adoucit dans le cƓur de ceux qui restent. Stabat Mater dolorosa luxta crucem lacrimosa
 Debout, la MĂšre des douleurs, prĂšs de la croix Ă©tait en larmes


___________________

CONCERT DE CLÔTURE DE LA SAISON 2021 / 2022

MĂ©lodies illuminĂ©es et puissante priĂšre doloriste accordent voix de soprano et texture orchestrale pour clore la saison 21 / 22 de l’ON LILLE – Orchestre National de Lille. 2 dates Ă©vĂ©nements, Ă  LILLE puis SAINT-DENIS.

LILLEboutonreservation
Mercredi 22 juin 2022 — 20h
Auditorium du Nouveau SiĂšcle
± 1h sans entracte

___________________

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’Orchestre National de Lille
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/concert-de-cloture-de-saison/

 

BRITTEN : Les Illuminations*
POULENC : Timor et tremor, extraits
POULENC : Stabat Mater**

**Jodie Devos, soprano
*Sophie KarthÀuser, soprano

ChƓur de l’Orchestre de Paris
Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction

En région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

—
Jeudi 23 juin 2022 — 20h
Saint-Denis, Basilique,
dans le cadre du Festival de Saint-Denis

 

 

Orchestre National de Lille
30 Place MendĂšs France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40
Accueil-billetterie : 3 place MendĂšs France

La billetterie est ouverte au public :
du lundi au vendredi, de 10h Ă  18h
par téléphone de 10h à 13h et de 14h à 17h30
au 03 20 12 82 40

___________________

___________________

Diffusion digitale

Concert captĂ© et diffusĂ© le lundi 18 juillet 2022 Ă  20h sur la chaĂźne YouTube de l’ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, dans la playlist de l’Audito 2.0. Concert disponible pendant 3 mois.

/////////////

LILLE PIANO(S) FESTIVAL : 10, 11, 12 juin 2022. Bartok, les Espagnes et les claviers !

lille-pianos-festival-2022-classiquenews-concerts-VIGNETTELILLE PIANO(S) FESTIVAL : 10, 11, 12 juin 2022. Bartok, les Espagnes et les claviers ! – Le week-end prochain, dĂšs vendredi 10 juin, LILLE vivra aux sons des claviers Ă  l’occasion de la nouvelle Ă©dition du LILLE PIANO(S) FESTIVAL 2022, cycle d’évĂ©nements et de concerts Ă  l’initiative de l’Orchestre National de Lille. François Bou, directeur gĂ©nĂ©ral de l’Orchestre souligne combien la pluridisciplinaritĂ© et l’esprit de dĂ©couverte comme d’exploration prĂ©valent cette annĂ©e : aux cĂŽtĂ©s du piano et des claviers de toute sorte (orgue, clavecin, etc
), les formes du concert et les genres musicaux sont rĂ©gĂ©nĂ©rĂ©s pour un effervescence active : classique Ă©videmment mais aussi rap, Ă©lectro, jazz et musique du monde enchantent les lieux du festival (Nouveau SiĂšcle, CathĂ©drale ND de la Treille, gare Saint-Sauveur, 
). Les musiciens invitĂ©s s’engagent aussi autour des 2 thĂ©matiques choisies : Bartok et « les Espagnes ». Folklore et couleurs latines sont donc aussi au rv.

 

 

 

 

Notre sélection
samedi 11 juin 2022

_______________________________________

 

 

15h15, Nouveau SiĂšcle, salon 5
Mikrokosmos / récital Participatif
Avec les Ă©lĂšves du Conservatoire de Lille
et les Ă©tudiants de l’École SupĂ©rieure de Musique et de Danse Hauts-de-France-Lille
Mikrokosmos, 153 petites piÚces pour piano composées entre 1926 et 1939 par Béla Bartók
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/MIKROKOSMOS/

 

 

15h30, Nouveau SiĂšcle, Auditorium
Orchestre de Picardie
Simon Graichy, piano / Arie van Beek, direction
Granados / Guinovart : Suite Goyesca
Mozart : Concerto pour piano n°20
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p11/

Atelier jeune public pendant le concert
Pendant que les parents Ă©coutent ce concert,
les enfants pourront jouer à l’apprenti musicien !

 

 

16h30, Temple
RĂ©cital Florent Boffard, piano
BartĂłk : Improvisations sur des chants paysans hongrois,
Bagatelles, extraits, En plein air
Liszt : Bagatelle sans tonalitĂ©, Jeux d’eau
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p13/

 

 
 

 

18h, Nouveau SiĂšcle, Auditorium
RĂ©cital BENJAMIN GROSVENOR, piano
Franck : Prélude, Choral et Fugue
Albéniz : Iberia Livre 1
Ginastera : Trois danses argentines
Ravel : La Valse
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p16/

 

 

ou

18h, DANSE Ă  La Condition Publique
François Chaignaud danse Isadora Duncan
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p17/

 

 
 

 

19h30, Nouveau SiÚcle, Salle Québec
RĂ©cital Jonathan FOURNEL
1er Prix du Concours Reine Elisabeth 2021
Chopin : Nocturne op. 62 n°1
Brahms : Sonate pour piano n°3
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p21/

 

 

20h30, Nouveau SiĂšcle, Auditorium
Concert Symphonique
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

Jean-Claude Casadesus, direction
Marie-Ange Nguci, piano : Mozart, Concerto pour piano n°21
Judith Jáuregui, piano : de Falla, Nuits dans les jardins d’Espagne
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p22/

 

 
 

 

22h30, Nouveau SiĂšcle
Vanessa Wagner, piano
RĂ©cital autour d’Alex NANTE
compositeur en résidence
Silvestrov : Bagatelles opus 1
Debussy : Masques & La Cathédrale engloutie
Nante : Préludes [Création mondiale]
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/samedi_11_juin/p25/

 

 

 

 

 

 

Notre sélection
dimanche 12 juin 2022

_______________________________________

 

 

11h : Nouveau SiĂšcle, Auditorium
JEUNE PUBLIC : L’Apprenti Sorcier de Paul Dukas
Ensemble Kheops / RĂ©citante : Maureen Dor
Texte et mise en scĂšne : Sybille Wilson
DurĂ©e : 50 mn – DĂšs 6 ans
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/dimanche_12_juin/p26/

ou

11h : Conservatoire
Vanessa Wagner & Wilhem Latchoumia, pianos
Monk : Ellis Island
Glass : Four Movements for Two Pianos
Bernstein : Symphonic Dances (extraits de « West Side Story »)
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/dimanche_12_juin/p27/

 

 
14h : Conservatoire
Philippe Cassard & CĂ©dric Pescia, pianos
LISZT : transcription de la Symphonie n°9 de Beethoven
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/dimanche_12_juin/p29/

 

 
15h30 : Gare Saint-Sauveur, Auditorium
Gratuit : Récital de LORENZO SOULÈS
1er Prix du Concours international de piano d’OrlĂ©ans
Debussy : Images pour piano – Premier cahier
Manoury : RĂ©seaux, DĂ©rĂšglements
AlbĂ©niz : Iberia – DeuxiĂšme cahier
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/dimanche_12_juin/p32/

 

 
16h : Nouveau SiĂšcle, Auditorium
RĂ©cital de piano : ATTENTION changement de programme,
Alice Sara Ott ayant annulé sa présence au festival pour raison de santé,
c’est Marie-ANge Nguci qui jouera Chopin (Rondo en mi bĂ©mol majeur opus 16), Prokofiev (Sonate n°6 en la majeur), Saint-SaĂ«ns (Les Cloches de Las Palmas n°4 & Toccata n°6 / extraits des 6 Études op.111)

 

 
17h30 : Notre-Dame de la Treille
RĂ©cital Olivier Latry, orgue
Wagner/Lemare ‱ Messiaen ‱ Alain
Franck ‱ Vierne ‱ Latry
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/dimanche_12_juin/p39/

 

 

 
 
20h : CONCERT SYMPHONIQUE DE CLÔTURE
Nouveau SiĂšcle, Auditorium
Bertrand Chamayou, piano
Les SiĂšcles, invitĂ©s d’honneur du festival / François-Xavier Roth, direction
Concert sur instruments français de la fin du 19Úme siÚcle
Franck : Les Djinns & Variations symphoniques
Debussy : La Mer
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/dimanche_12_juin/p42/

 

 

 

 

 

 
 

 
 

 

Notre sélection
vendredi 10 juin 2022

_______________________________________

 

 

 

19h30 : Nouveau SiÚcle, salle Québec
ISFAR SARABSKI QUARTET
Jazz et musique du monde
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/vendredi_10_juin/p01/

ou

19h30 : ND de la Treille
KAROL MOSSAKOWSKI, orgue
Ligeti, Bartok, Liszt
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/vendredi_10_juin/p02/

 

 

 

 

_______________________________________

21h : NOUVEAU SIECLE, Auditorium
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, Alexandre Bloch
concert d’ouverture
Alice Sara Ott, piano (hĂ©las indisposĂ©e, lire ci aprĂšs “programme modifiĂ©”)
Silvestrov (The Messenger), Mozart ( Cto n°13)
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/vendredi_10_juin/p03/
Photo : Alex. Bloch / © M Borggreve

__________

ATTENTION : programme modifié

Alice Sara Ott ayant dû annuler sa présence pour raison de santé,
c’est le pianiste suisse Francesco Piemontesi qui jouera le Concerto pour piano de Robert Schumann

__________

 

 

22h : Gare Saint-Sauveur
EESAH YASUKE & YOUSSEF SWATT’S, rap
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/vendredi_10_juin/p05/

 

 

22h30 : Auditorium du Nouveau SiĂšcle
ALBERT GUINOVART, piano
Satie, Mompou, Guinovart, Poulenc

https://www.lillepianosfestival.fr/2022/vendredi_10_juin/p06/

 

 

 

_______________________________________

TOUS LES CONCERTS, INFOS & BILLETTERIE
sur le site LILLE PIANO(S) FESTIVAL 2022 :
https://www.lillepianosfestival.fr/2022/

 

 

 

 

 

 

LILLE, Orchestre National. De FALLA : Les Tréteaux de Maßtre Pierre

treteaux maitre pierre de falla on lille orchestre national de lille concert critique classiquenewsLILLE, les 12, 13, 14 mai 2022. Falla : Les TrĂ©teaux de maĂźtre Pierre. Dans le cadre de son offre Ă©largie vers tous les publics, en particulier les enfants et leurs parents, l’ON LILLE Orchestre National de Lille propose 3 soirĂ©es dĂ©diĂ©es Ă  une partition maĂźtresse de Falla : « Les TrĂ©teaux de MaĂźtre Pierre ». Manuel de Falla rĂ©invente la notion mĂȘme de thĂ©Ăątre lyrique, le rendant accessible Ă  tous. Il ressuscite la magie des thĂ©Ăątres ambulants, oĂč verve, tendresse et rĂ©alisme aussi rĂ©activent ici la geste chevaleresque, sa fĂ©erie mĂ©diĂ©vale et poĂ©tique oĂč Don Quichotte, hĂ©ros ibĂ©rique par excellence, chasse les moulins Ă  vent pour conquĂ©rir le cƓur de DulcinĂ©e.
En 1923, Manuel de Falla prĂ©sente pour la premiĂšre fois, Les TrĂ©teaux de MaĂźtre Pierre, une piĂšce de thĂ©Ăątre de marionnettes qu’il a mise en musique, inspirĂ©e d’un Ă©pisode du Don Quichotte de CervantĂšs. L’opĂ©ra de poche Ă©merveille autant par l’invention de sa scĂ©nographie que le raffinement de la partition, rĂ©vĂ©lant une multitude de couleurs et de nuances orchestrales ciselĂ©es oĂč chaque instrument devient soliste. L’ON LILLE invite la compagnie catalane de marionnettes Per Poc accompagnĂ©e de l’orchestre et de trois chanteurs.

_________________________________________________________
LILLE, Auditorium du Nouveau siĂšcle
LES TRÉTEAUX DE MAÎTRE PIERRE
Samedi 14 mai 2022 — 16h
Concert Famillissimo, accessible dĂšs 7 ANS / ‚± 40 minutes sans entracte

SĂ©ances scolaires
Jeudi 12 mai 2022 – 10h et 14h30‹ / Vendredi 13 mai 2022 – 10h et 14h30

boutonreservationRÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/les-treteaux-de-maitre-pierre/

ENTRETIEN avec ALEX NANTE, compositeur en rĂ©sidence Ă  l’Orchestre National de Lille (avril 2022)

NANTE-ALEX-portrait-creation-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-classiquenews-reportage-photo-3ENTRETIEN avec ALEX NANTE, compositeur en rĂ©sidence Ă  l’Orchestre National de Lille. Alex Nante poursuit son Ɠuvre de crĂ©ation Ă  Lille, tirant profit de sa proximitĂ© avec les instrumentistes et leur chef Alexandre Bloch. Le compositeur a livrĂ© ainsi sa premiĂšre Ɠuvre grandiose et ciselĂ©e SinfoniĂ  del Cuerpo de luz, crĂ©Ă©e par le National de Lille en septembre 2021 (VOIR notre reportage vidĂ©o crĂ©ation de Sinfonia del Cuerpo de luz d’Alex Nante par l’Orchestre National de Lille). Au moment de la crĂ©ation de son Concerto pour piano par l’Orchestre National de Lille (le 6 avril 2022), Alex Nante Ă©voque pour classiquenews son travail avec l’Orchestre lillois, la genĂšse de ses nouvelles partitions, les formes qui l’inspirent
 Pour son Concerto pour piano, intitulĂ© « Luz de lejos » / LumiĂšre de loin, le compositeur interroge la relation du piano avec les autres instruments, du soliste et de l’orchestre ; c’est aussi une rĂ©flexion sur le dĂ©veloppement et l’architecture d’un drame oĂč le piano-personnage Ă©claircit aussi la notion de mise Ă  distance et de sublimation. Alex Nante annonce dĂ©jĂ  l’Ă©criture de sa Symphonie n°2 “Mysterium”, nouveau jalon prometteur de sa trilogie lumineuse au sein de l’Orchestre National de Lille…

__________________________________

 

 
NANTE-ALEX-residence-ON-LILLE-entretien-exclusif-classiquenews-maestro-alexandre-bloch-entretien
 
Alex Nante (Ă  gauche), Alexandre Bloch (un pied sur l’estrade), directeur musical de l’ON LILLE – Orchestre National de Lille, musiciens de l’ON LILLE – Orchestre National de Lille (© Ugo Ponte / ON LILLE) 

  

  

 __________

 

 

CLASSIQUENEWS : Comparé à « Sinfonia del Cuerpo de luz », quelle conception de la lumiÚre se précise dans le Concerto pour piano ? Comment les deux partitions se répondent-elles ?

ALEX NANTE : La lumiĂšre est le fil conducteur de ma rĂ©sidence Ă  l’ONL (Orchestre National de Lille). Elle inspire les Ɠuvres SinfonĂ­a del Cuerpo de Luz, “Luz” Preludios (crĂ©ation le 11 juin par Vanessa Wagner au Lille Piano Festival), le concerto pour piano et la Symphonie n° 2 “Mysterium”. Luz de lejos signifie «LumiĂšre de loin». Contrairement Ă  SinfonĂ­a, Luz de lejos accentue une dimension «psychologique», dans le sens oĂč le piano semble incarner un personnage, un caractĂšre humain qui passe par des Ă©tapes de rapprochement et d’Ă©loignement avec l’orchestre et la lumiĂšre Ă©voquĂ©e.
La difficultĂ© d’unifier les timbres contrastĂ©s de l’orchestre et du piano a inspirĂ© cette idĂ©e. La tentative d’union entre les deux a parfois une facette romantique qui est plus marquante dans le quatriĂšme mouvement, lequel consiste en un duo amoroso intime entre le piano et la harpe. Je considĂšre ce mouvement comme une rencontre avec l’Anima. AprĂšs un premier long dialogue, piano et harpe sont remplacĂ©s et en quelque sorte « transcendĂ©s » dans la tessiture aiguĂ« par le cĂ©lesta et le glockenspiel, qui personnifient « l’essence lumineuse » de ces deux « personnages ».

 

 

ALEX-NANTE-compositeur-orch-national-de-lille-entertien-residence-classiquenews-entretien

 

Alex NANTE lors d’un “bord de scĂšne” Ă  l’issue de la crĂ©ation de Sinfonia del cuerpo de luz, sept 2021 – LILLE, Nouveau SiĂšcle – commande de l’ON LILLE – Orchestre National de Lille / crĂ©Ă© par l’ON LILLE (© Ugo Ponte)

 

CLASSIQUENEWS : Comment avez-vous Ă©laborĂ© l’écriture et la place du piano vis Ă  vis des autres instruments solo (basson, harpe, cor, 
) et vis Ă  vis de la masse orchestrale ?

ALEX NANTE : L’Ă©criture du concerto pour piano m’a fait rĂ©flĂ©chir sur les diffĂ©rents enjeux au moment de combiner le piano avec d’autres instruments. D’autre part, j’ai rĂ©flĂ©chi au rĂŽle du piano dans la forme concertante et aux diffĂ©rentes maniĂšres d’interaction entre soliste et orchestre depuis le classicisme. L’un de mes objectifs Ă©tait d’Ă©viter le rĂŽle «hĂ©roĂŻque» que le piano acquiert souvent dans le romantisme (mĂȘme si d’autres aspects du romantisme sont trĂšs importants dans mon langage). Ce rĂŽle est en quelque sorte liĂ© Ă  la «bataille» qui est parfois prĂ©sente entre soliste et orchestre dans les concertos romantiques. NĂ©anmoins, le « conflit » ou la « bataille » n’est pas totalement absent de cette Ɠuvre, comme on peut le constater dans certains passages du cinquiĂšme mouvement.
Les modes d’interaction entre piano et orchestre que j’explore, ont des connotations rituelles et s’inspirent, en partie, de modĂšles prĂ©existants de la littĂ©rature des concertos pour piano. Ces modes sont:

Microcosme / Macrocosme
Cette analogie suppose une similitude, voire une identitĂ© partagĂ©e, entre l’individu et le cosmos. En raison de la nature polyphonique du piano, considĂ©rer cet instrument comme un « micro-orchestre » semble une analogie appropriĂ©e. Dans les segments Microcosme / Macrocosme de l’Ɠuvre, l’orchestre opĂšre comme une Ă©laboration ou une «amplification» des mĂ©lodies ou des phrases du piano. NĂ©anmoins, cet essai “d’identitĂ©” n’est jamais accompli dans le concerto, en raison de l’impossibilitĂ© d’unifier les timbres du piano et de l’orchestre.

Jeu – «Juego» («jeu» en espagnol) est le titre de la deuxiĂšme partie du troisiĂšme mouvement, qui a une signification essentielle dans la structure gĂ©nĂ©rale. D’abord parce que le centre de ce segment correspond Ă  l’axe de symĂ©trie de l’Ɠuvre. DeuxiĂšmement, parce que son caractĂšre est si diffĂ©rent des autres mouvements du concerto qu’il produit un contraste dans la forme gĂ©nĂ©rale. Le piano et l’orchestre s’enchevĂȘtrent ici dans un dialogue ludique, qui contrastent avec le sĂ©rieux et la gravitĂ© des autres parties du concerto.

Responsorial – Le sixiĂšme mouvement, intitulĂ©e Luz de lejos, prĂ©sente une succession d’un choral de cordes, un choral des bois et d’un monologue au piano, de maniĂšre responsoriale. Le charactĂšre archaĂŻque du responsorial est accentuĂ©e ici par un choral en faux-bourdon aux bois, Ă©lĂ©ment qui apparaĂźt en arriĂšre-plan dans d’autres parties de l’Ɠuvre.
Luz de lejos ne prĂ©sente pas une graduelle “luminositĂ©” comme dans certaines parties du SinfonĂ­a, ou une graduelle “ritualisation”, comme dans certains de mes piĂšces de musique de chambre. NĂ©anmoins, le dernier mouvement suggĂšre une arrivĂ©e Ă  une atmosphĂšre rituelle oĂč le symbole de la lumiĂšre est plus prĂ©sent que dans d’autres mouvements. Le langage harmonique ici est trĂšs transparent, extrĂȘmement diatonique et par moments modal. La tessiture aiguĂ« est explorĂ©e dans tout l’orchestre.

alex-nante-concerto-pour-piano-luz-de-lejos-piano-lille-orchestre-national-de-lille-3-cheffe-compositeur-et-thauraud-piano-critique-concert-classiquenews

 

Alex NANTE (au centre) lors de la crĂ©ation de son Concerto pour piano et orchestre : « Luz de lejos » / LumiĂšre de loin – avril 2022 – LILLE, Nouveau SiĂšcle – commande de l’ON LILLE – Orchestre National de Lille / crĂ©Ă© par Alexandre Tharaud, l’ON LILLE sous la direction de Emilia Hoving (© Ugo Ponte)

 

 

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : La fin du Concerto s’achùve comme une question ouverte 
 Quel est le sens de cette fin?

ALEX NANTE : L’Ɠuvre semble finir dans une atmosphĂšre rituelle, calme et mĂ©ditative, mais cette atmosphĂšre est interrompue par un Ă©lan Ă©nergique, mercurial, ou les Ă©lĂ©ments plus significatifs de l’Ɠuvre sont rapidement superposĂ©s. Une sorte de synthĂšse de tout le concerto.
Le dernier accord de l’Ɠuvre est jouĂ© au piano, harpe, glockenspiel et cĂ©lesta dans la tessiture extrĂȘme, en fff, un son extrĂȘmement «lumineux». Ce dernier Ă©lĂ©ment agit en quelque sorte comme une rĂ©ponse Ă  l’ouverture de l’Ɠuvre, oĂč le piano joue un bicorde MI – SI dans le grave. MĂȘme si, comme indiquĂ© prĂ©cĂ©demment, il n’y a pas une “luminositĂ© progressive” tout au long de l’Ɠuvre, ces deux accords ont une signification symbolique liĂ©e au passage de l’obscuritĂ© Ă  la lumiĂšre.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Au moment de la création mondiale, au cours des 2 soirées des 6 et 7 avril 2022, comment avez vous ressenti et vécu la partition ? Y a-t-il des éléments nouveaux qui ont surgi ?

