ORLÉANS. Concert COR A CORPS (Fauré, R. Strauss…)

orchestre-symphonique-orleans-janvier-concerts-2020-11-12-janvier-COR-A-CORPS-STRAUSS-BEETHOVEN-classiquenews-critique-concert-et-operaORLÉANS, Concert COR A CORPS, les 11 et 12 janvier 2020. L’ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS fête l’année 2020 par un concert événement qui met l’accent sur le cor, instrument au timbre somptueux autant que majesté, pilier du pupitre des cuivres. Pour se faire, l’Orchestre orélanais marque aussi une première dans sa riche et longue histoire, il est dirigé pour la première fois par une cheffe d’orchestre, Claire Levacher. Marius Stieghorst, chef et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique d’Orléans, l’a choisie car Claire Levacher a collaboré avec lui sur différents projets et production à l’Opéra de Paris, démontrant une acuité remarquable et une sensibilité des plus efficaces. Autant de qualités essentielles pour la réussite d’un orchestre.
Les 11 et 12 janvier 2020, place donc au cor (et à la virtuosité chantante du jeune soliste Félix Dervaux) et aussi à Beethoven dont 2020 marque les 250 ans de la naissance. Le programme rend également un hommage au regretté chef de l’Orchestre Symphonique d’Orléans, Jean-Marc Cochereau, décédé en dirigeant la Symphonie n°3 lors d’une répétition de l’orchestre le 10 janvier 2011.

 

 
 

 

 
 

________________________________________________________________________________________________

« COR À CORPS »
ORLÉANS, Théâtre, Salle Touchard

Samedi 11 janvier 2020 à 20h30
Dimanche 12 janvier 2020 à 16h
Théâtre d’Orléans – Salle Touchard
RÉSERVEZ VOTRE PLACE ici :
http://www.orchestre-orleans.com/concert/cor-a-corps/

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Direction : Claire LEVACHER
Cor solo : Félix DERVAUX

________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

 
 

Présentation des oeuvres

 

 

 

Gabriel FAURÉ : Pavane, op.50
La Pavane est une œuvre pour petit orchestre symphonique avec chœur, écrite en 1887 ; elle est dédicacée à la Comtesse Elisabeth Greffuhle. Fauré ajoute à la demande de cette dernière la partie chorale sur un texte de son cousin, Robert de Montesquiou-Fezensac. La Comtesse a servi de modèle pour le personnage d’Oriane de Guermantes dans A la recherche du temps perdu de Proust (Un amour de Swann).

 

 

Richard STRAUSS
Concerto n° 2 pour cor en mi bémol majeur, op. 132 (soliste Félix Dervaux)
Felix delvaux cor concert critique classiquenews-videoRichard Strauss compose ce Concerto pour cor en 1942 à l’âge de 78 ans. Le cor occupe une place privilégié dans l’écriture et l’orchestration de Strauss : le pupitre des cors règne sans partage dans sa fabuleuse et spectaculaire Symphonie alpestre. C’est aussi une lointaine histoire familiale car son père, Franz Strauss, était premier cor solo à l’orchestre du Théâtre de la cour de Munich et l’un des plus brillants cornistes allemands de son temps. Reconnaissant, Strauss fils réserve au cor dans ce concerto, une place de choix, virtuose et raffinée, construisant un véritable dialogue entre le soliste et l’orchestre. Strauss y rend hommage aussi à l’esprit de Mozart. (Soliste : Félix Dervaux, DR)

 

 

Ludwig van BEETHOVEN
La Symphonie n°3, dite « Symphonie héroïque » / Eroica est monumentale par sa durée (format et ampleur inédits jusqu’alors), novatrice par son style, et marque un véritable tournant dans l’histoire de la musique. Entre 1803 et 1804, Beethoven accomplit un prodige, malgré la gravité (et le traumatisme) de sa surdité croissante. Comme un dragon qui bouillonne, le lion né à Bonn accouche de ses idées et réforme dès lors la sonorité même de l’orchestre symphonique. D’abord admiratif de la Révolution française, et de Bonaparte, Beethoven dédie au général français sa nouvelle partition, véritable manifeste pour un nouveau monde et un nouvel ordre. Mais avec l’avènement de Napoléon, Beethoven efface la dédicace initiale : la partition plus révolutionnaire que jamais, tout en portant la marque de cette trahison, demeure l’affirmation sans réserve de liberté et de fraternité entre les peuples, un brûlot visionnaire contre toute forme de tyrannie. A bon entendeur…

BEETHOVEN-portrait-dossier-beethoven-2020-classiquenews-concerts-festivals-2020-Ludwig-Van-Beethoven-1Composée dans un registre épique, la partition étonne encore par la clarté de son architecture à travers ses 4 mouvements, chacun idéalement caractérisé : le premier mouvement célèbre la bravoure du héros ; le second, plus tourmenté, évoque la mort (deuil des idées sacrifiées, trahies par Napoléon ?) – les deux derniers mouvements réactivent l’espoir. A la création, les spectateurs restent déconcertés. Beethoven la considère comme sa préférée. L’Héroïque inaugure la symphonie romantique par excellence. Un coup de génie jamais plus démenti ensuite et toujours acclamé.

 
   

 

 

________________________________________________________________________________________________

Félix DERVAUX, cor
Lauréat de plusieurs concours internationaux de musique, tels que le Concours ARD de Munich 2016 et le Concours Tchaïkovski 2019, Félix DERVAUX a joué comme soliste avec des plus grands orchestres du monde : l’Orchestre symphonique de la Radiodiffusion bavaroise, l’Orchestre royal du Concertgebouw (premier cor solo), le Marinsky Orchestra.

________________________________________________________________________________________________

 

 

INFOS & RÉSERVATIONS :

Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’Orléans
Tarifs : Cat.1 : 30 € ; Cat. 2 : 27/24/19/13 €
Dates et horaires des concerts : Samedi 11 janvier à 20h30 – Dimanche 12 janvier à 16h00
Réservations :
• Théâtre d’Orléans : du mardi au samedi de 13h à 19h, Tél. 02 38 62 75 30 à partir de 14h
• Billetterie en ligne : www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
Site internet : www.orchestre-orleans.com
 

 

 
 

orchestre-symphonique-orleans-janvier-concerts-2020-11-12-janvier-COR-A-CORPS-STRAUSS-BEETHOVEN-classiquenews-critique-concert-et-opera

 
 

 

 
 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Approfondir

 

LIRE aussi nos contenus et articles sur la symphonie EROICA de Beethoven
http://www.classiquenews.com/?s=eroica&submit=rechercher

LIRE aussi notre grand dossier BEETHOVEN 2020
http://www.classiquenews.com/beethoven-2020-volet-3-ludwig-epique-1802-1812/

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

   

 

 

CONCERT DE NOËL. Orchestre Symphonique d’Orléans

orleans-orchestre-symphonique-vignette-carre-presentation-saison-2017-2018-sur-classiquenewsORLÉANS, Orch Symphonique d’Orléans. Les 7 et 8 déc 2019. CONCERT DE NOËL. Pour le temps de Noël, l’Orchestre Symphonique d’Orléans propose un programme unique faisant dialoguer plusieurs écritures principalement romantiques, toutes inspirées par Noël et le thème de l’hiver : d’abord les germaniques, Mendelssohn (extraits de la Symphonie n°13) ; Schubert et Brahms ; puis Atterberg et  Kodaly ; avant de conclure par les Français : Dukas, Poulenc, Saint-Saëns (extraits de son très rare oratorio de Noël). C’est un cycle éclectique qui associe les instrumentistes du Symphonique d’Orléans et le chœur symphonique du Conservatoire d’Orléans qui est devenu au fil des saisons, un partenaire régulier de l’Orchestre.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ORLÉANS, Eglise Saint-Pierre du Martroi d’Orléans
samedi 7 décembre 2019 – 20h30
dimanche 8 décembre 2019 – 16h

CONCERT DE NOËL

 

 

 
orleans-concert-orch-symphonique-orleans-concert-de-noel-è-et-!-dec-2019-annonce-critique-concert-classiquenewsORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
CHŒUR SYMPHONIQUE DU CONSERVATOIRE D’ORLÉANS
Chef de Chœur : Élisabeth RENAULT
Gilles LEFÈVRE – Violon solo
David HARNOIS – Cor solo
Adeline DE PRESSAC – Harpe

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/concert-de-noël/

 

 

 

 

 

 

Programme détaillé

 

 

 

FÉLIX MENDELSSOHN
Symphonie n°13 en Do mineur,
dite « Sinfoniesatz » Sechs Sprüche, op. 79
1. Weinachten (Noël)
2. Am Neujahrstage (Le jour de L’An)

 

 

 

FRANZ SCHUBERT
Quatre duos pour 2 cors : David Harnois et Thierry Ponston, cors
D199, « Mailied » (Chanson de mai)
D202, « Der Schnee zerrinnt » (La Neige fond)
D203, « Der Morgenstern » (L’Étoile du matin)
D204, « Jägerlied » (Chanson du chasseur)
Gesang der Geister über den Wassern (Chant des esprits au-dessus des eaux, avec Adeline de Preissac, harpe)

 

 

 

JOHANNES BRAHMS

Gilles Lefèvre, violon   –  Jean-Philippe Bardon, alto
Gesänge für Frauenchor Op.17 (Chansons pour chœur de femmes)
« Es tönt ein voller Harfenklang » (Résonne, pleinement, une harpe)
« Der Gärtner » (Le jardinier)
« Gesang aus Fingal » (Chants de Fingal)

 

 

 

Kurt ATTERBERG
Suite n°3 opus 19 pour violon, alto et cordes (Prélude, Pantomime, Vision)

 

 

 

ZOLTÁN KODÁLY
Psaume 114

 

 

 

PAUL DUKAS
Villanelle pour cor et harpe (David Harnois, cor  -  Adeline de Preissac, harpe)

 

 

 

FRANCIS POULENC
Quatre motets pour le temps de Noël
4. « Hodie Christus natus est » (Aujourd’hui le Christ est né)

 

 

 

CAMILLE SAINT-SAËNS
Oratorio de Noël
6. « Quare fremuerunt gentes ? »
(Pourquoi les nations ont-elles frémi ?)
10. « Tollite hostias » (Apportez des offrandes)

 

 

 

 

Église chauffée – Placement libre
Ces deux concerts sont hors abonnement
Réservations et ventes uniquement auprès d’Orléans Concerts
à partir du mardi 19 novembre 2019,
du mardi au samedi, de 13h à 18h. Tél : 02 38 53 27 13
Ou via notre billetterie en ligne : www.helloasso.com/associations/orleans-concerts

 

 

 

 

CONCERT DE NOËL. Orchestre Symphonique d’Orléans

orleans-orchestre-symphonique-vignette-carre-presentation-saison-2017-2018-sur-classiquenewsORLÉANS, Orch Symphonique d’Orléans. Les 7 et 8 déc 2019. CONCERT DE NOËL. Pour le temps de Noël, l’Orchestre Symphonique d’Orléans propose un programme unique faisant dialoguer plusieurs écritures principalement romantiques, toutes inspirées par Noël et le thème de l’hiver : d’abord les germaniques, Mendelssohn (extraits de la Symphonie n°13) ; Schubert et Brahms ; puis les Tchèques Janacek et Kodaly ; avant de conclure par les Français : Dukas, Poulenc, Saint-Saëns (extraits de son très rare oratorio de Noël). C’est un cycle éclectique qui associe les instrumentistes du Symphonique d’Orléans et le chœur symphonique du Conservatoire d’Orléans qui est devenu au fil des saisons, un partenaire régulier de l’Orchestre.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ORLÉANS, Eglise Saint-Pierre du Martroi d’Orléans
samedi 7 décembre 2019 – 20h30
dimanche 8 décembre 2019 – 16h

