DON GIOVANNI par Teodor Currentzis et Romeo Castelluci (Salzbourg 2021)

currentzis teodor maestroARTE, 7 août 2021. MOZART : Don Giovanni, Currentzis / Castellucci, depuis Salzbourg, ARTE diffuse sur son antenne télé et sur ARTEconcert, la nouvelle production de l’opéra des opéras, Don Giovanni de Mozart : ou le portrait d’un débauché libertaire par lequel l’esprit de liberté et de sédition submerge tous ceux qui croisent son chemin. Pas un personnage n’échappe à son esprit libre. Le libertin catalogue les conquêtes amoureuses sans réellement les posséder, plus enclin à jouir et célébrer son pouvoir sur les autres qu’occuper à dominer chaque victime. Donna Elvira le poursuit, trop loyale et amoureuse pour s’en détacher ; Donna Anna dont le libertaire a tué le père, ne cache pas sa fascination pour ce héros dont le tempérament écrase la figure de son fiancé trop sage (Don Ottavio) ; et quand la paysanne Zerlina croise son regard, elle aussi, succombe au charisme du séducteur maladif… Mozart et Da Ponte ont conçu un chef d’oeuvre lyrique, magnifié par une musique géniale, irrésistible, déjà préromantique (1787)…
Le duo Teodor Currentzis (photo ci contre), chef provocateur et jusquauboutiste (ayant déjà enregistré la trilogie des opéras de Mozart et de Da Ponte chez Sony) et Romeo Castellucci, autre fieffé provocateur, devrait produire des étincelles. Relecture décapante et poétique, ou farce provocatrice dénaturant le mythe ? Réponse ce samedi 7 août 2021 sur ARTE, depuis Salzbourg 2021, à partir de 22h40 (en différé).

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

ARTE, 7 aoĂ»t 2021. MOZART : Don Giovanni, Currentzis / Castellucci – Depuis le Grand palais des festivals de Salzbourg – Teodor Currentzis, direction musicale / Romeo Castellucci, mise en scène / sur ARTE et sur ARTE Concert samedi 7 aoĂ»t Ă  22.40.

CrĂ©Ă© au Théâtre des États de Prague en 1787, sous la direction de Mozart lui-mĂŞme, Don Giovanni expose le portrait du jouisseur impĂ©nitent dans sa course Ă©perdue Ă  la conquĂŞte fĂ©minine. Aux commandes de cette nouvelle production du Festival de Salzbourg, le metteur en scène Romeo Castellucci « promet de s’attacher Ă  l’ambiguĂŻtĂ© et au dĂ©sĂ©quilibre intĂ©rieur du serial lover que sa conduite condamne Ă  une solitude mortifère ». Distribution :  le baryton italien Davide Luciano – Don Giovanni -, la soprano russe Nadezhda Pavlova – Donna Anna – et le basse finlandais Mika Kares – le Commandeur -, accompagnĂ©s par les chĹ“urs et les musiciens de l’ensemble MusicAeterna, dirigĂ©s par Teodor Currentzis.

________________________________________________________________________________________________

 

 DON-GIOVANNI-SALZBOURG-Castellucci-currentzis-opera-mozart-classiquenews-ARTE-diffusion-aout-2021

 

DON GIOVANNI, 1787
Opéra de Wolfgang A. Mozart
Livret : Lorenzo da Ponte
Direction musicale : Teodor Currentzis
Mise en scène : Romeo Castellucci
Avec : Davide Luciano, Mika Kares, Nadezhda Pavlova, Michael Spyres, Federica Lombardi, le chœur et l’orchestre de l’ensemble MusicAeterna
RĂ©alisation : Henning Kasten
Coproduction : ARTE GEIE, ORF
(Allemagne/Autriche, 2021, 3h10mn)

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

CONSULTEZ la page DON GIOVANNI Currentzis / Castellucci sur le site du Festival de Salzbourg 2021 /Salzburger festspiele 2021 Don Giovanni :
https://www.salzburgerfestspiele.at/en/p/don-giovanni
A l’affiche du 26 juillet au 20 aoĂ»t 2021 – 6 reprĂ©sentations

 

distribution :

Davide Luciano : Don Giovanni
Mika Kares : Il Commendatore
Nadezhda Pavlova : Donna Anna
Michael Spyres : Don Ottavio
Federica Lombardi : Donna Elvira
Vito Priante : Leporello
David Steffens : Masetto
Anna Lucia Richter : Zerlina

 

 

VOIR le site ARTEconcert
https://www.arte.tv/fr/arte-concert/

 

 

 

 

Le Festival de Salzbourg 2021 sur ARTE :

 

 