ALEX NANTE : J’ai vĂ©cu ce moment avec beaucoup d’Ă©motion; trĂšs touchĂ© par le magnifique travail d’Alexandre Tharaud, Emilia Hoving et l’Orchestre National de Lille. Dans les rĂ©pĂ©titions d’une nouvelle Ɠuvre, je fais toujours de petits changements. Par exemple, une mĂ©lodie qui Ă©tait censĂ©e ĂȘtre au premier plan peut passer un peu plus au premier plan. Je change aussi quelques tempos, j’ajoute quelques points d’orgues… J’ai la sensation de ne jamais finir de corriger mes oeuvres. J’adore cette phrase de Paul Valery : “Un artiste ne finit jamais vraiment son travail, il l’abandonne tout simplement ».

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Quelle est la suite et les prochains jalons au sein de votre rĂ©sidence Ă  l’ON LILLE ? De quelle façon exploitez-vous les ressources propres de l’orchestre ? Notez-vous des caractĂšres marquants qui singularisent l’Orchestre National de Lille ?

ALEX NANTE : Les musiciens de l’Orchestre National de Lille sont magnifiques. C’est une chance pour moi de travailler avec eux. Humainement c’est aussi une expĂ©rience trĂšs agrĂ©able. A chaque session, je peux Ă©changer et me nourrir des commentaires et des retours des musiciens sur mon oeuvre.
La derniĂšre piĂšce que j’Ă©crirai pour la rĂ©sidence est Symphonie n°2 “Mysterium”. Cette Ɠuvre pour soprano, tĂ©nor, chƓur et grand orchestre sera inspirĂ©e des textes de la tradition gnostique. Elle complĂšte la trilogie des piĂšces Ă©crites pour l’Orchestre National de Lille autour de la lumiĂšre. Le gnosticisme, tradition alternative au christianisme des Ă©glises, considĂšre que le salut s’obtient grĂące Ă  la gnose, la connaissance ultime de la rĂ©alitĂ©. Des fragments des hymnes inclus dans certains traitĂ©s gnostiques comme par exemple « Pistis Sophia » seront chantĂ©s par la soprano et le tĂ©nor, accompagnĂ©s par le chƓur dans la langue originale copte. Cette Ɠuvre sera une tentative de s’immerger dans les mystĂšres gnostiques de la lumiĂšre, riches en puissantes images et symboles d’une sagesse impĂ©rissable.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Comment avez-vous vĂ©cu et « absorbĂ© » la pĂ©riode oĂč la pandĂ©mie a sĂ©vi et entravĂ© le travail habituel ?

ALEX NANTE : C’Ă©tait une pĂ©riode trĂšs intense et crĂ©ative ; j’ai composĂ© Ă©normĂ©ment de piĂšces. En mĂȘme temps, c’Ă©tait un moment assez difficile, traversĂ© par de grandes incertitudes. J’ai vĂ©cu la pandĂ©mie Ă  Buenos Aires, oĂč le confinement a Ă©tĂ© l’un des plus longs et stricts du monde. Cette tension a influencĂ© mon Ɠuvre.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Y a-t-il, outre la rĂ©flexion sur la forme et l’écriture, une part autobiographique dans vos oeuvres ? Si oui, de quelle maniĂšre cela se manifeste-t-il concrĂštement (motif, orchestration, harmonie, figuralismes
) ?

ALEX NANTE : Il y a toujours une part autobiographique dans mes Ɠuvres, dans le sens oĂč j’essaie d’Ă©crire Ă  partir de l’expĂ©rience, du vĂ©cu intĂ©rieur. Ce vĂ©cu intĂ©rieur rĂ©sonne Ă©videmment avec le vĂ©cu extĂ©rieur. Parfois cette dimension autobiographique a un caractĂšre anecdotique ; dans mes “Diarios” pour piano, je “musicalise” des rencontres avec des amis, des dialogues avec mon Ă©pouse, des voyages… etc. Cet exemple est un cas extrĂȘme, mais certaines rĂ©fĂ©rences de ce type habitent aussi dans d’autres de mes oeuvres.

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Y a t il d’autres formes non encore rĂ©alisĂ©es que vous souhaiteriez crĂ©er oĂč le travail avec le plein orchestre aurait toute sa place ? Lesquelles et pourquoi ?

ALEX NANTE : Les trois piĂšces pour l’ONL me permettent d’explorer diffĂ©rentes facettes de l’Ă©criture orchestrale: l’orchestre seul, le concerto et la symphonie chorale. À l’avenir j’aimerais explorer l’opĂ©ra, mais je vais attendre un peu avant de me plonger dans ce monde.

 

 

Propos recueillis en avril 2022

Plus d’infos : visitez le site du compositeur argentin Alex Nante
www.alexnante.com
_______________________________________________________

 

 

VOIR aussi la chaĂźne YOUTUBE de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille / L’AUDITO 2.0 / L’offre digitale de l’ON LILLE.

 

 

NANTE-ALEX-portrait-creation-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-classiquenews-reportage-photo-3VOIR notre reportage vidĂ©o : ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE saison 2021 – 2022 : Concert d’ouverture (23 et 24 sept 2021). Reportage autour de la crĂ©ation mondiale de SinfonĂ­a del Cuerpo de luz d’Alex NANTE, compositeur en rĂ©sidence au sein de l’ON LILLE – ElĂ©ment marquant de la nouvelle saison du National de Lille : le retour de l’Orchestre Ă  son complet sur la scĂšne du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille sous la direction d’Alexandre BLOCH, directeur musical / Pourquoi la nouvelle piĂšce pour grand orchestre d’Alex NANTE est-elle particuliĂšrement inspirĂ©e par le feu ? © reportage studio CLASSIQUENEWS – septembre 2021
http://www.classiquenews.com/reportage-video-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concert-douverture-creation-mondiale-dalex-nante/

___________________________________________________

 

 

 

 

LIRE aussi nos critiques des concerts ALEX NANTE par l’Orchestre National de Lille

Création du Concerto pour piano Luz de Lejos, le 6 avril 2022 :
alex-nante-concerto-pour-piano-luz-de-lejos-piano-lille-orchestre-national-de-lille-3-cheffe-compositeur-et-thauraud-piano-critique-concert-classiquenewsCRITIQUE, concert. LILLE, le 6 avril 2022. Alex NANTE : crĂ©ation mondiale de « Luz de lejos » – Concerto pour piano et orchestre (Alexandre Tharaud, piano) / SIBELIUS : Symphonie n°6 – Orchestre national de Lille – Emilia Hoving – Incroyable inspiration d’Alex Nante
 Rien de commun ici avec sa prĂ©cĂ©dente crĂ©ation par et pour l’Orchestre National de Lille (in loco, le 23 sept 2021) ; aprĂšs le flamboyant poĂšme symphonique “Sinfonia del Cuerpo de Luz”, manifeste incandescent en forme de mĂ©tamorphose progressive, voici en crĂ©ation mondiale son concerto pour piano, “Luz de lejos” , autre jalon d’une interrogation formelle sur la lumiĂšre. Mais ici sur un mode distanciĂ©, plus narratif quand Sinfonia del Cuerpo de Luz immergeait l’auditeur dans le creuset en fusion.
http://www.classiquenews.com/critique-concert-lille-le-6-avril-2022-alex-nante-creation-mondiale-de-luz-de-lejos-concerto-pour-piano-et-orchestre-a-tharaud-piano-sibelius-symph-n6-orchestre-na/

 

 

Création de Sinfonià del Cuerpo de luz, le 23 sept 2021 :
alexandre-bloch-orchestre-national-de-lille-critique-concert-lille-classiquenews-23-sept2021-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luzCRITIQUE, concert. LILLE, le 23 septembre 2021 : Concert inaugural de la saison 2021 – 2022 : Alex NANTE (SinfonĂ­a del Cuerpo de luz, crĂ©ation) – SAINT-SAËNS : Concerto pour violoncelle n°1 (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle) – Richard STRAUSS : Mort et transfiguration. Orchestre National de Lille. Alexandre BLOCH, direction. – Alex Nante (nĂ© en 1992) s’affirme comme l’un des compositeurs contemporains les plus pertinents, rĂ©vĂ©lant ce soir une Ă©criture qui pense l’orchestre autant dans son ampleur sonore que dans ses scintillements instrumentaux les plus chambristes. L’auteur reconnaĂźt sans rĂ©serve son admiration pour les postromantiques du XXe, Mahler et Strauss prĂ©cisĂ©ment. 
Encore du travail et un Ă©largissement de ses champs sensibles
 vers les français, souhaitons-le, Debussy et surtout Ravel, et peut ĂȘtre que demain assisterons-nous Ă  l’émergence d’un tempĂ©rament idĂ©alement captivant. Sa rĂ©sidence au sein de l’Orchestre National de Lille, en se dĂ©diant Ă  la lumiĂšre et Ă  la spiritualitĂ©, devrait s’avĂ©rer passionnante Ă  suivre.
http://www.classiquenews.com/critique-concert-lille-le-23-septembre-2021-concert-inaugural-de-la-saison-2021-2022-alex-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-creation-saint-saens-concerto-pour-violoncelle-n1-vict/

/////////////

 

 

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Schubert, Beethoven…

LILLE et sa rĂ©gion : tournĂ©e de l’ON LILLE : 20 > 27 mai 2022. SCHUBERT, BEETHOVEN – Beau programme de printemps dĂ©fendu par les instrumentistes du National de Lille, de surcroĂźt en tournĂ©e sur le territoire lillois : 6 dates / 6 escales proposent aux spectateurs le grand frisson symphonique dans 3 Ɠuvres aussi enivrantes qu’accessibles.

Nuno_Coelho_orchestre national de lille concert critique annonce classiquenewsSCHUBERT, BEETHOVEN, MENDELSSOHN. Avant-derniĂšre des symphonies « de jeunesse » de Schubert, la Symphonie n°5 (composĂ©e achevĂ©e dĂšs 1816, crĂ©Ă©e Ă  Vienne en 1841) rĂ©jouit par son Ă©lĂ©gance, sa transparence et sa grĂące, son esprit viennois, mozartien. D’un romantisme lumineux et printanier, elle sublime l’espĂ©rance et l’énergie bienheureuse d’un compositeur de 19 ans. Quasi contemporaine, la Symphonie n°8 (composĂ©e Ă  l’étĂ© 1812) est la plus « lĂ©gĂšre » et presque insouciante de Beethoven. Le chef portugais Nuno Coelho, laurĂ©at du prestigieux Concours de CadaquĂ©s, dirige aussi l’ouverture La Belle MĂ©lusine de Mendelssohn (1834), en fa majeur, inspirĂ© par la figure de la fĂ©e-princesse, beautĂ© terrifiante qui a le pouvoir de « se transformer partiellement en serpent ». Mendelssohn ayant vu l’opĂ©ra de Kreutzer sur le sujet, « osa » composer sa propre comprĂ©hension du mythe fĂ©minin, proche des sirĂšnes rhĂ©nanes
 Le motif dĂ©veloppĂ© par Mendelssohn inspira Ă  Wagner, le leitmotiv des filles du Rhin pour L’Or du Rhin, premier volet de fabuleuse tĂ©tralogie

 

 

_________________________________________________

Concert symphonique
boutonreservationÉBLOUISSANTS CLASSIQUES
l’ON LILLE – OCHESTRE NATIONAL DE LILLE en tournĂ©e
Du 20 au 27 mai 2022 : 6 concerts en rĂ©gion‹  -  ± 1h35 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’ON LILLE‹ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, ici :
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/eblouissants-classiques/

 

 

SCHUBERT‹ : Symphonie n°5

MENDELSSOHN : ‹La Belle MĂ©lusine, ouverture

BEETHOVEN‹ : Symphonie n°8

Orchestre National de Lille
Nuno Coelho, direction

Dans le cadre des Belles Sorties de la Métropole Européenne de Lille

 

 

TournĂ©e de l’Orchestre national de Lille en 6 dates :

 

 

Jeudi 19 mai 2022 – 15h, Valenciennes, Centre Hospitalier  -  ‹Dans le cadre des RemĂšdes de l’ñme ‹en partenariat avec le phĂ©nix et le Centre Hospitalier de Valenciennes
—

‹Vendredi 20 — 20h‹, Radinghem-en-Weppes, Complexe Octave Bajeux

Dimanche 22 — 16h, ‹Bousbecque, salle Jean Debuf, complexe sportif LĂ©on Dalle

Mardi 24 — 20h‹, PĂ©renchies, salle GĂ©rard Lenfant, complexe culturel de L’Horloge

Mercredi 25 — 20h, Herlies, Eglise Saint-AmĂ©

Vendredi 27 – 20h, Provin, salle des fĂȘtes Jacques PrĂ©vert

 

 

 

 

LILLE. CinĂ© Concert CHARLOT, Laurel et Hardy par l’ON LILLE

Vive_la_liberte cine concert charlotte orchestre national de lille annonce critique classiquenewsLILLE, cinĂ© concert, les 4, 5 mai 2022. Charlot versus Laurel et Hardy
 L’ON LILLE Orchestre national de Lille poursuit son offre la pus large, pour tous les publics, ici entre orchestre et cinĂ©ma. Entre 1916 et 1917, Charlie Chaplin dĂ©veloppe le personnage de Charlot. Parmi les douze courts mĂ©trages qu’il tourne alors, « L’Émigrant » est le plus remarquable : il marque le tournant du rĂ©alisateur vers un cinĂ©ma plus ouvertement social et engagĂ©. Pour la premiĂšre fois, les situations comiques s’appuient sur un fond tragique, ici celle des immigrants qui arrivent aux États-Unis, thĂšme universel, d’une actualitĂ© toujours brĂ»lante. Mais avec Charlot, l’humour triomphe comme en atteste l’irrĂ©sistible cascade de gags de Charlot s’évade (1917). Comme un Ă©cho aux facĂ©ties de Charlot, le cinĂ©-concert propose aussi « Vive la liberté » (1929) de Leo McCarey met en scĂšne deux hilarants prisonniers : Laurel et Hardy. Projection sur grand Ă©cran et orchestre sur scĂšne, en direct.‹Version originale, sous-titrĂ©e en français.

Ciné-concert
VIVE LA LIBERTÉ
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle

Mercredi 4 mai 2022 — 20h
Jeudi 5 mai 2022 — 20h
± 1h35 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACESboutonreservation
directement sur le site de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE :
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/vive-la-liberte/

______________________________

Programme repris aussi en région :

Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
Vendredi 6 mai 2022 — 20h Ă  ‹Orchies / Contact PĂ©vĂšle Arena

L’Émigrant‹  -  Film muet de Charlie Chaplin / FILMPHILHARMONIC EDITION‹, Musique Carl Davis.‹ Commande musicale de Threefold Music.‹Musique interprĂ©tĂ©e avec le concours de Faber Music, London pour Carl Davis.

Charlot s’évade  -  ‹Film muet de Charlie Chaplin‹ / FILMPHILHARMONIC EDITION, ‹Musique Carl Davis.‹ Commande musicale de Threefold Music.‹Musique interprĂ©tĂ©e avec le concours de Faber Music, London pour Carl Davis.

Vive la libertĂ©  -  Film muet de Leo McCarey mettant en scĂšne Laurel et Hardy‹ – Musique originale de Jens Troester  /  ‹FILMPHILHARMONIC EDITION, ‹Avec l’aimable autorisation de Lobster Films. ‹Avec l’aimable autorisation de Jens Troester pour la musique.

Adrian Prabava, direction
Orchestre National de Lille

FILMPHILHARMONIC EDITION Film : Liberty. All rights reserved.

CRITIQUE, concert. LILLE, le 6 avril 2022. Alex NANTE : crĂ©ation mondiale de « Luz de lejos » – Concerto pour piano et orchestre (A Tharaud, piano) / SIBELIUS : Symph n°6 – Orchestre national de Lille – E Hoving.

CRITIQUE, concert. LILLE, le 6 avril 2022. Alex NANTE : crĂ©ation mondiale de « Luz de lejos » – Concerto pour piano et orchestre (Alexandre Tharaud, piano) / SIBELIUS : Symphonie n°6 – Orchestre national de Lille – Emilia Hoving – Incroyable inspiration d’Alex Nante… Rien de commun ici avec sa prĂ©cĂ©dente crĂ©ation par et pour l’Orchestre National de Lille (in loco, le 23 sept 2021) ; aprĂšs le flamboyant poĂšme symphonique “Sinfonia del cuerpo de Luz”, manifeste incandescent en forme de mĂ©tamorphose progressive, voici en crĂ©ation mondiale son concerto pour piano, “Luz de lejos” , autre jalon d’une interrogation formelle sur la lumiĂšre. Mais ici sur un mode distanciĂ©, plus narratif quand Sinfonia del cuerpo de Luz immergeait l’auditeur dans le creuset en fusion.

 

 

CrĂ©ation mondiale du Concerto pour piano d’Alex Nante

LUZ DE LEJOS / LumiĂšre de loin

 

 

tharaud-cheffe-hoving-piano-alex-anante-lille-orchestre-national-critique-concert-classiquenews

 

L’écriture est davantage resserrĂ©e [moins de 25mn] pour une partition dense et volubile, sans cesse changeante, aux miroitements instrumentaux toujours trĂšs fouillĂ©s, – ce raffinement entre le tellurique et l’arachnĂ©en est la marque dĂ©sormais du compositeur en rĂ©sidence au sein du National de Lille. Le piano, mĂȘme mis en avant, s’immerge dans la masse orchestrale jouant souvent plus sur la rĂ©sonance fondue que le dessin percussif, ce qui n’Ă©carte pas des passages et dialogues chambristes avec bois et vents, sans omettre le cor ou la harpe, d’un relief rayonnant : l’architecture de la partition alterne les tableaux contrastĂ©s qui se rĂ©pondent aussi, en symĂ©trie : le 1 (PrĂ©lude) et le 6 (« LumiĂšre de loin » : le titre mĂȘme de l’Ɠuvre) sont mĂ©ditatifs ; les 2 et 5, plus expansifs (Toccatas I et II) avec au centre, comme une clĂ© en deux faces : Jeu (Scherzo axial) puis Chanson d’amour, dialogue amoureux oĂč le couple piano et harpe fait paraĂźtre l’anima « figure de la femme idĂ©ale « lumineuse », selon les propres mots d’Alex Nante. La fin tendue dans l’aigu souligne cette ligne toujours intranquille, hypersensible qui affirme la direction, le sens de l’Ɠuvre : une sĂ©rie d’Ă©pisodes qui se succĂšdent comme un questionnement en 6 stations qui alternent suractivitĂ© et introspection avec une fluiditĂ© parfois inquiĂšte, opulente et rĂ©jouissante, toujours active et dĂ©terminĂ©e.

Le piano d’Alexandre Tharaud qui ouvre la piĂšce, suivi presque immĂ©diatement par le basson en un Ă©veil feutrĂ© [prĂ©lude] , est comme Ă  son habitude prĂ©cis, nuancĂ© ; mais son geste orfĂ©vrĂ© est souvent couvert par l’Orchestre, bien qu’idĂ©alement fiĂ©vreux et habitĂ© ; le dĂ©dicataire de la piĂšce est visiblement honorĂ© et engagĂ© par la crĂ©ation mondiale de cet ouvrage trĂšs Ă©laborĂ© qui veut rendre hommage Ă  la « clarté », « la poĂ©sie intime » de son jeu (dixit Nante).

 

 

 

alex-nante-concerto-pour-piano-luz-de-lejos-piano-lille-orchestre-national-de-lille-3-cheffe-compositeur-et-thauraud-piano-critique-concert-classiquenews

 

 

Beau prolongement dans la suite du programme avec la 6Ăšme de Sibelius, Ɠuvre clĂ©, elle aussi formidable forge orchestrale. Sibelius ne dĂ©veloppe pas ; il expĂ©rimente sans cesse en construisant une symphonie qui frappe par son Ă©nergie, le renouvellement incessant de son flux mĂ©lodique et thĂ©matique, aussi par la concision de son esprit de synthĂšse. Le National de Lille se jette dans cette arĂšne qui se joue aussi des timbres grĂące Ă  des alliages surprenants et des dialogues entre pupitres, tout aussi originaux et imprĂ©vus.
Il faut beaucoup d’expĂ©rience et de discernement pour saisir en les ciselant, toutes les sections qui dialoguent entre elles, pour organiser ce flux d’Ă©nergie continu vers une pensĂ©e organiquement organisĂ©e, dramatiquement cohĂ©rente. Sans omettre sous l’apparente sĂ©rĂ©nitĂ©, les courants agitĂ©s d’une onde faussement canalisĂ©e.
Liquide et Ă©thĂ©rĂ©e, la symphonie qui fut crĂ©Ă©e aprĂšs 4 annĂ©es de rĂ©flexion, semble cristalliser une sĂ©rie de tableaux oniriques oĂč la sensation du plein air et du motif s’affirme sans entrave : « l’eau pure » dont a parlĂ© Sibelius Ă  propos de sa 6Ăšme, s’Ă©coule de fait en ruisseaux et torrents sans omettre l’impĂ©rieuse cascade du 2e mouvement dont l’Ă©nergie jaillissante innerve encore tout le Scherzo qui suit.
Sous la baguette de la jeune cheffe finlandaise, Emilia Hoving, – nĂ©e en 1994, les cordes s’assouplissent et exhortent en un tapis ondoyant et chantant ; la vitalitĂ© des bois, vents et cuivres, rappelle l’acuitĂ© inventive du Sibelius, gĂ©nie orchestrateur : c’est abrupt, violent, furtif, bouillonnant d’idĂ©es et de sensations rapides ; on aurait souhaitĂ© davantage d’articulation et de dĂ©tail dans ce jeu permanent de scintillements, d’ondulations, de glissements sonores qui recherchent davantage l’Ă©blouissement intĂ©rieure voire intime, que le grand fracas des Ă©vocations spectaculaires. Pour autant, inscrire Sibelius au rĂ©pertoire de l’Orchestre National de Lille est une promesse qui souhaitons-le, appelle d’autres rĂ©alisations sibĂ©liennes. Du feu filigranĂ© de Nante Ă  l’onde sibĂ©lienne, mystĂ©rieuse et agissante, le programme de ce soir avait tout pour satisfaire le public : enjeu pleinement rĂ©ussi.