CONCERT DE NOËL
ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
CHŒUR SYMPHONIQUE DU CONSERVATOIRE D’ORLÉANS
Chef de Chœur : Élisabeth RENAULT
Gilles LEFÈVRE – Violon solo
David HARNOIS – Cor solo
Adeline DE PRESSAC – Harpe

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/concert-de-noël/

Programme détaillé

FÉLIX MENDELSSOHN
Symphonie n°13 en Do mineur,
dite « Sinfoniesatz » Sechs Sprüche, op. 79
1. Weinachten (Noël)
2. Am Neujahrstage (Le jour de L’An)

FRANZ SCHUBERT
Quatre duos pour 2 cors
D199, « Mailied » (Chanson de mai)
D202, « Der Schnee zerrinnt » (La Neige fond)
D203, « Der Morgenstern » (L’Étoile du matin)
D204, « Jägerlied » (Chanson du chasseur)
Gesang der Geister über den Wassern (Chant des esprits au-dessus des eaux)

JOHANNES BRAHMS
Gesänge für Frauenchor Op.17 (Chansons pour chœur de femmes)
« Es tönt ein voller Harfenklang » (Résonne, pleinement, une harpe)
« Der Gärtner » (Le jardinier)
« Gesang aus Fingal » (Chants de Fingal)

LEOS JANÁCEK
Idylle

ZOLTÁN KODÁLY
Psaume 114

PAUL DUKAS
Villanelle pour cor et harpe

FRANCIS POULENC
Quatre motets pour le temps de Noël
4. « Hodie Christus natus est » (Aujourd’hui le Christ est né)

CAMILLE SAINT-SAËNS
Oratorio de Noël
6. « Quare fremuerunt gentes ? »
(Pourquoi les nations ont-elles frémi ?)
10. « Tollite hostias » (Apportez des offrandes)

Église chauffée – Placement libre
Ces deux concerts sont hors abonnement
Réservations et ventes uniquement auprès d’Orléans Concerts
à partir du mardi 19 novembre 2019,
du mardi au samedi, de 13h à 18h. Tél : 02 38 53 27 13
Ou via notre billetterie en ligne : www.helloasso.com/associations/orleans-concerts

Orléans. ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS : Concerto en sol majeur de Maurice RAVEL

ravel-maurice-portrait-compositeur-dossier-ravel-classiquenewsorleans-concert-septembre-2019-annonce-concert-classiquenews-octobre_embraquement_immediatORLEANS, Orch Symphonique. Les 12 et 13 oct 2019. RAVEL, DEBUSSY… Pour son premier concert de la saison 2019 – 2020, l’Orchestre Symphonique d’Orléans rend hommage au génie de Ravel, inspiré par l’Amérique, divin orchestrateur de Moussorgski… Depuis sa création en 1921, l’Orchestre Symphonique d’Orléans (OSO) perpétue une très active tradition orchestrale à Orléans. Après Jean-Marc Cochereau qui le porta pendant plus de 20 ans, Marius Stieghorst pilote aujourd’hui la phalange avec l’engagement et le sens des risques et des défis qui assurent à la formation sa vivacité. Actuellement chef assistant à l’Opéra National de Paris, Marius Stieghorst (né en Allemagne, à Kaiserslautern) a été Premier Kapellmeister et Directeur Adjoint de la musique à Osnabrück, Allemagne. C’est un musicien expérimenté qui maîtrise les enjeux de la direction lyrique et symphonique, sait transmettre, fédérer, impliquer.

 

1er concert de la saison 2019 2020 du Symphonique d’Orléans

EMBARQUEMENT IMMÉDIAT

 

 

 

Ravel à l’honneur

 

 

Saison 19-20 OSO Pour chaque concert entre 60 et 80 instrumentistes, souvent anciens élèves du Conservatoire, défendent les choix artistique du directeur musical. Le premier concert de la nouvelle saison 2019 2020, les 12 et 13 octobre 2019, intitulé « embarquement immédiat », invite en soliste la pianiste Maroussia Gentet dans le Concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel dont le goût pour les rythmes exotiques, précisément américains (jazzy) renouvelle une écriture d’un raffinement et d’un intimisme saisissants. Le sol majeur est achevé en 1931, créé en janvier 1932 (salle Pleyel), par Marguerite Long au piano et Ravel comme chef. C’est une fête « virtuose » (à la Saint-Saëns) pour les vents de l’orchestre (particulièrement sollicités, exposés) et le piano, mais aussi dont l’élégance et l’esprit renvoient directement à Mozart. Ravel partage avec ce dernier la sincérité et la vérité bouleversante d’une écriture qui ne décrit pas, mais exprime, éprouve, touche. Comme son second Concerto (composé simultanément), Ravel y développe son enthousiasme fécond pour les Etats-Unis traversé lors d’un séjour décisif en 1928 : d’où la présence du jazz.

3 mouvements : Allegramente, Adagio assai (la main droite y déploie une mélodie déchirante par sa simplicité et sa tendresse en mi majeur : claire référence au mouvement lent du Quintette pour clarinette de Mozart), Presto.

Les autres œuvres à l’affiche de ce superbe programme, citent aussi l’énergie du jazz chez Chostakovitch (Tahiti Trot), comme elles soulignent le génie du Ravel orchestrateur, immense créateur à la suite des couleurs et de la révolution des timbres opérés avant lui par Rameau au XVIIIè ou Berlioz au XIXè… Tableaux d’une exposition de Moussorgski dans l’orchestration de Ravel. Programme incontournable.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ORLEANS, Théâtre / Salle Touchard
SAMEDI 12 OCTOBRE – 20h30
DIMANCHE 13 OCTOBRE – 16h00

« EMBARQUEMENT IMMÉDIAT »
Marius STIEGHORST, direction

- Dimitri CHOSTAKOVITCH
Tahiti Trot

- Claude DEBUSSY
En bateau de la « Petite suite » (Orchestration : Henri Büsser)

- Claude DEBUSSY
Golliwogg’s Cake-Walk de « Children’s corner » (Orchestration : André Caplet)

- Maurice RAVEL
Concerto pour piano en Sol Majeur
Maroussia GENTET, piano

Entracte

- Modeste MOUSSORGSKI
Tableaux d’une exposition (Orchestration : Ravel)

boutonreservationRÉSERVEZ VOTRE PLACE
sur le site de
l’Orchestre Symphonique d’Orléans

 

octobre_embraquement_immediat

 

Saison 19-20 OSO Orchestre symphonique d orleans classiquenews annonce critique saison 2019 2020

 

 

 

Orléans. ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS : Concerto en sol majeur de RAVEL

ravel-maurice-portrait-compositeur-dossier-ravel-classiquenewsorleans-concert-septembre-2019-annonce-concert-classiquenews-octobre_embraquement_immediatORLEANS, Orch Symphonique. Les 12 et 13 oct 2019. RAVEL, DEBUSSY… Pour son premier concert de la saison 2019 – 2020, l’Orchestre Symphonique d’Orléans rend hommage au génie de Ravel, inspiré par l’Amérique, divin orchestrateur de Moussorgski… Depuis sa création en 1921, l’Orchestre Symphonique d’Orléans (OSO) perpétue une très active tradition orchestrale à Orléans. Après Jean-Marc Cochereau qui le porta pendant plus de 20 ans, Marius Stieghorst pilote aujourd’hui la phalange avec l’engagement et le sens des risques et des défis qui assurent à la formation sa vivacité. Actuellement chef assistant à l’Opéra National de Paris, Marius Stieghorst (né en Allemagne, à Kaiserslautern) a été Premier Kapellmeister et Directeur Adjoint de la musique à Osnabrück, Allemagne. C’est un musicien expérimenté qui maîtrise les enjeux de la direction lyrique et symphonique, sait transmettre, fédérer, impliquer.

 

1er concert de la saison 2019 2020 du Symphonique d’Orléans

EMBARQUEMENT IMMÉDIAT

 

 

 

Ravel à l’honneur

 

 

Saison 19-20 OSO Pour chaque concert entre 60 et 80 instrumentistes, souvent anciens élèves du Conservatoire, défendent les choix artistique du directeur musical. Le premier concert de la nouvelle saison 2019 2020, les 12 et 13 octobre 2019, intitulé « embarquement immédiat », invite en soliste la pianiste Maroussia Gentet dans le Concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel dont le goût pour les rythmes exotiques, précisément américains (jazzy) renouvelle une écriture d’un raffinement et d’un intimisme saisissants. Le sol majeur est achevé en 1931, créé en janvier 1932 (salle Pleyel), par Marguerite Long au piano et Ravel comme chef. C’est une fête « virtuose » (à la Saint-Saëns) pour les vents de l’orchestre (particulièrement sollicités, exposés) et le piano, mais aussi dont l’élégance et l’esprit renvoient directement à Mozart. Ravel partage avec ce dernier la sincérité et la vérité bouleversante d’une écriture qui ne décrit pas, mais exprime, éprouve, touche. Comme son second Concerto (composé simultanément), Ravel y développe son enthousiasme fécond pour les Etats-Unis traversé lors d’un séjour décisif en 1928 : d’où la présence du jazz.

3 mouvements : Allegramente, Adagio assai (la main droite y déploie une mélodie déchirante par sa simplicité et sa tendresse en mi majeur : claire référence au mouvement lent du Quintette pour clarinette de Mozart), Presto.

Les autres œuvres à l’affiche de ce superbe programme, citent aussi l’énergie du jazz chez Chostakovitch (Tahiti Trot), comme elles soulignent le génie du Ravel orchestrateur, immense créateur à la suite des couleurs et de la révolution des timbres opérés avant lui par Rameau au XVIIIè ou Berlioz au XIXè… Tableaux d’une exposition de Moussorgski dans l’orchestration de Ravel. Programme incontournable.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ORLEANS, Théâtre / Salle Touchard
SAMEDI 12 OCTOBRE – 20h30
DIMANCHE 13 OCTOBRE – 16h00

« EMBARQUEMENT IMMÉDIAT »
Marius STIEGHORST, direction

- Dimitri CHOSTAKOVITCH
Tahiti Trot

- Claude DEBUSSY
En bateau de la « Petite suite » (Orchestration : Henri Büsser)

- Claude DEBUSSY
Golliwogg’s Cake-Walk de « Children’s corner » (Orchestration : André Caplet)

- Maurice RAVEL
Concerto pour piano en Sol Majeur
Maroussia GENTET, piano

Entracte

- Modeste MOUSSORGSKI
Tableaux d’une exposition (Orchestration : Ravel)

boutonreservationRÉSERVEZ VOTRE PLACE
sur le site de
l’Orchestre Symphonique d’Orléans

 

octobre_embraquement_immediat

 

Saison 19-20 OSO Orchestre symphonique d orleans classiquenews annonce critique saison 2019 2020

 

 

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS, saison 2019 – 2020

orleans-concert-septembre-2019-annonce-concert-classiquenews-octobre_embraquement_immediatORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS, saison 2019 – 2020… L’orchestre Symphonique d’Orléans poursuit son offre musicale à Orléans dès le 12 octobre, avec un sens direct de l’implication comme en témoigne le titre de son premier programme : « EMBARQUEMENT IMMEDIAT ». On se laisse volontiers piloter et conduire dans une nouvelle traversée, riches en épisodes, au cours de cette nouvelle saison 2019 – 2020, du 13 octobre 2019 au … 21 juin 2020, soit à nouveau 6 étapes d’un voyage unique, à vivre à Orléans tout au long de la saison.

