mardi 16 avril 2024

L’OPÉRA DE LIMOGES devient THÉÂTRE LYRIQUE D’INTÉRÊT NATIONAL

A lire aussi
Emmanuel Andrieu
Emmanuel Andrieu
Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie à l’université de Montpellier, Emmanuel Andrieu a notamment dirigé la boutique Harmonia Mundi dans cette même ville. Aujourd’hui, il collabore avec différents sites internet consacrés à la musique classique et à l’opéra - et notamment avec ClassiqueNews.com dont il est le rédacteur en chef.

Le Ministère de la Culture attribue à l’Opéra de Limoges un conventionnement  de 5 ans, comme  « Théâtre lyrique d’intérêt national », ce « pour la mise en œuvre d’un projet artistique et culturel d’une grande qualité au service de la musique et de la danse » ; où a été mis en lumière entre autres « le travail en faveur d’un lien renforcé avec les populations à travers par exemple les projets OperaKids ou celui de la Coopérative citoyenne ».

 

 

Un nouveau visage d’opéra à Limoges :
l’Opéra hybride

A l’heure des mutations accélérées, dans un contexte tendu (durabilité, contraintes budgétaires, guerre en Ukraine…), l’Opéra de Limoges ambitionne un nouveau visage d’Opéra : celui d’un opéra hybride, à la fois producteur lyrique et soutien à la création chorégraphique, proposant une constellation de programmations musicales, « qui s’engage au service des oeuvres en résonance avec le monde, qui se tient aux côtés des équipes artistiques et crée les conditions d’une relation associative avec la population ».

Le conventionnement soutien du projet à venir s’applique ainsi de janvier 2024 à décembre 2028. 

 

PLUS D’INFOS sur le site de l’Opéra de Limogeshttps://www.operalimoges.fr/

 

L’Opéra de Limoges, l’opéra « hybride » en 5 points :
1 – Consolider l’ambition de production lyrique en poursuivant la découverte des œuvres de répertoire et en favorisant la création de nouvelles œuvres, en résonance avec le Monde.
2 – Soutenir la création chorégraphique, avec une programmation au croisement des formes hybrides ou transdisciplinaires qui valorise le lien entre la danse et la musique
3 – Être solidaire avec les équipes artistiques internes et/ou du territoire
4 – S’adapter aux mutations de notre société (transition écologique de l’activité notamment).
5 – Tisser une relation associative avec la population avec notamment une pratique artistique partagée (Les gens qui chantent, Les gens qui dansent), la Coopérative citoyenne de l’Opéra, et une ouverture à de nouveaux usages des lieux (MAD et Grand-Théâtre)
- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. GENEVE, Grand-Théâtre (du 11 au 18 avril 2024). MESSIAEN : Saint-François d’Assise. Robin Adams / Adel Abdessemen / Jonathan Nott.

  Après avoir été l’une des productions lyriques victimes de la Pandémie, le trop rare Saint-François d’Assise d'Olivier Messiaen -...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img