samedi 2 mars 2024

ENTRETIEN avec le chef JOSE-MIGUEL PEREZ-SIERRA… regard sur Dialogues des Carmélites (Opéra de Massy, les 10 et 12 novembre 2023)

A lire aussi

L’Opéra de Massy ouvre sa nouvelle saison 2023 – 2024 avec l’un des chefs d’œuvre du XXe siècle (créé en janvier 1957 à la Scala de Milan). Une partition au sujet spectaculaire qui est à l’affiche les 10 et 12 novembre prochains. Qu’est ce qui fait la force comme la fascination de l’opéra de Francis Poulenc, d’après Bernanos, Dialogues des Carmélites ? Pour le chef espagnol José Miguel Pérez-Sierra, « l’esprit général de l’opéra de Poulenc réussit de façon fascinante l’union du religieux voire du mystique, et de la sensualité. Les Carmélites sont de grandes amoureuses ; évidement cela rappelle l’extase de Sainte-Thérèse. La musique exprime tout cela. »

 

José-Miguel Pérez-Sierra © Ofelia Matos

 

 

 

Mysticisme et sensualité

Le regard de José Miguel Pérez-Sierra sur Dialogue des Carmélites de Poulenc

Si l’on devait distinguer deux temps forts qui marquent la partition, deux absolus dramatiques où la musique s’accomplit totalement, ce serait « le duo entre Blanche de la Force et son frère (au milieu de l’acte II), une confrontation où le frère tente de sauver sa sœur en l’invitant à fuir la Révolution et donc à partir hors de France. Ce qu’elle ne fera pas : le Chevalier comprend alors que toute sa famille mourra car ils sont nobles, et que c’est la dernière fois qu’il voit sa sœur». Le second tableau musical réellement impressionnant demeure la toute fin de l’opéra, quand chaque Carmélite monte à l’échafaud ; et c’est d’ailleurs Blanche qui est aristocrate, qui meurt sous la guillotine. L’effet de cette séquence est saisissant ».

Mais alors, qu’est ce qui fait la fascination de l’écriture de Poulenc ? «  Assurément sa façon de renouveler le principe même du leitmotiv. L’ensemble de la partition tourne en réalité autour de 5/6 thèmes que Poulenc affine, traite différemment en soignant de façon continue les atmosphères harmoniques qu’il en déduit. Je perçois aussi une mise à distance dans le traitement musical ; par exemple, le thème de la famille de la Force retentit avec un certain orgueil dans l’ouverture, au début de l’action quand la Révolution n’est pas encore présente. A la fin, le motif réapparait mais de façon mélancolique, filtré après les épisodes qui se sont succédés et qui conduisent Blanche vers son destin tragique. »

Propos recueillis en novembre 2023

 

 

 

 

LIRE aussi notre présentation de l’opéra Dialogues des Carmélites de Poulenc à l’affiche de l’Opéra de Massy, les 10 et 12 novembre 2023 : https://www.classiquenews.com/opera-de-massy-poulenc-dialogues-des-carmelites-marianne-croux-mireille-delunsch-jose-miguel-perez-sierra-les-10-et-12-novembre-2023/

 

OPÉRA DE MASSY. POULENC : Dialogues des Carmélites. Marianne Croux… Mireille Delunsch / José-Miguel Perez-Sierra
 (les 10 et 12 novembre 2023)

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

31èmes VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2024 : le palmarès final

En direct sur France 3 et France Musique,  la 31è cérémonie des VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2024 s’est...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img