 

 

 

Nouvelle saison 2019 – 2020
de l’ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
ECLECTISME, FERVEUR, PARTAGE…

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D'ORLÉANS

 

Charismatique et fédératrice, la baguette du chef Marius Stieghorst élargit encore le vaste répertoire de l’orchestre auquel il apporte sa curiosité, la diversité des œuvres et des formes de concert (qui associe l’intervention d’un chœur… celui du Conservatoire d’Orléans), le goût des célébrations thématiques dont évidemment, celle liées à l’année BEETHOVEN 2020, dont entre autres, chef et orchestre jouent les Créatures de Prométhée, les symphonies n°3, n°5, n°8, …

Découvrez ci après toutes les offres et formules d’abonnement de la saison 2019 – 2020, de l’Orchestre Symphonique d’Orléans, permettant de suivre les 6 programmes à l’affiche. Sauf indications spéciales, tous les concerts se déroulent salle Touchard, au Théâtre d’Orléans. Le rituel est à présent bien calé chaque week end de concert : le samedi à 20h30, puis le dimanche à 16h. Les familles et les plus jeunes (à partir de 7 ans) sont privilégiées : une formule conçue spécialement en 1h avec explications et clés de compréhension, est proposée chaque week end concerné, le dimanche en matinée (à 11h). ATTENTION : ouverture de la billetterie le 24 septembre 2019.

________________________________________________________________________________________________

Modalités pratiques :

OUVERTURE DE LA BILLETTERIE PAR CONCERT
le Mardi 24 septembre 2019.

Vous souhaitez réserver une ou des place(s) pour les concerts d’octobre, janvier, février, mai ou juin ? – La réservation se fait auprès du Théâtre d’Orléans,
Boulevard Pierre Ségelle – 45000 Orléans.
Ouverture au public de 13h à 19h, du mardi au samedi
Tél : 02 38 62 75 30 (à partir de 14h).

Vous souhaitez réserver une ou des place(s) pour les concerts de Noël ?
La réservation possible à partir du Mardi 19 novembre 2019,
uniquement auprès d’Orléans Concerts, 6 rue Pothier – 45000 Orléans.
Ouvert au public de 13h à 18h, du mardi au samedi
Tél : 02 38 53 27 13

 

 

orchestre-symphonique-orleans-classiquenews-marius-stieghorst-par-classiquenews
 

 

________________________________________________________________________________________________

6 programmes événements à Orléans

Survol de la nouvelle saison 2019 – 2020 de l’Orchestre Symphonique d’Orléans :

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

Samedi 12 octobre 2019
Dimanche 13 octobre 2019
EMBARQUEMENT IMMEDIAT
http://www.orchestre-orleans.com/concert/embarquement-immediat/

orleans-concert-septembre-2019-annonce-concert-classiquenews-octobre_embraquement_immediatLe premier programme de la saison sait être varié ; dans rythmes et caractères (Tea for two ou Tahiti-Trot de Chostakovitch) ; le lien commun en est ce goût d’une orchestration raffinée, particulièrement adaptée aux ressources expressives de l’orchestre. Aux côtés de deux pièces de Debussy : Petite Suite « en bateau », puis Golliwogg’s Cake Walk (Children’s corner), orchestrées respectivement par Henri Büsser et André Caplet, le chef Marius Stieghorst met en avant le génie de Maurice Ravel pour les couleurs (Concerto pour piano en sol majeur / soliste : Maroussia Gentet, piano, Premier Prix du Concours de piano d’Orléans 2018), mais aussi ses aptitudes à orchestrer lui aussi la partition d’un autre compositeur (admiré), en l’occurrence, Tableaux d’une exposition de Moussorgski. Concert spécial Famille, dim 13 oct, 11h (concert « au cœur de l’exposition »)…
Réservations et ventes uniquement auprès du Théâtre d’Orléans, à partir du 24 septembre 2019 du mardi au samedi de 13h à 19h – Tél : 02 38 62 75 30 (à partir de 14h)
 – Ou via la billetterie en ligne : www.helloasso.com/associations/orleans-concerts

________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

Samedi 7 décembre 2019
Dimanche 8 décembre 2019
CONCERT DE NOËL
église Saint-Pierre du Martroi d’Orléans
http://www.orchestre-orleans.com/concert/concert-de-noël/

Avec le concours d’un partenaire à présent familier : le CHŒUR SYMPHONIQUE DU CONSERVATOIRE D’ORLÉANS (chef de chœur : Élisabeth RENAULT), l’Orchestre aborde plusieurs œuvres pour voix et instruments signées Schubert (Gesang der Geister über den Wassern / Chant des esprits au-dessus des eaux), Kodaly (Psaume 114), Brahms, Poulenc (Quatre motets pour le temps de Noël), Saint-Saëns (« Quare fremuerunt gentes ? » / Pourquoi les nations ont-elles frémi ?, oratorio de Noël). Original, le programme met aussi en avant les instrumentistes solistes : Gilles LEFÈVRE – Violon solo / David HARNOIS – Cor solo / Adeline DE PRESSAC – Harpe.

________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

Samedi 11 janvier 2020
Dimanche 12 janvier 2020
COR Á CORPS
http://www.orchestre-orleans.com/concert/cor-a-corps/

Le premier concert 2020, célèbre évidemment le génie de Beethoven, le plus grand réformateur pour l’orchestre (avant Berlioz, Mahler, Stravinsky…). Claire LEVACHER, cheffe invitée, joue la Symphonie n°3 de Beethoven, dite « Symphonie héroïque ». D’abord dédiée à Bonaparte, la partition renie le modèle qui a trahi les idées révolutionnaires qui l’ont porté au devant de la scène politique. Après son coup d’état, Bonaparte devenu Napoléon, est vivement décrié par Beethoven. La symphonie de 1804 ouvre la voie des grandes réalisations audacieuses, trépidantes, visionnaires : héroïque (mouvement 1), funèbre (mouvement 2), réformatrice et formellement inédite (mouvements 3 et 4). La révolution Beethoven s’accomplit dans cette opus 3, modèle triomphant de la symphonie romantique qui trouve sa forme parfaite et toujours renouvelée dans les symphonies suivantes… Fidèle à son titre, le concert COR A CORPS offre au soliste (Félix Dervaux, cor solo), un écrin brillant et virtuose dans le redoutable Concerto pour cor n°2 de Richard Strauss.

________________________________________________________________________________________________

 
 

 

Samedi 8 février 2020
Dimanche 9 février 2020
ET LA LUMIERE FUT…
http://www.orchestre-orleans.com/concert/et-la-lumiere-fut/

Jouant des contrastes à la façon des peintres ténébristes du XVIIè qui cisèlent les effets de clair-obscur, de l’ombre et la lumière, l’orchestre symphonique d’Orléans présente d’abord les somptueuses et suaves Nuits d’été de Berlioz, cycle de 6 mélodies d’après Théophile Gautier, et depuis, sommet de la mélodie française avec orchestre (soliste : Julie ROBARD-GENDRE, mezzo-soprano). Puis, la lumineuse et éclatante Symphonie n°5 de Beethoven : dès le début, les fameux tutti de l’orchestre signifie les coups du destin qui frappe à la porte du génial compositeur ; s’y déploie le souffle de l’histoire, la détermination inventive du créateur ; son irrépressible ambition de réformer le langage orchestral. Beethoven réussit tout cela dans une œuvre aussi célèbre que fulgurante.

________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

Samedi 16 mai 2020
Dimanche 17 mai 2020
ÉLÉGIE AUX CHAMPS ÉLYSÉES
http://www.orchestre-orleans.com/concert/elegie-aux-champs-elysees/

Suite de l’odyssée Beethoven à Orléans : après les symphonies n°3, 5, voici la 8ème, la plus courte, la plus « heureuse », la plus dansante et pour l’orchestre d’un élan chorégraphique : Beethoven amoureux y célèbre une sorte de jubilation intérieure en une pulsion nouvelle, entrainante, d’essence rythmique qui lui confère une étonnante séduction unificatrice. Pour préparer à ce sommet romantique, l’Orchestre et son chef Marius Stieghorst jouent la musique pour ballet Les Créatures de Promethée, Pan et Syrinx de Nielsen, Blumine (2è mouvement de la Symphonie n°1 de Mahler) et surtout le poème symphonique rarement joué, mais si riche en couleurs et atmosphères, Les Eolides de César Franck : superbe évocation de la brise du ciel et de tous les génies aériens qui subliment la terre au printemps (d’après le poème de Leconte de Lisle)… une alternative alors bien française, au wagnérisme ambiant. En prime, l’orchestre Symphonique d’Orléans propose deux programmes complémentaires : « Beethov, le grand quizz (sam 16, 19h30 – dim 17, 15h) / Concert en famille (à partir de 7 ans) : « Beethoven chez les grecs », dim 17 mai, 11h.

________________________________________________________________________________________________

 

 
 

 

Samedi 20 juin 2020
Dimanche 21 juin 2020
A CHOEUR OUVERT
http://www.orchestre-orleans.com/concert/a-choeur-ouvert/

Réforme et protestantisme marquent la fin de la saison … Pour finir la saison 2019 – 2020 comme une apothéose coopérative, Marius Stieghorst invite à nouveau le Choeur symphonique du Conservatoire d’Orléans pour réaliser deux partitions chorales de la famille BACH : Jean-Sébastien (Cantates BWV 80 : « Ein feste Burg ist unser Gott » / Notre Dieu est une solide forteresse, avec pour préalable, un portique choral impressionnant inspiré de Martin Luther), Jean-Christophe (Motet pour double chœur : « « Herr, nun lässest du deinen Diener in Friede fahren » / Seigneur, laisse ton serviteur partir en paix, évoquant la dernière vision de Simon). Instrumentistes et chanteurs y expriment la ferveur des croyants, entre imploration et espérance, inquiétude et certitude ; les deux pans de la foi selon JS Bach. Enfin le concert se conclut par la 5ème symphonie de Félix Mendelssohn, qui œuvra tant à Leipzig pour la redécouverte des œuvres de JS BACH. En ré majeur, la symphonie Réformation est écrite à Berlin en 1830 et témoigne de la conversion du compositeur au protestantisme.

 

 
 

 

________________________________________________________________________________________________

MODALITES DE RÉSERVATION
BILLETTERIE DE L’OCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
RÉSERVEZ VOS PLACES
http://www.orchestre-orleans.com/infos-pratiques/

 

 

 

RÉSERVATION POUR LES CONCERTS DE NOËL 2019
Billetterie uniquement auprès de Orléans Concerts
6, rue Pothier – 45000 Orléans. Téléphone : 02 38 53 27 13
À partir du mardi 19 novembre 2019
Ouvert au public du mardi au samedi, de 13h à 18h.

RÉSERVATION POUR LES CONCERTS
D’OCTOBRE 2019 à JUIN 2020
La billetterie des concerts de novembre à juin se fait uniquement uniquement auprès du Théâtre d’Orléans :
Boulevard Pierre Ségelle – 45000 Orléans.
Téléphone : 02 38 62 75 30 (à partir de 14h).
À partir du mardi 24 septembre 2019
Ouvert au public du mardi au samedi, de 13h à 19h.

Les réservations sans paiement sont conservées au maximum 10 jours et remises en vente 48h avant le concert.
(Possibilité de régler par carte bancaire)

Billetterie en ligne :
www.helloasso.com/associations/orleans-concerts 

 

 

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS : Concerto en sol majeur de RAVEL

ravel-maurice-portrait-compositeur-dossier-ravel-classiquenewsorleans-concert-septembre-2019-annonce-concert-classiquenews-octobre_embraquement_immediatORLEANS, Orch Symphonique. Les 12 et 13 oct 2019. RAVEL, DEBUSSY… Pour son premier concert de la saison 2019 – 2020, l’Orchestre Symphonique d’Orléans rend hommage au génie de Ravel, inspiré par l’Amérique, divin orchestrateur de Moussorgski… Depuis sa création en 1921, l’Orchestre Symphonique d’Orléans (OSO) perpétue une très active tradition orchestrale à Orléans. Après Jean-Marc Cochereau qui le porta pendant plus de 20 ans, Marius Stieghorst pilote aujourd’hui la phalange avec l’engagement et le sens des risques et des défis qui assurent à la formation sa vivacité. Actuellement chef assistant à l’Opéra National de Paris, Marius Stieghorst (né en Allemagne, à Kaiserslautern) a été Premier Kapellmeister et Directeur Adjoint de la musique à Osnabrück, Allemagne. C’est un musicien expérimenté qui maîtrise les enjeux de la direction lyrique et symphonique, sait transmettre, fédérer, impliquer.

