Daniel Kawka dirige l’Orchestre OSE

Kawka_daniel_OSE_orchestreOrchestre OSE. Daniel Kawka. Concert Gustav Mahler: Mort à Venise. Du 24 janvier au 8 février 2014. A partir du film de Visconti qui sur les traces de Thomas Mann, imagine le compositeur Gustav Mahler vivant ses derniers instants à Venise à l’époque d’une épidémie, l’Orchestre Ose et Daniel Kawka célèbrent les feux flamboyants de ce romantisme enivrant spécifiquement vénitien (lagunaire) à partir du fameux Adagietto de la Symphonie n°5 de Mahler (1902), véritable emblème du film : le mouvement est selon les sources accompagnant la genèse de la Symphonie, un hymne amoureux à son épouse, Alma Mahler.

 

 

 

OSE, la tournée 2014

Le chant mahlérien, Mort à Venise

A partir du 24 janvier 2014, l’Orchestre OSE et Daniel Kawka inaugurent leur activité musicale, dédiant leur premier programme à l’univers bouleversant du compositeur Gustav Mahler, véritable génie symphoniste à l’époque où Richard Strauss développe sa propre écriture orchestrale … 

MAHLER_GUSTAV_UNE_veranstaltungen_gustav_mahler_musikwochen_024_gustav_mahler_musikwochen_bigLa grâce qui prend son envol à partir des combinaisons de harpes et des cordes sert de passerelle entre deux grands cycles de mélodies : les Rückert lieder et les Kindertotenlieder ... le premier marqué par l’essor d’un amour naissant, le second par la désespoir du deuil né des enfants morts (une épreuve endurée par Gustav Malher après la perte de ses deux jeunes filles) … A leur création en 1905 à Vienne, les deux cycles chantés suscitent un immense succès jamais démenti jusqu’à nos jours. Pour clore ce superbe programme, Daniel Kawka dont la passion pour l’oeuvre mahlérienne est incontestable, ajoute l‘Adagio de la Symphonie n°10 (composée à partir de 1910, laissée inachevée à la mort de l’auteur en 1911), autre accomplissement irrésistible sur le plan du développement orchestral … un appel aux cimes, l’expérience d’une conscience éprouvée ayant enfin résolu ses angoisses et ses inquiétudes passées. Il est d’autant plus pertinent d’associer cycle de lieder et adagios symphoniques que l’écriture du Mahler symphoniste se nourrit de ses propres mélodies écrites pour la voix.

 

OSE_daniel_575

 

programme

1ère partie

Kindertoten Lieder / Chants pour voix et orchestre
(20 min environ)

Symphonie n°10, Adagio / Pour orchestre seul
(25 min environ)

Entracte

2ème partie
Ruckert Lieder / Chants pour voix et orchestre
(25 min environ)

Symphonie n°5, Adagietto « Mort à Venise »
Pour orchestre seul (10 min environ)

 

 

MAHLER_GUSTAV_UNE_veranstaltungen_gustav_mahler_musikwochen_024_gustav_mahler_musikwochen_bigAgenda 2014 :
Tournée Gustav Mahler par l’Orchestre Ose
Vincent Le Texier, baryton
Daniel Kawka, direction
5 dates en janvier et février 2014
pour vivre le grand frisson wagnérien

Aprofondir:

Lire notre dossier spécial Rückert lieder (1901-1902)
Lire notre dossier spécial Kindertotenlieder (1901-1904)

5 dates événements :

 

OSE_logo_NOIR24 janvier 2014 : La Rampe, Echirolles (38), 20h

OSE_logo_NOIR28 janvier 2014 : Le Grand Angle, Voiron (38), 20h

OSE_logo_NOIR29 janvier 2014 : Le Dôme Théâtre, Albertville (73), 20h30

OSE_logo_NOIR7 février 2014 : Théâtre de Privas, Privas (07), 20h30

OSE_logo_NOIR8 février : Théâtre Théo Argence, Saint Priest (69), 17h

Durée totale du concert: 1h40, avec entracte
Effectif: 80 musiciens
Chaque œuvre est précédée d’une lecture de lettres d’amour écrites de Gustav Mahler et adressées à Alma Mahler

Informations, réservations sur le site de l’Orchestre Ose

boutonreservation

Autre dates de l’Orchestre OSE en 2014 :
Programme Stravinsky, Tchaïkovski, Bizet
les 10, 11 et 12 juillet 2014

Festival Berlioz le 21 août 2014

Le programme Gustav Mahler : Mort à Venise est repris le 30 septembre 2014 à Aix :

30 septembre 2014 : Grand Théâtre de Provence (13)

 

 OSE_575_orchestre

 

OSE, l’orchestre nouvelle génération

OSE_visuel_197Le chef Daniel Kawka lance en 2013 un nouvel orchestre d’un genre nouveau: OSE. Plus inventif, plus direct, plus audacieux dans l’expérience orchestrale … et donc plus interactif, en s’adressant directement à tous ceux qui souhaitent suivre et vivre à ses côtés une nouvelle aventure musicale au coeur de l’expérience orchestrale. Le dialogue qu’il propose à ses futurs abonnés est d’un nouveau type. Les premiers concerts (comme un prélude) se sont réalisés en juillet et octobre 2013, avant la grande tournée ” le chant mahlérien : Mort à Venise ” (oeuvres symphoniques de Gustav Mahler) en janvier et février 2014.

