lundi 17 juin 2024

ORLÉANS, Orch Symphonique, les 26, 27 nov 2022 : concert « VIRTUOSO »

A lire aussi


ORLÉANS, Orch Symphonique, les 26, 27 nov 2022 – Le chef et directeur musical Marius Stieghorst (LIRE ci après notre entretien) retrouve les forces vives orléanaises dans ce premier concert de la saison 2022 / 2023, intitulé non sans raison « Virtuoso ». Encore auréolé des célébrations de son centenaire fêté comme il se doit lors de la saison précédente, l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa formidable aventure orchestrale dans ce programme contrasté, ambitieux qui affirme un sens singulier de l’engagement et de l’expressivité collectifs. Sous-titrée « Variations  et  Fugue  sur  un  thème  de  Purcell  »,  l’œuvre  de  Britten offre à chaque instrument son moment de gloire avec une variation qui lui  est  spécifiquement dédiée.  Le  concerto  pour  harpe  de  Glière expose un instrument sublime, éminemment romantique, et trop peu souvent entendu dans l’orchestre, en une  écriture  reposant  sur  les  arpèges,  si  propres  à  la  harpe.  Invitée de marque, la  harpiste Anaëlle Tourret.
La Symphonie n°9 de Chostakovitch recèle elle aussi de  magnifiques soli.  L’œuvre résonne  comme  une affirmation du génie d’un Chostakovitch, alors émancipé de toute pression politique…

_______________________________

SAMEDI 26 NOVEMBRE 2022 / 20h30
DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2022/ 16h
Concert « Virtuoso »
Théâtre d’Orléans
Salle Touchard

Direction : Marius Stieghorst
Harpe : Anaëlle Tourret

BRITTEN / The Young Person’s Guide To The Orchestra
GLIÈRE / Concerto pour harpe et orchestre
CHOSTAKOVITCH / Symphonie n°9

RÉSERVEZ VOS PLACES directement
sur le site de l’Orchestre Symphonique d’Orléans
https://www.orchestre-orleans.com/concert/virtuoso-2022/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS, saison 2022 / 2023 

Présentation de la saison 2022 – 2023

 

 

Actions pédagogiques (grâce au programme Demos, mais aussi aux répétitions ouvertes aux enfants et aux groupes scolaires…), programmation ouverte, généreuse, accessible, excellence artistique maintenue grâce au chef Marius Stieghorst (directeur musical depuis 2014), l’Orchestre Symphonique d’Orléans incarne l’importance vitale d’une culture engagée et active dans ce monde chaotique où les valeurs de l’Europe, sont menacées. A l’échelle du territoire, l’OSO préserve les bénéfices d’une institution active, citoyenne, sociétale mais aussi prestigieuse car l’Orchestre Symphonique, qui a fêté ses 100 ans en 2021, sait diffuser la réputation de la ville d’Orléans. C’est bien l’un des meilleurs ambassadeurs de la ville. Les 60 à 80 instrumentistes (selon les programmes) illustrent l’essor culturel et musical qui a trouvé ainsi la voie de son renouvellement à Orléans. A nouveau, cette nouvelle saison 2022 / 2023, sait varier ses formes, ses propositions au public, sachant aborder des répertoires variés et divers associant les conservatoires et les écoles de musique de la Métropole et du Loiret, favorisant la sonorité articulée de l’orchestre seul, ou l’associant avec des solistes et le chœur.
Invités annoncés en 22 / 23 à Orléans : Véronique Gens,  Renaud  et  Gautier  Capuçon,  Marion  Cotillard,  Nemanja  Radulovic,  Victor  Julien-Laferrière, Frédéric Chatoux, David Guerrier, Maroussia Gentet, Mikhaïl Bouzine, Fabrice Millischer..

Pour cette nouvelle saison musicale 2022 / 2023, Marius Stieghorst concilie travail du répertoire et ouverture : il place sur le devant   de   la scène des instruments « qui ne s’y trouvent que  trop  rarement  : le hautbois, la harpe, et même les timbales  ! » ; il réalise un échange avec l‘orchestre de la ville jumelée, Wichita aux États-Unis, dans  le cadre des 50 ans du jumelage.
Nouveauté cette année, l’expérience symphonique et cinématographique du ciné-concert.  Pleins feux aussi sur l’écriture  géniale que Mozart a conçu pour l’orchestre (Symphonies  40 et  41 avec comme soliste pour la première fois, le chef lui-même au piano).
En mai et en juin 2023, Marius Stieghorst offre la baguette à Stéphanie-Marie Degand et Léo Margue (lequel est également associé au programme pédagogique Démos Orléans-Val de Loire…).