 

 

 

______________________________________________
CRITIQUE, concert. LILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcle, le 6 avril 2022. Alex NANTE : crĂ©ation mondiale de « Luz de lejos » – Concerto pour piano et orchestre (Alexandre Tharaud, piano) / SIBELIUS : Symphonie n°6 – ON LILLE Orchestre national de LilleEmilia Hoving, direction. Photos © Ugo Ponte ON LILLE 2022

 

 

 

 

 

 

 

 

 

APPROFONDIR

______________________________________________

NANTE-ALEX-portrait-creation-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-classiquenews-reportage-photo-3REPORTAGE. ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE saison 2021 – 2022 : Concert d’ouverture (23 et 24 sept 2021). Reportage autour de la crĂ©ation mondiale de SinfonĂ­a del cuerpo de luz d’Alex NANTE, compositeur en rĂ©sidence au sein de l’ON LILLE – ElĂ©ment marquant de la nouvelle saison du National de Lille : le retour de l’Orchestre Ă  son complet sur la scĂšne du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille sous la direction d’Alexandre BLOCH, directeur musical / Pourquoi la nouvelle piĂšce pour grand orchestre d’Alex NANTE est-elle particuliĂšrement inspirĂ©e par le feu ? © reportage studio CLASSIQUENEWS – septembre 2021

http://www.classiquenews.com/reportage-video-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concert-douverture-creation-mondiale-dalex-nante/

 

////////////////////////////

 

 

 

 

 

 

 

STREAMING : CONCERT BERNSTEIN par l’Orchestre National de LILLE / Alexandre Bloch (janv 22)

orchestre-national-de-lille-bernstein-alex-bloch-symphonie-jeremiah-concert-critique-classiquenewsSTREAMING : l’ON LILLE / Alexandre Bloch jouent Bernstein : On the town, Symphonie n°1 Jeremiah… C’était en janvier de cette annĂ©e, le National de Lille en grand effectif jouait l’un de ses compositeurs fĂ©tiches, Bernstein (Lenny, d’ailleurs mis en avant aussi Ă  l’OpĂ©ra National de Paris simultanĂ©ment car Kent Nagano assurait l’entrĂ©e au rĂ©pertoire de son ultime opĂ©ra, A QUIET PLACE
).   -   A partir du lundi 21 mars et jusqu’au 21 juin 2022, l’Orchestre National de Lille diffuse sur sa chaĂźne Youtube qui est son auditorium digital (AUDITO 2.0), l’intĂ©gralitĂ© du concert (ce soir 20h). Le programme cĂ©lĂšbre l’exultation symphonique et la danse (ON THE TOWN), puis immerge dans la gravitĂ© et la compassion : la Symphonie n°1 « Jeremiah », Ă©laborĂ©e Ă  partir de 1939 en Ă©cho Ă  la barbarie nazie, rĂ©actualise le chant douloureux de JĂ©rĂ©mie pleurant JĂ©rusalem dĂ©vastĂ©e, en ruines
 (Photo © Ugo Ponte / ON LILLE 2022 / Orchestre National

L’ONLille permet ainsi aux internautes de revivre son premier concert de l’annĂ©e 2022 : les musiciens de l’Orchestre National de Lille consacrent une soirĂ©e Ă  Leonard Bernstein,avec la mezzo-soprano Rinat Shaham. Au programme de cette soirĂ©e festive qui scelle les retrouvailles du plein orchestre et de son public :
On the town, premiĂšre comĂ©die musicale de Leonard Bernstein qui ressuscite l’activitĂ© ardente et urbaine de New York Ă  travers trois marins en permission dans dans la « Big Apple » (adaptĂ© au cinĂ©ma en 1949 par Gene Kelly et Stanley Donen avec Gene Kelly et Frank Sinatra dans le rĂŽle des marins). Le National de Lille jouent « Three Episodes » (synthĂšse des sĂ©quences clĂ©s, plutĂŽt que suite symphonique : « The Great Lover Displays Himself », « Lonely Town » est la reprise d’une des chansons cĂ©lĂšbres, et le final « Times Square : 1944 » Ă©laborĂ© Ă  partir du standard « New York, New York ».

SYMPHONIE n°1  –  D’abord esquissĂ©e comme une lamentation pour soprano en 1939, la partition est reprise en 1941/42 sous la forme symphonique, augmentĂ©e d’un premier mouvement et d’un scherzo avec le chant d’une mezzo. Les premiĂšres mesures chantĂ©es de la Lamentation s’inspire d’une liturgie hĂ©braĂŻque qui regrette la destruction de JĂ©rusalem par Babylone Ă  travers le cri dĂ©sespĂ©rĂ© de JĂ©rĂ©mie qui a tentĂ© de la sauver en vain.

____________________________________________________

ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenewsVOIR le concert BERNSTEIN PAR ALEXANDRE BLOCH – A. BLOCH / R. SHAHAM- ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE sur la chaüne youtube de l’Orchestre national de Lille / L’AUDITO 2.0 :
https://www.youtube.com/watch?v=QHmgYIPYAcY

L’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE et Nemanja Radulovic : Chausson, Ravel…

Bloch_Radulovic_328px_21-22LILLE, les 16, 23 mars 2022. CHAUSSON, RAVEL, BARTOK
 Concerts Ă©vĂ©nements dĂ©fendus par deux tempĂ©raments tout en complicitĂ© : Alexandre Bloch, directeur musical du national de Lille et le violoniste Nemanja Radulović. L’Orchestre National de Lille invite ainsi au GRAND SUD, un virtuose du violon prĂȘt Ă  tous les dĂ©fis dans des Ɠuvres particuliĂšrement exigeantes : PoĂšme de Chausson et Tzigane de Ravel (1924). On ne prĂ©sente plus le violoniste franco-serbe Nemanja Radulović qui peut ainsi, enfin, rĂ©aliser son compagnonnage artistique avec les instrumentistes lillois. Le PoĂšme de Chausson, puis Tzigane de Ravel permettront de mesurer la trĂšs riche palette expressive du soliste entre lyrisme, ineffable poĂ©sie, vertigineuse virtuositĂ© 
 Le PoĂšme de Chausson (achevĂ© en 1896) rend hommage Ă  son ami Tourgueniev, rappel d’une fusion exceptionnellement rĂ©ussie entre musique et littĂ©rature dans l’Ɠuvre si originale d’Ernest Chausson. Quadra, le compositeur français, Ă©lĂšve de Massenet et surtout de CĂ©sar Franck, y rĂ©alise dans la suite de Wagner, une maniĂšre d’ivresse sonore totale, oĂč l’emprise de l’auditeur s’accomplit Ă  force de thĂšmes sombres, mystĂ©rieux, inquiets, progressivement vainqueurs afin que s’affirme la lumiĂšre rĂ©demptrice finale. La forme faussement libre, dans le style d’une improvisation est en rĂ©alitĂ© le produit d’un mĂ©tier architectonique sĂ»r et raffinĂ©. Ici l’agilitĂ© virtuose du soliste est entiĂšrement infĂ©odĂ©e Ă  la recherche d’un idĂ©al poĂ©tique. Ce mysticisme de la forme (si proche de l’esthĂ©tisme d’un Franck) ne laisse pas d’envoĂ»ter littĂ©ralement l’auditeur.

CrĂ©Ă© en 1924 Ă  Londres, Tzigane offre Ă  Ravel un prĂ©texte Ă  virtuositĂ© : les thĂšmes tziganes, plus ou moins authentiques, rendent possible le dĂ©veloppement vertigineux de la partie de violon qui s’exprime dĂšs le dĂ©but. Ravel signe ici l’une des derniĂšres Ɠuvres violonistiques parmi les plus audacieuses et exigeantes du rĂ©pertoire.

Conclusion orchestrale attendue, le Concerto pour orchestre composĂ© en 1943 par Bartok, est une Ɠuvre Ă©clectique aux climats tĂ©nus, chambristes, profonds – crĂ©Ă©e Ă  New York (Carnegie Hall, 1er dĂ©c 1944) par Serge Koussevitzky et le Boston Symphony. ArchitecturĂ©e comme une arche, l’Ɠuvre place pour chaque mouvement, un instrument soliste / un pupitre d’instruments au devant de la scĂšne, opposĂ© au grand effectif orchestral, Ă  travers 2 mouvements extrĂȘmes amples, (dĂ©but et fin), entre lesquels l’élĂ©gie centrale est encadrĂ©e par 2 scherzos courts ; soit 5 mouvements : Introduzione, giuoco delle copie / Jeu de couples, ici les vents associĂ©s Ă  2 en 5 couples / elegia (sorte de nocturne sombre voire lugubre), intermezzo interotto (oĂč l’alto exprime ce sarcasme froid, satirique propre Ă  Bartok; et la clarinette entonne un foxtrot empruntĂ© Ă  la 7Ăš symphonie « Leningrad » de Chostakovitch
), finale. La piĂšce aux rythmes et mĂ©lodies Ă©nergiques affirme une vitalitĂ© Ă©tonnante, plurielle, bigarrĂ©e qui cite le folklore hongrois et roumains, claire manifestation nostalgique vĂ©cue par un Bartok alors exilĂ© et qui devait s’éteindre deux annĂ©es aprĂšs.

____________________________________

LILLE, GRAND SUDboutonreservation
CONCERT «  PoÚmes »
Mercredi 16 mars 2022 — 20h
Mercredi 23 mars 2022 — 20h
± 1h30 avec entracte /

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’Orchestre National de Lille – ON LILLE :
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/poemes/

____________________________________

CHAUSSON : ‹Poùme pour violon et orchestre

RAVEL : ‹Tzigane, Rhapsodie de concert pour violon et orchestre

BARTÓK : ‹Concerto pour orchestre

Alexandre Bloch, direction  /  ‹Nemanja Radulović, violon

‹ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

____________________________________

programme en tournée

En région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
—

‹Jeudi 17 mars 2022 — 20h / ‹Valenciennes, le phĂ©nix

‹Vendredi 18 — 20h / ‹Soissons, CitĂ© de la Musique et de la Danse

‹Samedi 19 — 20h / ‹Saint-Amand-les-Eaux, Église Saint-Martin

‹Mardi 22 — 20h‹ / Dunkerque, Bateau Feu

_________________________________

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Orchestre National de Lille
30 Place MendĂšs France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40
Accueil-billetterie : 3 place MendĂšs France

La billetterie est ouverte au public :‹du lundi au vendredi, de 10h à 18h

par tĂ©lĂ©phone de 10h Ă  13h et de 14h Ă  17h30‹ au 03 20 12 82 40

////////////

L’Orchestre National de Lille joue la 5Ăš de Chostakovitch

dmitri-chostakovitchLILLE, Ven 11 mars 2022. DESTINS RUSSES. L’Orchestre National de Lille joue la Symphonie n°5 de Chostakovitch. L’opus lui aura Ă©tĂ© salvateur car en 1936, le compositeur russe est violemment critiquĂ© par La Pravda, aprĂšs que son opĂ©ra Lady MacBeth de Mtsensk ait choquĂ© le dictateur Staline. Pour rĂ©ponse, Chostakovitch compose sa 5Ăš, vĂ©ritable expression de la RĂ©volution d’Octobre, manifeste patriotique Ă  la gloire du peuple russe et clairement adressĂ© Ă  la comprĂ©hension de l’auditeur soviĂ©tique ; c’est un triomphe officiel (Ă  la crĂ©ation en nov 1937 Ă  Leningrad) et Chostakovitch est pour le moment mis Ă  l’abri des purges staliniennes. Tout en l’intense ferveur de la nation alors soumise Ă  la terreur stalinienne, Chostakovitch y relate aussi sa propre expĂ©rience avec ce cri victorieux final, double exclamation : exaltation cristallisant une Ă©nergie collective et aussi joie allusive d’une revanche personnelle (face aux critiques dont il a Ă©tĂ© victime suite Ă  l’Affaire Lady Macbeth)
De toute Ă©vidence la 5Ăš Symphonie marque un jalon dans la maturation du gĂ©nie symphonique de Chostakovitch, l’auteur de 15 Symphonies ! PrĂ©ludant Ă  la fresque spectaculaire, le chef amĂ©ricain Joshua Weilerstein dirige l’Orchestre National de Lille dans le Concerto pour alto de Schnittke, interprĂ©tĂ© par Antoine Tamestit, ambassadeur inspirĂ© de son instrument.

Programme « Destins Russes »
Vendredi 11 mars 2022 — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
± 1h40 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’Orchestre national de Lille
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/destins-russes/

SCHNITTKE
Concerto pour alto

CHOSTAKOVITCH
Symphonie n°5

Joshua Weilerstein, direction
Antoine Tamestit, alto
Orchestre National de Lille

A l’issue du concert, bord de scĂšne, rencontre avec les interprĂštes de ce concert « Destins russes » : Joshua Weilerstein et Antoine Tamestit

L’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE invite Tabita BERGLUND

Rafal_Blechacz_orchestre national de lille classiquenewsLILLE, ON LILLE : Romantisme allemand, 23 et 24 fĂ©v 2022. LaurĂ©at du Concours Chopin de Varsovie en 2005, le pianiste RafaƂ Blechacz fait escale ces 23 et 24 fĂ©v Ă  l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille. Le Polonais aborde en complicitĂ© avec les instrumentistes de l’Orchestre National de Lille, l’une des partitions les plus majestueuses du rĂ©pertoire romantique : le Concerto n°5 (dit « l’Empereur ») de Beethoven. DĂ©diĂ© Ă  l’Archiduc Rodolphe d’Autriche, la partition Ă  la fois grandiose et tendre, Ă©voque en filigrane NapolĂ©on Bonaparte, dont Beethoven disait crĂąnement : « Dommage que je ne m’y connaisse pas autant dans l’art de la guerre qu’en musique, sinon je le vaincrais ! ».

Dans l’amoureuse nuit

La jeune cheffe norvĂ©gienne Tabita Berglund dirige Ă©galement deux chefs-d’Ɠuvre du romantisme allemand : le sublime PrĂ©lude de Tristan et Iseult, puis la frissonnante Nuit transfigurĂ©e de Schoenberg (1899): une nuit d’inquiĂ©tude et d’hallucinations oĂč un couple erre Ă  travers la nuit, cheminement qui rĂ©capitule leur relation passionnelle. Avant d’inventer le dodĂ©caphoisme, le jeune Schoenberg (25 ans) fusionne Brahms et Wagner, dissout la tonalitĂ©, exprime les espĂ©rances et les vertiges d’une traversĂ©e incertaine, intranquille entre cauchemar et rĂȘve. A l’étĂ© 1899, Schoenberg a rencontrĂ© Mathilde, sƓur de Zemlinsky : il tombe amoureux de celle qui deviendra son Ă©pouse. Transcription amoureuse et du dĂ©sir pour l’ĂȘtre aimĂ©, Tabita_Berglund_orchestre national de lille classiquenewsLa Nuit transfigurĂ©e / VerklĂ€rte Nacht lui est dĂ©diĂ©e. Pour sextuor de cordes, l’Ɠuvre cite Wagner (Tristan), semble mĂȘme un prolongement et un commentaire exacerbĂ© des possibilitĂ©s du climat wagnĂ©rien. Dramatique, tendu, le poĂšme musical pour cordes seules saisit par la palette sonore, ses sublimes effets de texture instrumentale ; Schoenberg s’inspire du poĂšme de son ami, Richard Dehmel (La Femme et le monde (Weib und Welt) qui imagine un couple en promenade nocturne oĂč la femme avoue Ă  son amant qu’elle attend l’enfant d’un autre
 le prĂ©texte thĂ©Ăątral, dense sur le plan psychologique offre au compositeur viennois, une formidable action qui devient course effrĂ©nĂ©e, mĂ©tamorphose Ă  deux, effroi de la future mĂšre, pardon du jeune homme
 sous la lueur lunaire qui enveloppe les deux personnages.

 

 

 

DĂ©but du poĂšme de Dehmel :
« Deux personnes vont dans la forĂȘt, chauve et froide.
La lune les accompagne, ils regardent en soi.
La lune passe aux dessus des hauts chĂȘnes,
Pas un nuage ne trouble la lumiÚre céleste
Vers laquelle les fagots noirs s’Ă©tendent;
La voix d’une femme parle. »

 

 

 

boutonreservationMercredi 23 fĂ©vrier 2022 — 20h
Jeudi 24 fĂ©vrier 2022 — 20h
LILLE – Auditorium du Nouveau Siùcle
± 1h40 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site de l’ON LILLE
/ ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/le-romantisme-allemand/

 

 

 

BEETHOVEN
Concerto pour piano n° 5, « l’Empereur »

WAGNER
Tristan et Iseult, PrĂ©lude de l’acte I

SCHOENBERG
La Nuit transfigurée

Tabita Berglund, direction
RafaƂ Blechacz, piano
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

_______________
Orchestre National de Lille
30 Place MendĂšs France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40

Accueil-billetterie : 3, place MendĂšs France
La billetterie est ouverte au public :
du lundi au vendredi, de 10h Ă  18h
par téléphone de 10h à 13h et de 14h à 17h30
au 03 20 12 82 40

_______________________

Programme repris en région Hauts de France

Vendredi 25 fĂ©vrier 2022— 20h
Boulogne-sur-Mer, Salle Damrémont

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Picolo, saxo et compagnie

Nil_Venditti_national de lille piccolo saxo famillissimo concert classiquenewsLILLE, ON LILLE, 11, 12 fĂ©v 2022. Piccolo, saxo
 Le National de Lille veille Ă  susciter l’enthousiasme et l’adhĂ©sion des plus jeunes en leur offrant plusieurs concerts dits « FAMILLISSIMO » (dĂšs 5 ans), drĂŽle, vivant, festif qui familiarise les jeunes spectateurs Ă  la magie des timbres de l’orchestre. Pour 2 sessions, l’Orchestre National de Lille dirigĂ© par Nil Venditti joue un classique du genre : « Piccolo, saxo et Cie », joyau des contes initiatiques oĂč chaque pupitre, chaque couleur d’instrument est mis en avant et parfaitement identifiable. En moins de 50 mn, les enfants (et leurs parents) apprennent Ă  reconnaĂźtre chaque instruments, chaque famille (cordes, saxophones, bois, cuivres, 
) et (re)dĂ©couvrent la puissance et l’expressivitĂ© de l’orchestre Ă  son complet. C’est une immersion dans le grand bain symphonique oĂč l’auditeur comprend comment l’union des individualitĂ©s renforce l’harmonie du groupe : tout un programme !
Conte musical pĂ©dagogique imaginĂ© en 1956, « Piccolo, saxo et compagnie », petite histoire du grand orchestre, est un grand classique ici jouĂ© sous la baguette de la cheffe turco-italienne Nil Venditti (rĂ©cemment nommĂ©e directrice musicale de l’Orchestra della Toscana).

 

 

 

Concert Famillissimo
PICCOLO, SAXO ET COMPAGNIEboutonreservation
Vendredi 11 fĂ©vrier — 14h30
Samedi 12 fĂ©vrier — 11h et 16h
LILLE – Auditorium du Nouveau Siùcle
—
± 45 minutes sans entracte – dĂšs 5 ans

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Nil Venditti, direction
Gautier Boxebeld-Colonna, récitant

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’Orchestre National de Lille
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/piccolo-saxo-et-compagnie/

 

 

 

Synopsis du programme : Au Royaume de la Musique, les familles d’instruments vivent sĂ©parĂ©es les unes des autres et ne se connaissent pas. Jusqu’au jour oĂč, par le plus grand des hasards, les violons s’aperçoivent qu’ils ne sont pas seuls au monde et rencontrent la famille des saxophones. Pour cĂ©lĂ©brer l’arrivĂ©e de ces curieux camarades et cette nouvelle amitiĂ©, les cordes organisent une grande fĂȘte. Ensemble, ils dĂ©cident de partir Ă  l’aventure Ă  travers leur pays pour dĂ©couvrir de nouveaux amis (guitare, piano
) et participer Ă  la naissance du « grand orchestre ».

Concert Famillissimo de l’Orchestre National de Lille

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Beethoven, Wagner, Schoenberg

Rafal_Blechacz_orchestre national de lille classiquenewsLILLE, ON LILLE : Romantisme allemand, 23 et 24 fĂ©v 2022. LaurĂ©at du Concours Chopin de Varsovie en 2005, le pianiste RafaƂ Blechacz fait escale ces 23 et 24 fĂ©v Ă  l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille. Le Polonais aborde en complicitĂ© avec les instrumentistes de l’Orchestre National de Lille, l’une des partitions les plus majestueuses du rĂ©pertoire romantique : le Concerto n°5 (dit « l’Empereur ») de Beethoven. DĂ©diĂ© Ă  l’Archiduc Rodolphe d’Autriche, la partition Ă  la fois grandiose et tendre, Ă©voque en filigrane NapolĂ©on Bonaparte, dont Beethoven disait crĂąnement : « Dommage que je ne m’y connaisse pas autant dans l’art de la guerre qu’en musique, sinon je le vaincrais ! ».

