CD. Nikolaus Harnoncourt. Johann Strauss II (7 cd Warner classics)

Johann-Strauss-II-par-Nikolaus-Harnoncourt_Nikolaus Harnoncourt. Johann Strauss II (7 cd Warner classics) coffret boxCD. Nikolaus Harnoncourt. Johann Strauss II (7 cd Warner classics). Harnoncourt s’est expliquĂ© longuement sur le sujet : nĂ© allemand mais viennois jusqu’au bout de la baguette, le chef berlinois, 85 ans en 2015, porte en lui cette Ă©lĂ©gance autrichienne, fine combinaison entre Ă©lĂ©gance et danses populaires, raffinement et 
 rusticitĂ©. InspirĂ© par les mĂ©lodies de la rue comme les danses traditionnelles, Johann II Strauss (1825-1899), roi de la valse, s’inscrit dans la tradition d’un Schubert, et avant lui de Haydn et de Mozart. Le maestro si convaincant chez Monteverdi et nombre de compositeurs baroques dont il aura renouvelĂ© l’approche avec ses musiciens du Concentus Musicus,- mais aussi Mozart ou Beethoven : Harnoncourt depuis toujours dĂ©fend un Strauss concrĂštement
 rustique et Ă©lĂ©gantissime.

Nouvelle Chauve Souris Ă  l'OpĂ©ra de ToursC’est toute la valeur du coffret de 7cd Warner : premier hommage Ă  celui qui reste Ă  plus de 80 ans, d’une audace et d’une exigence absolues, infiniment plus visionnaire encore que bon nombre de ses hĂ©ritiers et disciples, « suiveurs » de la 2,3Ăš et 4Ăš gĂ©nĂ©rations d’interprĂštes. Les Gustav Leonhardt et Frans BrĂŒggen sont partis ; reste Harnoncourt (et ses cadets parmi lesquels le plus actif William Christie), vĂ©ritables dĂ©tenteurs d’un regard sans concession, – et depuis plus de 30 ans-, argumentĂ©, original, lĂ©gitime et constamment critique sur les rĂ©pertoires choisis. Harnoncourt, Christie n’incarnent pas seulement une sonoritĂ©, un hĂ©ritage musical fabuleux, ils transmettent aussi une esthĂ©tique et un mode de travail dĂ©sormais inĂ©vitable, dont la justesse devrait mieux inspirer la plupart des orchestres modernes (si routiniers, si pĂ©pĂšres et sans surprise
).

Le coffret rĂ©unit deux opĂ©ras-opĂ©rettes : l’ineffable et si subtile Chauve souris enregistrĂ©e ici au Concertgebouw d’Amsterdam en juin 1987 (et donc avec l’orchestre local du royal Concertgebouw : Die Fledermaus, avec Gruberova, dĂ©lectable comtesse hongroise et Ă  la ville Madame Eisenstein, soit Rosalinde ; Barbara Bonney en AdĂšle / Olga
 dĂ©licieusement insolente ; surtout Lipovsek en Orlofsky dĂ©pressif, suavement androgyne) ; Le baron Tzigane enregistrĂ© au Konzerthaus de Vienne en avril 1994 Ă  la tĂȘte du Wiener Symphoniker (Der Zigeunerbaron) soit les 4 premiers cd ; suivent un important legs symphonique de danses : valses, polkas, galops, poĂšme symphonique dont Le beau Danube bleu (cd5 : Nikolaus Harnoncourt y dirige le royal Concertgebouw d’Amsterdam : ouvertures du Baron Tzigane et de La Chauve souris, valses diverses
 – Concertgebouw d’Amsterdam, mai 1986 et juin 1987).

