Daniel Kawka dirige l’Orchestre OSE

Kawka_daniel_OSE_orchestreOrchestre OSE. Daniel Kawka. Concert Gustav Mahler: Mort Ă  Venise. Du 24 janvier au 8 fĂ©vrier 2014. A partir du film de Visconti qui sur les traces de Thomas Mann, imagine le compositeur Gustav Mahler vivant ses derniers instants Ă  Venise Ă  l’Ă©poque d’une Ă©pidĂ©mie, l’Orchestre Ose et Daniel Kawka cĂ©lèbrent les feux flamboyants de ce romantisme enivrant spĂ©cifiquement vĂ©nitien (lagunaire) Ă  partir du fameux Adagietto de la Symphonie n°5 de Mahler (1902), vĂ©ritable emblème du film : le mouvement est selon les sources accompagnant la genèse de la Symphonie, un hymne amoureux Ă  son Ă©pouse, Alma Mahler.

 

 

 

OSE, la tournée 2014

Le chant mahlérien, Mort à Venise

A partir du 24 janvier 2014, l’Orchestre OSE et Daniel Kawka inaugurent leur activitĂ© musicale, dĂ©diant leur premier programme Ă  l’univers bouleversant du compositeur Gustav Mahler, vĂ©ritable gĂ©nie symphoniste Ă  l’Ă©poque oĂą Richard Strauss dĂ©veloppe sa propre Ă©criture orchestrale … 

MAHLER_GUSTAV_UNE_veranstaltungen_gustav_mahler_musikwochen_024_gustav_mahler_musikwochen_bigLa grâce qui prend son envol Ă  partir des combinaisons de harpes et des cordes sert de passerelle entre deux grands cycles de mĂ©lodies : les RĂĽckert lieder et les Kindertotenlieder ... le premier marquĂ© par l’essor d’un amour naissant, le second par la dĂ©sespoir du deuil nĂ© des enfants morts (une Ă©preuve endurĂ©e par Gustav Malher après la perte de ses deux jeunes filles) … A leur crĂ©ation en 1905 Ă  Vienne, les deux cycles chantĂ©s suscitent un immense succès jamais dĂ©menti jusqu’Ă  nos jours. Pour clore ce superbe programme, Daniel Kawka dont la passion pour l’oeuvre mahlĂ©rienne est incontestable, ajoute l‘Adagio de la Symphonie n°10 (composĂ©e Ă  partir de 1910, laissĂ©e inachevĂ©e Ă  la mort de l’auteur en 1911), autre accomplissement irrĂ©sistible sur le plan du dĂ©veloppement orchestral … un appel aux cimes, l’expĂ©rience d’une conscience Ă©prouvĂ©e ayant enfin rĂ©solu ses angoisses et ses inquiĂ©tudes passĂ©es. Il est d’autant plus pertinent d’associer cycle de lieder et adagios symphoniques que l’Ă©criture du Mahler symphoniste se nourrit de ses propres mĂ©lodies Ă©crites pour la voix.

 

OSE_daniel_575

 

programme

1ère partie

Kindertoten Lieder / Chants pour voix et orchestre
(20 min environ)

Symphonie n°10, Adagio / Pour orchestre seul
(25 min environ)

Entracte

2ème partie
Ruckert Lieder / Chants pour voix et orchestre
(25 min environ)

Symphonie n°5, Adagietto « Mort à Venise »
Pour orchestre seul (10 min environ)

 

 

MAHLER_GUSTAV_UNE_veranstaltungen_gustav_mahler_musikwochen_024_gustav_mahler_musikwochen_bigAgenda 2014 :
TournĂ©e Gustav Mahler par l’Orchestre Ose
Vincent Le Texier, baryton
Daniel Kawka, direction
5 dates en janvier et février 2014
pour vivre le grand frisson wagnérien

Aprofondir:

Lire notre dossier spécial Rückert lieder (1901-1902)
Lire notre dossier spécial Kindertotenlieder (1901-1904)

5 dates événements :

 