 

1er concert de la saison 2019 2020 du Symphonique d’Orléans

EMBARQUEMENT IMMÉDIAT

 

 

 

Ravel à l’honneur

 

 

Saison 19-20 OSO Pour chaque concert entre 60 et 80 instrumentistes, souvent anciens élèves du Conservatoire, défendent les choix artistique du directeur musical. Le premier concert de la nouvelle saison 2019 2020, les 12 et 13 octobre 2019, intitulé « embarquement immédiat », invite en soliste la pianiste Maroussia Gentet dans le Concerto pour piano en sol majeur de Maurice Ravel dont le goût pour les rythmes exotiques, précisément américains (jazzy) renouvelle une écriture d’un raffinement et d’un intimisme saisissants. Le sol majeur est achevé en 1931, créé en janvier 1932 (salle Pleyel), par Marguerite Long au piano et Ravel comme chef. C’est une fête « virtuose » (à la Saint-Saëns) pour les vents de l’orchestre (particulièrement sollicités, exposés) et le piano, mais aussi dont l’élégance et l’esprit renvoient directement à Mozart. Ravel partage avec ce dernier la sincérité et la vérité bouleversante d’une écriture qui ne décrit pas, mais exprime, éprouve, touche. Comme son second Concerto (composé simultanément), Ravel y développe son enthousiasme fécond pour les Etats-Unis traversé lors d’un séjour décisif en 1928 : d’où la présence du jazz.

3 mouvements : Allegramente, Adagio assai (la main droite y déploie une mélodie déchirante par sa simplicité et sa tendresse en mi majeur : claire référence au mouvement lent du Quintette pour clarinette de Mozart), Presto.

Les autres œuvres à l’affiche de ce superbe programme, citent aussi l’énergie du jazz chez Chostakovitch (Tahiti Trot), comme elles soulignent le génie du Ravel orchestrateur, immense créateur à la suite des couleurs et de la révolution des timbres opérés avant lui par Rameau au XVIIIè ou Berlioz au XIXè… Tableaux d’une exposition de Moussorgski dans l’orchestration de Ravel. Programme incontournable.

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

ORLEANS, Théâtre / Salle Touchard
SAMEDI 12 OCTOBRE – 20h30
DIMANCHE 13 OCTOBRE – 16h00

« EMBARQUEMENT IMMÉDIAT »
Marius STIEGHORST, direction

- Dimitri CHOSTAKOVITCH
Tahiti Trot

- Claude DEBUSSY
En bateau de la « Petite suite » (Orchestration : Henri Büsser)

- Claude DEBUSSY
Golliwogg’s Cake-Walk de « Children’s corner » (Orchestration : André Caplet)

- Maurice RAVEL
Concerto pour piano en Sol Majeur
Maroussia GENTET, piano

Entracte

- Modeste MOUSSORGSKI
Tableaux d’une exposition (Orchestration : Ravel)

boutonreservationRÉSERVEZ VOTRE PLACE
sur le site de
l’Orchestre Symphonique d’Orléans

  

 

octobre_embraquement_immediat

  

 

Saison 19-20 OSO Orchestre symphonique d orleans classiquenews annonce critique saison 2019 2020

 

 

  

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS : Ode à Clara

clara-schumann-piano-robert-schumann-concerto-pour-pianoORLEANS, ODE à CLARA, les 15 et 16 juin 2019. L’Orchestre Symphonique d’Orléans célèbre le génie de la pianiste et compositrice Clara Schumann, figure majeure de l’histoire romantique allemande. Moins parce qu’elle fut l’épouse et la muse de Robert Schumann (et aussi de Brahms), qu’en raison de sa sensibilité et son esprit : un phare humain et artistique qui affirme l’intelligence au féminin. Marius Stieghorst, directeur musical de l’orchestre orléanais propose un nouveau programme prometteur qui rétablit la place et la dimension du génie de Clara à son époque. Clara parmi ses pairs et ses proches… Il s’agira moins d’écouter les œuvres de Clara Schumann que celles qui lui sont dédiées .. par les plus grands auteurs romantiques du siècle, des hommes qui ont reconnu sont immense valeur morale, humaine, artistique (dont ses dons de pianiste).
Avec « Ode à Clara », l’Orchestre Symphonique d’Orléans clôt sa saison 2018 – 2019, avec souffle et sensibilité, sous la direction de son chef et directeur artistique Marius Stieghorst. Pour l’occasion, le Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans se joint aux 50 musiciens de l’OSO pour le plus vibrant hommage à Clara Schumann…
Schumann, rassemblant trois compositeurs qui ont gravité autour de la compositrice : son mari Robert Schumann; Félix Mendelssohn, qui connaissait Clara…

 

 

________________________________________________________________________________________________

CONCERT « ODE A CLARA »ode a clara orchestre symphonique orleans concert presentation review classiquenews juin 2019 Juin-depuis-plaquette-170x170
Samedi 15 juin 2019 – 20h30
Dimanche 16 juin 2019 – 16h
Théâtre d’Orléans – Salle Touchard
http://www.orchestre-orleans.com/concert/ode-a-clara/

Orchestre Symphonique d’Orléans
Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans
Direction : Marius Stieghorst
Chef de Chœur : Élisabeth Renault

 

 

________________________________________________________________________________________________

Programme :

ROBERT SCHUMANN
Nachtlied, op. 108 (Hymne à la nuit)

FÉLIX MENDELSSOHN
Ouverture du Songe d’une nuit d’été, op. 61

JOHANNES BRAHMS
Schicksalslied, op. 54 (Chant du Destin)

JOHANNES BRAHMS
Liebeslieder Waltzer, op. 52 et 65
(Chants d’amour en forme de valses)

ROBERT SCHUMANN
Symphonie n°3 en mi bémol majeur,
dite « Rhénane », op. 97

________________________________________________________________________________________________

 

ENTRETIEN AVEC MARIUS STIEGHORST, directeur musical

 

 ORLEANS-repetition-marius-stieghorst-direction-musicale-maestro-orleans-par-classiquenews-Orchestre-symphonique-Orléans-©-Michel-Perreau-2-750x400

 

 

CNC / CLASSIQUENEWS : Pourquoi rendre hommage à Clara Schumann ? Que représente-t-elle pour vous ? Réponses de Marius Stieghorst

 

 

________________________________________________________________________________________________

Présentation des œuvres

 

ROBERT SCHUMANN
Nachtlied, op. 108 (Hymne à la nuit)
En novembre 1849, Schumann vient d’accepter le poste de Directeur de la Musique à Düsseldorf, lorsqu’il compose cette très belle pièce pour orchestre et chœur, écrite d’après un poème de Friedrich Hebbel. L’hymne à la nuit est empreint d’un lyrisme profond et envoûtant, dont le chœur contemplatif rappelle les Scènes de Faust qu’il compose à la même période.

 

 

FÉLIX MENDELSSOHN
Ouverture du Songe d’une nuit d’été, op. 61
Mendelssohn rencontre Clara Wieck bien avant qu’elle n’épouse Robert Schumann. Il ne tarit pas d’éloge quant à son talent et l’invite plusieurs fois à se produire sur la scène du Gewandhaus qu’il dirige. Mendelssohn compose l’Ouverture du Songe d’une nuit d’été en 1826, après avoir lu la traduction du chef-d’œuvre éponyme de Shakespeare. Il en saisit toute la dimension féerique et traduit avec un génie précoce de l’orchestration les mystères de la nuit et les bruissements de la forêt.

 

 

JOHANNES BRAHMS
Schicksalslied, op. 54 (Chant du Destin)
Brahms commence l’écriture du Chant du Destin la même année que la création de son Requiem allemand, hommage à son grand ami Schumann disparu en 1856 et à sa mère morte en 1865. Après une gestation difficile, elle est créée en 1871. Brahms met en musique un poème en trois strophes de Hölderlin, extrait de son œuvre Hypérion. Une partition émouvante et injustement méconnue, qui joue sur les contrastes entre les misères terrestres et les sphères célestes.

 

 

JOHANNES BRAHMS : 
Liebeslieder Waltzer, op. 52 et 65 (Chants d’amour en forme de valses). 
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, la valse fait son entrée sur la scène lyrique. Brahms sous-titre d’ailleurs l’opus 52 « valses pour pianoforte (et voix ad libitum) ». Ces pièces courtes cultivent la tradition de la valse viennoise et du Ländler (danse populaire à trois temps). L’ombre de la famille Schumann plane sur les deux cycles de chants d’amour Liebeslieder opus 52 et Neue Liebeslieder opus 65. Brahms compose d’ailleurs l’opus 52 au piano, aux côtés de Clara Schumann.

 

 

ROBERT SCHUMANN
Symphonie n°3 en mi bémol majeur, dite « Rhénane », op. 97
Fasciné depuis l’enfance pour le Rhin, Robert Schumann compose en un jaillissement fluvial, la matière impétueuse et flexible de sa Symphonie n°3, lorsqu’il s’installe à Düsseldorf avec son épouse en 1850. En cinq mouvements, festive et chargée d’une grande densité émotionnelle, la « Rhénane » évoque la vie au bord du fleuve, ses paysages, ses légendes.

________________________________________________________________________________________________

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’Orléansorleans-orchestre-symphnique-ode-a-clara-annonce-critique-concert-classiquenews-orleans-Juin-depuis-plaquette-566x1024
Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
Horaires des Concerts : Samedi 15 juin à 20h30 – Dimanche 16 juin à 16h00
Réservations : Théâtre d’Orléans :
du mardi au samedi de 13h à 19h,
tel 02 38 62 75 30 à partir de 14h
Billetterie en ligne (Cat.2 uniquement) :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
TOUTES les infos et modalités de réservation sur le site Web : www.orchestre-orleans.com/

 

Ode à Clara Schumann par l’Orchestre Symphonique d’Orléans

clara-schumann-piano-robert-schumann-concerto-pour-pianoORLEANS, ODE à CLARA, les 15 et 16 juin 2019. L’Orchestre Symphonique d’Orléans célèbre le génie de la pianiste et compositrice Clara Schumann, figure majeure de l’histoire romantique allemande. Moins parce qu’elle fut l’épouse et la muse de Robert Schumann (et aussi de Brahms), qu’en raison de sa sensibilité et son esprit : un phare humain et artistique qui affirme l’intelligence au féminin. Marius Stieghorst, directeur musical de l’orchestre orléanais propose un nouveau programme prometteur qui rétablit la place et la dimension du génie de Clara à son époque. Clara parmi ses pairs et ses proches… Il s’agira moins d’écouter les œuvres de Clara Schumann que celles qui lui sont dédiées .. par les plus grands auteurs romantiques du siècle, des hommes qui ont reconnu sont immense valeur morale, humaine, artistique (dont ses dons de pianiste).
Avec « Ode à Clara », l’Orchestre Symphonique d’Orléans clôt sa saison 2018 – 2019, avec souffle et sensibilité, sous la direction de son chef et directeur artistique Marius Stieghorst. Pour l’occasion, le Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans se joint aux 50 musiciens de l’OSO pour le plus vibrant hommage à Clara Schumann…
Schumann, rassemblant trois compositeurs qui ont gravité autour de la compositrice : son mari Robert Schumann; Félix Mendelssohn, qui connaissait Clara.