_________________________

Consultez la brochure en ligne :
www.orchestre-orleans.com/wp-content/uploads/2022/07/programme-web-22-23.pdf

RÉSERVATIONS et INFORMATIONS
sur le site de l’Orchestre Symphonique d’Orélans
saison 2022 / 2023 :
https://www.orchestre-orleans.com/

 

 

 

 

 

SAISON 2022 / 2023
Orchestre Symphonique d’Orléans

 

 

 

 

 

 

NOVEMBRE 2022
SAMEDI 26 / 20h30
DIMANCHE 27 / 16h
Théâtre d’Orléans
Salle Touchard
Direction : Marius Stieghorst
Harpe : Anaëlle Tourret

BRITTEN / The Young Person’s Guide To The Orchestra
GLIÈRE / Concerto pour harpe et orchestre
CHOSTAKOVITCH / Symphonie n°9

Sous-titrée « Variations  et  Fugue  sur  un  thème  de  Purcell  »,  l’œuvre  de  Britten offre à chaque instrument son moment de gloire avec une variation qui  lui  est  dédiée.  Le  concerto  pour  harpe  de  Glière expose un instrument ô combien sublime et trop peu souvent entendu dans  l’orchestre,  en  une  écriture  reposant  sur  les  arpèges,  si  propres  à  la  harpe.  Invitée de marque, la  harpiste Anaëlle Tourret.
La Symphonie n°9 de Chostakovitch recèle elle  aussi  de  magnifiques  soli.  L’œuvre résonne  comme  une affirmation du génie émancipé de toute pression politique…

 

 

 

 

 

 

DÉCEMBRE 2022
SAMEDI 17 / 20h30
DIMANCHE 18 / 16h
Salle de l’Institut, Orléans
Direction : Élisabeth Renault
Julie Fontenas, soprano ;
Virgile Frannais, baryton
Choeur Symphonique du Conservatoire d’Orléans
Quintette à vents, contrebasse à cordes et orgue

MOZART / extraits des Vêpres
HAYDN / extrait de la Création
MENDELSSOHN / extraits d’Elias
SCHUBERT / 2e Mouvement de la Symphonie n°5

Chaque  année,  l’Orchestre  Symphonique  d’Orléans  et  le  Chœur  Symphonique du Conservatoire d’Orléans se réunissent pour célébrer Noël en musique. Nouveauté qui sonne comme un retour aux sources pour notre Orchestre,  le  concert de déc 2022 a lieu  dans  la  salle  qui  l’a  vu  naître  :  celle  de  l’Institut. Comme un autre clin d’œil à ses débuts, il se produit dans une formation  instrumentale  allégée,  aux  côtés  du  Chœur  Symphonique  du  Conservatoire et de deux solistes dans un réjouissant florilège d’oratorios et d’airs sacrés, classiques et romantiques.

 

 

 

 

 

 

Approfondir

______________

 

LIRE aussi notre entretien avec Marius STIEGHORST, directeur musical de l’OSO Orchestre Symphonique d’Orléans ( à propos de la nouvelle saison 2022 – 2023).
 Alors que la saison dernière fut celle de son centenaire, l’Orchestre Symphonique d’Orléans, OSO, poursuit un parcours marqué par l’excellence, la constance, l’inventivité aussi, grâce à de nouveaux programmes qui savent impliquer toutes les ressources artistiques locales, dont celles du Conservatoire (pour des programmes où le chœur apporte une couleur complémentaire aux instruments de l’Orchestre). Marius Stieghorst, directeur musical depuis 2014, identifie ce qui singularise l’orchestre et trace aussi de prometteuses perspectives pour le futur… cliquez sur l’image portrait de Marius Stieghorst pour lire l’entretien complet

____________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Précédent cycle de concerts / festival « coup de coeur de classiquenews » :
________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

PERPIGNAN : 30è Festival AUJOURD’HUI MUSIQUES (10 – 20 nov 2022)

Festival AUJOURD’HUI MUSIQUES 2022

PERPIGNAN : Festival Aujourd’hui Musiques : 10 – 20 nov 2022 – L’Archipel, scène nationale de Perpignan affiche en novembre la 30ème édition de son festival « Aujourd’hui Musiques », miroir exemplaire de la création contemporaine, et dont l’identité forte dédiée à « la création sonore et visuelle » poursuit un cheminement riche en réalisations marquantes. Jackie Surjus-Collet, directrice artistique (et aussi directrice de l’Archipel) entend marquer l’édition 2022, fidèle aux choix, à l’audace, à l’ouverture défendus depuis la création du Festival né au sein du Conservatoire de Musique de Perpignan sous la houlette du compositeur, chef d’orchestre, pédagogue Daniel Tosi. « Ouverte, participative et nomade », l’édition des 30 ans, poursuit ainsi une exploration unique, construite comme une aventure collective, humaine et artistique, « totalement orientée vers la créativité des artistes et la rencontre avec le public ». Qui dit créations implique surprises, inédits voire expériences de l’inouï : au programme, 9 pièces en création, 5 commandes du festival, des résidences en complicité avec les équipes de l’Archipel, une grande exposition d’art numérique…

 

 

TOUTES LES INFOS sur le site de l’ARCHIPEL / Perpignan / Festival AUJOURD’HUI MUSIQUES, du 10 au 20 novembre 2022 : https://www.theatredelarchipel.org/aujourdhui-musiques

 

 

TEASER vidéo Festival Aujourd’hui MUSIQUES 2022 :

 

 

 

 

Présentation Festival AUJOURD’HUI MUSIQUES 2022

 

Qui dit créations implique surprises, inédits voire expériences de l’inouï : au programme, 9 pièces en création, 5 commandes du festival, des résidences en complicité avec les équipes de l’Archipel, une grande exposition d’art numérique installée dans la durée, des installations, des spectacles inédits. Le Festival Aujourd’hui Musiques ose les rencontres imprévues, les métissages inspirants… Sa programmation décloisonne les formes du spectacle, invite toutes les esthétiques, stimule la découverte et l’innovation musicale. Cette nouvelle édition promet de nouveaux défis et plusieurs performances mémorables.