Harnoncourt_maestro nikolaus harnoncourt johann strauss coffret 7 cd Warner classicsLes deux derniers cd comprennent deux programmes plus rĂ©cents encore : « Johann Strauss Ă  Berlin » (live captĂ© avec le Philharmonique de Berlin en septembre 1998) et le dorĂ©navant lĂ©gendaire concert du Nouvel An au Konzerthaus de Vienne 2001, moment heureux d’une incontestable plĂ©nitude orchestrale : cycle de danses et valses de Johann II, complĂ©tĂ© par la Marche de Radetsky (signĂ© par le pĂšre Johann I), et Die Schönbrunner de Joseph Lanner (de la mĂȘme gĂ©nĂ©ration que Johann pĂšre
 ). Outre l’affinitĂ© d’Harnoncourt avec l’élĂ©gance et la nostalgie johannesque, le programme Ă  Vienne dĂ©voile aussi le gĂ©nie de l’autre Strauss, frĂšre cadet de Johann II, Josef qui malgrĂ© sa passion de la mĂ©canique et qui voulait ĂȘtre ingĂ©nieur, suivit les pas de aĂźnĂ©, affirmant une inspiration aussi puissante, originale et raffinĂ©e que celle de son frĂšre (Halekin Polka, Dorfschwalben aux Österreich)

La rĂ©alisation est digne d’intĂ©rĂȘt voire indispensable : rien ne saurait remplacer Harnoncourt dans un rĂ©pertoire qu’il sert avec une sanguinitĂ© suave d’un raffinement contagieux : Ă©videmment La Chauve souris de 1987, Baron Tzigane de 1994, et le dernier cd, comprenant Strauss abordĂ© avec le Philharmonique de Vienne pour le concert du Nouvel 2001
 sont les perles d’une sĂ©lection trĂšs conviancante
 voire irrĂ©sistible. Coffret Ă©vĂ©nement.

CD. Nikolaus Harnoncourt. Johann Strauss II (7 cd Warner classics).

 

 

 

 logos warner classics eratoCD 1 & 2 : Johann Strauss II : Die Fledermaus (La chauve-souris) : Werner Hollweg – Edita Gruberova – Christian Boesch – Marjana LipovĆĄek – Josef Protschka – Anton Scharinger – Waldemar Kmentt – Barbara Bonney – Elisabeth von Magnus. Chorus off De Nederlandse Opera – Orchestre du Royal Concertgebouw.

CD 3 & 4 : Johann Strauss II : Der Zigeunerbaron (Le Baron tzigane) : Herbert Lippert – Pamela Coburn – Rudolf Schasching – Julia Hamari – Wolfgang Holzmair – Christiane Oelze – Elisabeth von Magnus – Hans-JĂŒrgen Lazar – JĂŒrgen Flimm – Robert FlorianschĂŒtz. Arnold Schoenberg Chor – Wiener Symphoniker.

CD 5 : Johann Strauss II : Ouverture du ‘Baron tzigane’ – Kreuzfidel – Leichtes Blut – Histoires de la forĂȘt viennoise – Marche Ă©gyptienne – Wiener Bonbons – Pizzicato-Polka – Unter Donner und Blitz – Le Beau Danube bleu – Ouverture de ‘La chauve-souris’
Orchestre du Royal Concertgebouw, Amsterdam.


CD 6 : Johann Strauss II : Kaiserwalzer – Ouverture de ‘Une nuit Ă  Venise’ – Die Tauben von San Marco – Voix du printemps – Ouverture de ‘La chauve-souris’ – Seid umschlungen, Millionen – Lob der Frauen – Simplicius-Walzer – Tritsch-Tratsch polka – Kaiser Franz Josef I. Rettungs-Jubel Marsch
Berliner Philharmoniker


CD 7 : Concert du Nouvel an 2001 (Vienne)
Johann Strauss I : Marche de Radetzky. Joseph Lanner : Die Schönbrunner – JĂ€gers Lust – Steyerische TĂ€nze. Johann Strauss II : MorgenblĂ€tter – Elektro-magnetische Polka – Electrofor – Ouverture de ‘Une nuit Ă  Venise’ – Harlekin-Polka – Dorfschwalben aus Österreich – VergnĂŒgungszug – Seid umschlungen, Millionen – Der Kobold – Luzifer-Polka
Wiener Philharmoniker. Coffret 7CD 0825646222391

Comments are closed.