 

  

 

________________________________________________________________________________________________

CONCERT « ODE A CLARA »ode a clara orchestre symphonique orleans concert presentation review classiquenews juin 2019 Juin-depuis-plaquette-170x170
Samedi 15 juin 2019 – 20h30
Dimanche 16 juin 2019 – 16h
Théâtre d’Orléans – Salle Touchard
http://www.orchestre-orleans.com/concert/ode-a-clara/

Orchestre Symphonique d’Orléans
Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans
Direction : Marius Stieghorst
Chef de Chœur : Élisabeth Renault

 

 

________________________________________________________________________________________________

Programme :

 

 

ROBERT SCHUMANN
Nachtlied, op. 108 (Hymne à la nuit)

FÉLIX MENDELSSOHN
Ouverture du Songe d’une nuit d’été, op. 61

JOHANNES BRAHMS
Schicksalslied, op. 54 (Chant du Destin)

JOHANNES BRAHMS
Liebeslieder Waltzer, op. 52 et 65
(Chants d’amour en forme de valses)

ROBERT SCHUMANN
Symphonie n°3 en mi bémol majeur,
dite « Rhénane », op. 97

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

ROBERT SCHUMANN
Nachtlied, op. 108 (Hymne à la nuit)
En novembre 1849, Schumann vient d’accepter le poste de Directeur de la Musique à Düsseldorf, lorsqu’il compose cette très belle pièce pour orchestre et chœur, écrite d’après un poème de Friedrich Hebbel. L’hymne à la nuit est empreint d’un lyrisme profond et envoûtant, dont le chœur contemplatif rappelle les Scènes de Faust qu’il compose à la même période.

 

 

FÉLIX MENDELSSOHN
Ouverture du Songe d’une nuit d’été, op. 61
Mendelssohn rencontre Clara Wieck bien avant qu’elle n’épouse Robert Schumann. Il ne tarit pas d’éloge quant à son talent et l’invite plusieurs fois à se produire sur la scène du Gewandhaus qu’il dirige. Mendelssohn compose l’Ouverture du Songe d’une nuit d’été en 1826, après avoir lu la traduction du chef-d’œuvre éponyme de Shakespeare. Il en saisit toute la dimension féerique et traduit avec un génie précoce de l’orchestration les mystères de la nuit et les bruissements de la forêt.

 

 

JOHANNES BRAHMS
Schicksalslied, op. 54 (Chant du Destin)
Brahms commence l’écriture du Chant du Destin la même année que la création de son Requiem allemand, hommage à son grand ami Schumann disparu en 1856 et à sa mère morte en 1865. Après une gestation difficile, elle est créée en 1871. Brahms met en musique un poème en trois strophes de Hölderlin, extrait de son œuvre Hypérion. Une partition émouvante et injustement méconnue, qui joue sur les contrastes entre les misères terrestres et les sphères célestes.

 

 

JOHANNES BRAHMS : 
Liebeslieder Waltzer, op. 52 et 65 (Chants d’amour en forme de valses). 
Dans la seconde moitié du XIXème siècle, la valse fait son entrée sur la scène lyrique. Brahms sous-titre d’ailleurs l’opus 52 « valses pour pianoforte (et voix ad libitum) ». Ces pièces courtes cultivent la tradition de la valse viennoise et du Ländler (danse populaire à trois temps). L’ombre de la famille Schumann plane sur les deux cycles de chants d’amour Liebeslieder opus 52 et Neue Liebeslieder opus 65. Brahms compose d’ailleurs l’opus 52 au piano, aux côtés de Clara Schumann.

 

 

ROBERT SCHUMANN
Symphonie n°3 en mi bémol majeur, dite « Rhénane », op. 97
Fasciné depuis l’enfance pour le Rhin, Robert Schumann compose en un jaillissement fluvial, la matière impétueuse et flexible de sa Symphonie n°3, lorsqu’il s’installe à Düsseldorf avec son épouse en 1850. En cinq mouvements, festive et chargée d’une grande densité émotionnelle, la « Rhénane » évoque la vie au bord du fleuve, ses paysages, ses légendes.

________________________________________________________________________________________________

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’Orléans
Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
Horaires des Concerts : Samedi 15 juin à 20h30 – Dimanche 16 juin à 16h00
Réservations : Théâtre d’Orléans :
du mardi au samedi de 13h à 19h,
tel 02 38 62 75 30 à partir de 14h
Billetterie en ligne (Cat.2 uniquement) :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
TOUTES les infos et modalités de réservation sur le site Web : www.orchestre-orleans.com/

  

  

 

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS : ” sonnerie “

Avril-depuis-plaquette-566x1024ORLÉANS, ORCHESTRE SYMPHONIQUE, les 27, 28 avril 2019. Sonnerie d’Orléans. Nouvelle session orchestrale à Orléans : l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa riche saison 2018 – 2019 sur le thèmes des sonneries. Les cuivres en fanfare sont à l’honneur, indiquant l’esprit de célébration et le goût de l’ampleur, mais aussi la recherche de timbre, de spatialisation et de couleurs. C’est au regard de la diversité des écritures et du caractère de chaque pièce, un défi pour l’orchestre, passant de l’opulence assumée du jeune Richard Strauss (Fanfare et Suite en si bémol majeur), à la métrique si complexe d’un Stravinsky (Symphonies), aux styles plus nuancés, allusifs de Caplet et de Castérède.

________________________________________________________________________________________________

Programme SONNERIESboutonreservation
Samedi 27 avril 2019, 20h30
Dimanche 28 avril 2019, 16h
Orléans, Théâtre / Salle Touchard

 

 

 

R. Strauss, Caplet, Castérède, Stravinsky, D’Addona…
Orchestre Symphonique d’Orléans
Philippe Ferro, direction
Récitant : Franck Bellucci

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/sonnerie-dorleans/

 

 

 

orchestre symphonique orleans concert annonce critique concerts opera critique musique classique classiquenews

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

Programme :

 

 

RICHARD STRAUSS
Fanfare pour l’ouverture du Festival de Vienne 1924
Strauss compose cinq grandes fanfares, à la manière d’une procession solennelle, sous forme de grands chorals.

 

 

ANDRÉ CAPLET
La Suite persane, composée en 1900 affirme une écriture originale qui sait éviter le kitsh et l’orientalisme de mauvais goût.

 

 

RICHARD STRAUSS
La création de la Suite en si bémol majeur (opus 4), à Munich marque un jalon dans la carrière de Strauss, qui assure lui-même la direction de l’orchestre. Obtenant un franc succès, il sera appelé comme chef assistant à Meiningen six mois plus tard.

 

 

JACQUES CASTEREDE
Les Fanfares pour les proclamations de Napoléon sont avec ces pièces de musique de chambre, les œuvres auxquelles le compositeur tenaient particulièrement. Décédé il y a 5 ans (avril 2014), Castérède fut Prix de Rome en 1953 et enseigna la formation musicale et la composition au CNSMD Paris, et à l’Ecole Normale de musique – Alfred Cortot.

 

 

IGOR STRAVINSKY
Le cycle des Symphonies pour instruments à vent est dédié à Debussy et créé par serge Koussevitzky à Londres en juin 1921. Le titre Symphonies est au pluriel pour le différencier de la forme musicale. Ecriture novatrice, rythmique improbable, mélodie raffinée… c’est une des œuvres les plus complexes du compositeur.

 

 

GIANCARLO CASTRO D’ADDONA
D’Addona est un compositeur, chef d’orchestre et trompettiste vénézuélien. Influencé par la musique d’Amérique latine, le jazz et la musique de film, il écrit en 2004, parmi ses premières œuvres, Grand-Fanfare, pièce virtuose et entraînante.

ferro-christophe-maestro-concert-symphonique-orleans

 

Le chef Philippe FERRO (© Ch Esnault)

 

 

sonnerie-d-orleans-orchestre-symphonique-dorleans-ferro-philippe-concert-annonce-orchestre-symphonique-orleans-critique-concerts-classiquenews

 

 

Orchestre Symphonique d’Orléans : SONNERIE D’ORLÉANS

Avril-depuis-plaquette-566x1024ORLÉANS, ORCHESTRE SYMPHONIQUE, les 27, 28 avril 2019. Sonnerie d’Orléans. Nouvelle session orchestrale à Orléans : l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa riche saison 2018 – 2019 sur le thèmes des sonneries. Les cuivres en fanfare sont à l’honneur, indiquant l’esprit de célébration et le goût de l’ampleur, mais aussi la recherche de timbre, de spatialisation et de couleurs. C’est au regard de la diversité des écritures et du caractère de chaque pièce, un défi pour l’orchestre, passant de l’opulence assumée du jeune Richard Strauss (Fanfare et Suite en si bémol majeur), à la métrique si complexe d’un Stravinsky (Symphonies), aux styles plus nuancés, allusifs de Caplet et de Castérède.

________________________________________________________________________________________________

Programme SONNERIESboutonreservation
Samedi 27 avril 2019, 20h30
Dimanche 28 avril 2019, 16h
Orléans, Théâtre / Salle Touchard

 

 

 

R. Strauss, Caplet, Castérède, Stravinsky, D’Addona…
Orchestre Symphonique d’Orléans
Philippe Ferro, direction
Récitant : Franck Bellucci

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/sonnerie-dorleans/

 

 

 

orchestre symphonique orleans concert annonce critique concerts opera critique musique classique classiquenews

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

Programme :

 

 

RICHARD STRAUSS
Fanfare pour l’ouverture du Festival de Vienne 1924
Strauss compose cinq grandes fanfares, à la manière d’une procession solennelle, sous forme de grands chorals.

 

 

ANDRÉ CAPLET
La Suite persane, composée en 1900 affirme une écriture originale qui sait éviter le kitsh et l’orientalisme de mauvais goût.

 

 

RICHARD STRAUSS
La création de la Suite en si bémol majeur (opus 4), à Munich marque un jalon dans la carrière de Strauss, qui assure lui-même la direction de l’orchestre. Obtenant un franc succès, il sera appelé comme chef assistant à Meiningen six mois plus tard.

 

 

JACQUES CASTEREDE
Les Fanfares pour les proclamations de Napoléon sont avec ces pièces de musique de chambre, les œuvres auxquelles le compositeur tenaient particulièrement. Décédé il y a 5 ans (avril 2014), Castérède fut Prix de Rome en 1953 et enseigna la formation musicale et la composition au CNSMD Paris, et à l’Ecole Normale de musique – Alfred Cortot.

 

 

IGOR STRAVINSKY
Le cycle des Symphonies pour instruments à vent est dédié à Debussy et créé par serge Koussevitzky à Londres en juin 1921. Le titre Symphonies est au pluriel pour le différencier de la forme musicale. Ecriture novatrice, rythmique improbable, mélodie raffinée… c’est une des œuvres les plus complexes du compositeur.

 

 

GIANCARLO CASTRO D’ADDONA
D’Addona est un compositeur, chef d’orchestre et trompettiste vénézuélien. Influencé par la musique d’Amérique latine, le jazz et la musique de film, il écrit en 2004, parmi ses premières œuvres, Grand-Fanfare, pièce virtuose et entraînante.

 
 

 
 

ferro-christophe-maestro-concert-symphonique-orleans

 

Le chef Philippe FERRO (© Ch Esnault)

 

 

sonnerie-d-orleans-orchestre-symphonique-dorleans-ferro-philippe-concert-annonce-orchestre-symphonique-orleans-critique-concerts-classiquenews

 

 

SONNERIES par l’Orchestre Symphonique d’Orléans

Avril-depuis-plaquette-566x1024ORLÉANS, ORCHESTRE SYMPHONIQUE, les 27, 28 avril 2019. Sonnerie d’Orléans. Nouvelle session orchestrale à Orléans : l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa riche saison 2018 – 2019 sur le thèmes des sonneries. Les cuivres en fanfare sont à l’honneur, indiquant l’esprit de célébration et le goût de l’ampleur, mais aussi la recherche de timbre, de spatialisation et de couleurs. C’est au regard de la diversité des écritures et du caractère de chaque pièce, un défi pour l’orchestre, passant de l’opulence assumée du jeune Richard Strauss (Fanfare et Suite en si bémol majeur), à la métrique si complexe d’un Stravinsky (Symphonies), aux styles plus nuancés, allusifs de Caplet et de Castérède.