La première saison musicale de l’Orchestre débute véritablement en 2014 du 22 janvier au 9 février 2014, avec plusieurs concerts en Suisse (Montreux) et en France. C’est une tournée très prometteuse sur le thème ” Mahler à Venise “, avec le baryton Vincent le Texier … Nouveau dans ses missions, nouveau par son fonctionnement, nouveau dans sa façon de vivre la musique … Ose est un orchestre de musiciens professionnels qui entend renouveler totalement l’approche de la musique classique, l’expérience du concert classique, la relation avec les musiciens … L’originalité du concept en revient au chef Daniel Kawka, initiateur du projet, qui offre ainsi une nouvelle manière de vivre l’expérience symphonique.

 

 

Le concept OSE
OSE_logo_NOIRPorté par le succès populaire des premiers concerts symphoniques de son nouvel orchestre en 2011 et 2012, Daniel Kawka a créé OSE, l’Orchestre Symphonique nouvelle génération, à partir d’un noyau de 100 instrumentistes professionnels, jouant sur instrument modernes. Le but est clair : innover, partager, sublimer … Inventer de nouvelles formes de concerts et de pratiques musicales artistes/publics ; exprimer une nouvelle vision de la musique symphonique ; favoriser l’émotion et le partage de l’expérience orchestrale… quoi de plus magique et exaltant que de vibrer ensemble ? C’est le défi que propose aujourd’hui l’Orchestre OSE.

Personnalité humaine attachante et généreuse, Daniel Kawka a créé l’Ensemble Orchestral Contemporain il y a plus de 20 ans (1992) dont l’activité et l’engagement pour le répertoire moderne et contemporain, de Mahler à Boulez et Denisov … (lire notre critique du cd EDISON DENISOV : Au plus haut des cieux) s’inscrit durablement et de façon exemplaire dans le paysage symphonique hexagonal ; le travail méticuleux sur le sens des partitions, la complicité née entre les interprètes, le charisme du chef surtout qui assure l’excellence de chaque session font de l’EOC, l’un des acteurs majeurs parmi les orchestres français dignes de ce nom. Classiquenews a régulièrement accompagné les champs de recherche et de réalisation de l’orchestre de Daniel Kawka, et salué au moment de leurs publications les disques parus dans la continuité des concerts.

Parmi les accomplissements discographiques réalisés sous la direction de Daniel Kawka, citons : Dérives I et II de Pierre Boulez (Naïve), Denisov : Au plus haut des cieux (album dédié à l’oeuvre d’Edison Denisov (Harmonia Mundi) … entre autres parmi les sommets discographiques emblématiques de leur démarche artistique, sans omettre l’excellente monographie consacrée à l’oeuvre aux références picturales d’Hugues Dufour (Hugues Dufour : Les Météores). Défrichement, audace, risques assumés … Daniel Kawka peut être fier de son parcours avec l’EOC. Avec l’orchestre de la RAI, Danial Kawka a également livré pour le centenaire Barber, un disque éblouissant comprenant le Concert pour piano et 3 Essays (réalisé en 2008).

kawka_daniel_wagner_2013_chef_dijon_opera_443En tant que chef invité, Daniel Kawka étonne, surprend, convainc dans tous les projets qui lui sont proposés ; prolongeant l’expérience du plateau comme chef dirigeant les concerts symphoniques, il est aussi un superbe interprète lyrique.
Classiquenews a tout autant souligné l’acuité et la finesse analytique de sa direction, d’une éloquence millémétrée souvent exceptionnelle, sachant ciseler l’expression du drame mais aussi assurer les liens organiques des parties entre elles comme un véritable architecte ; à ce titre, Daniel Kawka est l’un des chefs les plus captivants de notre époque : nous nous souvenons de son Château de Barbe Bleue récemment repris à Angers Nantes Opéra, ou encore, l’excellent Tristan und Isolde de Wagner (mise en scène d’Olivier Py) à Dijon : l’écoulement de l’acte II était à lui seul d’une tension poétique à couper le souffle … grands moments décidément, permis par un musicien sensible et d’une rare pertinence. La production légendaire était d’autant plus remarquable qu’elle n’est jamais venue à Paris ! En octobre 2013, Daniel Kawka a dirigé le Ring de Wagner pour commémorer le bicentenaire 2013 de Wagner: un nouveau cycle interprétatif qui sur le plan musical s’est imposé comme une nouvelle expérience wagnérienne incontournable au cours de l’année Wagner 2013 : souplesse du geste, clarté, articulation, éloquence de la direction, profondeur et justesse poétique de la vision, le Wagner de Daniel Kawka s’est révélé totalement passionnant (d’autant plus convaincant que le chef a du faire travailler un orchestre quasiment monté au dernier moment pour cette aventure lyrique dijonaise) … Voilà autant de raisons qui soulignent le lancement de l’Orchestre OSE, tel un événement majeur en France.