jeudi, décembre 8, 2022

ORLÉANS, Orchestre Symphonique, les 26, 27 nov 2022

A ne pas rater


ORLÉANS, Orch Symphonique, les 26, 27 nov 2022 – Le chef et directeur musical Marius Stieghorst (LIRE ci après notre entretien) retrouve les forces vives orléanaises dans ce premier concert de la saison 2022 / 2023, intitulé non sans raison « Virtuoso ». Encore auréolé des célébrations de son centenaire fêté comme il se doit lors de la saison précédente, l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa formidable aventure orchestrale dans ce programme contrasté, ambitieux qui affirme un sens singulier de l’engagement et de l’expressivité collectifs. Sous-titrée « Variations  et  Fugue  sur  un  thème  de  Purcell  »,  l’œuvre  de  Britten offre à chaque instrument son moment de gloire avec une variation qui lui  est  spécifiquement dédiée.  Le  concerto  pour  harpe  de  Glière expose un instrument sublime, éminemment romantique, et trop peu souvent entendu dans l’orchestre, en une  écriture  reposant  sur  les  arpèges,  si  propres  à  la  harpe.  Invitée de marque, la  harpiste Anaëlle Tourret.
La Symphonie n°9 de Chostakovitch recèle elle aussi de  magnifiques soli.  L’œuvre résonne  comme  une affirmation du génie d’un Chostakovitch, alors émancipé de toute pression politique…

_______________________________

SAMEDI 26 NOVEMBRE 2022 / 20h30
DIMANCHE 27 NOVEMBRE 2022/ 16h
Concert « Virtuoso »
Théâtre d’Orléans
Salle Touchard

Direction : Marius Stieghorst
Harpe : Anaëlle Tourret

BRITTEN / The Young Person’s Guide To The Orchestra
GLIÈRE / Concerto pour harpe et orchestre
CHOSTAKOVITCH / Symphonie n°9

RÉSERVEZ VOS PLACES directement
sur le site de l’Orchestre Symphonique d’Orléans
https://www.orchestre-orleans.com/concert/virtuoso-2022/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS, saison 2022 / 2023 

Présentation de la saison 2022 – 2023

 

 

Actions pédagogiques (grâce au programme Demos, mais aussi aux répétitions ouvertes aux enfants et aux groupes scolaires…), programmation ouverte, généreuse, accessible, excellence artistique maintenue grâce au chef Marius Stieghorst (directeur musical depuis 2014), l’Orchestre Symphonique d’Orléans incarne l’importance vitale d’une culture engagée et active dans ce monde chaotique où les valeurs de l’Europe, sont menacées. A l’échelle du territoire, l’OSO préserve les bénéfices d’une institution active, citoyenne, sociétale mais aussi prestigieuse car l’Orchestre Symphonique, qui a fêté ses 100 ans en 2021, sait diffuser la réputation de la ville d’Orléans. C’est bien l’un des meilleurs ambassadeurs de la ville. Les 60 à 80 instrumentistes (selon les programmes) illustrent l’essor culturel et musical qui a trouvé ainsi la voie de son renouvellement à Orléans. A nouveau, cette nouvelle saison 2022 / 2023, sait varier ses formes, ses propositions au public, sachant aborder des répertoires variés et divers associant les conservatoires et les écoles de musique de la Métropole et du Loiret, favorisant la sonorité articulée de l’orchestre seul, ou l’associant avec des solistes et le chœur.
Invités annoncés en 22 / 23 à Orléans : Véronique Gens,  Renaud  et  Gautier  Capuçon,  Marion  Cotillard,  Nemanja  Radulovic,  Victor  Julien-Laferrière, Frédéric Chatoux, David Guerrier, Maroussia Gentet, Mikhaïl Bouzine, Fabrice Millischer..

Pour cette nouvelle saison musicale 2022 / 2023, Marius Stieghorst concilie travail du répertoire et ouverture : il place sur le devant   de   la scène des instruments « qui ne s’y trouvent que  trop  rarement  : le hautbois, la harpe, et même les timbales  ! » ; il réalise un échange avec l‘orchestre de la ville jumelée, Wichita aux États-Unis, dans  le cadre des 50 ans du jumelage.
Nouveauté cette année, l’expérience symphonique et cinématographique du ciné-concert.  Pleins feux aussi sur l’écriture  géniale que Mozart a conçu pour l’orchestre (Symphonies  40 et  41 avec comme soliste pour la première fois, le chef lui-même au piano).
En mai et en juin 2023, Marius Stieghorst offre la baguette à Stéphanie-Marie Degand et Léo Margue (lequel est également associé au programme pédagogique Démos Orléans-Val de Loire…).