________________________________________________________________________________________________

Programme SONNERIESboutonreservation
Samedi 27 avril 2019, 20h30
Dimanche 28 avril 2019, 16h
Orléans, Théâtre / Salle Touchard

 

 

 

R. Strauss, Caplet, Castérède, Stravinsky, D’Addona…
Orchestre Symphonique d’Orléans
Philippe Ferro, direction
Récitant : Franck Bellucci

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/sonnerie-dorleans/

 

 

 

orchestre symphonique orleans concert annonce critique concerts opera critique musique classique classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

 

Programme :

RICHARD STRAUSS
Fanfare pour l’ouverture du Festival de Vienne 1924
Strauss compose cinq grandes fanfares, à la manière d’une procession solennelle, sous forme de grands chorals.

ANDRÉ CAPLET
La Suite persane, composée en 1900 affirme une écriture originale qui sait éviter le kitsh et l’orientalisme de mauvais goût.

RICHARD STRAUSS
La création de la Suite en si bémol majeur (opus 4), à Munich marque un jalon dans la carrière de Strauss, qui assure lui-même la direction de l’orchestre. Obtenant un franc succès, il sera appelé comme chef assistant à Meiningen six mois plus tard.

JACQUES CASTEREDE
Les Fanfares pour les proclamations de Napoléon sont avec ces pièces de musique de chambre, les œuvres auxquelles le compositeur tenaient particulièrement. Décédé il y a 5 ans (avril 2014), Castérède fut Prix de Rome en 1953 et enseigna la formation musicale et la composition au CNSMD Paris, et à l’Ecole Normale de musique – Alfred Cortot.

IGOR STRAVINSKY
Le cycle des Symphonies pour instruments à vent est dédié à Debussy et créé par serge Koussevitzky à Londres en juin 1921. Le titre Symphonies est au pluriel pour le différencier de la forme musicale. Ecriture novatrice, rythmique improbable, mélodie raffinée… c’est une des œuvres les plus complexes du compositeur.

GIANCARLO CASTRO D’ADDONA
D’Addona est un compositeur, chef d’orchestre et trompettiste vénézuélien. Influencé par la musique d’Amérique latine, le jazz et la musique de film, il écrit en 2004, parmi ses premières œuvres, Grand-Fanfare, pièce virtuose et entraînante.

 

 

ferro-christophe-maestro-concert-symphonique-orleans

 

Le chef Philippe FERRO (© Ch Esnault)

 

 

sonnerie-d-orleans-orchestre-symphonique-dorleans-ferro-philippe-concert-annonce-orchestre-symphonique-orleans-critique-concerts-classiquenews

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS, “Sonneries d’Orléans”

Avril-depuis-plaquette-566x1024ORLÉANS, ORCHESTRE SYMPHONIQUE, les 27, 28 avril 2019. Sonnerie d’Orléans. Nouvelle session orchestrale à Orléans : l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa riche saison 2018 – 2019 sur le thèmes des sonneries. Les cuivres en fanfare sont à l’honneur, indiquant l’esprit de célébration et le goût de l’ampleur, mais aussi la recherche de timbre, de spatialisation et de couleurs. C’est au regard de la diversité des écritures et du caractère de chaque pièce, un défi pour l’orchestre, passant de l’opulence assumée du jeune Richard Strauss (Fanfare et Suite en si bémol majeur), à la métrique si complexe d’un Stravinsky (Symphonies), aux styles plus nuancés, allusifs de Caplet et de Castérède.

________________________________________________________________________________________________

Programme SONNERIESboutonreservation
Samedi 27 avril 2019, 20h30
Dimanche 28 avril 2019, 16h
Orléans, Théâtre / Salle Touchard

 

 

 

R. Strauss, Caplet, Castérède, Stravinsky, D’Addona…
Orchestre Symphonique d’Orléans
Philippe Ferro, direction
Récitant : Franck Bellucci

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/sonnerie-dorleans/

 

 

 

orchestre symphonique orleans concert annonce critique concerts opera critique musique classique classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

 

Programme :

RICHARD STRAUSS
Fanfare pour l’ouverture du Festival de Vienne 1924
Strauss compose cinq grandes fanfares, à la manière d’une procession solennelle, sous forme de grands chorals.

ANDRÉ CAPLET
La Suite persane, composée en 1900 affirme une écriture originale qui sait éviter le kitsh et l’orientalisme de mauvais goût.

RICHARD STRAUSS
La création de la Suite en si bémol majeur (opus 4), à Munich marque un jalon dans la carrière de Strauss, qui assure lui-même la direction de l’orchestre. Obtenant un franc succès, il sera appelé comme chef assistant à Meiningen six mois plus tard.

JACQUES CASTEREDE
Les Fanfares pour les proclamations de Napoléon sont avec ces pièces de musique de chambre, les œuvres auxquelles le compositeur tenaient particulièrement. Décédé il y a 5 ans (avril 2014), Castérède fut Prix de Rome en 1953 et enseigna la formation musicale et la composition au CNSMD Paris, et à l’Ecole Normale de musique – Alfred Cortot.

IGOR STRAVINSKY
Le cycle des Symphonies pour instruments à vent est dédié à Debussy et créé par serge Koussevitzky à Londres en juin 1921. Le titre Symphonies est au pluriel pour le différencier de la forme musicale. Ecriture novatrice, rythmique improbable, mélodie raffinée… c’est une des œuvres les plus complexes du compositeur.

GIANCARLO CASTRO D’ADDONA
D’Addona est un compositeur, chef d’orchestre et trompettiste vénézuélien. Influencé par la musique d’Amérique latine, le jazz et la musique de film, il écrit en 2004, parmi ses premières œuvres, Grand-Fanfare, pièce virtuose et entraînante.

 

 

ferro-christophe-maestro-concert-symphonique-orleans

 

Le chef Philippe FERRO (© Ch Esnault)

 

 

sonnerie-d-orleans-orchestre-symphonique-dorleans-ferro-philippe-concert-annonce-orchestre-symphonique-orleans-critique-concerts-classiquenews

 
 

ORLÉANS, ORCHESTRE SYMPHONIQUE, les 27, 28 avril 2019. Sonnerie d’Orléans

Avril-depuis-plaquette-566x1024ORLÉANS, ORCHESTRE SYMPHONIQUE, les 27, 28 avril 2019. Sonnerie d’Orléans. Nouvelle session orchestrale à Orléans : l’Orchestre Symphonique d’Orléans poursuit sa riche saison 2018 – 2019 sur le thèmes des sonneries. Les cuivres en fanfare sont à l’honneur, indiquant l’esprit de célébration et le goût de l’ampleur, mais aussi la recherche de timbre, de spatialisation et de couleurs. C’est au regard de la diversité des écritures et du caractère de chaque pièce, un défi pour l’orchestre, passant de l’opulence assumée du jeune Richard Strauss (Fanfare et Suite en si bémol majeur), à la métrique si complexe d’un Stravinsky (Symphonies), aux styles plus nuancé, allusif de Caplet et de Castérède.

________________________________________________________________________________________________

Programme SONNERIESboutonreservation
Samedi 27 avril 2019, 20h30
Dimanche 28 avril 2019, 16h
Orléans, Théâtre / Salle Touchard

 

 

 

R. Strauss, Caplet, Castérède, Stravinsky, D’Addona…
Orchestre Symphonique d’Orléans
Philippe Ferro, direction
Récitant : Franck Bellucci

 

 

RESERVEZ VOTRE PLACE
http://www.orchestre-orleans.com/concert/sonnerie-dorleans/

 

 

 

orchestre symphonique orleans concert annonce critique concerts opera critique musique classique classiquenews

 
 

 
 

________________________________________________________________________________________________

 

 

Programme :

RICHARD STRAUSS
Fanfare pour l’ouverture du Festival de Vienne 1924
Strauss compose cinq grandes fanfares, à la manière d’une procession solennelle, sous forme de grands chorals.

ANDRÉ CAPLET
La Suite persane, composée en 1900 affirme une écriture originale qui sait éviter le kitsh et l’orientalisme de mauvais goût.

RICHARD STRAUSS
La création de la Suite en si bémol majeur (opus 4), à Munich marque un jalon dans la carrière de Strauss, qui assure lui-même la direction de l’orchestre. Obtenant un franc succès, il sera appelé comme chef assistant à Meiningen six mois plus tard.

JACQUES CASTEREDE
Les Fanfares pour les proclamations de Napoléon sont avec ces pièces de musique de chambre, les œuvres auxquelles le compositeur tenaient particulièrement. Décédé il y a 5 ans (avril 2014), Castérède fut Prix de Rome en 1953 et enseigna la formation musicale et la composition au CNSMD Paris, et à l’Ecole Normale de musique – Alfred Cortot.

IGOR STRAVINSKY
Le cycle des Symphonies pour instruments à vent est dédié à Debussy et créé par serge Koussevitzky à Londres en juin 1921. Le titre Symphonies est au pluriel pour le différencier de la forme musicale. Ecriture novatrice, rythmique improbable, mélodie raffinée… c’est une des œuvres les plus complexes du compositeur.

GIANCARLO CASTRO D’ADDONA
D’Addona est un compositeur, chef d’orchestre et trompettiste vénézuélien. Influencé par la musique d’Amérique latine, le jazz et la musique de film, il écrit en 2004, parmi ses premières œuvres, Grand-Fanfare, pièce virtuose et entraînante.

 

 

ferro-christophe-maestro-concert-symphonique-orleans

 

Le chef Philippe FERRO (© Ch Esnault)

 

 

sonnerie-d-orleans-orchestre-symphonique-dorleans-ferro-philippe-concert-annonce-orchestre-symphonique-orleans-critique-concerts-classiquenews

 

 
 

 

ORLEANS, concert symphonique : Les Heures du jour et de la nuit

ORLEANS-heures-du-jour-concert-mars-2019-annonce-orchestre-symphonique-d-orleans-critique-annonce-classiquenews-musique-classique-actualites-annonce-vignette-2-et-3-mars-2019ORLÉANS, Orch symphonique : Les Heures du jour, aujourd’hui 3 mars 2019. Nouvel épisode prometteur à Orléans grâce à ce programme éclectique mais cohérent autour de sa thématique temporelle : ‘les heures du jour »… Le chef Vincent Renaud invite à un cheminement en 7 épisodes signés Mozart, Haydn, Roussel, Delius, Debussy, Johann Strauss II et Von Suppé. Les œuvres ainsi retenues exigent beaucoup de l’orchestre ; des qualités de suggestion et de couleurs ajustées selon le caractère de chaque pièce : sérénade nocturne de Mozart, lever de soleil (Delius), matin (Symphonie n°6 de Haydn)… sans omettre deux sommets de la musique française à la fois impressionniste et pointilliste, Le festin de l’araignée, d’Albert Roussel (exceptionnelle évocation du monde animal de 1912), et surtout, l’ivresse érotique de Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy (1894), inspiré par le poème de Mallarmé. Enfin il fut beaucoup de flexibilité et de raffinement pour réussir les valses symphoniques de Johann Strauss fils et de son confrère Franz von Suppé… Depuis les Saisons de Vivaldi, les instruments de l’orchestre sont invités à exprimer la poésie des heures du jour et de la nuit. Voici venue l’heure de l’orchestre climatique et atmosphérique… Beau défi pour l’Orchestre Symphonique d’Orléans, et pour le public, c’est la promesse d’une expérience symphonique de premier plan.