OSE_logo_NOIR24 janvier 2014 : La Rampe, Echirolles (38), 20h

OSE_logo_NOIR28 janvier 2014 : Le Grand Angle, Voiron (38), 20h

OSE_logo_NOIR29 janvier 2014 : Le Dôme Théâtre, Albertville (73), 20h30

OSE_logo_NOIR7 février 2014 : Théâtre de Privas, Privas (07), 20h30

OSE_logo_NOIR8 février : Théâtre Théo Argence, Saint Priest (69), 17h

Durée totale du concert: 1h40, avec entracte
Effectif: 80 musiciens
Chaque œuvre est précédée d’une lecture de lettres d’amour écrites de Gustav Mahler et adressées à Alma Mahler

Informations, rĂ©servations sur le site de l’Orchestre Ose

boutonreservation

Autre dates de l’Orchestre OSE en 2014 :
Programme Stravinsky, TchaĂŻkovski, Bizet
les 10, 11 et 12 juillet 2014

Festival Berlioz le 21 août 2014

Le programme Gustav Mahler : Mort Ă  Venise est repris le 30 septembre 2014 Ă  Aix :

30 septembre 2014 : Grand Théâtre de Provence (13)

 

 OSE_575_orchestre

 

OSE, l’orchestre nouvelle gĂ©nĂ©ration

OSE_visuel_197Le chef Daniel Kawka lance en 2013 un nouvel orchestre d’un genre nouveau: OSE. Plus inventif, plus direct, plus audacieux dans l’expĂ©rience orchestrale … et donc plus interactif, en s’adressant directement Ă  tous ceux qui souhaitent suivre et vivre Ă  ses cĂ´tĂ©s une nouvelle aventure musicale au coeur de l’expĂ©rience orchestrale. Le dialogue qu’il propose Ă  ses futurs abonnĂ©s est d’un nouveau type. Les premiers concerts (comme un prĂ©lude) se sont rĂ©alisĂ©s en juillet et octobre 2013, avant la grande tournĂ©e ” le chant mahlĂ©rien : Mort Ă  Venise ” (oeuvres symphoniques de Gustav Mahler) en janvier et fĂ©vrier 2014.

La première saison musicale de l’Orchestre dĂ©bute vĂ©ritablement en 2014 du 22 janvier au 9 fĂ©vrier 2014, avec plusieurs concerts en Suisse (Montreux) et en France. C’est une tournĂ©e très prometteuse sur le thème ” Mahler Ă  Venise “, avec le baryton Vincent le Texier … Nouveau dans ses missions, nouveau par son fonctionnement, nouveau dans sa façon de vivre la musique … Ose est un orchestre de musiciens professionnels qui entend renouveler totalement l’approche de la musique classique, l’expĂ©rience du concert classique, la relation avec les musiciens … L’originalitĂ© du concept en revient au chef Daniel Kawka, initiateur du projet, qui offre ainsi une nouvelle manière de vivre l’expĂ©rience symphonique.

 

 

Le concept OSE
OSE_logo_NOIRPortĂ© par le succès populaire des premiers concerts symphoniques de son nouvel orchestre en 2011 et 2012, Daniel Kawka a crĂ©Ă© OSE, l’Orchestre Symphonique nouvelle gĂ©nĂ©ration, Ă  partir d’un noyau de 100 instrumentistes professionnels, jouant sur instrument modernes. Le but est clair : innover, partager, sublimer … Inventer de nouvelles formes de concerts et de pratiques musicales artistes/publics ; exprimer une nouvelle vision de la musique symphonique ; favoriser l’Ă©motion et le partage de l’expĂ©rience orchestrale… quoi de plus magique et exaltant que de vibrer ensemble ? C’est le dĂ©fi que propose aujourd’hui l’Orchestre OSE.