_________________________

Consultez la brochure en ligne :
www.orchestre-orleans.com/wp-content/uploads/2022/07/programme-web-22-23.pdf

RÉSERVATIONS et INFORMATIONS
sur le site de l’Orchestre Symphonique d’Orélans
saison 2022 / 2023 :
https://www.orchestre-orleans.com/

 

 

 

 

 

SAISON 2022 / 2023
Orchestre Symphonique d’Orléans

 

 

 

 

 

 

NOVEMBRE 2022
SAMEDI 26 / 20h30
DIMANCHE 27 / 16h
Théâtre d’Orléans
Salle Touchard
Direction : Marius Stieghorst
Harpe : Anaëlle Tourret

BRITTEN / The Young Person’s Guide To The Orchestra
GLIÈRE / Concerto pour harpe et orchestre
CHOSTAKOVITCH / Symphonie n°9

Sous-titrée « Variations  et  Fugue  sur  un  thème  de  Purcell  »,  l’œuvre  de  Britten offre à chaque instrument son moment de gloire avec une variation qui  lui  est  dédiée.  Le  concerto  pour  harpe  de  Glière expose un instrument ô combien sublime et trop peu souvent entendu dans  l’orchestre,  en  une  écriture  reposant  sur  les  arpèges,  si  propres  à  la  harpe.  Invitée de marque, la  harpiste Anaëlle Tourret.
La Symphonie n°9 de Chostakovitch recèle elle  aussi  de  magnifiques  soli.  L’œuvre résonne  comme  une affirmation du génie émancipé de toute pression politique…

 

 

 

 

 

 

DÉCEMBRE 2022
SAMEDI 17 / 20h30
DIMANCHE 18 / 16h
Salle de l’Institut, Orléans
Direction : Élisabeth Renault
Julie Fontenas, soprano ;
Virgile Frannais, baryton
Choeur Symphonique du Conservatoire d’Orléans
Quintette à vents, contrebasse à cordes et orgue

MOZART / extraits des Vêpres
HAYDN / extrait de la Création
MENDELSSOHN / extraits d’Elias
SCHUBERT / 2e Mouvement de la Symphonie n°5

Chaque  année,  l’Orchestre  Symphonique  d’Orléans  et  le  Chœur  Symphonique du Conservatoire d’Orléans se réunissent pour célébrer Noël en musique. Nouveauté qui sonne comme un retour aux sources pour notre Orchestre,  le  concert de déc 2022 a lieu  dans  la  salle  qui  l’a  vu  naître  :  celle  de  l’Institut. Comme un autre clin d’œil à ses débuts, il se produit dans une formation  instrumentale  allégée,  aux  côtés  du  Chœur  Symphonique  du  Conservatoire et de deux solistes dans un réjouissant florilège d’oratorios et d’airs sacrés, classiques et romantiques.

 

 

 

 

 

 

 

FÉVRIER 2023
SAMEDI 4 / 20h30
DIMANCHE 5 / 16h
Théâtre d’Orléans
Salle Touchard
Dans le cadre des 50 ans du jumelage Orléans-Wichita
Direction : Marius Stieghorst
Timbales : Gerald Scholl

GERSHWIN /  « Un américain à Paris »
ADAMS / The Chairman Dances
ELLINGTON & STRAYHORN / The essential music of Ellington
SONDHEIM / Send in the clowns from “A little night music”
DAUGHERTY / Raise the roof  concerto pour timbales et orchestre

Pour  le  50ème  anniversaire (jubilé)  du  jumelage  Orléans-Wichita,  l’OSO  accueille  en soliste le timbalier solo de l’Orchestre Symphonique de Wichitapour aborder le  répertoire  américain  riche  et  attrayant. Le  programme  affiche l’ incontournable « Un  Américain à Paris » de Gershwin, et aussi une sélection  variée de  compositions  américaines,  du  concerto  classique  à  l’œuvre contemporaine, en passant par la comédie musicale.