 

 

 

orleans-orchestre-symphonique-concert-saison-symphonique-annonce-critique-concerts-classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Les Heures du jour…boutonreservation
ORLEANS, Théâtre, salle Touchard
Samedi 2 mars 2019, 20h30
Dimanche 3 mars 2019, 16h

Orchestre Symphonique d’Orléans
Direction: Vincent Renaud

Réservez votre place
http://www.orchestre-orleans.com/concert/les-heures-du-jour/

 

________________________________________________________________________________________________

orleans-orchestre-symphonique-maestro-chef-concert-annonce-critique-concert

 

 

VINCENT RENAUD, chef d’orchestre engagé dans le domaine de la création, obtient en 2010 le Prix de la Révélation lors de la cérémonie des Orphées d’Or de l’Académie du Disque Lyrique, puis en 2012 le Prix Talent Chef d’Orchestre par l’ADAMI. Il assure la direction de ce concert à Orléans les 3 et 4 mars 2019.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Programme détaillé

 

 

 

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Sérénade n°6 en ré majeur, dite « Serenata notturna » KV 239
La Sérénade Nocturne joue des effets alternés des deux formations orchestrales, offrant aux auditeurs un surprenant jeu de couleurs et de textures.

 

 

JOSEPH HAYDN
Symphonique n°6 en ré majeur, dite « Le Matin », Hob I :6
Matin, Midi et Soir. Les symphonies n°6, 7 et 8 forment une trilogie qui se distingue par l’utilisation des instruments en tant que solistes. Très évocatrice et d’un caractère pastoral, l’introduction de la 6è évoque le lever de soleil.

 

 

ALBERT ROUSSEL
Le Festin de l’araignée, op.17
En 1912, Roussel compose un ballet dont le sujet est la vie des insectes. La suite orchestrale est remarquable par le génie de son orchestration, le raffinement de ses couleurs.

 

 

FREDERICK DELIUS
A Song Before Sunrise (chanson avant le lever du soleil)
A l’été 1918, Delius, influencé par Debussy et surtout Grieg, imagine en peintre, l’activité fourmillante de la nature avant l’aurore.

 

 

CLAUDE DEBUSSY
Prélude à « L’après-midi d’un faune »
debussy-portrait-dossier-centenaire-2018Inspiré par le poème symboliste de Mallarmé (églogue de 1876, soit écrit presque 20 ans avant la musique du compositeur), Claude Debussy évoque reprend texte et tire du poète, “Prélude à l’après-midi d’un faune“, c’est à dire les péripéties d’un jeune faune, d’abord sommeillant au contact des nymphes, flûtiste rêveur puis séducteur novice, comme exalté par les milles beautés et miracles que lui offre la nature enchanteresse et foudroyante (vol des cygnes, bosquets et marécages,…), au moment d’un soleil éblouissant à son zénith (… »Inerte, tout brûle dans l’heure fauve… »)… : observation et contemplation, communion et fantasmes, désir et soupir, la musique exprime l’exaltation du jeune être qui s’éveille à l’amour et à la volupté : l’écriture de Debussy, picturale, d’une sensualité irrésistible produit un sommet de l’art symphonique français, suscitant un immense succès depuis sa création en 1894. D’autant que Mallarmé a validé la proposition musicale de Debussy sur son poème : adoubant le compositeur au génie onirique désormais indiscutable. Pour les Ballets russes de Diaghilev, la musique de Debussy est destinée à la chorégraphie elle aussi révolutionnaire du danseur créateur Nijinsky.

 

 

JOHANN STRAUSS
Intermezzo, Tausend und eine Nacht (Mille et une nuit)
Auteur du Beau Danube Bleu, Johann Strauss a donné à la valse symphonique ses lettres de noblesse, dépassant le cadre de la musique de danse pour composer des œuvre symphoniques qui sont de véritables poèmes en musique.

 

 

FRANZ VON SUPPÉ
Ouverture, Ein Morgen, ein Mittag und ein Abend in Wien (Matin, midi et soir à Vienne)
Si beaucoup de mélomanes connaissent ses opérettes viennoises, la délicieuse valse Ein Morgen, ein Mittag und ein Abend in Wien de Von Suppé, lumineuse, contrastée justifie d’être ainsi réhabilitée.

________________________________________________________________________________________________

La réservation se fait auprès du Théâtre d’Orléans,

Boulevard Pierre Ségelle – 45000 Orléans.
Ouverture au public de 13h à 19h, du mardi au samedi
Tél : 02 38 62 75 30 (à partir de 14h).

 orleans-orchestre-symphonique-concert-heures-du-jour-annonce-critique-concert-orleans-2-et-3-mars-2019

ORLÉANS, l’Orchestre Symphonique joue les Heures du jour

ORLEANS-heures-du-jour-concert-mars-2019-annonce-orchestre-symphonique-d-orleans-critique-annonce-classiquenews-musique-classique-actualites-annonce-vignette-2-et-3-mars-2019ORLÉANS, Orch symphonique : Les Heures du jour, les 2, 3 mars 2019. Nouvel épisode prometteur à Orléans grâce à ce programme éclectique mais cohérent autour de sa thématique temporelle : ‘les heures du jour »… Le chef Vincent Renaud invite à un cheminement en 7 épisodes signés Mozart, Haydn, Roussel, Delius, Debussy, Johann Strauss II et Von Suppé. Les œuvres ainsi retenues exigent beaucoup de l’orchestre ; des qualités de suggestion et de couleurs ajustées selon le caractère de chaque pièce : sérénade nocturne de Mozart, lever de soleil (Delius), matin (Symphonie n°6 de Haydn)… sans omettre deux sommets de la musique française à la fois impressionniste et pointilliste, Le festin de l’araignée, d’Albert Roussel (exceptionnelle évocation du monde animal de 1912), et surtout, l’ivresse érotique de Prélude à l’après-midi d’un faune de Debussy (1894), inspiré par le poème de Mallarmé. Enfin il fut beaucoup de flexibilité et de raffinement pour réussir les valses symphoniques de Johann Strauss fils et de son confrère Franz von Suppé… Depuis les Saisons de Vivaldi, les instruments de l’orchestre sont invités à exprimer la poésie des heures du jour et de la nuit. Voici venue l’heure de l’orchestre climatique et atmosphérique… Beau défi pour l’Orchestre Symphonique d’Orléans, et pour le public, c’est la promesse d’une expérience symphonique de premier plan.

 

 

 

orleans-orchestre-symphonique-concert-saison-symphonique-annonce-critique-concerts-classiquenews

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Les Heures du jour…boutonreservation
ORLEANS, Théâtre, salle Touchard
Samedi 2 mars 2019, 20h30
Dimanche 3 mars 2019, 16h

Orchestre Symphonique d’Orléans
Direction: Vincent Renaud

Réservez votre place
http://www.orchestre-orleans.com/concert/les-heures-du-jour/

 

________________________________________________________________________________________________

orleans-orchestre-symphonique-maestro-chef-concert-annonce-critique-concert

 

 

VINCENT RENAUD, chef d’orchestre engagé dans le domaine de la création, obtient en 2010 le Prix de la Révélation lors de la cérémonie des Orphées d’Or de l’Académie du Disque Lyrique, puis en 2012 le Prix Talent Chef d’Orchestre par l’ADAMI. Il assure la direction de ce concert à Orléans les 3 et 4 mars 2019.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Programme détaillé

 

 

 

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Sérénade n°6 en ré majeur, dite « Serenata notturna » KV 239
La Sérénade Nocturne joue des effets alternés des deux formations orchestrales, offrant aux auditeurs un surprenant jeu de couleurs et de textures.

 

 

JOSEPH HAYDN
Symphonique n°6 en ré majeur, dite « Le Matin », Hob I :6
Matin, Midi et Soir. Les symphonies n°6, 7 et 8 forment une trilogie qui se distingue par l’utilisation des instruments en tant que solistes. Très évocatrice et d’un caractère pastoral, l’introduction de la 6è évoque le lever de soleil.

 

 

ALBERT ROUSSEL
Le Festin de l’araignée, op.17
En 1912, Roussel compose un ballet dont le sujet est la vie des insectes. La suite orchestrale est remarquable par le génie de son orchestration, le raffinement de ses couleurs.

 

 

FREDERICK DELIUS
A Song Before Sunrise (chanson avant le lever du soleil)
A l’été 1918, Delius, influencé par Debussy et surtout Grieg, imagine en peintre, l’activité fourmillante de la nature avant l’aurore.

 

 

CLAUDE DEBUSSY
Prélude à « L’après-midi d’un faune »
debussy-portrait-dossier-centenaire-2018Inspiré par le poème symboliste de Mallarmé (églogue de 1876, soit écrit presque 20 ans avant la musique du compositeur), Claude Debussy évoque reprend texte et tire du poète, “Prélude à l’après-midi d’un faune“, c’est à dire les péripéties d’un jeune faune, d’abord sommeillant au contact des nymphes, flûtiste rêveur puis séducteur novice, comme exalté par les milles beautés et miracles que lui offre la nature enchanteresse et foudroyante (vol des cygnes, bosquets et marécages,…), au moment d’un soleil éblouissant à son zénith (… »Inerte, tout brûle dans l’heure fauve… »)… : observation et contemplation, communion et fantasmes, désir et soupir, la musique exprime l’exaltation du jeune être qui s’éveille à l’amour et à la volupté : l’écriture de Debussy, picturale, d’une sensualité irrésistible produit un sommet de l’art symphonique français, suscitant un immense succès depuis sa création en 1894. D’autant que Mallarmé a validé la proposition musicale de Debussy sur son poème : adoubant le compositeur au génie onirique désormais indiscutable. Pour les Ballets russes de Diaghilev, la musique de Debussy est destinée à la chorégraphie elle aussi révolutionnaire du danseur créateur Nijinsky.

 

 

JOHANN STRAUSS
Intermezzo, Tausend und eine Nacht (Mille et une nuit)
Auteur du Beau Danube Bleu, Johann Strauss a donné à la valse symphonique ses lettres de noblesse, dépassant le cadre de la musique de danse pour composer des œuvre symphoniques qui sont de véritables poèmes en musique.

 

 

FRANZ VON SUPPÉ
Ouverture, Ein Morgen, ein Mittag und ein Abend in Wien (Matin, midi et soir à Vienne)
Si beaucoup de mélomanes connaissent ses opérettes viennoises, la délicieuse valse Ein Morgen, ein Mittag und ein Abend in Wien de Von Suppé, lumineuse, contrastée justifie d’être ainsi réhabilitée.

________________________________________________________________________________________________

La réservation se fait auprès du Théâtre d’Orléans,

Boulevard Pierre Ségelle – 45000 Orléans.
Ouverture au public de 13h à 19h, du mardi au samedi
Tél : 02 38 62 75 30 (à partir de 14h).

 orleans-orchestre-symphonique-concert-heures-du-jour-annonce-critique-concert-orleans-2-et-3-mars-2019

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS : CAP à L’OUEST (9 et 19 fév 2019)

orleans-orchestre-symphonique-concert-conquete-ouest-marius-stieghorst-annonce-critique-concert-par-classiquenews-infos-actualites-musique-classique-concerts-operas-festivalsORLÉANS, 9 et 10 fév 2019 : A la conquête de l’Ouest. Grand concert symphonique à Orléans sous la direction du directeur musical de l’Orchestre Symphonique, Marius Stieghorst. Le programme affiche le cap vers le grand ouest, éclectique, énergisant mais surtout cohérent. Tout d’abord, mosaïque d’écritures et de sensibilités diverses inspirées par l’horizon américain, de Ives à Gershwin, de Schulhoff à Stravinsky… autant de mises en bouches qui exigent une forte caractérisation instrumentale, pour le plat de consistance, sommet de l’inspiration américaine de Dvorak : la Symphonie n°9 du Nouveau Monde.