« Que vous soyez curieux ou passionné, amateur éclairé ou professionnel déclaré, adepte du son acoustique ou féru d’arts numériques, si le plaisir de la découverte guide vos envies, Aujourd’hui Musiques vous invite à prendre la mesure de cette démesure qui interroge la société et réveille les sens », précise Jackie Surjus Collet, directrice artistique.

 

 

________________________

Festival Aujourd’hui Musiques : 10 – 20 nov 2022. Au Grenat, au Carré, au Studio, dans la vitrine du Carré, dans la verrière, à l’Espace Panoramique, à El Mediator, au Centre d’art contemporain de Perpignan, hors les murs…

INFORMATIONS, RÉSERVATIONS : sur le site de l’ARCHIPEL PERPIGNAN https://www.theatredelarchipel.org/aujourdhui-musiques

www.theatredelarchipel.org

Théâtre de l’Archipel, av. du Général Leclerc – 66 003 Perpignan 04 68 62 62 00 www.theatredelarchipel.org • Du mardi au vendredi de 12h à 18h30 et le samedi de 13h à 18h De 5 € à 22 € & spectacles en entrée libre

 

 

CONCERTS en AVANT-SPECTACLE

_____________________________

8 RENDEZ-VOUS EN AVANT SPECTACLE

Verrière de l’Archipel – entrée libre

D’une durée de 30 minutes, ils mettent à l’honneur les compositeurs à la pointe de la création et en regard les oeuvres incontournables du XXème siècle. Ces concerts sont des temps de partage et de convivialité dans la verrière publique du théâtre de l’Archipel. Sur scène, des artistes et des formations explorent le répertoire et la diversité de la création d’aujourd’hui. Le public découvre des oeuvres, dont certaines commandées par le festival, et des partitions rarement jouées ou revisitées par des formations inédites. L’esprit d’exploration et de découverte souffle sur les mini-concerts du festival en entrée libre. Savourez la matière sonore dans sa multiplicité, interprétée exclusivement par des artistes féminines. Vendredi 11 novembre & samedi 12 novembre à 18h Piano à quatre mains Emilie Benterfa – Stéphanie Fontanarosa Programme : Fazil Say (1970-) (en cours) Betsy Jolas (1926-) : Trois études campanaires (1980) Dimanche 13 novembre à 17h & mardi 15 novembre à 19h30 Trio clarinette, alto, piano Trio Montalba Séverine Paris, clarinette – Fanny Kobus, alto – Angeline Pondepeyre, piano Programme : Ernest Bloch (1880-1959) : Rhapsodie de la suite hébraïque pour alto et piano (1950 – 7′) Prière from Jewish life transposée pour clarinette et piano (1924 – 4′) Max Bruch (1838-1920) : 8 pièces op.83 pour clarinette, alto et piano (1910 – 19′) Mercredi 16 novembre & vendredi 18 novembre à 19h30 Quatuor hautbois, violon, alto, violoncelle Quatuor Arcatem Agnalys Prat-Hager, hautbois – Cécile Texidor, violon – Sabina Ayats-Gelma, alto Shani Megret, violoncelle Programme : Erno Dohnanyi (1877-1960) : Extrait de la sérénade en DoM op.70 pour trio à cordes (1904 – 10′) Benjamin Britten (1913-1976) : Fantaisie op.2 pour hautbois violon alto violoncelle (1932 – 13’30) Malcom Arnold (1921-2006) : Quatuor pour hautbois op.61 (1965 – 11’30) Samedi 19 novembre à 18h & dimanche 20 novembre à 17h Musique de chambre Quatuor Euterpe Alexia Turiaf, Marie-Camille Cazenove, violons – Delphine Roustany, violoncelle Pauline Guérichon, alto Programme (en cours) Rebecca Féron : Pièce en création Commande / Création

 

 

 

 

 

 

 

PROGRAMMATION et CONCERTS

11 jours de concerts et de performances interdisciplinaires

________________________

 

 

Jeudi 10 novembre 2022

7h15 & 19h Espace Panoramique : GNOMON Duo chant et harpe – Loïc Varanguien de Villepin, chant et Rébecca Ferron, harpe Commande, création 7h15 Concert au lever du soleil

19h Concert au coucher du soleil 21h El Mediator Concert életro-pop & art numérique : Lucie Antunes & Collectif Scale Lucie Antunes, composition, percussions, vibraphone, batterie, marimba ; Jean Sylvain Le Gouix, synthétiseurs, basse, modulaires, percussions ; Franck Berthoux, traitement du son en temps réel, machines, basse, modulaires ; Collectif Scale, scénographie DJ en après concert

 

Vendredi 11 novembre 2022

18h15 La Verrière Concert de 1ère partie Piano à quatre mains Emilie Benterfa & Stéphanie Fontanarosa, pianos