 

 

 

 

 

 

 

MARS / AVRIL 2023
VENDREDI 31 MARS / 20h30
SAMEDI 1ER AVRIL / 20h30
DIMANCHE 2 AVRIL / 16h
Théâtre d’Orléans
Salle Barrault
Direction et piano : Marius Stieghorst

Programme 100% Wolfgang Amadeus Mozart
Symphonie n°40
Concerto pour piano n°21
Symphonie n°41 « Jupiter »

Chef et orchestre célèbrent le génie de Mozart : (ré)émerveillez de trois de ses plus grands  chefs-d’oeuvre  symphoniques  :  ses  deux  dernières  symphonies,  la  n°40  (empreinte  d’émotion)  et  la  triomphale  «  Jupiter  »,  lumineuse et conquérante, imprégnée des idéaux des Lumières ; entre lesquelles s’intercale le Concerto pour piano n°21, dont la sérénité et le  lyrisme  sont  dévoilés  par  l’interprétation  de…  Marius  Stieghorst  lui-même,  qui  jouera  pour  la  première  fois  en  tant  que  pianiste  avec  l’Orchestre. Pour garantir les meilleures conditions d’écoute pour ce programme prometteur, l’Orchestre investit une salle aux dimensions plus  adaptées  :  la  salle  Barrault.  L’événement méritait bien trois représentations au lieu de deux !
Marius Stieghorst… Comme  beaucoup  de  chef  d’orchestre,  Marius  est  également  un  instrumentiste  accompli.  Comme  Mozart,  il  commence  le  piano en famille à l’âge de 3 ans, fait ses études à Karlsruhe où il obtient la Bourse de la Fondation d’Études du « Studienstiftung des  Deutschen  Volkes  ».  Il  est  très  rare  d’entendre  Marius  en  soliste  et  c’est  un  immense  cadeau  qu’il  fait  là  à  l’orchestre  symphonique d’Orléans et à son public.

 

 

 

 

 

 

 

MAI 2023
SAMEDI 13 / 20h30
DIMANCHE 14 / 16h
Théâtre d’Orléans, Salle Touchard
Direction : Stéphanie-Marie Degand
Hautbois : Nora Cismondi

HAYDN / Ouverture « Le Monde de la lune »
R. STRAUSS / Concerto pour hautbois
POULENC / Sinfonietta

Après  Mozart  qui  représente  à  lui  l’âge d’or du classicisme,  place  au  néo-classicisme  avec  … Richard Strauss  et  Poulenc.  Haydn  assure  ici  la  transition.  Composé  en  1945,  le  concerto  pour  hautbois  de  Richard  Strauss  illustre  pleinement  le  début  de  ce  mouvement  néo-classique  caractérisé  par  un  retour à l’écriture viennoise, avec des emprunts classiques et baroques. La  Sinfonietta  est  la  seule  œuvre  symphonique  de  Poulenc.  Si  le  titre  évoque  une  œuvre  de  petite  envergure,  elle  possède  en  réalité  toutes  les caractéristiques d’une symphonie en 4 mouvements et révèle tous les talents d’orchestrateur de Poulenc, qui y place même quelques souvenirs des pages de Haydn.

 

 

 

 

 

 

 

JUIN 2023
SAMEDI 10 / 20h30
DIMANCHE 11 / 16h
Théâtre d’Orléans, Salle Touchard
Direction : Léo Margue

POULENC / Deux marches et un intermède
FANTÔMAS : film muet de Louis Feuillade
mis en musique par Christophe Patrix
SATIE / Jack in the box
CHAPLIN/ « PAY DAY » film et musique

La  musique  et  l’image…  sont  souvent  indissociables.  Imaginerait-on un long métrage sans le souffle qu’apporte la bande son ? Lorsqu’elle  n’est pas accompagnée d’images, la musique tente souvent de les recréer dans  l’imaginaire  de  l’auditeur.  C’est  le  cas  chez  Poulenc  et  Satie.  Privée  de  son,  l’image  semble  moins  animée  ou  peut  être  sujette  à  diverses  interprétations. Le film muet a rapidement cherché à donner un caractère vivant à l’image en l’accompagnant de musique. Chaque accompagnement musical apporte une autre dimension au film. Charlie Chaplin l’avait bien compris ; aussi a-t-il lui-même écrit la musique de son film « Pay Day ». Souvent qualifiée de musique de second rang, la musique à l’image ou musique de film est pourtant très exigeante, suit très scrupuleusement la trame dramatique ; de nombreux films révèlent de belles partitions.
Léo Margue… Le chef   assistant   de   Matthias   Pintscher   à   l’Ensemble   Inter-contemporain  de  2019  à  2021,  devient  particulièrement  actif  dans le milieu de la création et s’intéresse aux interactions entre les  musiques  écrites  et  improvisées.  Invité  par  les  principaux  orchestres    nationaux    et    ensembles    français    de    création    musicale,  Léo  Margue  reprend  en  2022  la  direction  artistique  de  l’Ensemble  2E2M.  Désireux  de  pouvoir  transmettre,  il  a  également dirigé en 2017 les orchestres de jeunes d’El Sistema à  Caracas  au  Vénézuela  et  en  2018  l’orchestre  du  Kyoto  Music  Festival  au  Japon.  Il  dirige  l’Orchestre  DEMOS  Orléans-Val  de  Loire depuis 2021 (une coopération qui fait également partie de la nouvelle saison 2022 2023 de l’Orchestre Symphonique d’Orléans / lire ci après).