Dans l’amoureuse nuit

La jeune cheffe norvĂ©gienne Tabita Berglund dirige Ă©galement deux chefs-d’Ɠuvre du romantisme allemand : le sublime PrĂ©lude de Tristan et Iseult, puis la frissonnante Nuit transfigurĂ©e de Schoenberg (1899): une nuit d’inquiĂ©tude et d’hallucinations oĂč un couple erre Ă  travers la nuit, cheminement qui rĂ©capitule leur relation passionnelle. Avant d’inventer le dodĂ©caphoisme, le jeune Schoenberg (25 ans) fusionne Brahms et Wagner, dissout la tonalitĂ©, exprime les espĂ©rances et les vertiges d’une traversĂ©e incertaine, intranquille entre cauchemar et rĂȘve. A l’étĂ© 1899, Schoenberg a rencontrĂ© Mathilde, sƓur de Zemlinsky : il tombe amoureux de celle qui deviendra son Ă©pouse. Transcription amoureuse et du dĂ©sir pour l’ĂȘtre aimĂ©, Tabita_Berglund_orchestre national de lille classiquenewsLa Nuit transfigurĂ©e / VerklĂ€rte Nacht lui est dĂ©diĂ©e. Pour sextuor de cordes, l’Ɠuvre cite Wagner (Tristan), semble mĂȘme un prolongement et un commentaire exacerbĂ© des possibilitĂ©s du climat wagnĂ©rien. Dramatique, tendu, le poĂšme musical pour cordes seules saisit par la palette sonore, ses sublimes effets de texture instrumentale ; Schoenberg s’inspire du poĂšme de son ami, Richard Dehmel (La Femme et le monde (Weib und Welt) qui imagine un couple en promenade nocturne oĂč la femme avoue Ă  son amant qu’elle attend l’enfant d’un autre
 le prĂ©texte thĂ©Ăątral, dense sur le plan psychologique offre au compositeur viennois, une formidable action qui devient course effrĂ©nĂ©e, mĂ©tamorphose Ă  deux, effroi de la future mĂšre, pardon du jeune homme
 sous la lueur lunaire qui enveloppe les deux personnages.

 

 

 

DĂ©but du poĂšme de Dehmel :
« Deux personnes vont dans la forĂȘt, chauve et froide.
La lune les accompagne, ils regardent en soi.
La lune passe aux dessus des hauts chĂȘnes,
Pas un nuage ne trouble la lumiÚre céleste
Vers laquelle les fagots noirs s’Ă©tendent;
La voix d’une femme parle. »

 

 

 

boutonreservationMercredi 23 fĂ©vrier 2022 — 20h
Jeudi 24 fĂ©vrier 2022 — 20h
LILLE – Auditorium du Nouveau Siùcle
± 1h40 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site de l’ON LILLE
/ ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/le-romantisme-allemand/

 

 

 

BEETHOVEN
Concerto pour piano n° 5, « l’Empereur »

WAGNER
Tristan et Iseult, PrĂ©lude de l’acte I

SCHOENBERG
La Nuit transfigurée

Tabita Berglund, direction
RafaƂ Blechacz, piano
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

_______________
Orchestre National de Lille
30 Place MendĂšs France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40

Accueil-billetterie : 3, place MendĂšs France
La billetterie est ouverte au public :
du lundi au vendredi, de 10h Ă  18h
par téléphone de 10h à 13h et de 14h à 17h30
au 03 20 12 82 40

_______________________

Programme repris en région Hauts de France

Vendredi 25 fĂ©vrier 2022— 20h
Boulogne-sur-Mer, Salle Damrémont

 

 

 

 

 

 

LILLE, ON LILLE : 3, 4 et 5 fév 2022. SCINTILLEMENTS : Boulanger, Parra, Liszt, Stravinsky


ANGELICH nicholas-angelich-cjean-franois-leclercq---eratojpgLILLE, ON LILLE : 3, 4 et 5 fĂ©v 2022. SCINTILLEMENTS : Boulanger, Parra, Liszt, Stravinsky
 Programme copieux et scintillant au Nouveau SiĂšcle Ă  Lille pour lequel l’Orchestre National de Lille invite le pianiste Nicholas Angelich dans le Concerto n°2 de Liszt et joue aussi Boulanger et L’Oiseau de feu du flamboyant et fĂ©erique Stravinksy (version 1919) 
 tout en assurant la crĂ©ation française de la nouvelle partition d’Hector Parra, ex compositeur en rĂ©sidence : « Avant la fin 
 Vers oĂč? », commande de l’Orchestre et dont le titre serait-il annonciateur du futur de l’humanitĂ© ?

AmĂ©ricain de naissance mais français de cƓur, Nicholas Angelich relĂšve les dĂ©fis du Concerto pour piano n°2 de Liszt dont sa prodigieuse digitalitĂ© expressive et caressante devrait rĂ©vĂ©ler et le gĂ©nie mĂ©lodique et l’intelligence de l’architecture! Ce grand moment de musique est prĂ©cĂ©dĂ© par le lumineux et pastorale « D’un matin de printemps » de Lili Boulanger, sƓur cadette de Nadia, hĂ©las fauchĂ©e trop tĂŽt ; la musique scintillante pour le ballet l’Oiseau de feu rĂ©vĂ©la le jeune Stravinsky sur la scĂšne mondiale : aprĂšs Petrouchka et avant Le Sacre du Printemps, Stravinsky façonne ainsi la musique moderne dont l’urgence rythmique, le lyrisme mĂ©lodique offrent une claire rĂ©sonance visionaire Ă  la guerre mondiale Ă  venir. Poursuivant une carriĂšre internationale (ancien directeur musical de La Monnaie et de l’Orchestre de Seattle), le chef Ludovic Morlot rĂ©alise aussi la crĂ©ation de la nouvelle piĂšce d’ HĂšctor Parra, ancien compositeur en rĂ©sidence au sein de l’Orchestre Lillois. AprĂšs « Inscape », immersion aux confins de l’univers, « Avant la fin 
 Vers oĂč? » s’inspire d’un texte de l’écrivaine Marie N’Diaye (Prix Goncourt 2009) qui questionne et explore la psychologie humaine : « un voyage tout aussi fou qu’inĂ©dit ».

Concert SCINTILLEMENTS
Nicholas Angelich dans un concerto à sa (dé)mesure.

Lille – Auditorium du Nouveau Siùcleboutonreservation
Jeudi 3 fĂ©vrier 2022 — 20h
± 1h45 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES directement sur le site de l’ON LILLE
/ ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE :
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/scintillements/

Orchestre National de Lille
30 Place MendĂšs France BP 70119 / 59027 Lille cedex
+33 (0)3 20 12 82 40
Accueil-billetterie : 3 place MendĂšs France
Billetterie est ouverte au public :
du lundi au vendredi, de 10h Ă  18h
par téléphone de 10h à 13h et de 14h à 17h30
au 03 20 12 82 40

Programme repris en région
(Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure)

Vendredi 4 fĂ©vrier 2022 — 20h
Valenciennes, le phénix
—

Samedi 5 fĂ©vrier 2022— 20h
Comines, Lys Arena

BOULANGER
D’un matin de printemps

PARRA
Avant la fin
Vers oĂč ?
[Co-commande de l’ONL et de la Orquesta
SinfĂłnica de España – CrĂ©ation française]

LISZT
Concerto pour piano n°2

STRAVINSKY
L’Oiseau de feu, version 1919

Ludovic Morlot, direction
Nicholas Angelich, piano
Orchestre National de Lille

LILLE, ON LILLE : BERNSTEIN par BLOCH (6, 7, 8 janvier 2022)

Alexandre_Bloch_orchestre national de lilleLILLE, ON LILLE : Bernstein par Alexandre Bloch, jeu 6 janvier 2022. L’HUMAIN et le FESTIF s’invite au Nouveau SiĂšcle pour cĂ©lĂ©brer la nouvelle annĂ©e 2022. Musicien accompli, Leonard Bernstein avait tous les talents. Pianiste (particuliĂšrement convaincant entre sĂ©duction et virtuositĂ© dans la cĂ©lĂšbre Rhapsody in Blue de Gershwin), il fut aussi chef d’orchestre et compositeur (West Side Story, 1957). Artiste engagĂ© et rĂ©voltĂ©, il lance un cri sincĂšre dans sa bouleversante Symphonie n°1, « Jeremiah » en pleine pĂ©riode nazie ; c’est une priĂšre contre l’holocauste commis en Europe, une prise de conscience aiguĂ« en lien avec sa propre judaĂŻtĂ© et aussi une dĂ©chirante exhortation fraternelle ; la partition crĂ©Ă©e par Koussevitzky en 1944 (la mĂȘme annĂ©e oĂč Copland son aĂźnĂ©, livre « Appalachian Spring » ). Tout chez Bernstein respire une Ă©tonnante sĂ©duction mĂ©lodique et une hypersensibilitĂ© qui touchent aussi par leur profondeur. La Symphonie n°1 rĂ©vĂšle le mĂ©tier solide du jeune compositeur.
C’est cette libertĂ© fantaisiste et si juste qui lui permet d’éblouir Ă  Broadway
 le maestro savait rendre hommage Ă  des amis musiciens comme le violoncelliste Mstislav Rostropovitch. Le programme Ă©voque chacune des facettes d’un musicien aux talents admirables, devenu Ă  juste titre, lĂ©gendaire.

Alexandre Bloch (photo ci dessus), directeur musical de l’ON LILLE, Orchestre National de Lille, dirige le portrait d’un artiste complet. On se souvient de sa formidable lecture de MASS (reportage vidĂ©o – juin 2018), ovni symphonique, lyrique et spirituel hors normes qui relĂšve Ă  la fois d’une grande messe profane et d’un rituel mystique collectif qui synthĂ©tise et fait la critique de toutes les liturgies


Jeudi 6 janvier 2022 — 20hboutonreservation
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle

BERNSTEIN
On the town, Trois danses

GERSHWIN
Rhapsody in Blue

BERNSTEIN
Slava !

BERNSTEIN
Symphonie n°1, « Jeremiah »

ON LILLE / Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction‹ / Michelle DeYoung, mezzo-soprano / ‹Wilhem Latchoumia, piano   –   ‚± 1h20 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’ON LILLE
Orchestre National de Lille :
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/bernstein-par-alexandre-bloch/

 

TOURNÉE
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
—
Vendredi 7 janvier 2022 — 20h / ‹Calais, Grand ThĂ©Ăątre
—
Samedi 8 janvier 2022 — 20h30 / ‹Paris, Philharmonie

Concert captĂ© et diffusĂ© le lundi 21 mars Ă  20h sur notre chaĂźne YouTube dans la playlist de l’Audito 2.0. Concert disponible pendant 3 mois.

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Le Carnaval des animaux, sur Youtube, le 20 déc 2021

carnaval-vizorek-pochette-album-328x328ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Le Carnaval des animaux, sur Youtube, le 20 dĂ©c 2021, 20h. EnregistrĂ© pour un cd (superbe rĂ©alisation distinguĂ©e par le CLIC de CLASSIQUENEWS et intĂ©grĂ© dans notre sĂ©lection cd de NoĂ«l 2021) et jouĂ© en concert rĂ©cemment Ă  l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille (11 dĂ©c), le Carnaval des Animaux de Camille Saint-SaĂ«ns cĂ©lĂšbre le centenaire de Camille Saint-SaĂ«ns en 2021.
Le concert du Carnaval des animaux est accessible dans l’Audito 2.0, la salle virtuelle de l’ON LILLE Orchestre National de Lille, depuis sa chaĂźne Youtube, ce lundi 20 dĂ©cembre dĂšs 20h. Un concert streaming Ă©vĂ©nement pour les fĂȘtes de fin d’annĂ©e et les vacances scolaires.

Orchestre National de LilleORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenews
Lucie Leguay, direction
Duo Jåtékok : Adélaïde Panaget et Naïri Badal, Pianos
Alex Vizorek, Texte et narration

 

ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenewsDIFFUSION : Concert captĂ© et diffusĂ© le 20 dĂ©cembre Ă  20h sur  la chaĂźne YouTube  de l’Orchestre National de Lille / ON LILLE, dans la playlist de l’Audito 2.0. Concert disponible pendant 3 mois.

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation du concert du 11 dĂ©cembre 2021 : Le Carnaval des animaux par l’ON LILLE Orchestre National de Lille / Lucie Leguay : http://www.classiquenews.com/saint-saens-le-carnaval-des-animaux-par-lorchestre-national-de-lille/

 

________________________________________________________________________________________________

carnaval-vizorek-pochette-album-328x328FABULEUSE GALERIE DE PORTRAITS ANIMALIERS
 Le « dĂ©lire drĂŽle et poĂ©tique » prend forme, et surtout mille visages en un bestiaire trĂšs habilement portraiturĂ© ; ainsi la marche royale du Lion, les poules inquiĂštes, l’hĂ©mione (le divin Ăąne sauvage en course folle), la tortue, lente au bal masquĂ© « une feignasse bien molasse », qui cĂšde sa place Ă  l’escargot (marche pianistique sur tapis de cordes), sans omettre aprĂšs les poissons magiciens dans leur aquarium donc, le baudet qui brait Ă  faire tordre les cordes
 sans omettre les Kangourous et l’élĂ©phant ; surtout dans sa danse finale, le Cygne, d’une noblesse onirique qui s’alanguit, sublimĂ© par la langueur voluptueuse et grave du violoncelle. Puis le merveilleux album se referme avec le Carnaval proprement dit, ultime sĂ©quence oĂč tous les animaux ainsi Ă©voquĂ©s, sublimĂ©s, s’en donnent Ă  cƓur joie. Il rit dans sa barbe, Camille Saint-SaĂ«ns, gĂ©nie d’une facĂ©tie dĂ©lirante mais si Ă©lĂ©gante, oĂč l’orchestre se joue de lui-mĂȘme en complicitĂ© avec le piano virtuose, son instrument favori qu’il savait maĂźtriser comme peu.
Pour cĂ©lĂ©brer Saint-SaĂ«ns, mort il y a cent ans en 1921 (LIRE notre dossier CENTENAIRE SAINT-SAËNS), le Duo JĂĄtĂ©kok prĂ©sente Ă©galement un autre de ses tubes, la Danse macabre, dans sa version pour deux pianos.

 

 

carnaval-vizorek-pochette-album-328x328CD Carnaval des animaux de Saint-SaĂ«ns par l’Orchestre National de Lille, paru en aoĂ»t 2021 (1 cd Alpha Classics, en vente Ă  la boutique et sur le site internet www.onlille.com/saison_21-22/disques-dvd-livres/

LILLE, NoĂ«l avec l’Orchestre National de Lille, 15 > 22 dĂ©c. Sirba Octet (Kodaly, Klezmer)

ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-maestro-alexandre-Bloch-concert-classiquenews-critique-annonceLILLE, NoĂ«l avec l’Orchestre National de Lille, 15 > 22 dĂ©c. Sirba octet – Pour les fĂȘtes, voyage en Europe de l’Est ! En premiĂšre partie, Alexandre Bloch, directeur musical de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille, dirige les Ă©nergiques « Danses de GalĂĄnta » (1933) du Hongrois ZoltĂĄn KodĂĄly, contemporain de Bartok et comme lui Ă©tudiant Ă  l’AcadĂ©mie de Budapest. S’inspirant de mĂ©lodies traditionnelles, le compositeur hongrois plonge dans les rythmes qui ont bercĂ© son enfance. Le collectif hors normes Sirba Octet (octuor) joue ensuite son nouveau programme « SirbalalaĂŻka », collection de standards russes, tziganes et klezmers. Un doux vent de folie slave emporte ces morceaux imaginĂ©s pour danser sur des tempos lents ou endiablĂ©s, Ă©pousant une grande palette de sentiments. Kodaly et Klezmer partagent des racines communes, tziganes en particulier ; ce qui assure la grande cohĂ©rence du programme : passionnĂ© par les musiques qu’il a entendues Ă  GalĂĄnta de ses camarades fils de paysans et des Tziganes virtuoses, KodĂĄly part en 1905, dĂšs la fin de ses Ă©tudes, Ă  la recherche de ces Ă©chos du passĂ©, Ă©quipĂ© d’un phonographe (comme Bartok avec lequel il mĂšne la recollement systĂ©matique des musiques des campagnes en particulier en Transylvanie). Les musiciens tziganes et les timbres particuliers des instruments traditionnels (le Cymbalum – nommĂ© aussi piano tzigane, ou le TĂĄrogatĂł , sorte de clarinette) l’inspirent particuliĂšrement, comme avant lui, Johannes Brahms (Danses Hongroises qui revisitent comme Kodaly, les Csardas ou danses de couple Ă  2 ou 4 temps) et Franz Liszt (nĂ© hongrois). Dans ses Danses de GalĂĄnta, Kodaly souligne les contrastes entre le chant seul, mĂ©lancolique, et l’agitation nerveuse qui rappelle la frĂ©nĂ©sie des verbunkos (dansĂ©s par les soldats aux tavernes).

Sirba_Octet_328px_21-22Le klezmer (dĂ©rivĂ© de l’hĂ©breu « kli zemer » c’est Ă  dire : « instruments du chant ») a l’esprit de la fĂȘte, pratiquĂ© dans les communautĂ©s juives d’Europe de l’Est pour les mariages ou les festivitĂ©s religieuses plutĂŽt joyeuses (fĂȘte carnavalesque de Pourim, cĂ©lĂ©bration de la Torah : « Simhat Torah » ; inauguration d’une nouvelle synagogue, .)
 C’est aussi, souvent, une musique de l’exil. Dans l’Europe orientale, les langues et coutumes diverses, compose un terreau mouvant tissĂ© de mĂ©tissages et influences croisĂ©es diverses qui font du Klezmer, une mosaĂŻques de traditions diverses, vĂ©ritable fĂȘte multiculturelle.

 

 

 

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’ON LILLE Orchestre National de Lille
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/sirba-octet/

Concert symphonique
SIRBA OCTET
Des standards endiablés de musique russe,
tzigane et klezmer pour vos fĂȘtes de fin d’annĂ©e

KODÁLY
Danses de GalĂĄnta

SIRBA OCTET
SirbalalaĂŻka
Standards de musiques russe, tzigane et klezmer

LILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcleboutonreservation
Mercredi 15 dĂ©cembre 2021— 20h
Dimanche 19 dĂ©cembre 2021— 17h
Mardi 21 dĂ©cembre 2021— 20h

[ Tarif 1 ]
—
± 1h10 sans entracte

 

 

 

En région : 3 dates
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

Jeudi 16 dĂ©cembre 2021— 20h
Maubeuge, La Luna

Vendredi 17 dĂ©cembre 2021— 20h
Carvin, Salle Rabelais

Mercredi 22 dĂ©cembre 2021— 20h
Pernes-en-Artois, Complexe Sportif L. Leleu

Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction
Sirba Octet :
Richard Schmoucler et Laurent Manaud-Pallas Violons
Grégoire Vecchioni Alto
Claude Giron Violoncelle
Bernard Cazauran Contrebasse
RĂ©mi Delangle Clarinette
Christophe Henry Piano
Iurie Morar Cymbalum
AlexeĂŻ Birioukov BalalaĂŻka

 

 

 

Concert captĂ© et diffusĂ© le lundi 10 janvier Ă  20h sur la chaĂźne YouTube de l’ON LILLE, Orchestre National de Lille, dans la playlist de l’Audito 2.0. Concert disponible pendant 3 mois.

VOIR Sirba Octet
https://www.youtube.com/watch?v=gUIKrCUlgEE&t=48s

________________

SAINT-SAËNS. Le Carnaval des animaux par l’Orchestre National de Lille

Camille-Saint-Saens DRLILLE, Sam 11 dĂ©c 2021, 16h. Le Carnaval des animaux. L’Orchestre National de Lille et Alex Vizorek offrent une nouvelle lecture du Carnaval des animaux de Saint-SaĂ«ns. Dans un texte nouveau rĂ©Ă©crit par l’humoriste, la partition scintillante (les poissons d’Aquarium, devenu l’hymne du festival de Cannes), impertinente aussi et si vertigineuse par ses combinaisons de timbres et son imagination mĂ©lodique, ressuscite avec verve. La formule a Ă©tĂ© enregistrĂ©e par l’Orchestre lillois en un disque incontournable pour les fĂȘtes de NoĂ«l (LIRE notre dossier cd, dvd, livres, cadeaux de NoĂ«l 2021). Saint-SaĂ«ns lui-mĂȘme n’avait pas imaginĂ© que son bestiaire allait devenir l’une des oeuvres les plus cĂ©lĂšbres de notre Ă©poque, un incontournable de la musique au mĂȘme titre que le Pierre et le loup de Prokofiev
 initiation aux timbres et au travail de l’orchestre et aussi formidable invitation Ă  l’imaginaire musical comme cĂ©lĂ©bration du miracle animalier
 Les clĂ©s d’entrĂ©e sont nombreuses car il s’agit bien d’une Ɠuvre gĂ©niale par son essence poĂ©tique, capable de toucher les petits comme les grands, les nĂ©ophytes et les mĂ©lomanes les plus exigeants.
L’humoriste et comĂ©dien belge, Alex Vizorek – sur la proposition de l’ONLille – donne ses vers bien troussĂ©s Ă  la « grande fantaisie zoologique » ; et les dĂ©clame en rĂ©citant percutant, aux cĂŽtĂ©s des deux pianistes du Duo JĂĄtĂ©kok et de l’Orchestre, sous la direction de la cheffe lilloise Lucie Leguay
 Un rĂ©gal idĂ©al pour ouvrir le cycle des fĂȘtes de fin d’annĂ©e.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

LILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcleboutonreservation
Sam 11 déc 2021, 16h.