◉ 19h Le Grenat Ciné concert performé : BUSTER Adaptation et mise en scène Mathieu Bauer Mathieu Bauer, adaptation, mise en scène d’après le film La Croisière du Navigator de Donald Crisp et Buster Keaton et d’autres matériaux textuels et sonores. Sylvain Cartigny, composition, collaboration artistique Thomas Pondevie, dramaturgie Stéphane Goudet, texte avec Mathieu Bauer, percussions, trompette Sylvain Cartigny, guitare, claviers Stéphane Goudet, conférencier Arthur Sidoroff, circassien Lawrence Williams, saxophone, chant Programme Sylvain Cartigny (1970 -) : Musique de scène « Buster » (2019) Ringo Starr (1940 -) : Octopussy (1969) Jacques Revaux (1940 -) : My way (1967) Un ciné-concert-performance où s’entremêlent partitions jouées, parole et acrobatie. Dans cette échappée poétique signée Mathieu Bauer, la musique protéiforme de Sylvain Cartigny et le verbe éclairé de Stéphane Goudet célèbrent le génie libre et inventif de Buster Keaton

 

 

 

Samedi 12 novembre 2022

18h15 La Verrière Concert de 1ère partie Piano à quatre mains Emilie Benterfa & Stéphanie Fontanarosa, pianos

19h Le Carré Concert vocal et scénique ARTEFACTS pour 6 chanteurs et un instrumentiste : La Main Harmonique Coproduction / résidence création Pour 6 chanteurs et un instrumentiste Michel Schweizer & Frédéric Bétous, mise en scène et direction musicale, Eric Blosse, scénographie & lumières Rémi Tarbagayré, son Musiques d’Anne Paceo, Thomas Enhco, Alexandros Markeas, Bruno Fontaine, Moondog, John Dowland et Clément Janequin Sopranos : Nadia Lavoyer & Clémence Olivier Alto : Frédéric Bétous – Ténors : Fabrice Foison & Loïc Paulin Basse : Marc Busnel – Luth, guitare baroque & colascione : Ulrik Gaston Larsen Anouk Buscail-Rouziès : comédienne adolescente Programme Le Chant des Oiseaux / Clément Janequin (1485-1558) Coffee beans / Moondog (1916-1999)(arrgt Alexandros Markeas) Greensleeves (arrgt Thomas Enhco) Black hole Moondog Nous étouffons ! / Thomas Enhco Flow my tears / John Dowland (1563-1626) Made in human / Anne Paceo Douce France (arrgt Bruno Fontaine) Se décentrer Dominique A (arrgt Alexandros Markeas) Daylight and the sun Antony and the Johnsons (arrgt Bruno Fontaine) Oasis Moondog Empowerment / Alexandros Markeas Nous allons devoir changer quelque chose. Frédéric Bétous et La Main Harmonique convoquent, dans leur nouveau projet Artefacts, une communauté d’artistes, créateurs et compositeurs d’horizons différents, afin qu’ils interrogent notre humanité dans l’incertitude et les changements du monde contemporain. Les musiques, qu’elles soient anciennes ou contemporaines, polyphoniques ou réduites à leur essence, empreintes du jazz ou des musiques actuelles, deviennent alors des objets qui aiguisent notre perception.

 

 

 

Dimanche 13 novembre 2022

11h – 15h – 16h30 Le Studio Performances sonores et chorégraphiques, Le COEUR DU SON Maguelone Vidal / Compagnie Intensités Résidence / Création Maguelone Vidal, conception de la performance, mise en scène et composition musicale Fabrice Ramalingom, collaboration à la chorégraphie Axel Pfirrmann, ingénieur du son Romain De Lagarde, conception lumière 24 performeur.se.s volontaires réparties en 6 groupes de 4 personnes. Compositrice, metteuse en scène, musicienne et performeuse, Maguelone Vidal développe un champ artistique singulier. Elle explore les relations poétiques et sensorielles entre le corps et le son, et crée des dispositifs scéniques et sonores qui invitent le spectateur à une approche synesthésique de la musique. Le Coeur du son se construit avec des performeurs volontaires, de tous âges et de tous horizons, dont Maguelone Vidal diffuse les bruits du coeur. Reliés à une table de mixage sur laquelle elle intervient, ces bruits bruts donnent lieu à une composition sonore. Chaque performeur a au préalable élaboré, avec le chorégraphe Fabrice Ramalingom, un mouvement qui le singularise, en privilégiant l’aspect archaïque du geste choisi par et pour chacun. Comme une signature qu’il réalise pour accélérer son rythme cardiaque et élargir la palette sonore globale… Le Coeur du son donne à entendre le son intérieur des corps – le plus archaïque et le plus symbolique – comme un négatif sonore du bruit du monde. Chaque performeur.se s’incarne d’abord par le bruit de son coeur qui se développe au repos. Puis son corps immobile apparaît peu à peu dans la lumière. Tous les performers sont ainsi présentés les uns après les autres. Maguelone commence ensuite à mixer les différentes pistes, puis dirige les danseur.se.s comme un orchestre : à son signal, chacun.e danse, en boucle, la phrase de sa vie préalablement travaillée avec Fabrice ou un des assistants chorégraphiques. Chaque phrase chorégraphique modifie de façon spécifique la matière sonore, l’architecture, la fréquence et le rythme de son coeur, et élargit la palette sonore globale que Maguelone va sculpter et ciseler. Choeur de coeurs mais aussi choeur de corps, Fabrice chorégraphie également des unissons.