__________________________

 

 

 

 

 

 

 

Autres concerts à ne pas manquer
entrée gratuite

Pupitres en fête

17 août 2022
16h, Jardin de la Charpenterie
Duo Cor et Harpe

24 août 2022
16h, Jardin de la Charpenterie
Duo Flûte et Percussions

4 septembre 2022
rentrée en fête à Orléans
(horaire non connu)
Pupitre de cors

18 septembre 2022
Journée du Patrimoine à Orléans
(horaire non connu)
Trio de trombones

Fêtes de Jeanne d’Arc
Mai 2023 Cathédrale d’Orléans (date à préciser)
“JEANNE” de Julien Joubert pour chœur, quintette de cuivres et orgue
Chorales des collèges de la métropole d’Orléans,
Chœur d’enfants du CRD d’Orléans,
Ensemble La Bonne Chanson
(Musique de Léonie)
Direction : Gildas Harnois

 

 

 

 

Causeries : découvrez les œuvres…

26 novembre 2022
18h, Salle Debussy CRD d’Orléans
avec Clément Joubert

17 décembre 2022
18h, Salle Hardouineau CRD d’Orléans
avec Clément Joubert

1er février 2023
16h, Médiathèque d’Orléans
“Musique américaine » avec Marius Stieghorst

25 avril 2023
11h, Salle de l’Institut (à confirmer)
avec Marius Stieghorst

13 mai 2023
18h, Salle Debussy CRD d’Orléans
avec Clément Joubert

10 juin 2023
18h, Salle Debussy CRD d’Orléans
avec Clément Joubert

_______________

 

 

 

Dispositif DEMOS

Dispositif d’Education Musicale et Orchestrale à vocation Sociale
Initié  en  2010  et  coordonné  par  la  Cité  de  la  musique  –  Philharmonie  de  Paris,  le programme DÉMOS  se  déploie  aujourd’hui  sur  le  territoire  national  grâce  à  des partenariats avec les collectivités territoriales. Créé en 2021, DÉMOS-Orléans Val de Loire est le premier orchestre du dispositif créé dans notre région. DÉMOS s’attache à favoriser l’accès à la musique classique par la pratique instrumentale en orchestre pour des écoliers pendant 3 ans. Le dispositif doit  sa  réussite  notamment  à  un  encadrement  éducatif  adapté,  à  la  coopération  entre  acteurs  de  la  culture  et  acteurs  du  champ  social,  au  développement d’une pédagogie collective spécifique et à la formation continue des intervenants.
Porté par la ville d’Orléans et son conservatoire, DÉMOS  Orléans-Val  de  Loire  accueille  88  enfants  des  quartiers  Argonne,  Blossière, Dauphine-Est, La Source, en partenariat avec l’OSO et l’ASELQO. 16  instrumentistes  de  l’OSO  encadrent  les  jeunes  apprentis  tout  au  long  de  l’année, la direction de cet orchestre est confiée à Léo Margue. Plus d’infos sur le site de l’Orchestre Symphonique d’Orléans : https://www.orchestre-orleans.com/com

 

 

 

_______________

 

 

 

 

ENTRETIEN avec Marius STIEGHORST, directeur musical de l’OSO Orchestre Symphonique d’Orléans (saison 2022 – 2023).
 Alors que la saison dernière fut celle de son centenaire, l’Orchestre Symphonique d’Orléans, OSO, poursuit un parcours marqué par l’excellence, la constance, l’inventivité aussi, grâce à de nouveaux programmes qui savent impliquer toutes les ressources artistiques locales, dont celles du Conservatoire (pour des programmes où le chœur apporte une couleur complémentaire aux instruments de l’Orchestre). Marius Stieghorst, directeur musical depuis 2014, identifie ce qui singularise l’orchestre et trace aussi de prometteuses perspectives pour le futur…