PersonnalitĂ© humaine attachante et gĂ©nĂ©reuse, Daniel Kawka a crĂ©Ă© l’Ensemble Orchestral Contemporain il y a plus de 20 ans (1992) dont l’activitĂ© et l’engagement pour le rĂ©pertoire moderne et contemporain, de Mahler Ă  Boulez et Denisov … (lire notre critique du cd EDISON DENISOV : Au plus haut des cieux) s’inscrit durablement et de façon exemplaire dans le paysage symphonique hexagonal ; le travail mĂ©ticuleux sur le sens des partitions, la complicitĂ© nĂ©e entre les interprètes, le charisme du chef surtout qui assure l’excellence de chaque session font de l’EOC, l’un des acteurs majeurs parmi les orchestres français dignes de ce nom. Classiquenews a rĂ©gulièrement accompagnĂ© les champs de recherche et de rĂ©alisation de l’orchestre de Daniel Kawka, et saluĂ© au moment de leurs publications les disques parus dans la continuitĂ© des concerts.

Parmi les accomplissements discographiques rĂ©alisĂ©s sous la direction de Daniel Kawka, citons : DĂ©rives I et II de Pierre Boulez (NaĂŻve), Denisov : Au plus haut des cieux (album dĂ©diĂ© Ă  l’oeuvre d’Edison Denisov (Harmonia Mundi) … entre autres parmi les sommets discographiques emblĂ©matiques de leur dĂ©marche artistique, sans omettre l’excellente monographie consacrĂ©e Ă  l’oeuvre aux rĂ©fĂ©rences picturales d’Hugues Dufour (Hugues Dufour : Les MĂ©tĂ©ores). DĂ©frichement, audace, risques assumĂ©s … Daniel Kawka peut ĂŞtre fier de son parcours avec l’EOC. Avec l’orchestre de la RAI, Danial Kawka a Ă©galement livrĂ© pour le centenaire Barber, un disque Ă©blouissant comprenant le Concert pour piano et 3 Essays (rĂ©alisĂ© en 2008).

kawka_daniel_wagner_2013_chef_dijon_opera_443En tant que chef invitĂ©, Daniel Kawka Ă©tonne, surprend, convainc dans tous les projets qui lui sont proposĂ©s ; prolongeant l’expĂ©rience du plateau comme chef dirigeant les concerts symphoniques, il est aussi un superbe interprète lyrique.
Classiquenews a tout autant soulignĂ© l’acuitĂ© et la finesse analytique de sa direction, d’une Ă©loquence millĂ©mĂ©trĂ©e souvent exceptionnelle, sachant ciseler l’expression du drame mais aussi assurer les liens organiques des parties entre elles comme un vĂ©ritable architecte ; Ă  ce titre, Daniel Kawka est l’un des chefs les plus captivants de notre Ă©poque : nous nous souvenons de son Château de Barbe Bleue rĂ©cemment repris Ă  Angers Nantes OpĂ©ra, ou encore, l’excellent Tristan und Isolde de Wagner (mise en scène d’Olivier Py) Ă  Dijon : l’Ă©coulement de l’acte II Ă©tait Ă  lui seul d’une tension poĂ©tique Ă  couper le souffle … grands moments dĂ©cidĂ©ment, permis par un musicien sensible et d’une rare pertinence. La production lĂ©gendaire Ă©tait d’autant plus remarquable qu’elle n’est jamais venue Ă  Paris ! En octobre 2013, Daniel Kawka a dirigĂ© le Ring de Wagner pour commĂ©morer le bicentenaire 2013 de Wagner: un nouveau cycle interprĂ©tatif qui sur le plan musical s’est imposĂ© comme une nouvelle expĂ©rience wagnĂ©rienne incontournable au cours de l’annĂ©e Wagner 2013 : souplesse du geste, clartĂ©, articulation, Ă©loquence de la direction, profondeur et justesse poĂ©tique de la vision, le Wagner de Daniel Kawka s’est rĂ©vĂ©lĂ© totalement passionnant (d’autant plus convaincant que le chef a du faire travailler un orchestre quasiment montĂ© au dernier moment pour cette aventure lyrique dijonaise) … VoilĂ  autant de raisons qui soulignent le lancement de l’Orchestre OSE, tel un Ă©vĂ©nement majeur en France.