17h15 La Verrière Concert de 1ère partie Trio Montalba : Séverine Paris clarinette/ Fanny Kobus alto et Angeline Pondepeyre, piano

18h Le Grenat Concert Récital piano : Jean-François Heisser Helmut Lachenmann (1935-) : Serynade pour piano (1998 – 30’) Franz Schubert (1797 – 1828) : Sonate pour piano n°17 en Ré majeur, D850 (1825 – 35’) Kaija Saariaho (1952-) : Prélude (2017 -7’) La musique d’Helmut Lachenmann, qu’il appelle « Klang Komposition » (la composition du son), vient à la fois d’une épuration esthétique et un rejet profond de toute forme d’ordre pré-codifiée. Il est l’une des plus grandes figures du monde musical contemporain, compositeur et penseur de la musique ayant entraîné dans son sillage bon nombre de suiveurs. Disciple de Luigi Nono dans les années 1960, il développe quelques années plus tard son concept de « musique concrète instrumentale » dans une attitude politique autant que critique vis à vis de la tradition et du matériau. Ainsi choisit-il de composer une musique faite de bruits, mais produite par les instruments classiques. Serynade, est à ce jour la grande oeuvre d’Helmut Lachenmann pour le piano.

 

 

 

Lundi 14 novembre 2022

9h30 – 10h30 – 14h30 Le Studio Performances sonores et chorégraphiques, LE COEUR DU SON, Maguelone Vidal – Compagnie Intensités Résidence / Création Groupes scolaires

 

 

 

 

Mardi 15 novembre 2022

19h45 La Verrière Concert de 1ère partie Trio Montalba : Séverine Paris, clarinette / Fanny Kobus, alto et Angeline Pondepeyre, piano

20h30 Le Grenat Danse, musique, performance VERS LA RÉSONANCE Thierry Balasse, Compagnie Inouïe Thierry Balasse, composition générale Thierry Balasse, Eric Lohrer, Cécile Maisonhaute et Julien Reboux, composition de la musique originale Anusha Emrith, composition de la chorégraphie Bruno Faucher, composition des éclairages Vincent Donà, composition de la sonorisation Avec des extraits de Un bruit de balançoire de Christian Bobin Thierry Balasse, électroacoustique, synthétiseurs, percussions Anusha Emrith, danse, voix parlée Eric Lohrer, guitare, guitare électrique, basse électrique Cécile Maisonhaute, piano, synthétiseur, voix chantée, voix parlée Julien Reboux, électroacoustique Les spectateurs, l’instant présent La résonance, c’est la conscience profonde, existentielle. Prendre du recul pour voir ce qui fait écho en nous, ce qui nous relie au monde (Hartmut Rosa) Vers la résonance est un spectacle expérimental et philosophique, qui met en oeuvre un instrumentarium étonnant, des textes de Christian Bobin, le corps d’une danseuse et la voix d’une narratrice. Après le succès de la Messe pour le Temps présent et Cosmos 1969, c’est à un nouveau voyage que nous convie Thierry Balasse… Un voyage inclassable à travers les sons et ce qu’ils provoquent en nous. Une exploration de l’espace et du temps, par le son, le mouvement et la lumière. Je pense que nos spectacles, nos scènes doivent être porteuses de propositions philosophiques, et que nos outils artistiques que sont la musique, les mots, les sons, les mouvements, les images, la poésie peuvent et doivent participer aux réponses à apporter aux dissonances de notre monde. C’est ce que propose Vers la résonance, dans une forme spectaculaire musicale sensible, exigeante et mêlant une recherche sonore pointue et une approche instinctive du rythme ». Thierry Balasse C’est un retour à l’essentiel, une façon de prendre le contre-pied de notre société empressée ; une rêverie scénique et cosmologique qui fait du bien … Salvateur !

 

 

 

Mercredi 16 novembre 2022

18h15 La Verrière Concert de 1ère partie Quatuor Arcatem Agnalys : Prat-Hager, hautbois / Cécile Teixidor, violon / Sabina Ayats-Gelma, alto et Shani Megret, violoncelle

19h Le Carré Concert spectacle multimédia MULTIBRAIN – Compositeurs : Bruno Letort, Bérangère Maximin Alexander Schubert, Alexander Vert / interprète : Philippe Spiesser, percussion – Flashback Commandes / Résidence / Création Nouveau spectacle de l’Ensemble Flashback, Multibrain implique la participation active du percussionniste Philippe Spiesser qui est mis une nouvelle fois à contribution pour l’exécution de trois pièces du spectacle, les oeuvres des compositeurs Bruno Letort, Alexander Schubert et Alexander Vert. La compositrice électroacoustique Bérangère Maximin développera quant à elle, une grande ouverture en collaboration avec l’artiste visuel Thomas Pénanguer également auteur de la scénographie de cette création immersive. La compositrice a ici l’opportunité d’incorporer pour la première fois, le matériau visuel à son écriture issue des techniques de la musique concrète et son travail sur la matière numérique. Le soliste est placé au centre d’un espace multidimensionnel dans lequel lui seul semble générer les combinaisons de sons et d’images. Le programme se construit tel des variations en étoile autour du thème de l’humain et de la machine, produisant une architecture musicale et visuelle épurée et très structurée, résultat de la conjonction des écritures fortes, volontaires et contrastées de chaque compositeur.