____________________________________

 

 

 

CLASSIQUENEWS : L’Orchestre a fêté son centenaire la saison passée. Qu’est ce qui assure selon vous, sa cohésion et sa longévité ?
MARIUS STIEGHORST : Je dirais que c’est sa dimension familiale. Certains de nos musiciens sont les descendants de ceux qui étaient musiciens dans l’orchestre il y a plus de quatre-vingts ans, la passion de la musique s’est transmise de génération en génération. Et l’orchestre est majoritairement composé de musiciens qui viennent d’Orléans, qui ont fait le conservatoire ensemble, qui jouent ensemble depuis de longues années. Les musiciens qui viennent d’un peu plus loin apprécient cette ambiance familiale. D’autant plus que cette ambiance se lie à un travail et une exigence musicale forte. Notre orchestre n’est certes pas permanent, mais c’est un ensemble professionnel, avec une histoire et un esprit.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Depuis votre prise de fonctions comme directeur artistique, avez-vous noté des évolutions notables dans le fonctionnement et le travail sonore de l’orchestre ?
MARIUS STIEGHORST : Une vraie relation s’est installée entre les musiciens et moi, nous avons appris à nous connaître et à nous comprendre, il faut du temps pour cela ; le travail est devenu désormais très fluide. Nous avons également effectué des changements dans les pupitres, qui sont plus homogènes aujourd’hui. Nous avons mis en place une répétition partielle en plus pour les cordes après la première répétition en tutti, ce qui permet de retravailler en détails les passages techniques et de gagner en qualité de son.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Dans quel type de répertoire l’Orchestre donne-t-il sa pleine mesure ?
MARIUS STIEGHORST : Dans les tubes à gros effectif symphonique. Les Planètes, la création de Thibaut Vuillermet “Andromède”, ou encore les symphonies de Beethoven sont autant d’œuvres dans lesquelles notre orchestre a pu dernièrement montrer tout son talent.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Vers quelles autres directions artistiques souhaitez-vous orienter les prochaines saisons ?
MARIUS STIEGHORST : J’ai envie de développer notre répertoire contemporain, et de nous ouvrir à différents styles (jazz, pop, electro) et à différents formats (ciné-concert, ballet…) Je ne peux pas trop en dire pour le moment ! Mais nous essayons toujours de travailler en lien avec les actualités de la ville d’Orléans.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Vous cultivez les coopérations artistiques, avec le chœur, avec de grands solistes… en quoi ces rencontres sont-elles formatrices et enrichissantes pour l’Orchestre ?
MARIUS STIEGHORST : Les solistes amènent leur univers et leur talent. Ils sont très exposés, ils ont une grosse pression sur les épaules, et l’orchestre donne son maximum pour leur offrir le meilleur “cocon” possible. Ils sont eux aussi très sensibles à la bonne ambiance qui règne dans l’orchestre, et l’échange dans le travail est toujours sympathique.
Pour ce qui est des concerts avec le chœur symphonique du conservatoire d’Orléans, ils ont une saveur particulière, car ils existent depuis la création de notre orchestre au conservatoire d’Orléans. Cette collaboration nous permet de jouer du répertoire choral, et cela nous tient à cœur.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : La période de la pandémie de la covid a-t-elle fait évoluer votre métier ? Votre vision sur certains points a-t-elle changé depuis ?
MARIUS STIEGHORST : Bien sûr, en tant que directeur artistique, je suis prudent, le budget est fragile et je choisis des œuvres qui nécessitent de plus petites formations instrumentales. Avec la Présidente de l’orchestre Micheline Taillardat et l’administrateur Benoît Barberon, nous essayons de limiter les dépenses, tout en continuant à se faire plaisir et surtout à faire plaisir à nos spectateurs. Il faut séduire à nouveau le public qui a perdu l’habitude d’aller dans les salles, et toujours chercher à donner envie à ceux qui ne le connaissent pas encore l’envie de le découvrir. Et en tant que chef et musicien, je savoure encore plus qu’avant l’instant présent quand je suis sur scène avec l’orchestre. Et bien sûr, en tant qu’être humain, je profite de chaque instant avec ma famille et mes proches.

 

 

 

Propos recueillis en octobre 2022

 

 

 

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

Cinéma. Maestro(s), le nouveau film de Bruno Chiche (7 déc 2022) 

Cinéma. Maestro(s), le nouveau film de Bruno Chiche (7 déc 2022)  -  Maestro(s), le nouveau film de Bruno Chiche,...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img