Saint-Saëns
Le Carnaval des animaux
Danse macabre

Duo Jåtékok
Adélaïde Panaget et Naïri Badal, pianos
Alex Vizorek, texte et narration
Orchestre National de Lille
Lucie Leguay, direction

RÉSERVEZ VOS PLACES
directement sur le site de l’ON LILLE Orchestre National de Lille
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/le-carnaval-des-animaux/

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

carnaval-vizorek-pochette-album-328x328FABULEUSE GALERIE DE PORTRAITS ANIMALIERS… Le « dĂ©lire drĂŽle et poĂ©tique » prend forme, et surtout mille visages en un bestiaire trĂšs habilement portraiturĂ© ; ainsi la marche royale du Lion, les poules inquiĂštes, l’hĂ©mione (le divin Ăąne sauvage en course folle), la tortue, lente au bal masquĂ© « une feignasse bien molasse », qui cĂšde sa place Ă  l’escargot (marche pianistique sur tapis de cordes), sans omettre aprĂšs les poissons magiciens dans leur aquarium donc, le baudet qui brait Ă  faire tordre les cordes
 sans omettre les Kangourous et l’élĂ©phant ; surtout dans sa danse finale, le Cygne, d’une noblesse onirique qui s’alanguit, sublimĂ© par la langueur voluptueuse et grave du violoncelle. Puis le merveilleux album se referme avec le Carnaval proprement dit, ultime sĂ©quence oĂč tous les animaux ainsi Ă©voquĂ©s, sublimĂ©s, s’en donnent Ă  cƓur joie. Il rit dans sa barbe, Camille Saint-SaĂ«ns, gĂ©nie d’une facĂ©tie dĂ©lirante mais si Ă©lĂ©gante, oĂč l’orchestre se joue de lui-mĂȘme en complicitĂ© avec le piano virtuose, son instrument favori qu’il savait maĂźtriser comme peu.
Pour cĂ©lĂ©brer Saint-SaĂ«ns, mort il y a cent ans en 1921 (LIRE notre dossier CENTENAIRE SAINT-SAËNS), le Duo JĂĄtĂ©kok prĂ©sente Ă©galement un autre de ses tubes, la Danse macabre, dans sa version pour deux pianos.

 

 

carnaval-vizorek-pochette-album-328x328CD Carnaval des animaux de Saint-SaĂ«ns par l’Orchestre National de Lille, paru en aoĂ»t 2021 (1 cd Alpha Classics, en vente Ă  la boutique et sur le site internet www.onlille.com/saison_21-22/disques-dvd-livres/

 

 

 

 

ORCHESTRE-NATIONAL-DE-LILLE-AUDITO-2.00-concert-digital-en-direct-depuis-l-auditorium-du-nouveau-siecle-lille-annonce-critique-concert-classiquenewsDIFFUSION : Concert captĂ© et diffusĂ© le 20 dĂ©cembre Ă  20h sur  la chaĂźne YouTube  de l’Orchestre National de Lille / ON LILLE, dans la playlist de l’Audito 2.0. Concert disponible pendant 3 mois.

 

 

 

 

LILLE. Concert anniversaire de JEAN-CLAUDE CASADESUS

LILLE : JC CASADESUS dirige Brahms et Dvorak. Alchimie musicaleLILLE, ON LILLE. Jeu 2 dĂ©c 2021, 20h. CONCERT JEAN-CLAUDE CASADESUS : joyeux  anniversaire maestro ! Directeur fondateur du National de Lille (Ă  la naissance de l’Orchestre en 1979), Jean-Claude Casadesus retrouve instrumentistes lillois et Ă©crin du Nouveau SiĂšcle dans un programme ambitieux qui outre la pleine cohĂ©rence collective, suppose aussi une coopĂ©ration concertante avec plusieurs solistes (et non des moindres pour le Concerto de Beethoven). Le dĂ©fi est multiple et constant dans ce programme festif qui n’oublie pas enfin, dans un contexte presque devenu Ă  la normale, de fĂȘter comme il se doit les 85  ans du Maestro lĂ©gendaire ; c’était en dĂ©cembre 2020, mais en contexte covid, l’évĂ©nement fut « balayé » par la crise sanitaire. CLASSIQUENEWS avait alors interrogĂ© le chef Ă  Paris : VOIR notre entretien exclusif avec Jean-Claude Casadesus (dĂ©c 2020).

 

 

 

Dans son Triple concerto, Beethoven imagine une arÚne idéale pour trois solistes à mi-chemin entre le concerto, la musique de chambre, la symphonie ; Jean-Claude Casadesus dirige un trio prometteur: le violoniste Vadim Repin, le violoncelliste Alexandre Kniazev et le pianiste François-Frédéric Guy.

moussorgskiTout aussi suggestifs, exprimant en musique, divers sujets peints, Tableaux d’une Exposition demeure la partition la plus emblĂ©matique de la musique russe ; nombre de contes et lĂ©gendes propre au folklore russe y sont Ă©voquĂ©s sous des titres spĂ©cifiquement imagĂ©s (Gnomus, Il Vecchio Castello, ballet des Poussins des leurs coques, Les Catacombes – de Paris, La cabane sur des pattes de poules / Baba Yaga, 
). Originellement pour piano (1874 inspirĂ© par le peintre et ami de Moussorgski, Viktor Hartmann, et dĂ©diĂ© au critique Vladimir Stassov), la partition organisĂ©e en 10 piĂšces / sĂ©quences, entre coupĂ©es de « promenades » (les unes plus majestueuses que les autres) gagne une puissance onirique, poĂ©tique et parfois terrifiante, mais aussi solennelle et martiale grĂące au format orchestral, en particulier Ă  l’orchestration de Ravel (1922) qui en avait bien compris tout le potentiel expressif (se jouant d’ailleurs des rĂ©fĂ©rences Ă  la France, Ă©tape des voyages du peintre Hartmann : « Tuileries / Dispute d’enfants aprĂšs jeux », « Limoges / Le marchĂ©, la grande nouvelle ». Quand l’auteur de Ma MĂšre l’Oie revisite le parcours non moins enchantĂ© de Moussorgski, le chant des instruments, la parure des cordes associĂ©e Ă  celle des bois et des vents composent entre les deux auteurs, une dramaturgie irrĂ©sistible ; un vĂ©ritable opĂ©ra pour instruments.

Jean-Claude Casadesus, passĂ© maĂźtre dans ce rĂ©pertoire, orfĂšvre des Ă©ruptions telluriques comme de la fine tendresse arachnĂ©enne, devrait faire vibrer l’Orchestre national de Lille comme une tapisserie fĂ©erique, un festival de nuances sonores.

 

 

Orchestre National de Lille  / Concert symphonique
JOYEUX ANNIVERSAIRE, MAESTRO !
Une affiche de rĂȘve pour fĂȘter l’anniversaire de Jean-Claude Casadesus.

Jeudi 2 dĂ©cembre 2021 — 20hboutonreservation
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
[ Tarif 1 ] — ± 1h10 sans entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES POUR CE CONCERT ANNIVERSAIRE
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/joyeux-anniversaire-maestro/

 

 

 

BEETHOVEN
Triple concerto pour violon, violoncelle et piano

Vadim Repin, violon (Ă  Lille et Paris)
Marc Bouchkov violon (Ă  Douchy-les-Mines et Dainville)
Alexandre Kniazev, violoncelle
François-Frédéric Guy, piano 

RAVEL / MOUSSORGSKI
Tableaux d’une Exposition

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Jean-Claude Casadesus, direction

 

 

CONCERT donné aussi les 3, 4, 6 et 7 décembre 2021 :

 

SĂ©ances scolaires Ă  LILLE
Tableaux d’une Exposition de Ravel / Moussorgski
Lundi 6 — 10h et 14h30

En région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

—

Vendredi 3 — 20h
Douchy-les-Mines, L’imaginaire

—

Samedi 4 — 20h
Dainville, Salle polyvalente

—

Mardi 7 — 20h30
Paris, Philharmonie

Concert capté et diffusé ultérieurement sur France Musique

 

VIDEO 

ENTRETIEN VIDÉO. JEAN-CLAUDE CASADESUS : Qu’est ce qui fait l’identitĂ© d’un orchestre ? En dĂ©cembre 2020, Jean-Claude Casadesus a fĂȘtĂ© ses 85 printemps. Le chef fondateur de l’Orchestre National de Lille peut ĂȘtre fier d’avoir crĂ©er ex nihilo une tradition musicale de premier plan Ă  Lille et dans la RĂ©gion Hauts de France. A l’auditorium du Nouveau SiĂšcle, les lillois ont pris l’habitude des grands bains symphoniques et des festivals et concerts aussi riches que diversifiĂ©s. Retour sur un parcours portĂ© par la passion de la musique et du partage. A l’occasion de son anniversaire, Jean-Claude Casadesus s’est prĂȘtĂ© au jeu de l’entretien vidĂ©o, avec l’élĂ©gance, l’humour et la grande culture littĂ©raire que nous lui connaissons. Entretien vidĂ©o pour classiquenews.com.

 http://www.classiquenews.com/chefs-jean-claude-casadesus-quest-ce-qui-fait-lidentite-dun-orchestre/

LILLE. L’Orchestre National de Lille joue Thamos de MOZART

L'ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE joue THAMOS de MOZARTLILLE, Nouveau siĂšcle. Mardi 23 nov 2021. THAMOS de MOZART par l’ON LILLE. L’Orchestre National de Lille enchante les scĂšnes du Nord grĂące Ă  sa nouvelle production, en crĂ©ation scĂ©nique (dĂ©voilĂ©e sur Internet en 2021), enfin dĂ©ployĂ©e en physique ou prĂ©sentiel : Thamos, roi d’Egypte. Un drame peu connu encore du jeune Wolfgang Amadeus et qui vient enrichir son fil rouge 2021/2022, dĂ©diĂ© Ă  Mozart. Le spectacle exploite Ă  l’origine les ressources scĂ©niques et techniques de l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle. Ainsi la production peut Ă©troitement associer la performance de l’Orchestre National de Lille qui retrouve ainsi son Ă©crin familier et aussi la projection d’un film spĂ©cifique avec un jeu de scĂšne qui met en avant les thĂšmes spĂ©cifiques de cette lecture scĂ©nographiĂ©e, dont surtout la prĂ©sence majeure du personnage de SaĂŻs (incarnĂ©e par la comĂ©dienne Clara HĂ©douin) : en effet l’épouse de Thamos permet la mĂ©tamorphose originelle rendant possible l’aptitude de Thamos Ă  rĂ©gner sur l’Egypte. En s’appuyant sur le dĂ©ploiement d’une partition trĂšs dramatique, qui pourtant ne sollicite qu’un chanteur (basse) et qu’un chƓur (Mozart compose ainsi la musique de scĂšne d’une piĂšce de thĂ©Ăątre), l’ouvrage rĂ©vĂšle dĂ©jĂ  chez le Mozart adolescent, un gĂ©nie de la scĂšne, produisant de somptueuses situations hĂ©roĂŻques et lumineuses. Production en tournĂ©e aprĂšs Lille, les 24, 25 et 26 nov 21.

Concert symphonique
THAMOS, ROI D’ÉGYPTE
Un conte initiatique.
drame scénique, couplé avec
Charles Ives : La Question sans réponse

LILLE – Auditorium du Nouveau Siùcle
Mardi 23 novembre 2021 — 20h
[ Tarif 1 ] — ± 1h sans entracte

BILLETTERIE EN LIGNE : RÉSERVEZ VOS PLACES ici :boutonreservation
ACHETEZ VOTRE PASS !
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/thamos-roi-d-egypte/

TOURNÉE EN RÉGION NOVEMBRE 2021:
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
—
Mercredi 24 — 20h‹ Ă  Valenciennes, le phĂ©nix
—
Jeudi 25 — 20h30 à Amiens, Maison de la Culture
—
Vendredi 26 — 20h30‹ (version de concert)‹ Ă  CompiĂšgne, ThĂ©Ăątre ImpĂ©rial – OpĂ©ra de CompiĂšgne

PrĂ©sentation du programme par l’ON LILLE : « PopularisĂ© par de nombreux films, La Question sans rĂ©ponse de Charles Ives est l’un des jalons du 20Ăšme siĂšcle. Sur un fond envoĂ»tant de cordes, une trompette expose une phrase de cinq cordes, symbolisant le mystĂšre de notre existence. DirigĂ© par David Reiland, Thamos, Roi d’Égypte a Ă©tĂ© composĂ© par Mozart alors qu’il avait Ă  peine 18 ans. C’est la lutte entre ombre et lumiĂšre, entre tĂ©nĂšbres et renaissance qui inspira alors le compositeur. Damien Chardonnet-Darmaillacq, metteur en scĂšne, propose de relire cette Ɠuvre Ă  travers le personnage de SaĂŻs sous la forme d’une vidĂ©o rĂ©alisĂ©e par Denis GuĂ©guin, ainsi qu’une crĂ©ation lumiĂšre / couleur Ă©crite comme une partition par Sylvie MĂ©lis. Un travail remarquable Ă  ne pas manquer. »

‹François Lis, Thamos / Basse
ChƓur de Chambre de Namur
Thibaut Lenaerts, Chef de chƓur
Orchestre National de Lille

David Reiland, direction
Damien Chardonnet-Darmaillacq, conception et mise en scĂšne
Denis Guéguin, Vidéo
assisté de William Schmidt
Sylvie Mélis, Scénographie lumineuse et création lumiÚre
assistée de Nicolas Marc :
Clara Hédouin, Saïs / Comédienne
Chloé Guilbert et Aurélie Lemaignen, Les chirurgiennes
Aurélie Lemaignen, Scénographie, costume et accessoires
Chloé Guilbert, Maquillage

LIRE aussi notre critique de THAMOS par l’ONL, crĂ©Ă© sur internet le 5 mai 2021
https://www.classiquenews.com/compte-rendu-opera-critique-live-streaming-du-5-mai-2021-lille-nouveau-siecle-mozart-thamos-orchestre-national-de-lille-david-reiland-direction/
THAMOS-SAIS-2-opera-orchestre-national-de-lille-critique-annonce-classiquenews-mozart-thamosCOMPTE-RENDU opĂ©ra, critique. LIVE STREAMING du 5 mai 2021, Lille, Nouveau SiĂšcle. MOZART : THAMOS. Orchestre National de Lille, David Reiland (direction). La partition relĂšve de l’esthĂ©tique galante mais colorĂ©e des Ă©clairs et contrastes saisissants du Sturm und drang auquel le jeune Mozart apporte sa propre sensibilitĂ© instrumentale ; il accorde une place privilĂ©giĂ©e aux choeurs (premiers Ă  s’exprimer dans l’explicitation du drame), porteurs de l’espĂ©rance des peuples, exprimant cette aspiration viscĂ©rale Ă  la fraternitĂ© universelle. Nous sommes bien dans un contexte moral franc-maçon (« accorde Ă  la jeunesse frivole, vertus et discipline  ») ; tout le drame qui va se jouer met en scĂšne l’application des prĂ©ceptes des LumiĂšres pour l’édification des hommes. Le politique (le jeune prince Thamos) est invitĂ© Ă  favoriser et mettre en Ɠuvre ce vaste programme d’éducation de la sociĂ©tĂ©. La forme orchestrale suit la lumineuse direction de cette philosophie musicale : le sens du dĂ©tail, les rebonds dramatiques, l’esprit des nuances sont ici garantis par la direction souple et sensible de l’excellent David Reiland, venu de Metz (dont il est directeur musical de l’Orchestre National) pour diriger la phalange lilloise.

VOIR et REVOIR THAMOS roi d’Egypte par l’Orchestre National de Lille
sur la chaüne youtube de l’ON LILLE ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE ici :
https://www.youtube.com/watch?v=fh_8qngY3ow&list=PLjt12Zt-aSM12p3JI5CXB8zllWROJOD9-&index=1

VIDEO : entretien avec David Reiland : « Thamos est un vĂ©ritable bijou »  dont il faut rĂ©ussir la synchronisation entre musique et image.
https://www.youtube.com/watch?v=IpmaG_XU8FQ&list=PLjt12Zt-aSM12p3JI5CXB8zllWROJOD9-&index=3

VOIR Thamos de Mozart par Fasolis :
https://www.youtube.com/watch?v=8xJKsLCxG8k&t=1s
Coro della Radio Svizzera, I Barocchisti, Diego Fasolis, Video realizzato dalla Radiotelevisione Svizzera, regia di Mando Bernardinello.

LILLE, Ven 12 nov 2021, 20h. ON LILLE : Rachmaninov, Elgar

bringuier tonhalle Bringuier_Lionel__c__Priska_Ke_016d0fd013LILLE, Ven 12 nov 2021, 20h. ON LILLE : Rachmaninov, Elgar. L’Orchestre National de Lille affiche deux partitions personnelles quasi contemporaines, emblĂ©matiques des annĂ©es 1890. Mais chacune relĂšve de destins distincts. Le jeune chef français Lionel Bringuier d’abord dirige l’irrĂ©sistible Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov, une partition personnelle, profonde, d’un romantisme hypnotique qui tĂ©moigne de sa victoire intime sur la fatalitĂ© et l’empĂȘchement crĂ©atif
 En 1897, le compositeur russe est en crise ; sa rencontre avec le docteur NikolaĂŻ Dahl, et ses sĂ©ances d’hypnose, le sauvent et le ramĂšnent Ă  l’écriture : le concerto est le fruit ce travail sur lui-mĂȘme. A Lille, le pianiste tchĂšque LukĂĄĆĄ Vondráček, Premier prix du Concours Reine Elisabeth 2016, interprĂšte la partition.

Chez lui, Ă  Londres en 1899, Edward Elgar joue au piano ; une mĂ©lodie attire l’oreille de sa femme. Le compositeur britannique imagine alors les Variations Enigma Ă  partir de ce thĂšme mystĂ©rieux. La 9Ăš variation intitulĂ©e Nimrod, sommets de la musique victorienne, est rĂ©guliĂšrement jouĂ©e lors des grandes cĂ©rĂ©monies britanniques.

ELGAR-edawrd-critique-cd-concert-opera-classiquenews-portrait-focus-classiquenews-edward-elgar-1-1551094201ENIGMA. Variations sur un thĂšme original ENIGMA, opus 36. CrĂ©Ă©e en 1899, la partition affirme immĂ©diatement la rĂ©putation d’Elgar ĂągĂ© de 42 ans. Heureux quadra qui peut enfin jouir d’une reconnaissance mĂ©ritĂ©e. L’énigme dont il est question, selon l’esprit interrogatif de l’auteur, concerne l’élaboration mĂȘme de la sĂ©quence mĂ©lodique qui inspire les 14 variations qui suivent son exposition : soit 6 mesures en sol mineur pour cordes seules, suivies de quatre en sol majeur. La grille ainsi produite est destinĂ©e Ă  servir de contrepoint Ă  un motif musical trĂšs connu
 on a pensĂ© Ă  l’hymne God save the King. Seconde Ă©nigme : le cycle des identitĂ©s de chaque personnalitĂ©s portraiturĂ©es ainsi car comme le dit Elgar lui-mĂȘme, chacune des Variations est le portrait d’un ami et d’un proche, indiquĂ© par des initiales ou un pseudonyme. A l’auditeur de rĂ©soudre chaque Ă©nigme. L’intĂ©rĂȘt du cycle est cette alliance rĂ©ussie entre l’évocation intime et confidentielle de chaque personnalitĂ©, accordĂ©e au style souvent solennel et majestueux d’Elgar, l’un des plus grands symphonistes britanniques du dĂ©but du XXĂš siĂšcle (avec Strauss, Sibelius, Mahler, Ravel
).

Concert symphonique
GRAND ROMANTISME
Le plus cĂ©lĂšbre des concertos de Rachmaninov par le pianiste LukĂĄĆĄ Vondráček.

Vendredi 12 novembre 2021 — 20hboutonreservation
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
[ Tarif 1 ] — ± 1h10 sans entracte

BILLETTERIE EN LIGNE
ACHETEZ VOTRE PASS !
RÉSERVEZ VOS PLACES
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/grand-romantisme/

RACHMANINOV
Concerto pour piano n°2

ELGAR
Variations Enigma

Lionel Bringuier, direction
Lukáơ Vondráček, piano
Orchestre National de Lille

___________________

Concert repris en région

Samedi 13 novembre 2021— 20h
Le Touquet-Paris-Plage,
Palais des CongrĂšs, salle Maurice Ravel

CAPTATION
Concert captĂ© et diffusĂ© le lundi 29 novembre Ă  20h sur la chaĂźne YouTube de l’ON LILLE ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE / dans la playlist de l’Audito 2.0. Concert disponible pendant 3 mois.

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Amadeus, ciné concert

AmadeusLILLE, les 4 et 5 nov 2021 : AMADEUS, cinĂ© concert par l’ON LILLE / Orchestre National de Lille. Pour deux soirĂ©es exceptionnelles, l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle affiche Amadeus, le film lĂ©gendaire signe Milos Forman, Ă©vocation gĂ©niale de la vie de Wolfgang Amadeus Mozart et aussi claire cĂ©lĂ©bration du miracle artistique qu’incarne le compositeur autrichien : sa facilitĂ© touchĂ©e par la grĂące, opposĂ©e au labeur du besogneux (et si jaloux) Salieri, compositeur officiel Ă  la Cour impĂ©riale viennoise ; si le biopic agrĂ©mente Ă  sa façon certains faits historiques (l’épouse de Wolfgang, Constanze, Ă©tait tout sauf cette jeune Ă©cervelĂ©e insouciante
), Forman rĂ©ussit Ă  mĂȘler la vie et l’Ɠuvre du musicien des LumiĂšres proposant des sources d’inspiration tout Ă  fait plausibles (comme la logeuse hystĂ©rique qui inspire le personnage de la Reine de la Nuit et ses coloratoures stratosphĂ©riques)
 A Lille, revivez l’action d’un film mĂ©morable avec pour ses parties musicales, la participation de l’Orchestre National de Lille sur scĂšne et sous le grand Ă©cran. Une expĂ©rience symphonique et cinĂ©matographique, saisissante.