 

 

 

Jeudi 17 novembre 2022

19h El Mediator Concert de rock-fiction poétique ENTRER DANS LA COULEUR d’après LES FURTIFS d’Alain Damasio Alain Damasio, voix Yan Péchin, guitares Fethi Tounsi, lumières, vidéo Bertin Meynard, son David Gauchard, mise en scène Alexandre Machefel, création vidéo Entrer dans la couleur est un concert de rock-fiction porté par un duo hors norme. Issus pour beaucoup du roman Les Furtifs, les textes ciselés du concert, politiquement très habités, traversent comme une lame les enjeux de notre époque. Au fil des morceaux, il tisse la trame de ce renouement au vivant qu’Alain Damasio appelle et que Yan Péchin opère. Yan Péchin (guitare électrique et acoustique), musicien-clé d’Alain Bashung, a accompagné aussi bien Rachid Taha que Tricky, Miossec ou Higelin… Peintre en textures sonores, Yan est l’un des tout derniers Guitar Hero de l’Hexagone. Un monstre capable de sortir de son manche une balade folk, un drone sourd, une nappe acide ou un riff punk, un refrain lumineux puis une mélodie rock, en s’offrant toujours des salves d’improvisation… Au texte et à la voix : Alain Damasio, l’auteur culte de la science-fiction française, qui en seulement deux romans — La Horde du Contrevent et Les Furtifs — a conquis le public et la critique. Figure engagée, il met en musique son écriture physique et « poéthique », faite d’assonances et d’échos rythmiques, et fait bruisser dans ses textes son goût de la furtivité face à cette société de contrôle qui nous trace tout en nous sécurisant pour mieux nous anesthésier dans nos technococons. Réunis sur scène, Damasio & Péchin portent le métal des mots et des notes au point d’incandescence, là où la voix devient liquide, et les sons des nappes subtiles de lave qui trouvent leur voie dans nos têtes et nos veines.

 

 

 

 

Vendredi 18 novembre 2022

Concert en aparté CARAVANE – Gwen Rouger, conception et performance Charlie Sdraulig : Collector (2015, 11mn) Représentations avec réservation à 12h, 12h30, 13h, 13h30 puis 17h, 17h30, 18h, 18h30, 19h Parvis du Théâtre Camping et musique contemporaine dans une caravane, la pianiste Gwen Rouger invite à des concerts pour un seul spectateur. Un voyage musical en tête-à-tête, au milieu de l’espace public. La pianiste Gwen Rouger imagine un voyage musical en tête-à-tête, au milieu de l’espace public. La performance – les compositions de l’australien Charlie Sdraulig interprétées au piano – a lieu pour un·e seul·e et unique spectateur·rice, dans une petite caravane : maison « loin de la maison », à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, espace de l’intime ouvert sur le monde. L’artiste s’imprègne du ressenti de la personne assise à ses côtés tout comme des sons extérieurs, pour rendre cette expérience d’écoute mutuelle unique.

19h45 La Verrière Concert de 1ère partie Quatuor Arcatem : Agnalys Prat-Hager, hautbois / Cécile Teixidor, violon / Sabina Ayats-Gelma, alto et Shani Megret, violoncelle

20h30 Le Grenat Commande / Résidence / Création Concert LE BANQUET DES TEMPS FUTURS Franck Garcia, clavier, fx, composition Stéphanie Fontanarosa, piano Alex Augé, saxophones, basse électrique, fx, composition, Vanessa Hidden, chant et Robinson Rouquet, batterie, vibraphone, basse électrique Programme La composition est libre de tout carcan esthétique, pour maitriser leurs sources d’inspiration schyzophréniques : creusant le sillon des Giorgio Moroder, Ennio Morricone, John Adams, Hermeto Pascoal, Carla Bley, John Cage, Ryuichi Sakamoto, David Byrne, David Bowie… qui les rapprochent, Alex et Franck les irriguent des sons de leur propre vie. Il en résulte une musique romantique par essence, dans laquelle les pistes sont brouillées pour mieux trouver sa voie singulière. À la croisée du Deixis de Franck Garcia et Stéphanie Fontanarosa et des Solipsies d’Alex Augé, créés durant les précédentes éditions du festival, se trouve un territoire secret que seul leur fusion pouvait découvrir. Un territoire où la précision d’écriture et le jaillissement de l’improvisation se bousculent, où la matière sonore façonnée et les modulations imprévues se percutent. Forts de leur parcours singulier, de leur accointance récurrente et de leur envie irrépressible de s’associer, les deux projets mutent pour explorer le lieu unique de leur rencontre, à la croisée de leur chemin. Le spectacle se veut résolument concert où chaque pièce commence par une énigme et finie par une solution. Tous les morceaux ont été composés comme un parcours où chaque croisement transforme le chemin sans le rompre.

 

 

 

 

Samedi 19 novembre 2022

Concert en aparté CARAVANE – Gwen Rouger, conception et performance Charlie Sdraulig : Collector (2015, 11mn) ◉ Représentations avec réservation à 11h, 11h30, 12h, 12h30, 13h puis 14h30, 15h, 15h30, 16h, 16h30, 17h, 17h30, 18h Place d’En Vestit – Perpignan

18h15 La Verrière Concert de 1ère partie – Quatuor Euterpe – Delphine Roustany, violoncelle Pauline Guénichon, alto / Alexia Turiaf, violon Commande / Création

19h Le Carré Spectacle multimédia sensoriel et poétique FORET de Franck Vigroux Compagnie d’autres cordes Franck Vigroux, direction, conception, musique live Azusa Takeuchi, danse/performance Margot Dusé, création costumes, Kurt d’Haeseleer, création vidéo Antoine Schmitt, vidéo générative Perrine Cado, lumière Michel Simonot et Philippe Malone, conseil dramaturgique Concert/opéra hypnotique sensoriel et poétique. Musique, danse et vidéo stimulent l’imaginaire au sein d’un espace fantasmagorique, peuplé d’esprits et de créatures insolites. Forêt va électriser le public avec cette odyssée écologique musicale et dansante.

