CD. John Adams : The Gospel according to the Other Mary (Dudamel, 2013)

adams_john_gospel-accordong-to-the-other-mary_dg-DudamelCD. John Adams : The Gospel according to the Other Mary (Dudamel, 2013). Alors que l’OpĂ©ra du Rhin s’apprĂȘte Ă  produire en crĂ©ation française son opĂ©ra antimilitariste Doctor Atomic (2-9 mai 2014), Deutsche Grammophon publie au disque en premiĂšre mondiale, le drame sacrĂ© que John Adams a composĂ© pour le Philharmonic de Los Angeles et qui a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 2012, puis repris comme ce live en tĂ©moigne, en mars 2013.

John Adams retrouvait en 2012 et 2013, ici pour la crĂ©ation amĂ©ricaine du Gospel, son complice le scĂ©nographe Peter Sellars mettant en espace l’action spirituelle (comme les deux avaient collaborĂ© pour El Niño en 2000). A l’origine, pour l’auteur d’opĂ©ras (au gĂ©nie dĂ©jĂ  reconnu grĂące Ă  ses ouvrages lyriques prĂ©cĂ©dents The death of Klinghoffer et Nixon in China entre autres), il s’agit surtout d’exploiter le contraste de tempĂ©raments entre Marie la passionnĂ© voire la suicidaire et Marthe plus sereine voire maĂźtrisĂ©e malgrĂ© les Ă©vĂ©nements Ă©prouvants qui les accablent. En dĂ©pit d’une partition dramatiquement et musicalement hĂ©tĂ©rogĂšne, le chef parvient Ă  prĂ©server une certaine cohĂ©rence de ton et de style.

La Partition dont Dudamel sait par tempĂ©rament latin, magnifiquement exprimer les aspirations sauvages, la violence viscĂ©rale du drame vĂ©cu par un choeur souvent hallucinĂ© ou en transe (choeur compassionnel des femmes en particulier)… est une passion – oratorio moderne qui assume pleinement le registre populaire et plĂ©bĂ©ien de son traitement. Son registre est mĂȘme naturaliste (choeur des grenouilles juste aprĂšs la mise en biĂšre) ….
L’orchestre pour lequel a Ă©tĂ© commandĂ© l’Ɠuvre, rugit souvent en tension et spasmes fortement caractĂ©risĂ©s, dignes du Stravinsky du Sacre du Printemps (partie solistes des clarinettes ivres dans l’épisode du Golgotha).
La part des voix solistes se rĂ©vĂšle aussi bouleversante : premiers cris paniques et foudroyants de Marie («   blessed,  blessed » ”) en un lamento poignant qui prend des allures d’errance dĂ©sespĂ©rĂ©e puis suspendue, crĂ©pusculaire dans la sublime scĂšne de la nuit, prĂ©cĂ©dĂ©e par le choeur des contre-tĂ©nors,  lui aussi d’un pathĂ©tique extatique trĂšs rĂ©ussi : 
 « Mary,  behold thy son ! » 
Le long aria de Mary : « when the rain began to fall »… est un dĂ©sert de solitude, un gouffre de souffrance. Le point culminant de la partition. Et comme un miroir rĂ©vĂ©lateur, le portrait le plus juste de l’hĂ©roĂŻne de ce drame sacrĂ©.
La rĂ©ussite de la partition tient Ă  l’alternance entre accents collectifs impressionnants, les sĂ©quences Ă  1,2,3 voix, sur le plan dramatique, incantations pathĂ©tiques dĂ©ploratives (solos de Marthe) et stances surexpressives plus rageuses (Lazarus)… Le rapport des parties poĂ©tiques et l’architecture globale du poĂšme tient aussi au choix des textes sĂ©lectionnĂ©s : Passions selon saint Jean, Marc, Luc, Mathieu et pour les interventions plus individualisĂ©es : poĂšmes issus du recueil Baptism on desire de Louise Erdrich.
L’Ă©criture d’Adams tour Ă  tour lyrique, sauvage, syncopĂ©e mĂȘle Ă©clairs et suspensions Ă©nigmatiques, gouffres et tremblements de terre … tout concourt Ă  une dramatisation souvent passionnante des actes de la Passion. Sublime.

John Adams : The Gospel according to the other Mary. Los Angeles Philharmonic. Los Angeles Master chorale. Gustavo Dudamel, direction. 2 cd Deutsche Grammophon 00289 479 2243. Enregistrement réalisé à Los Angeles en mars 2014.

One thought on “CD. John Adams : The Gospel according to the Other Mary (Dudamel, 2013)

  1. Pingback: Classique News