 

 AMADEUS milos forman cine concert

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
AMADEUS / Ciné-concert

Jeudi 4 novembre 2021 — 20hboutonreservation
Vendredi 5 novembre 2021 — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle

[ Tarif 3 ] — ± 3h05 avec entracte

RÉSERVEZ VOS PLACES ici
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/amadeus/

AMADEUS – Film de MiloĆĄ Forman (1984)
Musique de Wolfgang Amadeus Mozart
Orchestre National de Lille
Ernst van Tiel, direction
Julien Lespagnol, piano
ChƓur RĂ©gional des Hauts-de-France
Eric Deltour, chef de chƓur

 

 

 

Amadeus milos forman_328px_21-22Pour le rĂ©alisateur Milos Forman, Mozart est un incroyable personnage de cinĂ©ma. Dans Amadeus, le compositeur autrichien rit Ă  tue-tĂȘte, joue du piano la tĂȘte Ă  l’envers, porte des perruques fluos ! RĂ©compensĂ© par 8 Oscars en 1984, le chef-d’Ɠuvre de MiloĆĄ Forman est Ă©galement une magnifique rĂ©flexion sur la crĂ©ation artistique. Les acteurs, notamment Tom Hulce (Mozart) et F. Murray Abraham (Salieri) jouent dans les dĂ©cors baroques de Prague, quasiment inchangĂ©s depuis le 18Ăšme siĂšcle : Prague mieux que Vienne sut mesurer le gĂ©nie mozartien, applaudissant Don Giovanni quand les Viennois, fines bouches, accueillaient froidement l’opĂ©ra mozartien. A Lille, le film projetĂ© est accompagnĂ© par la musique originale interprĂ©tĂ©e en direct par l’orchestre sous la direction de Ernst van Tiel.

 

 

 

LIRE aussi notre dossier complet sur AMADEUS de Milos Forman, lors de la révélation de la version complÚte du film réalisée en 2002
http://www.classiquenews.com/amadeus-de-milos-forman-version-complete-2002/

MOZART-Forman-film-presentation-par-classiquenews-amadeus-de-milos-formanLa capitale baroque de Joseph II, trĂšs Ă©pris de musique est remarquablement restituĂ©e, comme la colonie d’intrigants dont les italiens et les esprits Ă©troits et conservateurs 
 mĂȘme dmĂ©unie et soliatire, rayonne l’impudente virtuositĂ© de Mozart qui agace et dĂ©range; le musicien qui a dĂ©missionnĂ© de la cour de Salzbourg (le prince-archevĂšque Coloredo est parfaitement caricaturĂ©) arrive alors Ă  Vienne en 1781 oĂč domine le goĂ»t des opĂ©ras italiens, purs seria Ă  vocalises et dĂ©monstrations da gorgia
 Le portrait des compositeurs excitĂ©s par les primas donnas, la figure de Constanze, poupĂ©e infantile (comme le personnage poupon, facĂ©tieux, insolent de Mozart), les annĂ©es glorieuses bientĂŽt rattrapĂ©es par la maladie, l’effort, la mort, surtout la figure du pĂšre dont la disparition surgit au moment de la composition de Don Giovanni
 tout cela fait un film magistral de 3 h de temps qui passe comme un excellent opĂ©ra.

Avec Tom Hulce et F. Murray Abraham (Mozart et Salieri): deux formidables acteurs dans lesquels s’incarnent deux expĂ©riences de la musique et de l’art ; d’un ĂŽtĂ©, le gĂ©nie pur et la grĂące ; de l’autre, le labeur et la souffrance devenus jalousie et envie
 Incontournable. Le film a raflĂ© quantitĂ© de distinctions en 1985 (dont celui de meilleur rĂ©alisateur pour Milos Forman aux Golden Awards et le CĂ©sar du meilleur film Ă©tranger).

 

 

 

 

 

 

LILLE : l’Orchestre National inaugure ses Famillissimo avec sa crĂ©ation “MĂȘme pas peur”

meme-pas-peur-concert-famillissimo-orchestre-national-de-lille-classiquenewsLILLE, ON Lille, crĂ©ation “MÊME PAS PEUR”, les 28 et 29 oct 2021. Lancement des concerts « familissimo », spĂ©cialitĂ© 100% lilloise, concoctĂ©es par l’Orchestre National de Lille, les 28 et 29 octobre 2021. L’Orchestre National de Lille inaugure ses concerts Famillissimo (spectacles jeune public dĂšs 5 ans) pour les vacances de la Toussaint avec une nouvelle production qui fait participer toutes les familles

Votes du public, musique Ă©volutive, rires et frissons garantis pour un spectacle inĂ©dit, participatif dont le public est l’auteur ! Car si au dĂ©but tout semble aller comme du papier Ă  musique, l’aventure s’inscrit dans l’Ă©clectisme [des formes musicales] et l’inconnu surprenant : il faut ici que pendant le spectacle public et orchestre se mettent d’accord pour choisir la fin du conte dont ils seront les hĂ©ros. Rien de mieux pour s’immerger dans le fonctionnement et les enjeux d’un orchestre au complet…

 

 

 

LILLE Nouveau SiĂšcleboutonreservation
3 sesssions
vendredi 29 oct 2021 : 14h30,18h30
samedi 30 oct 2021 : 16h

MÊME PAS PEUR
crĂ©ation-commande originale, ludique et interactive de Julien Joubert, compositeur associĂ©, avec la participation active d’Alexandre BLOCH, directeur musical. DurĂ©e : 45mn.

RÉSERVEZ ici VOS PLACES

 

 

En vidéo, un avant-goût de ce qui sera proposé aux jeunes mélomanes et leurs familles : https://cutt.ly/CRPJLD6

 

 

 

Musique funĂšbre et Requiem de MOZART par l’Orchestre National de Lille

MOZART-wolfgang-portrait-concerto-symphonie-jupiter-don-giovanni-mozart-critique-opera-sur-classiquenewsRADIO CLASSIQUE, sam 23 oct, 21h. ON LILLE joue Mozart. Le chef nĂ©erlandais Jan Willem de Vriend, chef invitĂ©, dirige l’Orchestre National de Lille – Le National de LILLE Ă©claire le dernier Mozart touchĂ© par la grĂące… Au programme d’abord, la Musique funĂšbre maçonnique, courte piĂšce composĂ©e en 1785, alors que Mozart a rĂ©cemment intĂ©grĂ© la franc-maçonnerie. La Musique funĂšbre est dĂ©diĂ©e Ă  la mĂ©moire de deux frĂšres maçons. Son caractĂšre cultive une atmosphĂšre sombre et grave proche du Requiem, piĂšce majeure du concert enregistrĂ© les 6 et 7 octobre derniers Ă  l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille. LIRE ici notre prĂ©sentation complĂšte du concert MOZART par l’Orchestre National de Lille et Jan Willem de Vriend.
A sa mort (le 5 dĂ©cembre 1791), MOZART (fil conducteur de la nouvelle saison 2021 2022 de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille) laisse sa derniĂšre partition, inachevĂ©e : entre tĂ©nĂšbres et lumiĂšre, seuls l’IntroĂŻt et le Kyrie sont achevĂ©s. A la demande de sa veuve Constanze, son Ă©lĂšve Franz-Xaver SĂŒssmayer, recycle les thĂšmes mozartiens aboutis et terminent le Requiem.

A Lille, la distribution rĂ©unit la soprano Sarah Wegener, l’alto Ingeborg Bröcheler, le tĂ©nor Marcel Beekman, le baryton Geert Smits, le ChƓur de chambre de Namur et l’orchestre national de Lille dirigĂ©s par Jan Willem de Vriend. Chez Mozart, saisit la fulgurance de vagues chorales, le quatuor dramatique, opĂ©ratique des chanteurs solistes et surtout avant l’ùre romantique, le voile terrifiant, miraculeux de la mort. Il y faut une clartĂ© absolue et aussi la gravitĂ© du lugubre qui saisit. Cet alliage a fait la rĂ©ussite des meilleures lectures.

radio-classique-logo-2016ÉCOUTER le programme sur radio classique ici : https://www.radioclassique.fr/radio/grille-des-programmes/2021-10-23/

LILLE. « POUR CLARA », Orchestre National de LILLE, les 21 et 22 oct 2021

clara-schumann-piano-robert-schumann-concerto-pour-pianoLILLE. « POUR CLARA », ON LILLE, les 21 et 22 oct. L’Orchestre National de Lille est dirigĂ© pour la premiĂšre fois par le jeune chef amĂ©ricain James Feddeck, avec la complicitĂ© du violoncelliste britannique Steven Isserlis (prix Schumann en 2000) dans le sublime Concerto pour violoncelle de
 Robert Schumann ! La sĂ©rie donne son nom Ă  l’amour de Robert : Clara dont le prĂ©nom est immortalisĂ© par sa Symphonie n°4 laquelle conclut le programme.

 

LILLE-Orchestre-National-de-lille-isserlis-feddeck-concert-critique-classiquenews-582

 

Steven Isserlis et James Feddeck, rĂ©unis Ă  l’invitation de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille (DR)

 

En 1935, Anton Webern orchestre le Ricercare Ă  6 voix, fugue magistrale que JS Bach composa presque 2 siĂšcles plus tĂŽt, en 1747 pour L’Offrande Musicale. La clartĂ© et le sens du timbre que dĂ©fend Webern dans cet exercice pour l’orchestre est un dĂ©fi pour tout chef. La direction doit privilĂ©gier le dĂ©tail et l’équilibre structurel dans l’esprit de la musique de chambre.
Soliste et chef, Isserlis et Feddek, se retrouvent ensuite dans le Concerto pour violoncelle de Schumann, premier opus Ă  mettre en avant le chant Ă©toilĂ©, enivrĂ© du violoncelle que le compositeur Ă©crit en 1850 alors qu’il est directeur de l’Orchestre Ă  DĂŒsseldorf. L’Ɠuvre remonte Ă  une pĂ©riode particuliĂšrement fĂ©conde qui voit aussi l’émergence des 4 symphonies.
De fait, la 4Ăš symphonie (qui est en fait chronologiquement la 2Ăš), chante l’amour de Robert pour Clara dont le prĂ©nom en 5 lettres donne le motif des cinq notes initiales (fa-mi-rĂ©-do diĂšse-rĂ©). C’est un cadeau et un gage de bonheur, cĂ©lĂ©brant celle qui, subtile musicienne, pianiste virtuose et compositrice comme Robert, fut Ă©pousĂ©e aprĂšs une sĂ©rie d’épreuves pour les deux amants (en particulier Robert dut batailler contre le pĂšre de Clara pour devenir l’époux de celle-ci). Comme toute les symphonies de Schumann, l’énergie et la vitalitĂ© semblent contredire la terrible fatalitĂ© qui finira par emporter leur auteur.

 

 

 

Jeudi 21 octobre 2021 — 20hboutonreservation
LILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcle
Programme « POUR CLARA »

WEBERN / BACH
L’Offrande musicale, Ricercare n°2

SCHUMANN
Concerto pour violoncelle
(Steven Isserlis, violoncelle)
Symphonie n°4

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
James Feddeck, direction

RÉSERVEZ VOS PLACES ici :

https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/pour-clara/
PASS SANITAIRE REQUIS

 

 

 

Ă  18h45 (Lille, le 21 oct 2021)
SĂ©rie « AUTOUR DES CONCERTS » – PrĂ©lude musical : « Autour du violoncelle » avec les Ă©tudiants de l’ESMD et du Conservatoire de Lille (entrĂ©e libre pour les spectateurs munis du billet de concert).

 

 

 

Concert donné également en région Hauts-de-France :

Vendredi 22 octobre 2021 Ă  20h
Salle de sport de Mouchin

 

 

 

 

 

 

 

ON LILLE / Orchestre National de Lille / nouvelle saison 2021 – 2022 :

VIDÉO : DECOUVRIR la nouvelle saison 2021 2022
de l’ON LILLE Orchestre National de Lille, en VIDEO ici

VOLET 1 : concert inaugural des 23 et 24 sept / Création mondiale du compositeur ALEX NANTE : Sinfonia del cuerpo de luz
http://www.classiquenews.com/reportage-video-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concert-douverture-creation-mondiale-dalex-nante/

VOLET 2 : temps forts de la nouvelle saison 2021 2022, Qu’a fait l’Orchestre National de Lille pendant la crise sanitaire ? NouveautĂ© CD, 2 questions posĂ©es Ă  Alexandre Bloch, directeur musical
http://www.classiquenews.com/reportage-orchestre-national-de-lille-21-22-temps-forts-actu-cd-lorchestre-pendant-la-crise-sanitaire-partie-2-2/

 

 

 

RADIO CLASSIQUE : la Pastorale par l’Orchestre National de Lille

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : Kristiina Poska joue Brahms et BeethovenRADIO CLASSIQUE, ce soir ven 15 oct 2021, 20h30. ON LILLE / Orchestre National de Lille joue la Pastorale de Beethoven, et le concert pour violon de Brahms (Sergey Khachatryan, violon) sous la direction de Kristiina Poska. A propos de la Pastorale de Beethoven… Il reste inouĂŻ que lors du 22 dĂ©c 1808 Ă  Vienne, les auditeurs aient dĂ©couvert lors d’une mĂȘme soirĂ©e, les Symphonies n°5 et n°6 de Beethoven. Incroyable enchaĂźnement de deux univers orchestraux si diffĂ©rents et entiers, pourtant composĂ©s simultanĂ©ment ou presque. Si la 5Ăš, martiale voire guerriĂšre, convoque le destin et l’Histoire grĂące Ă  la volontĂ© d’un Beethoven dont le gĂ©nie veut en dĂ©coudre contre toute fatalitĂ©, la 6Ăš professe un tout autre message, plus harmonieux voire pacificateur, celui rayonnant qui cĂ©lĂšbre le miracle des Ă©lĂ©ments et d’une nature aussi gĂ©nĂ©reuse et terrifiante qu’enchanteresse et maternelle. Sa couleur printaniĂšre et lumineuse (fa majeur) berce une Ă©vocation plutĂŽt qu’une description du motif naturel. Beethoven se montre paysagiste et observateur sensible, incroyablement inspirĂ© par les Ă©lĂ©ments (comme le fut Vivaldi dans ses Quatre Saisons). Pour initier l’auditeur au miracle de ce cycle symphonique inĂ©dit, Beethoven dans l’édition de 1826, prĂ©cise pour chacun des 5 mouvements, son enjeu poĂ©tique, l’impression et le sentiments intimes qui en sont la source
 :
1- Eveil d’impressions joyeuses en arrivant Ă  la campagne »,
2- ScÚne au bord du ruisseau »,
3- Réunion joyeuse de paysans »,
4- Tonnerre, orage »,
5- Chant pastoral. Sentiments de contentement et de reconnaissance aprĂšs l’orage ».

LIRE ici notre prĂ©sentation du programme de l’Orchestre National de Lille dirigĂ© par Kristiina Poska
http://www.classiquenews.com/lille-orchestre-national-de-lille-joue-brahms-et-beethoven/

REPORTAGE. ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE 21 / 22 : temps forts, actu cd, l’Orchestre pendant la crise sanitaire… (PARTIE 2 /2)

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenewsNOUVELLE SAISON 21 /22 de l’ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE – Partie 2 / 2  -  La nouvelle saison 21 / 22 de l’ON LILLE / Orchestre National de LILLE est Ă©clectique, flamboyante, diverse. Les fils rouges sont multiples : Mozart, Bernstein, Beethoven
 Les formats et les publics de plus en plus variĂ©s
 Cette saison s’est ouverte sur la crĂ©ation d’une Ɠuvre grandiose du compositeur en rĂ©sidence ALEX NANTE, les 23 et 24 sept 2021. C’est aussi la 6Ăš saison du directeur musical ALEXANDRE BLOCH qui dresse un bilan de son travail avec les musiciens et prĂ©cise les points qu’il renforcera dans les annĂ©es Ă  venir
 Jamais l’ON LILLE n’a semblĂ© plus engagĂ© et enthousiaste ; en rĂ©alitĂ© le travail n’a jamais cessĂ© en dĂ©pit de la crise sanitaire, le niveau artistique en tĂ©moigne aujourd’hui comme la rĂ©alisation de programmes en concert et au disque : dernier CD paru : le Carnaval des Animaux de Camille SAINT-SAËNS, dans une nouvelle version qui mĂȘle autodĂ©rision, finesse, verve orchestrale
 REPORTAGE 2 / 2 © studio CLASSIQUENEWS.COM 2021

https://youtu.be/gr2mpR-pW2c
Durée : 14:23

 

 

 

SOMMAIRE

Jusqu’Ă  3’22 : TEMPS FORTS, TOUR D’HORIZON par François Bou et Alexandre Bloch 3’23 : La diversitĂ© de l’offre et des formats 4’07 : L’Orchestre pendant la crise sanitaire 8’19 : actu CD (Carnaval des animaux)

QUESTIONS A ALEXANDRE BLOCH, directeur musical :
9’07 : Quel bilan pour cette 6Ăš saison ?
12′ : Quelle direction renforcer dans les annĂ©es Ă  venir ?

 

 

 

VOIR AUSSI :

NANTE-ALEX-portrait-creation-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-classiquenews-reportage-photo-3VOIR aussi notre REPORTAGE ON LILLE saison 21 / 22 – partie 1 : crĂ©ation mondiale de Sinfonia del cuerpo de luz d’ALEX NANTE, compositeur en rĂ©sidence (23 et 24 sept 2021)  – Pour son concert d’ouverture de la saison 2021 – 2022, l’ON LILLE convoque le grand orchestre dans une partition contemporaine enivrante…  ElĂ©ment marquant de la nouvelle saison du National de Lille : le retour de l’Orchestre Ă  son complet sur la scĂšne du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille sous la direction d’Alexandre BLOCH, directeur musical / Pourquoi la nouvelle piĂšce pour grand orchestre d’Alex NANTE est-elle particuliĂšrement inspirĂ©e par le feu ? © reportage studio CLASSIQUENEWS – septembre 2021

 

 

 

LILLE. Orchestre National de Lille joue Brahms et Beethoven

LILLE, mer 13, jeu 14 OCT 2021. BEETHOVEN : « Pastorale »  L’Orchestre National de Lille invite pour la premiĂšre fois la cheffe estonienne Kristiina Poska. Au programme, le Concerto de Brahms, pilier du rĂ©pertoire romantique pour violon, occasion de retrouver Sergey Khachatryan qui jouait dĂ©jĂ  en septembre 2019 lors du prestigieux Festival Enescu de Bucarest la mĂȘme partition avec les instrumentistes lillois. Puis, l’Orchestre joue la « Pastorale », 6Ăšme symphonie de Beethoven, – piĂšce maĂźtresse des 3 concerts en mĂ©tropole lilloise (les 13, 14 et 15 octobre 2021), qui insuffle au cycle orchestral, une noblesse qui rĂ©sonne comme une ode aux forces de la Nature.

brahms 280ÉtĂ© 1877, Brahms dĂ©couvre la station balnĂ©aire de Pörtschach, (Alpes Autrichiennes). Le cadre favorise l’émergence de mĂ©lodies en une inspiration facilitĂ©e dont le climat lumineux et bienheureux lui inspire in fine sa Symphonie n°2. Une mĂȘme fĂ©licitĂ© et communion avec la Nature se rĂ©alise en 1878 dans l’écriture du Concerto pour violon.  Pourtant dĂšs sa crĂ©ation le 1er janvier 1879, les dĂ©tracteurs ne tardent pas Ă  fustiger une partition jugĂ©e injouable, manifestement conçue « contre le violon » (dixit le chef Hans von Bulow). La force intĂ©rieure de l’Ɠuvre revĂȘt un caractĂšre irrĂ©sistible comme l’a bien compris le cinĂ©aste amĂ©ricain Paul Thomas Anderson qui utilise quant Ă  lui, le dernier mouvement (Finale) dans le gĂ©nĂ©rique de son film Ă©pique et cynique « There will be blood” (2007).

beethoven-ludwig-concertos-piano-symphonies-dossier-beethoven-2020-classiquenewsConcernant La Pastorale de Beethoven, il reste inouĂŻ que lors du 22 dĂ©c 1808 Ă  Vienne, les auditeurs aient dĂ©couvert lors d’une mĂȘme soirĂ©e, les Symphonies n°5 et n°6 de Beethoven. Incroyable enchaĂźnement de deux univers orchestraux si diffĂ©rents et entiers, pourtant composĂ©s simultanĂ©ment ou presque. Si la 5Ăš, martiale voire guerriĂšre, convoque le destin et l’Histoire grĂące Ă  la volontĂ© d’un Beethoven dont le gĂ©nie veut en dĂ©coudre contre toute fatalitĂ©, la 6Ăš professe un tout autre message, plus harmonieux voire pacificateur, celui rayonnant qui cĂ©lĂšbre le miracle des Ă©lĂ©ments et d’une nature aussi gĂ©nĂ©reuse et terrifiante qu’enchanteresse et maternelle. Sa couleur printaniĂšre et lumineuse (fa majeur) berce une Ă©vocation plutĂŽt qu’une description du motif naturel. Beethoven se montre paysagiste et observateur sensible, incroyablement inspirĂ© par les Ă©lĂ©ments (comme le fut Vivaldi dans ses Quatre Saisons). Pour initier l’auditeur au miracle de ce cycle symphonique inĂ©dit, Beethoven dans l’édition de 1826, prĂ©cise pour chacun des 5 mouvements, son enjeu poĂ©tique, l’impression et le sentiments intimes qui en sont la source
 :
1- Eveil d’impressions joyeuses en arrivant Ă  la campagne »,
2- ScÚne au bord du ruisseau »,
3- Réunion joyeuse de paysans »,
4- Tonnerre, orage »,
5- Chant pastoral. Sentiments de contentement et de reconnaissance aprĂšs l’orage ».

Bien avant les Impressionnistes français, Beethoven inaugure une Ăšre nouvelle pour la crĂ©ation, celle oĂč il ne s’agit plus de copier la Nature mais d’en exprimer le mystĂšre et le miracle profond. Une telle rĂ©ussite allait grandir encore sous le feu de Richard Strauss et sa fabuleuse Symphonie Alpestre et aussi le cycle pictural dĂ©jĂ  abstrait et musical, des NymphĂ©as de Monet (au MusĂ©e de l’Orangerie).