 

QUETE DES SENS ET DE SENS … Artiste protéiforme, Franck Vigroux évolue dans un univers où se croisent musique contemporaine, théâtre, danse et vidéo. Concepteur de traversées visuelles et sonores, il fond les trames et les strates de sa musique électronique dans des dispositifs immersifs. Forêt propose une plongée dans un espace virtuel où les repères s’effacent peu à peu. Le corps de la danseuse japonaise Azusa Takeuchi apparaît en surimpression d’un flux d’images numériques en 3D. La haute technologie est totalement au service de l’imaginaire. Inspiré de récits d’ethnologues, ce concert ouvre une réflexion sur l’évolution des rapports entre nature et culture. L’artiste protéiforme, lauréat de la Villa Médicis Hors les murs et du Prix Radio France Italia 2011, donne à son opéra sensoriel la dimension d’un road-movie poétique et expérimental. Une incursion dans une forêt inquiétante où les craquements mécaniques évoquent les chants d’oiseaux, où le souffle des amplis remplace la brise et nous transporte dans une épopée sensible en forme de quête.

 

 

 

 

Dimanche 20 novembre 2022

Concert en aparté CARAVANE – Gwen Rouger, conception et performance Charlie Sdraulig : Collector (2015, 11mn) ◉ Représentations avec réservation à 11h, 11h30, 12h, 12h30, 13h puis 14h30, 15h, 15h30, 16h, 16h30, 17h Place d’En Vestit – Perpignan

17h15 La Verrière Commande / Création Concert de 1ère partie Quatuor Euterpe : Delphine Roustany, violoncelle Pauline Guénichon, alto / Alexia Turiaf, violon

18h Le Grenat Danse & musique ONE SHOT Ousmane Sy, chorégraphie Avec Allauné Blegbo, Nadia Gabrieli Kalati, Anaïs Imbert-Cléry, Odile Lacides, Cynthia Lacordelle Guests : Marina De Remedios, Cintia Golitin, Linda Hayford, Sam One DJ Xavier Lescat, création lumières Adrien Kanter, son et arrangements Laure Maheo, costumes Kenny Cammarota, regard complice 8 femmes se partagent la scène, affirmant haut et fort leur singularité créative et leur gestuelle originale nourrie d’influences multiples, sur un mix musical de house et d’afrobeat. Un corps de ballet est réuni autour d’un projet commun, entre figures d’ensemble et solos expressifs, dans le plaisir de la confrontation des styles. « On n’aura jamais eu autant besoin de danser ! » De ce cri du coeur Ousmane Sy dit « Baba » avait fait le manifeste de One Shot. Au « corps de ballet » constitué des danseuses de la compagnie Paradox-Sal, s’ajoutent des guests dont la danseuse flamenco Marina de Remedios, la spécialiste du locking Stéphanie Paruta et Linda Hayford, membre du collectif FAIR-E à la tête du Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne. Le chorégraphe plaçait sa création sous le signe du besoin vital, irrépressible et heureux de danser. Baba s’est éteint brusquement en décembre 2020. C’est donc en hommage au chorégraphe talentueux et généreux qu’est donné ce spectacle. Pièce épurée, graphique, qui parle leur langue commune – la house – en sublimant leurs différents accents – One Shot cultive les métissages savants, féconds, généreux : certaines danseuses viennent du locking ou du popping, d’autres du flamenco ou du contemporain. https://ccnrb.org/show/one-shot/

 

 

 

 

 

 

 

 

EXPOSITION ARTS NUMERIQUES VIVANTS

_____________________________________


MIRAGES & MIRACLES
Adrien M. & Claire B. Claire Bardainne et Adrien Mondot : conception et direction artistique Olivier Mellano, composition et conception sonore (1971 – 2017/2020) Claire Bardainne, dessin Adrien Mondot, conception informatique Rémi Engel, développement informatique Bérengère Fournier, Samuel Faccioli, Akiko Kajihara, danse Du sam. 29 octobre au dim. 11 décembre 2022 inclus CAC – Centre d’art contemporain de la ville de Perpignan Tarif 5 € / entrée libre pour les moins de 25 ans Présentation /// Dessins augmentés, illusion holographique, réalité virtuelle, Mirages & miracles explore la limite entre le réel et la fiction, l’animé et l’inanimé. L’exposition propose une série d’installations mêlant arts plastiques, graphiques et numériques sur une création musicale de Olivier Mellano à travers laquelle la magie des technologies se met au service d’une poésie artistique … La compagnie Adrien M. & Claire B. travaille dans le champ des arts numériques et des arts vivants, au croisement de la danse et du cirque. Elle crée des formes allant du spectacle aux expositions associant imaginaire, réel et virtuel. Elle met l’humain et le corps au centre des enjeux technologiques et artistiques, et poursuit la recherche d’un numérique vivant : mobile, organique, éphémère, sensible. Mirages & miracles est une exposition immersive qui donne a  vivre un ensemble de scenarii inouïs, ludiques, a  la frontière entre le réel et le virtuel, l’animé et l’inanimé, l’authentique illusion et le faux miracle. Autant de petits spectacles qui, par le trouble de la poésie, la force de l’informatique et la fiction magique, cherche à interroger les contours de ce qui compose le vivant. La série Le silence des pierres est un hommage a  la vie qui se niche au creux des choses apparemment inertes, immobiles et inorganiques. Les casques de réalité́ virtuelle sont eux des dispositifs technologiques qui peuvent être pris comme des machines a  fantômes : il y a quelqu’un qui nous regarde, danse, nous parle, qui apparait et disparait, bouge et se fige… Le compositeur olivier Mellano a mis en musique.