Dimanche 8 août 2021 à 18.55
Anna Netrebko et Rolando VillazĂłn chantent La traviata
Festival de Salzbourg 2005
Disponible sur ARTE Concert du samedi 7 août au jeudi 8 septembre

 

 

Dimanche 15 août à 18.25
Anna Netrebko et Yusif Eyvazov chantent TchaĂŻkovski
Festival de Salzbourg 2020
Disponible sur ARTE Concert du samedi 14 août au lundi 13 septembre

 

Suivi Ă  1.35 de
Elektra de Richard Strauss
Festival de Salzbourg 2020 – Patrice ChĂ©reau, mise en scène.
Disponible sur ARTE Concert du samedi 14 août au vendredi 12 novembre

 

 

Dimanche 29 août à 18.15
Riccardo Muti dirige Missa Solemnis
Festival de Salzbourg 2021
Disponible sur ARTE Concert du dimanche 29 août au jeudi 30 septembre

 

 

Dimanche 5 septembre Ă  17.50
Gustavo Dudamel et Evgeny Kissin
Festival de Salzbourg 2020
Disponible sur ARTE Concert du samedi 4 septembre au vendredi 3 décembre

 

 

Le Festival de Salzbourg est à retrouver tous les week-ends du mois d’août sur ARTE Concert à 19.30.

Romeo Castellucci : Orphée et Eurydice de Gluck version Berlioz à Bruxelles

castellucci-romeo-bruxelles-orpheeBruxelles, La Monnaie : 17 juin<2 juillet 2014. Gluck : OrphĂ©e et Eurydice, 1764. Bruxelles fĂŞte pour sa fin de saison 2013-2014 le centenaire Gluck (passĂ© sous silence par ailleurs : le rĂ©formateur de l’opĂ©ra seria Ă  partir de 1760 Ă  Vienne puis au dĂ©but des annĂ©es 1770 Ă  Paris mĂ©rite quand mĂŞme mieux que cette confidentialitĂ© polie…). Pour l’heure et Ă  partir du 17 juin 2014, la scène bruxelloise prĂ©sente une nouvelle production d’OrphĂ©e et Eurydice du Chevalier, dans la version que Berlioz rĂ©alise en 1859 Ă  partir de la version viennoise de 1762. Argument vocal : StĂ©phanie d’Oustrac chante la partie d’OrphĂ©e, initialement Ă©crite par berlioz pour Pauline Viardot. Une nouvelle expĂ©rience majeure sur le plan lyrique dĂ©fendue par la cantatrice française qui en France a subjuguĂ© dans le rĂ´le de MĂ©lisande (PellĂ©as et MĂ©lisande, nouvelle production d’Angers Nantes OpĂ©ra sous la direction de Daniel Kawka, mars-avril 2014).
Eurydice comateuse… Le nouveau spectacle s’annonce dĂ©licat dans rĂ©alisation scĂ©nique de l’italien Romeo Castellucci (nĂ© en 1960, originaire d’Emilie Romagne), nouveau faiseur visuel Ă  la Monnaie, après son Parsifal esthĂ©tiquement enchanteur (mais dramatiquement rĂ©ellement efficace?). Non obstant les considĂ©rations purement musicales, cet OrphĂ©e s’inscrit dans un milieu hospitalier : les Champs ElysĂ©es oĂą erre Eurydice, entre conscience et inconscience, suscitent dans l’imaginaire du metteur en scène, une chambre blanche celle d’un hĂ´pital oĂą est soignĂ©e une patiente comateuse. Les reprĂ©sentations seront diffusĂ©es en temps rĂ©el dans la chambre de la malade avec l’accord de la famille et de l’Ă©quipe des soignants. Le “locked-in syndrome” est un Ă©tat particulier du coma oĂą le patient entend et voit mais son corps reste paralysĂ© : l’action de la musique (impact avĂ©rĂ© scientifiquement) peut avoir une action bienfaisante pour les personnes hospitalisĂ©es. A partir de ce rapprochement particulier : opĂ©ra/hopital, Ă©tat d’Eurydice/coma, Castellucci dĂ©veloppe sa propre vision du mythe d’OrphĂ©e…  Ce dispositif Ă©claire-t-il concrètement le sujet abordĂ© par Gluck ou brouille-t-il le sens profond de l’Ĺ“uvre ? A chacun de se faire une idĂ©e Ă  partir du 17 juin et jusqu’au 2 juillet 2014 Ă  Bruxelles.

Gluck : Orphée et Eurydice, version Berlioz 1859
Bruxelles, La Monnaie, du 17 juin au 2 juillet 2014
Hervé Niquet, direction. Romeo Castelluci, mise en scène