________________________________________________________________________________________________

BRAHMS
Concerto pour violon

BEETHOVEN
Symphonie n°6, dite « Pastorale »

Kristiina Poska, direction
Sergey Khachatryan, violon
Orchestre National de Lille

Mercredi 13 & Jeudi 14 octobre, 20hboutonreservation
LILLE, Auditorium du Nouveau SiĂšcle

ACHETEZ VOS PLACES ici
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/la-symphonie-pastorale/

Programme repris le 15 oct 2021
Ă©galement en rĂ©gion Hauts-de-France: Vendredi 15 octobre — 20h
Seclin – CollĂ©giale Saint-Piat

Diffusion le vendredi 15 octobre Ă  20h30 sur RADIO CLASSIQUE

________________________________________________________________________________________________

VOIR
Concerto pour violon de Johannes Brahms
par Sergey Khachatryan, violin

Johannes Brahms:
Violinkonzert D-Dur op. 77 ∙

I. Allegro non troppo ∙
II. Adagio ∙
III. Allegro giocoso, ma non troppo vivace ∙

hr-Sinfonieorchester – Frankfurt Radio Symphony ∙
Sergey Khachatryan, Violine ∙
AndrĂ©s Orozco-Estrada, Dirigent ∙

Sendesaal Frankfurt, 12 mars 2020 ∙

REPORTAGE vidĂ©o. ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE saison 2021 – 2022 : concert d’ouverture (crĂ©ation mondiale d’Alex NANTE)

NANTE-ALEX-portrait-creation-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-classiquenews-reportage-photo-3REPORTAGE. ON LILLE / ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE saison 2021 – 2022 : Concert d’ouverture (23 et 24 sept 2021). Reportage autour de la crĂ©ation mondiale de SinfonĂ­a del cuerpo de luz d’Alex NANTE, compositeur en rĂ©sidence au sein de l’ON LILLE – ElĂ©ment marquant de la nouvelle saison du National de Lille : le retour de l’Orchestre Ă  son complet sur la scĂšne du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille sous la direction d’Alexandre BLOCH, directeur musical / Pourquoi la nouvelle piĂšce pour grand orchestre d’Alex NANTE est-elle particuliĂšrement inspirĂ©e par le feu ? © reportage studio CLASSIQUENEWS – septembre 2021

 

______________________________

alexandre-bloch-orchestre-national-de-lille-critique-concert-lille-classiquenews-23-sept2021-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luzLIRE aussi notre critique complĂšte du CONCERT D’OUVERTURE de la nouvelle saison de l’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE / crĂ©ation mondiale de Sinfonia del cuerpo de luz d’ALEX NANTE, nouveau compositeur en rĂ©sidence (23 sept 2021) : “tantrisme symphonique, le feu scintillant d’Alex Nante rĂ©vĂ©lĂ© par l’Orchestre National de Lille et Alexandre Bloch”… http://www.classiquenews.com/critique-concert-lille-le-23-septembre-2021-concert-inaugural-de-la-saison-2021-2022-alex-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-creation-saint-saens-concerto-pour-violoncelle-n1-vict/

 
 
 
 
 
 

VOIR aussi notre REPORTAGE ON LILLE / Nouvelle saison 2021 – 2022 – PARTIE 2 / 2 :

______________________________

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenewsVOIR aussi notre REPORTAGE vidĂ©o ON LILLE / Orchestre National de LILLE, nouvelle saison 2021 – 2022, PARTIE 2 : La nouvelle saison 21 / 22 de l’ON LILLE / Orchestre National de LILLE est Ă©clectique, flamboyante, diverse. Les fils rouges sont multiples : Mozart, Bernstein, Beethoven
 Les formats et les publics de plus en plus variĂ©s
 Cette saison s’est ouverte sur la crĂ©ation d’une Ɠuvre grandiose du compositeur en rĂ©sidence ALEX NANTE, les 23 et 24 sept 2021. C’est aussi la 6Ăš saison du directeur musical ALEXANDRE BLOCH qui dresse un bilan de son travail avec les musiciens et prĂ©cise les points qu’il renforcera dans les annĂ©es Ă  venir
 Jamais l’ON LILLE n’a semblĂ© plus engagĂ© et enthousiaste ; en rĂ©alitĂ© le travail n’a jamais cessĂ© en dĂ©pit de la crise sanitaire, le niveau artistique en tĂ©moigne aujourd’hui comme la rĂ©alisation de programmes en concert et au disque : dernier CD paru : le Carnaval des Animaux de Camille SAINT-SAËNS, dans une nouvelle version qui mĂȘle autodĂ©rision, finesse, verve orchestrale
 REPORTAGE 2 / 2 © studio CLASSIQUENEWS.COM 2021

 
 
 
 
 
 

REPLAY. ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : revivez le concert d’ouverture : NANTE, STRAUSS, SAINT-SAËNS (23, 24 sept 2021)

alexandre-bloch-orchestre-national-de-lille-critique-concert-lille-classiquenews-23-sept2021-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luzORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : revivez le concert d’ouverture : Alex NANTE, Richard Strauss, Camille Saint-SAËNS, sur la chaĂźne youtube de l’Orchestre : le programme dirigĂ© par Alexandre Bloch, directeur musical, trace un parcours irrĂ©sistible, de l’ombre Ă  la lumiĂšre
 sĂ©rie de saluts au soleil selon la sensibilitĂ© exaltĂ©e, spirituel du compositeur en rĂ©sidence Alex NANTE (qui signe une Ɠuvre enivrante pour l’orchestre Ă  son complet, crĂ©ation mondiale de sa « Sinfonia del cuerpo de luz »), virtuositĂ© schumanienne et unitĂ© cyclique lumineuse du Concerto pour violoncelle n°1 de Saint-SaĂ«ns (avec le soliste Victor JULIEN-LAFERRIERE), enfin sublimation et dĂ©livrance grĂące au poĂšme symphonique « Mort et Transfiguration » de Richard Strauss pour lequel l’expĂ©rience ultime est un voyage miraculeux conçu comme une expĂ©rience salvatrice
. Cela faisiat 18 mois que l’Orchestre National de Lille n’avait pas jouĂ© au complet sur la scĂšne du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille (concerts des 23 et 24 sept dernier)

 

 

VOIR LE REPLAY
VISIONNER le concert événement ici :

https://www.youtube.com/watch?v=wqP4SdKLE-E

 

 

orchestre-national-de-lille-alex-nante-cuerpo-de-luz-creation-concert-critique-classiquenews

 

 

 

00:01 NANTE
SinfonĂ­a del cuerpo de luz
[Commande de l’ONL – CrĂ©ation mondiale]

26:00 SAINT-SAËNS
Concerto pour violoncelle et orchestre n°1 / Cello Concerto No.1 in A minor

48:00 R. STRAUSS
Mort et Transfiguration / Death and Transfiguration

 

 

 

Replay ALEX NANTE, crĂ©ation de la sinfonia del cuerpo de luz… accessible pendant 3 mois, jusqu’au 30 dĂ©mcembre 2021.

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. Le concert d’ouverture de la saison 21 22 en REPLAY / REQUIEM de MOZART
 les 6 et 7 oct 2021

de-vriend-jan-willem-maestro-chef-classiquenews-orch-national-de-lille-marcel-Boek-classiquenews-concerts-orchestre-national-lille-streamingORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. Revivez le concert d’ouverture de la saison 21 22, ne manquez pas le REQUIEM de MOZART
 les 6 et 7 oct 2021. C’est l’un des fils rouges de sa nouvelle saison 21 / 22 : Mozart (comme Bernstein). 1er chef invitĂ© de l’ON LILLE / Orchestre National de Lille, le nĂ©erlandais Jan Willem De Vriend retrouve les instrumentistes de l’Orchestre lillois dans un programme 100% Mozart (un parcours thĂ©matique illustrĂ© jusqu’en mars 2022) : le concert des 6 et 7 octobre Ă©claire la haute inspiration de Wolfgang sur le thĂšme de la mort : expĂ©rience profonde et nimbĂ©e de lumiĂšre fraternelle, tels qu’en tĂ©moignent sa Musique funĂšbre maçonnique comme son cĂ©lĂšbre Requiem. Au total 6 programmes Mozart s’affichent Ă  l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle Ă  Lille, comprenant concerts symphoniques, concert Flash (Ă  12h30), opĂ©ra, cinĂ©-concerts ! Mozart qui intĂ©gra une loge maçonnique Ă  Vienne dĂšs 1784, composa nombre de musique pour les rituels fraternels : l’orchestration de ses partitions favorise en particulier aux cĂŽtĂ© des cordes la superbe phalange des bois dont le timbre puissant et caverneux (bassons, clarinettes) favorise la gravitĂ© tendre, entre mĂ©ditation et somptueuse noblesse.
mozart-vignette-carre-depeche-mozart-2016Bien que laissĂ© inachevĂ© Ă  la mort de Mozart (1791), le Requiem demeure avec Don Giovanni (« l’opĂ©ra des opĂ©ras »), l’un des mythes absolus de l’histoire de la musique. A la demande de l’épouse de Wolgang, Constanze, l’élĂšve Franz Xaver SĂŒssmayr (qui avait fourni Ă  son maĂźtre les recitatifs de La ClĂ©mence de Titus), puis Joseph Eybler tentent de terminer la partition Ă  partir des esquisses, des indications de la bouche mĂȘme du compositeur agonisant, en veillant Ă  son chevet. Ainsi, ils Ă©chafaudent la conclusion du cycle aprĂšs le Lacrymosa, ultime section livrĂ©e par la main de Mozart (les 8 premiĂšres mesures sont autographes). De sorte que l’Ɠuvre bien que commandĂ©e par un aristocrate (probablement le comte de Walsegg), est aussi le testament de l’auteur
 Chez Mozart, saisit la fulgurance de vagues chorales, le quatuor dramatique, opĂ©ratique des chanteurs solistes et surtout avant l’ùre romantique, le voile terrifiant, miraculeux de la mort. Il y faut une clartĂ© absolue et aussi la gravitĂ© du lugubre qui saisit. Cet alliage a fait la rĂ©ussite des meilleures lectures.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Mercredi 6 octobre 2021 — 20h
Jeudi 7 octobre 2021 — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle
± 1h sans entracte

RÉSERVEZ ICI vos places
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/requiem-de-mozart/

MOZART
Musique funÚbre maçonnique
Requiem : ‹Sarah Wegener, Soprano / ‹Ingeborg Bröcheler, Alto‹ / Marcel Beekman, TĂ©nor‹ / Geert Smits, Baryton
ChƓur de Chambre de Namur (‹Thibaut Lenaerts, chef de chƓur‹)
Orchestre National de Lille / Willem de Vriend, direction

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

EN REPLAY
_______________________________________

alexandre-bloch-orchestre-national-de-lille-critique-concert-lille-classiquenews-23-sept2021-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luzCONCERT D’OUVERTURE de la saison 2021 2022 : crĂ©ation d’Alex NANTE, compositeur en rĂ©sidence (sinfonia del cuerpo de fuego), Moart et rĂ©surrection de R Strauss, Concert n°1 pour violoncelle de Saint-SaĂ«ns (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle), enregistrĂ© filmĂ© les 23 et 24 septembre 2021.
REVIVEZ cet Ă©vĂ©nement symphonique de la rentrĂ©e 2021 2022 sur la chaĂźne youtube de l’ON LILLE Orchestre National de Lille:
https://www.onlille.com/saison_21-22/audito-2-0/

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

alex-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-orchestre-national-de-lille-creation-23-sept2021-critique-concert-classiquenews-bord-de-sceneLIRE ici notre critique complĂšte du concert d’ouverture de l’ON LILLE, NANTE, STRAUSS, SAINT-SAËNS par Alexandre Bloch et l’Orchestre National de Lille, les 23 et 24 sept 2021 : « tantrisme symphonique : le feu scintillant du compositeur Alex NANTE rĂ©vĂ©lĂ© par le national de Lille »
http://www.classiquenews.com/critique-concert-lille-le-23-septembre-2021-concert-inaugural-de-la-saison-2021-2022-alex-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-creation-saint-saens-concerto-pour-violoncelle-n1-vict/

CRITIQUE, concert. LILLE, le 23 septembre 2021 : Concert inaugural de la saison 2021 – 2022 : Alex NANTE (SinfonĂ­a del cuerpo de luz, crĂ©ation) – SAINT-SAËNS : Concerto pour violoncelle n°1 (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle) – Richard STRAUSS : Mort et transfiguration. Orchestre National de Lille. Alexandre BLOCH, direction.

CRITIQUE, concert. LILLE, le 23 septembre 2021 : Concert inaugural de la saison 2021 – 2022 : Alex NANTE (SinfonĂ­a del cuerpo de luz, crĂ©ation) – SAINT-SAËNS : Concerto pour violoncelle n°1 (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle) – Richard STRAUSS : Mort et transfiguration. Orchestre National de Lille. Alexandre BLOCH, direction.   -  Alex Nante (nĂ© en 1992) s’affirme comme l’un des compositeurs contemporains les plus pertinents, rĂ©vĂ©lant ce soir une Ă©criture qui pense l’orchestre autant dans son ampleur sonore que dans ses scintillements instrumentaux les plus chambristes. L’auteur reconnaĂźt sans rĂ©serve son admiration pour les postromantiques du XXe, Mahler et Strauss prĂ©cisĂ©ment. 
Encore du travail et un Ă©largissement de ses champs sensibles… vers les français, souhaitons-le, Debussy et surtout Ravel, et peut ĂȘtre que demain assisterons-nous Ă  l’Ă©mergence d’un tempĂ©rament idĂ©alement captivant. Sa rĂ©sidence au sein de l’Orchestre National de Lille, en se dĂ©diant Ă  la lumiĂšre et Ă  la spiritualitĂ©, devrait s’avĂ©rer passionnante Ă  suivre.
DĂ©jĂ , ce soir dans la crĂ©ation de sa “SinfonĂ­a del cuerpo de luz” / Symphonie du corps de lumiĂšre, la dĂ©monstration est faite de sa trĂšs haute technicitĂ©, exigeante pour tous les pupitres qui sont en nombre (bois par 3,…). L’argentin Ă©lĂšve de Grisey et Benjamin, sert aussi un sens indĂ©niable de la dramaturgie que porte un souci spirituel ardent. Toute la piĂšce, aussi somptueuse que flamboyante, exprime un cheminement progressif Ă  travers les 7 chakras du corps. C’est un rituel sonore dont le langage orchestral traduit chaque avancĂ©e vers le final, explosif, Ă©ruptif, Ă©blouissant dans son mystĂšre exclamatif et libĂ©rateur qui rĂ©vĂšle alors le feu du « corps subtil ». Fils d’un philosophe des religions, lui mĂȘme intĂ©ressĂ© par la psychanalyse de Jung, Alex Nante cultive une musique Ă  la fois abstraite et organique, dont la premiĂšre valeur est cette fusion entre le miroitement concertĂ© des effets instrumentaux et le sens et l’architecture globale de la partition : temps musical et dramaturgie spirituelle fusionnent alors admirablement en une course Ă©chevelĂ©e d’environ 20 mn, qui scintille constamment. Le prochain temps fort de la rĂ©sidence d’Alex NANTE Ă  Lille aura lieu les 6 et 7 avril 2022, pour la crĂ©ation de son concerto pour piano, autre crĂ©ation mondiale rĂ©alisĂ©e avec la complicitĂ© du pianiste Alexandre Tharaud.

 

 

 

Tantrisme symphonique :
le feu scintillant du compositeur ALEX NANTE
rĂ©vĂ©lĂ© par l’Orchestre National de Lille

 

 

alex-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luz-orchestre-national-de-lille-creation-23-sept2021-critique-concert-classiquenews-bord-de-scene

 

 

Face au dĂ©fi de cette crĂ©ation, commande du National de Lille, les musiciens sont survoltĂ©s et aussi attentifs aux multiples alliages tĂ©nus de l’Ă©criture qui comprend de superbes solos pour hautbois, clarinette, violoncelle, violon, eux mĂȘmes parfois associĂ©s en une rĂ©elle sensibilitĂ© et maĂźtrise instrumentale. Ce avec d’autant plus d’acuitĂ© et de relief que les jeunes instrumentistes, nouvellement recrutĂ©s, s’impliquent, articulent, se dĂ©passent ; preuve de l’énergie Ă©clatante d’un orchestre qui est aussi en plein renouvellement de ses effectifs.
Au final mĂȘme si le compositeur dĂ©clare avoir cultivĂ© une transparence progressive vers une Ă©pure croissante de la texture, force est de constater que la matiĂšre musicale en fin d’activitĂ© est encore furieusement dense ; dans cette expĂ©rience mystique qui confronte sacrĂ© / profane, esprit / matiĂšre, spirituel / matĂ©riel, la puissance de feu de Nante est celle d’un hĂ©doniste flamboyant dont la couleur et le timbre, la riche parure orchestrale attestent d’une suractivitĂ© dĂ©bordante : implosion plutĂŽt qu’épure ; incandescence plutĂŽt qu’effacement ; par son terreau fertile aux transfigurations voire illuminations {sujet du dernier concert de clĂŽture de cette saison 21 / 22, dĂ©cidĂ©ment hors normes de l’Orchestre lillois), le compositeur argentin fait feu de tout bois, impose une sĂ©rie de dĂ©flagrations irrĂ©sistibles (style « fireworks », dixit Alexandre Bloch dans sa prĂ©sentation). La conscience est totale, le geste large, la pensĂ©e de plus en plus libre, extatique, dansante.

La partition en crĂ©ation Ă©tait un mets de choix pour le grand retour de l’Orchestre national de Lille sur scĂšne en grand effectif, un dispositif plus vu ni ressenti avec une telle intensité  depuis 18 mois. PrĂ©sentant avec finesse et humour la piĂšce en crĂ©ation au dĂ©but du concert, Alexandre Bloch, directeur musical de l’Orchestre, ne cache pas son plaisir de diriger ainsi ses plus de 90 musiciens devant une salle pleine… Nous n’avions pas ressenti la vibration symphonique totale depuis l’odyssĂ©e des symphonies de Mahler, un accomplissement pour l’Orchestre pilotĂ© par un chef bien inspirĂ©. De fait l’exploration du langage mahlĂ©rien Ă  certainement profitĂ© Ă  la crĂ©ation de Nante, ce dernier partageant avec Mahler, une pensĂ©e cosmique de l’orchestre, un souci du sens et de l’architecture, – la prĂ©sence des voix et des vertiges autobiographiques …en moins.

__________

 
 

 

saint-saens-julien-victor-laferriere-alexandre-bloch-orchestre-national-de-lille-critique-concert-classiquenews-23-sept-2021

 

victor-julien-laferriere-alexandre-bloch-concerto-violoncelle-saint-saens-concert-critique-classiquenews-orchestre-national-de-lille

 
 

Le violoncelle de Victor Julien-LaferriĂšre succĂšde ensuite Ă  Nante. La complicitĂ© et l’entente entre chef et soliste sont celles de deux artistes frĂšres ; leur combinaison dĂ©voile un naturel et une facilitĂ©, manifestes. PortĂ© par une tel duo (et un orchestre complice lui aussi), le Concerto pour violoncelle n°1 de Saint-Saens (1873) fait bien la synthĂšse des romantiques germaniques, fusionnant l’Ă©lan schumannien, la mĂ©lancolie brahmsienne en une sensualitĂ© amoureuse d’une remarquable Ă©lĂ©gance
 toute française. Artisan du renouveau musical patriotique, Saint-SaĂ«ns Ă©crit lĂ  une oeuvre qui touche par sa justesse et son raffinement. Bel hommage au gĂ©nie français fĂȘtĂ© en 2021 pour son centenaire : le brio, l’Ă©loquence et parfois une attĂ©nuation expressive finement nuancĂ©e de la part du soliste (Allegreto con moto, central) Ă©claire chez l’auteur des opĂ©ras Samson ou Ascanio, sa sincĂ©ritĂ©, son Ă©lĂ©gance pudique, la suavitĂ© directe de ses dons mĂ©lodiques. L’accord violoncelle  / orchestre est idĂ©al, Ă©quilibrĂ©, transparent dans un esprit… mozartien.

En choisissant Mort et transfiguration de Richard Strauss, Alexandre Bloch nous offre de vivre un second parcours spirituel, celle du hĂ©ros straussien qui en 1890 rĂ©ussit le passage vers l’au-delĂ ; c’est comme si Strauss plantait le dĂ©cor, ses mouvements principaux, sa direction comme une Ă©lĂ©vation, puis comme si Nante prĂ©cisait encore la nature de l’opĂ©ration, ses enjeux et le contenu de la mĂ©tamorphose qui est Ă  l’Ɠuvre (et son caractĂšre incendiaire). Mais si Strauss Ă©difie une architecture vers la lumiĂšre et l’abstraction, Nante accomplit une sublimation volcanique par une transcendance sous le sceau du feu le plus Ă©blouissant. Chef et instrumentistes expriment le raffinement de l’écriture straussienne, sa couleur Ă©lĂ©gante elle aussi, sa puissance dramatique, sa verve orchestrale. La science instrumentale du Bavarois dialogue ainsi avec l’énergie de l’Argentin, accrĂ©ditant davantage la grande cohĂ©rence de ce programme d’ouverture de saison. Une totale rĂ©ussite et un lancement particuliĂšrement Ă©blouissant.

 

alexandre-bloch-orchestre-national-de-lille-critique-concert-lille-classiquenews-23-sept2021-nante-sinfonia-del-cuerpo-de-luz

 
Orchestrte-national-de-Lille-alexandre-Bloch-concert-nante-strauss-23-sept-2021-ouverture-de-saison

 
 

CRITIQUE, concert. LILLE, le 23 septembre 2021 : Concert inaugural de la saison 2021 – 2022 : Alex NANTE (SinfonĂ­a del cuerpo de luz, crĂ©ation) – SAINT-SAËNS : Concerto pour violoncelle n°1 (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle) – Richard STRAUSS : Mort et transfiguration. Orchestre National de Lille. Alexandre BLOCH, direction.