En 2004, Adrien Mondot est révélé aux Jeunes Talents du Cirque (JTC), il y est récompensé pour son projet Convergence 1.0 qui mêle jonglage et informatique. Il questionne la place des algorithmes dans le processus créatif et nous prouve que les mathématiques et la physique peuvent être poétiques.

Claire Bardainne est une artiste visuelle française, issue du design graphique (École Estienne, Paris) et de la scénographie (ENSAD-Paris). Sa recherche se concentre sur le croisement entre image et espace, dans un va-et-vient entre imaginaire et réel. https://www.am-cb.net/projets/mirages-miracles

 

 

 

 

 

 

 

INSTALLATION SONORE ET LUMINEUSE

_____________________________________


AMOUR NÉON
ANNETTE MENGEL Annette Mengel (1961), compositrice : Amour Néon (2019) Jonathan Zwaenepoel, réalisateur informatique musicale Du 10 novembre au 20 novembre 2022 Vitrine du Carré / entrée libre Présentation // Annette Mengel, propose avec Amour Néon une installation sonore et visuelle. Elle crée une atmosphère où l’imaginaire amoureux semble comme parasité par des éléments issus d’un univers technique. L’idéalisation à outrance de l’objet de l’amour, l’amour charnel et l’invasion des technologies digitales dans nos choix amoureux forment alors un triptyque. Amour Néon se présente sous forme de triptyque. Trois casques – chacun d’eux relié à un signe ou à un groupe de signes néon – diffusent trois bandes-son différentes. Elles ont en commun la citation du Lied « Er, der Herrlichste von allen », extrait du cycle L’amour et la vie d’une femme de Robert Schumann. Symbolisant l’idéalisation à outrance de l’objet de l’amour, le Lied est d’abord accompagné, puis de plus en plus perturbé par des bruits parasites. On l’entend en intégralité dans le casque relié à la lettre « i ». Avec « @u » l’allusion à l’invasion des technologies digitales dans nos choix amoureux, devient évidence, tandis que la bande-son associée à « ? ♥ » évoque l’amour charnel. Employées avec parcimonie, les transformations électroniques cèdent progressivement la place à l’intrusion et à la force d’évocation de sons bruts. L’objet sonore – dynamo de vélo – par exemple, fonctionne comme un clin d’oeil qui souligne le lien entre mondes sonores et mondes lumineux, enjeux de cette installation où la partition lumineuse est composée avec autant de soin que la musique. Les flashs lumineux qui animent les signes néon suggèrent l’instabilité permanente des relations amoureuses dans la modernité digitale telle que l’a théorisée la sociologue Eva Illouz (1).

Annette Mengel, compositrice franco-allemande, vit et travaille à Sète. Formée à la Musikhoschule de Hanovre, au CNSM de Paris et à la Sorbonne, elle est lauréate en 2002 du programme Villa Médicis hors-les-murs et séjourne plusieurs mois à Istanbul. Ses oeuvres, objet de commandes d’institutions françaises et allemandes ont été jouées dans de nombreux festivals de musique contemporaine (Musica à Strasbourg, Voix nouvelles à Royaumont, Les Musiques à Marseille, Manca à Nice, Île de Découverts en région parisienne, Musique/Action à Vandoeuvre-lès-Nancy, Festival d’Île de France, Festival Internacional de Mùsica Contemporanea à Alicante, Impuls Festival Sachsen-Anhalt…) et interprétées par des ensembles spécialisés comme l’Instant Donné, l’Itinéraire, Court-Circuit, Neue Vocalsolisten Stuttgart, Musicatreize, Duo Denisov, Phorminx, Zafraan, Sillages, Aleph, Duo Quatuor Habanera… Ces travaux récents explorent la fécondité des « écarts » (concept de François Jullien) entre différentes disciplines artistiques, entre genres et langages musicaux distincts. Cette installation a été élaborée pendant une résidence au GRAME de Lyon. Amour néon a reçu l’aide à l’écriture d’une oeuvre musicale originale du Ministère de la Culture. https://www.grame.fr/productions/annette-mengelamour- neon

 

 

 

_________________________________

(1) – Eva Illouz : Pourquoi l’amour fait mal – L’expérience amoureuse dans la modernité, traduit de l’anglais, Seuil 2012.

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ENSEMBLE INTERCONTEMPORAIN, nouvelle saison 2024 – 2025. Temps forts : Centenaire Pierre Boulez, Edgard Varèse, Rebecca Saunders, Clara Iannotta, Francesco Filidei, Sofia Avramidou, Bastien...

La nouvelle saison 2024 - 2025 de l’Ensemble Intercontemporain célèbre le centenaire de son fondateur, PIERRE BOULEZ (qui aurait...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img