_____________

 

 
 

 

Retrouvez ici : toute la saison de l’ON LILLE Orchestre National de Lille.

 

 

LIRE aussi ici : notre prĂ©sentation de la saison 2021 2022 de l’ON LILLE Orchestre National de Lille, temps forts, fils rouges, chefs invitĂ©s, programmes et thĂ©matiques, nouvelles formes de concert (concerts flash, cinĂ©-concerts, musique de chambre…)

 

 

LIRE aussi notre prĂ©sentation du concert NANTE, STRAUSS, SAINT-SAËNS par l’ON LILLE les 23 et 24 sept 2021
PHOTOS : Alex NANTE (Ă  gauche / bord de scĂšne aprĂšs le concert du 23 sept 2021) – Alexandre Bloch, Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle © Ugo Ponte / Orchestre National de Lille 2021

 

 
 

 
 

__________

 

PROCHAINS CONCERTS DE L’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE :

  

 

6, 7 OCT : MOZART. Musique funÚbre maçonnique et REQUIEM
Direction : Jan Willem de Vriend
13, 14 OCT : Brahms, concert pour violon (Sergey Khachatryan, violon)
Beethoven : Symphonie n°6 « Pastorale »
Direction : Kristina Poska
21 OCT : « Pour CLARA »
Robert Schumann : Concerto pour violoncelle (Steven Isserlis, violoncelle)
Symphonie n°4
Direction : James Feddeck
25 OCT : JUST PLAY
ExpĂ©rience immersive dans le travail de l’Orchestre
Direction : Alexandre Bloch
29, 30 OCT : crĂ©ation «  MÊME PAS PEUR »
Conte dont le public est l’auteur, de Julien Joubert, Eric Herbette
Direction : Alexandre Bloch

 

 

INFOS et RÉSERVATIONS sur le site de l’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

  

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, saison 2021 2022

on-lille-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-saison-2021-2022ORCHESTRE NATIONAL de LILLE, saison 2021 2022. Saison « ambitieuse », « éclatante » : en septembre 21 et jusqu’en juin 2022, le National de Lille reprend son rythme habituel, heureux de retrouver tous ses publics, fidĂ©lisĂ©s depuis tant d’annĂ©es dans son lieu de rĂ©sidence Ă  Lille, l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle. A l’image de Proust, au diapason de son appel si juste Ă  « la communication des Ăąmes » dont la musique d’aprĂšs l’auteur d’A la recherche du temps perdu, serait « l’exemple unique », l’Orchestre National de Lille propose ainsi une nouvelle Ă©popĂ©e symphonique, comprenant aussi plusieurs session en formation de chambre et de nombreux rĂ©citals oĂč brille son art de la conversation musicale avec les plus grands solistes actuels. Mais l’offre de cette nouvelle saison frappe par sa diversitĂ©, son Ă©quilibre entre grands concerts et propositions chambristes, la multiplicitĂ© des formes musicales exploitant avec intelligence son Ă©crin qui est l’Auditorium du Nouveau SiĂšcle : concerts “Famillissimo” (pour les jeunes publics et leurs familles, dĂšs 5 ans…), les cinĂ©s concerts, les concerts “Flash” Ă  12h30… FaĂźtes votre choix, le menu orchestral et musical est Ă  la carte !

 

 

 

 

Les temps forts de la saison 21 / 22 de L’ON LILLE
ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
nos coups de cƓur

 

 

 

 

CONCERTS dirigés par Alexandre BLOCH,
directeur musical

23 et 24 sept 2021
Alexandre_Bloch_orchestre national de lilleOuverture avec les deux premiers concerts de la saison nouvelle 21 / 22, orientĂ©s vers la pleine lumiĂšre, celle de l’embrasement salvateur : Sinfonia del cuerpo de luz d’Alex Nante nĂ© en 1992 (crĂ©ation, commande de l’ON LILLE), Concerto pour violoncelle n°1 de Saint-SaĂ«ns (Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle, vainqueur du Concours Reine Elisabeth 2017), Mort et Transfiguration de R Strauss, sous la direction du directeur musical Alexandre Bloch.
Photo : Alexandre Bloch, directeur musical © Marco Borggreve.
Avant le concert : prélude conférence (18h45) / aprÚs le concert, bord de scÚne avec le chef et le soliste (à confirmer).

JUST PLAY
Lun 25 octobre 2021, 20h – Alexandre Bloch et les musiciens de l’Orchestre permettent aux spectateurs de s’immerger dans la forge orchestrale : les isntrumentistes dĂ©couvrent en direct la partition qui leur est proposĂ©e ; d’abord une session de travail avec le chef
 nuances, rythmes, sonoritĂ©s. Puis tous jouent l’intĂ©gralitĂ© de l’Ɠuvre ainsi expliquĂ©e, dĂ©cortiquĂ©e, rĂ©pĂ©tĂ©e. Pour comprendre comment fonctionne l’orchestre, il n’est pas de meilleure session. Incontournable.

BERNSTEIN
Jeu 6 janvier 2022, 20h. Alexandre Bloch exprime son admiration pour l’Ɠuvre de Leonard Bernstein, le chef, le compositeur, le pianiste, l’artiste engagĂ©, aussi passionnĂ© qu’humaniste. On se souvient de Mass, concluant la saison 2019, un hymne dĂ©jantĂ© et fraternel, sublimĂ© par la baguette Ă©nergique d’Alex Bloch. Au programme du concert Bernstein : danses de On the town, Slava, Symphonie n°1 « Jeremiah », et aussi Rhapsodie in blue (que Bernstein le pianiste jouait avec feu et cƓur.
Le ven 7 à Calais (Gd Théùtre), le 8 à Paris (Philharmonie)

BONHEUR ORCHESTRAL
Jeu 20 janvier 2022, 20h. Passion et exultation romantiques allemandes avec le Concerto pour violon de Schumann (Franck Peter Zimmermann, violon) et la radieuse Symphonie n°2 de Johannes Brahms (composĂ©e Ă  l’étĂ© 1877 au bord d’un lac des Alpes autrichiennes
).

POEMES : Chausson, Ravel, Bartok
Mer 16, mer 23 mars 2022, 20h (Grand Sud, Lille)
Alexandre Bloch dirige le National de Lille aux cĂŽtĂ©s du violoniste Nemanja Radulovic (Tzigane de Ravel, PoĂšme de Chausson). L’Orchestre joue ensuite le Concerto pour orchestre de Bartok, priĂšre intime et bouleversante Ă  la patrie perdue. TournĂ©e en rĂ©gion : les 17 mars (Valenciennes), 18 (Soissons), 19 (St-Amand les eaux), 22 (Dunkerque)


CLÔTURE DE LA SAISON
Mer 22 juin 2022, 20h
Sublime programme pour ce concert de clĂŽture de la saison 21 / 22 : Les Illuminations de Britten (d’aprĂšs Rimbaud / Sophie KarthĂ€user, soprano), Stabat Mater de Poulenc (Jodie Devos, soprano), avec le ChƓur de l’Orch de Paris… Concert repris le 23 juin Ă  la Basilique de Saint-Denis

 

 

 

 

 

Autres thématiques et temps forts

 

 

 

 

100% MOZART
Tout au long de sa nouvelle saison, le National de Lille dĂ©veloppe un fil particulier dĂ©diĂ© aux Ɠuvres de Wolfgang Amadeus.

Mer 6, Jeu 7 octobre 2021
REQUIEM DE MOZART : sous la direction de Jan Willem de Vriend et avec le ChƓur de chambre de Namur. CouplĂ© avec (dĂ©but du programme) : Musique funĂšbre maçonnique (1784).

Jeu 4, ven 5 novembre 2021
AMADEUS
Projection du film de Milos Forman, « Amadeus » biopic sur Mozart, devenu (Ă  juste titre) lĂ©gendaire avec sur le plateau l’Orchestre National de Lille sous la direction de Ersnt van Tiel. CinĂ©-concert.

Mer 17 novembre 2021
Concerto pour piano n°25 – couplĂ© avec l’ouverture Egmont et la Symphonie n°7 de Beethoven – Pierre-Laurent Aimard, piano / ON LILLE / Nikolaj Szeps-Znaider, direction

Les 23, 24, 25, 26 novembre 2021
THAMOS, roi d’Egypte
David Reiland, direction
Nouvelle production d’une partition mĂ©connue de Mozart (18 ans) qui met le chƓur en avant et la figure Ă©clairĂ©e exemplaire de Thamos (François Lis, basse).

Jeu 3, ven 4 mars 2021
Idomeneo, ballet
Symphonie concertante pour violon et alto
ON LILLE / Jan Willem de Vriend, direction
Liya Petrova, violon / Lise Berthaud, alto
Couplés avec la Symphonie n°5 « Réformation » de Mendelssohn

 

 

 

 

JEAN-CLAUDE CASADESUS

Jeu 2 décembre 2021, 20h
Joyeux anniversaire Maestro !
Affiche de rĂȘve pour fĂȘter les 80 printemps du directeur fondateur du National de Lille : Beethoven (triple concerto : Vadim Repin / Marc Bouchkov, Alexandre Kniazev, FF Guy), Moussorgski : Tableaux d’une exposition (orchestration de Ravel) – Ă  l’issue du concert, bord de scĂšne avec le Maestro

Mer 1er, jeu 2 juin 2022, 20h
Shakespeare en musique
Weber (ouverture d’Oberon), Bruch (Cto pour violon n°1 : Renaud Capuçon, violon), Prokofiev (extrait de RomĂ©o et Juliette) – - Ă  l’issue du concert, bord de scĂšne avec le Maestro

BEETHOVEN

Mer 13, jeu 14 octobre 2021, 20h
Symphonie n°6 « Pastorale » sous la baguette de Kristiina Poska – couplĂ©e avec le Concerto pour violon de Brahms (Sergey Khachatryan, violon)

Du 20 au 27 mai 2022, tournĂ©e – le 23 mai Ă  Lille, 12h30
Symphonie n°8 – couplĂ©e avec la Symphonie n°5 de Schubert (tournĂ©e), avec l’ouverture de La Belle MĂ©lusine de Mendelssohn Ă  Lille – sous la direction de Nuno Coelho

 

 

 

 

SOLISTES

Jeu 21 octobre 2021, 20h
STEVEN ISSERLIS, violoncelle – Concerto pour violoncelle de Robert Schumann, couplĂ© avec la Symphonie n°4 de Schumann – direction : James Feddek

Jeu 3 février 2022, 20h
NICHOLAS ANGELICH, piano – Liszt : Concerto pour piano n°2 – couplĂ© avec la crĂ©ation française de « Avant la fin
 vers oĂč? » d’Hector Parra / L’oiseau de feu de Stravinsky (version 1919), sous la direction de Ludovic Morlot

Mer 23, jeu 24 février 2022, 20h
RAFAEL BLECHACZ, piano – Concert n°5 l’Empereur de Beethoven – couplĂ© avec Tristan und Isolde de Wagner (PrĂ©lude du I), La Nuit transfigurĂ©e de Schoenberg – sous la direction de Tabita Berglund

Mer 2 mars 2022, 20h
ALEXANDRE KANTOROW, piano. RĂ©cital Liszt (SOnnet de PĂ©trarque, Nuages gris
), Scriabine, Schumann (Sonate n°1)

Ven 8 avril 2022, 20h
DANIIL TRIFONOV, piano – rĂ©cital Brahms, Bach (L’art de la fugue), 


 

 

 

 

ORCHESTRES INVITÉS

Mer 19 janvier 2022, 20h
ORCHESTRE FRANCAIS DES JEUNES : programme chorĂ©graphique avec le Bundesjugendballett – sous la direction de Alexander Shelley – superbe programme : Ravel (La Valse), R Strauss (Le Bourgeois Gentilhomme, suite / Till L’espiĂšgle), Ravel (Trio pour orchestre).

Mar 29 mars 2022, 20h
LES SIECLES / François-Xavier Roth, direction
Les plus grands scandales : Xenakis (Alax), Stravinsky (Le Sacre du Printemps) Ravel (Concerto pour la main gauche : CĂ©dric Tiberghien, piano)

Ven 29 avril 2022, 20h
ORCHESTRE DE PICARDIE sous la direction d’Arie Van Beek : Beethoven (Symphonie n°8), Saito (crĂ©ation), Brahms (Double Concerto pour violon / violoncelle)

 

 

 

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenews

 

 

 

 

La nouvelle saison 2021 – 2022 de l’ON LILLE ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE comprend bien d’autres merveilles parmi un cycle
 Ă©poustouflant par sa diversitĂ© et ses audaces, retrouvez ici tous les programmes :
https://www.onlille.com/saison_21-22/

 on-lille-orchestre-national-de-lille-alexandre-bloch-saison-2021-2022

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE, saion 21 / 22 : concert d’ouverture les 23 et 24 sept 2021

Alexandre_Bloch_orchestre national de lilleLILLE, ON LILLE, Orch national de Lille, 23-24 sept : OUVERTURE ! de la nouvelle saison 2021 2022. Formidable premier dĂ©fi pour les instrumentistes du National de Lille
 le concert d’ouverture de la nouvelle saison sous la baguette du directeur musical Alexandre Bloch, offre de superbes contrastes et un souffle dramatique irrĂ©sistible, associant Richard Strauss, Camille Saint-SaĂ«ns (100 ans en 2021) et aussi la crĂ©ation du compositeur en rĂ©sidence Alex Nante (nĂ© en 1992) : « SinfonĂ­a del cuerpo de luz / Symphonie du corps de lumiĂšre »  Le titre est dĂ©jĂ  tout un programme soulignant dans le flux musical ce passage des tĂ©nĂšbres Ă  la lumiĂšre, du terrestre au cĂ©leste en un parcours audible, puissamment sonore qui se fait mĂ©tamorphose voire sublimation : au sortir du concert vous serez transfigurĂ©s !

« Mort et transfiguration » est nĂ© de la pure imagination d’un Strauss bercĂ© par les rĂȘves et les passions romantiques. Rien donc d’autobiographique dans cette expĂ©rience musicale de la mort, Ă©prouvĂ©e selon le sujet narrĂ© par Romain Rolland par un mourant sur son lit d’agonie : alors qu’expirant, le malade angoisse mais rĂȘve aussi et songe Ă  son enfance, aux exploits de la maturitĂ© comme aux dĂ©sirs non encore exaucĂ©s, la mort surgit enfin en criant “halte”. AprĂšs une lutte inĂ©gale, le mourant succombe et du ciel rĂ©sonne sa rĂ©mission tant attendue sur les mots prononcĂ©s telle une dĂ©livrance : “RĂ©demption, transfiguration”.

ON-LILLE-orchestre-national-de-lille-saison-2021-2022-concerts-critique-opera-tournee-classiquenewsStrauss voulait prolonger comme un exercice et un dĂ©fi personnel, les trouvailles rĂ©alisĂ©es par ses poĂšmes prĂ©cĂ©dents : Macbeth (dĂ©but et fin en rĂ© mineur), Don Juan (mi majeur initial mais mi mineur final) auquel rĂ©pond ainsi la performance nouvelle de « Mort et RĂ©surrection » dĂ©butant en ut mineur mais s’achevant dans la lumiĂšre souveraine et spirituelle de l’ut majeur. ComposĂ©e entre 1887 et 1888, la partition est crĂ©Ă©e le 21 juin 1890 sous la direction de Strauss Ă  Eisenach. Et dĂ©jĂ  le critique Eduard Hansslick pouvait anticiper le succĂšs lyrique de Strauss en avouant son admiration pour cette Ɠuvre qui mĂšne droit sur la voie du drame en musique. DurĂ©e : 25 ou 26 mn selon les versions.

 

 

 

CONCERT D’OUVERTURE DE SAISONboutonreservation
LumiÚre, création et transfiguration !
Jeudi 23 septembre — 20h
Vendredi 24 septembre — 20h
Lille – Auditorium du Nouveau Siùcle

[ Tarif 1 ]  -  ± 1h10 sans entracte

NANTE
SinfonĂ­a del cuerpo de luz
[Commande de l’ONL – CrĂ©ation mondiale]

SAINT-SAËNS
Concerto pour violoncelle et orchestre n°1
Victor Julien-LaferriĂšre, violoncelle
(lauréat du Concours Reine Elisabeth en 2017)

R. STRAUSS
Mort et Transfiguration

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE
Alexandre Bloch, direction

 

 

 

BILLETTERIE EN LIGNE
https://onlille.notre-billetterie.com/billets?kld=2122&spec=1378

ACHETEZ VOTRE PASS !
https://www.onlille.com/saison_21-22/pass_21-22/

 

 

 

AUTOUR DES CONCERTS

18h45 Prélude conférence
Alex Nante, compositeur en résidence #1
(entrée libre, muni du billet de concert)

À l’issue des concerts
Bords de scĂšne
avec Alexandre Bloch
et Victor Julien-LaferriĂšre
(sous réserve)

 

 

 

ATTENTION – protocole sanitaire
conditions d’accùs :

Les conditions d’accĂšs au concert sont soumises aux contraintes sanitaires en vigueur au moment des reprĂ©sentations. Un pass sanitaire vous sera demandĂ©. En cas de non prĂ©sentation ou de contrĂŽle invalide, l’accĂšs en salle sera refusĂ© et aucun remboursement ne sera possible.

 

 

 

STREAMING : Concert captĂ© et diffusĂ© sur la chaine YOUTUBE de l’ON LILLE :
https://www.youtube.com/channel/UCDXlku0a3rJm7SV9WuQtAdw

 

 

 

CONCERT repris en région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure

Samedi 25 septembre 2021— 20h
Fruges, Salle de sport Jean-Luc Rougé

 

 

 

TEASER VIDEO
SAISON 20021 2022 de l’ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE

 

 

 

________________

 

 

LIRE ici notre critique complĂšte du concert NANTE, R STRAUSS, SAINT-SAËNS par l’Orchestre National de Lille et Alexandre BLOCH (23 sept 2021) : ” TANTRISME SYMPHONIQUE : le feu scintillant d’Alex NANTE rĂ©vĂ©lĂ© par l’Orchestre National de Lille

Orchestrte-national-de-Lille-alexandre-Bloch-concert-nante-strauss-23-sept-2021-ouverture-de-saisonLa partition en crĂ©ation Ă©tait un mets de choix pour le grand retour de l’Orchestre national de Lille sur scĂšne en grand effectif, un dispositif plus vu ni ressenti avec une telle intensité  depuis 18 mois. PrĂ©sentant avec finesse et humour la piĂšce en crĂ©ation au dĂ©but du concert, Alexandre Bloch, directeur musical de l’Orchestre, ne cache pas son plaisir de diriger ainsi ses plus de 90 musiciens devant une salle pleine
 Nous n’avions pas ressenti la vibration symphonique totale depuis l’odyssĂ©e des symphonies de Mahler, un accomplissement pour l’Orchestre pilotĂ© par un chef bien inspirĂ©. De fait l’exploration du langage mahlĂ©rien Ă  certainement profitĂ© Ă  la crĂ©ation de Nante,  …

 

 

 

 

 

ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE : fascinations classiques

METROPOLE LILLOISE / ON LILLE : 8 – 15 sept 2021. « Fascinations classiques ». 5 dates pour une tournĂ©e « fascinante » : l’ON LILLE Orchestre National de Lille sous la direction de Anna Rakitina joue Stravinsky et Mozart, diffusant le souffle symphonique dans 5 villes autour de Lille.

 

Anna_Rakitina_328px_21-22De la danse Ă  l’opĂ©ra
 1939 marque une rupture brutale dans la vie de Stravinsky. Le compositeur russe doit quitter l’Europe et s’exiler aux États-Unis. A contrario de cet Ă©vĂ©nement dramatique, les Danses concertantes, premiĂšre musique Ă©crite aux USA, font danser l’orchestre dans une joie communicative. La Symphonie n°38 dite « Prague » est une joyau symphonique que Mozart compose entre ses opĂ©ras Les Noces de Figaro et Don Giovanni. Outre qu’elle scelle la relation privilĂ©giĂ©e du compositeur salzbourgeois avec les Praguois, lesquels reconaĂźtront immĂ©diatement le souffle de Don Giovanni, la symphonie Prague cite le matĂ©riau des deux ouvrages lyriques. Cheffe assistante auprĂšs du prestigieux Orchestre Symphonique de Boston, la russe Anna Rakitina Ă©claire tout ce qu’a de drame cachĂ© et de situations lyriques, la partition de la n°38, sommet musical de la fin 1786, qui annonce le miracle de la trilogie derniĂšre, les 39, 40 et 41Ăš symphonies. A repĂ©rer en particulier pendant l’écoute de ses 3 mouvements (Adagio-allegro / Andante / Finale-Presto ; pas de menuet), la part significative des instruments Ă  vent qui forment des ensembles spĂ©cifiques, assurĂ©ment davantage dĂ©veloppĂ©s que les cordes.

STRAVINSKY
Danses concertantes

MOZART
Symphonie n°38, « Prague »

Anna Rakitina, direction  /  ‹Orchestre National de Lille

 

 

INFOS et RÉSERVATIONS
https://www.onlille.com/saison_21-22/concert/fascinations-classiques/

Détail de la tournée
FASCINATIONS CLASSIQUES
Concert symphonique

Du 8 au 15 septembre 2021‹en mĂ©tropole lilloise – circa 50 minutes sans entracte

—
Mercredi 8 – 20h
Wambrechies, Salle des fĂȘtes
—
Jeudi 9 – 20h
Roncq, la Source – Atrium
—
Vendredi 10 – 20h
Wattignies, Centre Culturel Robert Delefosse
—
Samedi 11 – 20h
Anstaing, Salle Polyvalente
—
Mercredi 15 – 20h
Bauvin, Église Saint-Quentin