________________________________________________________________________________________________

SAMEDI 9 FÉVRIER 2019 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 10 FÉVRIER 2019 à 16h00
Théâtre d’ORLEANS
SALLE TOUCHARD

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Marius STIEGHORST, direction
Saxophoniste soliste : Vincent DAVID

________________________________________________________________________________________________

Présentation du concert

« À LA CONQUÊTE DE L’OUEST »

CHARLES IVES – The Unanswered Question (La Question sans réponse)
Conçue en 1908, révisée entre 1930 et 1935, The Unanswered Question suit le travail et les interrogations de Charles Ives concernant la relation des hommes au cosmos. A l’immensité de l’Univers, en son mystère impénétrable, Ives inscrit la question du sens de la vie humaine : pourquoi l’être et le néant ? Que vaut et où va la destinée humaine ?

GEORGE GERSHWIN – Lullaby
Originellement pour quatuor à cordes, Lullaby connaît un nouveau souffle dans sa version pour orchestre à cordes. En orchestrateur des mieux inspirés, Gershwin sait calibrer l’ivresse irrépressible du blues naissant, occurrence spécifiquement américaine, selon la subtilité et l’art de la suggestion propres aux impressionnistes français, Ravel et Debussy qu’il admire particulièrement.

ERWIN SCHULHOFF – Hot-Sonate, pour saxophone alto et orchestre
Schulhoff affirme un tempérament très original et personnel dans l’utilisation entre autres du saxophone alto, instrument soliste concertant qui semble imposer face à l’orchestre, le chant déterminant du jazz, autant dans l’autorité des rythmes, la séduction des harmonies, que des effets singuliers produits par la technique propre à l’instrument ainsi mis en avant (glissandi, …) / VINCENT DAVID, saxophoniste soliste.

IGOR STRAVINSKY – Circus Polka
Ce pourrait être le portrait d’un éléphant, potache, burlesque, plus caricatural que compatissant pour l’animal : à la demande du chorégraphe George Balanchine pour un numéro d’éléphants du cirque Barnum, Circus Polka est élaborée pendant le seconde guerre mondiale en 1942. C’est une page musicale conçue à des fins expressives essentiellement sur un ton caustique, facétieux dont les pointes sarcastiques sont réservées au trio déluré, déjanté en diable : clarinette, cor et trombone.

ANTON DVORAK – Symphonie n°9 en mi mineur, op.95, B178, dite « Du Nouveau Monde » Composée en 1893, crée le 15 décembre de la même année au Carnegie Hall de New York par l’Orchestre philharmonique de New York sous la direction d’Anton Seidl, la 9è Symphonie de Dvorak témoigne de l’enthousiasme de Dvorak pendant son séjour aux States.

________________________________________________________________________________________________

RESERVATIONS / INFORMATIONS PRATIQUES
• Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’Orléans
• Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
Réservations : Théâtre d’Orléans : 02 38 62 75 30, du mardi au samedi de 13h à 19h, à partir de 14h ou
sur le site HelloAsso :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
• Site Web : www.orchestre-orleans.com

stieghorst marius portrait maestro copyright tonje thoresen classiquenews

 

Portrait du maestro et directeur musical de l’OSO, Orchestre Symphonique d’Orléans : MARIUS STIEGHORST (© T. Thoresen)

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLEANS : à la Conquête de l’Ouest

orleans-orchestre-symphonique-concert-conquete-ouest-marius-stieghorst-annonce-critique-concert-par-classiquenews-infos-actualites-musique-classique-concerts-operas-festivalsORLÉANS, 9 et 10 fév 2019 : A la conquête de l’Ouest. Grand concert symphonique à Orléans sous la direction du directeur musical de l’Orchestre Symphonique, Marius Stieghorst. Le programme affiche le cap vers le grand ouest, éclectique, énergisant mais surtout cohérent. Tout d’abord, mosaïque d’écritures et de sensibilités diverses inspirées par l’horizon américain, de Ives à Gershwin, de Schulhoff à Stravinsky… autant de mises en bouches qui exigent une forte caractérisation instrumentale, pour le plat de consistance, sommet de l’inspiration américaine de Dvorak : la Symphonie n°9 du Nouveau Monde.

 
 
 

________________________________________________________________________________________________

SAMEDI 9 FÉVRIER 2019 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 10 FÉVRIER 2019 à 16h00
Théâtre d’ORLEANS
SALLE TOUCHARD

ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Marius STIEGHORST, direction
Saxophoniste soliste : Vincent DAVID

________________________________________________________________________________________________

 
 
 

Présentation du concert  
 
 
« À LA CONQUÊTE DE L’OUEST »

CHARLES IVES – The Unanswered Question (La Question sans réponse)
Conçue en 1908, révisée entre 1930 et 1935, The Unanswered Question suit le travail et les interrogations de Charles Ives concernant la relation des hommes au cosmos. A l’immensité de l’Univers, en son mystère impénétrable, Ives inscrit la question du sens de la vie humaine : pourquoi l’être et le néant ? Que vaut et où va la destinée humaine ?

 
 
 

GEORGE GERSHWIN – Lullaby
Originellement pour quatuor à cordes, Lullaby connaît un nouveau souffle dans sa version pour orchestre à cordes. En orchestrateur des mieux inspirés, Gershwin sait calibrer l’ivresse irrépressible du blues naissant, occurrence spécifiquement américaine, selon la subtilité et l’art de la suggestion propres aux impressionnistes français, Ravel et Debussy qu’il admire particulièrement.

 
 
 

ERWIN SCHULHOFF – Hot-Sonate, pour saxophone alto et orchestre
Schulhoff affirme un tempérament très original et personnel dans l’utilisation entre autres du saxophone alto, instrument soliste concertant qui semble imposer face à l’orchestre, le chant déterminant du jazz, autant dans l’autorité des rythmes, la séduction des harmonies, que des effets singuliers produits par la technique propre à l’instrument ainsi mis en avant (glissandi, …) / VINCENT DAVID, saxophoniste soliste.

 
 
 

IGOR STRAVINSKY – Circus Polka
Ce pourrait être le portrait d’un éléphant, potache, burlesque, plus caricatural que compatissant pour l’animal : à la demande du chorégraphe George Balanchine pour un numéro d’éléphants du cirque Barnum, Circus Polka est élaborée pendant le seconde guerre mondiale en 1942. C’est une page musicale conçue à des fins expressives essentiellement sur un ton caustique, facétieux dont les pointes sarcastiques sont réservées au trio déluré, déjanté en diable : clarinette, cor et trombone.

 
 
   
 
 

ANTON DVORAK – Symphonie n°9 en mi mineur, op.95, B178, dite « Du Nouveau Monde » Composée en 1893, crée le 15 décembre de la même année au Carnegie Hall de New York par l’Orchestre philharmonique de New York sous la direction d’Anton Seidl, la 9è Symphonie de Dvorak témoigne de l’enthousiasme de Dvorak pendant son séjour aux States.

 
 
 

________________________________________________________________________________________________

 
 
 

RESERVATIONS / INFORMATIONS PRATIQUES
• Lieu : Salle Touchard – Théâtre d’Orléans
• Tarifs : Cat.1 : 28/25€ ; Cat. 2 : 25/23/13€
Réservations : Théâtre d’Orléans : 02 38 62 75 30, du mardi au samedi de 13h à 19h, à partir de 14h ou
sur le site HelloAsso :
https://www.helloasso.com/associations/orleans-concerts
• Site Web : www.orchestre-orleans.com

 
 
 

stieghorst marius portrait maestro copyright tonje thoresen classiquenews

 

Portrait du maestro et directeur musical de l’OSO, Orchestre Symphonique d’Orléans : MARIUS STIEGHORST (© T. Thoresen)

 
 
 

CONCERT DE NOËL A ORLÉANS

ORLÉANS. CONCERTS de NOEL 2018. Les 15 et 16 déc 2018. Pour célébrer le temps de Noël, l’Orchestre Symphonique d’Orléans et le Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans fusionnent leurs forces vives à l’église Saint-Pierre du Martroi et offrent un somptueux Concert de Noël, une tradition à présent pour les Orléanais soucieux de vivre une grande expérience pour les fêtes de fin d’année.

 

 

ORLEANS-concert-de-NOEL-2018-marius-Stieghorst-concerts-annonce-sur-classiquenews

 

 

orchestre-orleans-maestro-chaf-concert-portrait-par-classiquenewsMarius Stieghorst, le chef et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique d’Orléans, a conçu un programme particulièrement original et éclectique, généreux en styles et accents contrastés, où perce le timbre éclatant des trompettes (Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo de Telemann), aux côtés de l’exaltation des voix (Messe Nelson de Haydn, Alma Dei creatoris de Mozart…). Pour ce concert de Noël, Marius Stieghorst confie la baguette à Gildas Harnois, qui a déjà dirigé l’Orchestre Symphonique d’Orléans à maintes reprises. Organiste titulaire de la Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans depuis 1997, il est bien connu des Orléanais. Il est par ailleurs Chef de la Musique des Gardiens de la Paix depuis juillet 2014, formation qu’il dirige à Paris et à l’étranger.

 

 

SAMEDI 15 DÉCEMBRE 2018 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 16 DÉCEMBRE 2018 à 16h00
ORLEANS, Église Saint-Pierre du Martroi

 

 

GEORG PHILIPP TELEMANN
Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo, TWV54 : D3

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Alma Dei creatoris en fa majeur KV 277

JOSEPH HAYDN
Nelson Mass en ré mineur, Hob. XXII : 11

Isabelle PHILIPPE, soprano
Laure DUGUÉ, alto
Matthieu JUSTINE, ténor
Marc LABONNETTE, basse
Vincent MITTERAND – Guy-Claude CHARCELLAY- Thibault COLLONGE, trompettes
ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans / Elisabeth RENAULT, chef de chœur
Gildas HARNOIS, direction

 

 

 

 

Présentation des oeuvres

 

 

GEORG PHILIPP TELEMANN
Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo, TWV54 : D3
Georg Philipp TELEMANN compte parmi les compositeurs les plus prolifiques et les plus novateurs de l’âge baroque, en ce XVIIIè éclatant, qui n’est pas encore celui des Lumières, mais éblouit néanmoins par la prééminence dévolue à la musique : Telemann dirigea la musique à Hambourg, maître incontesté du prestige musical et culturel de la ville à l’époque où JS Bach son contemporain « végétait » à Leipzig, en prise avec ses employeurs indignes de son talent… Mêlant spectaculaire et intime, le Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo affirme le génie de Telemann, à l’écriture raffinée et dramatiquement efficace ; la partition réserve de bien belles surprises, à l’image des magnifiques solos de hautbois qui apportent une touche subtile de sérénité à la tonalité solennelle et majestueuse de l’œuvre. Grandiose et pourtant recueillie, l’œuvre s’inscrit idéalement pour le temps de Noël.

 

 

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Alma Dei creatoris en fa majeur KV 277
Mozart a composé cet offertoire peu de temps après avoir démissionné de la Cour de Salzbourg : il ne pouvait supporter les humiliations répétées à son encontre, perpétrées par son employeur Coloredo. Écrite pour soprano, alto, ténor, chœur, violons et basse continue, la partition mariale alterne avec douceur et sérénité les interventions des solistes et celles du chœur.

 

 

JOSEPH HAYDN
Nelson Mass en ré mineur, Hob. XXII : 11
Cette messe est sans doute la plus dramatique, la plus puissante et la plus populaire des quatorze messes écrites par Joseph Haydn. Écrite avec raffinement dans une tonalité sombre (ré mineur), elle génère et entretient au fil de chacune de ses parties une véritable tension lyrique. Le chef-d’œuvre de Haydn est l’un des sommets de la composition liturgique à l’époque des Lumières. Haydn y déploie son génie du raffinement viennois et son goût de l’opéra.

 

 

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Lieu : Église Saint-Pierre du Martroi
Tarifs : de 25/22/12€
Horaires des Concerts : samedi 15 décembre à 20h30 – dimanche 16 décembre à 16h00
Réservations : Bureau d’Orléans Concerts 6 rue Pothier – 45000 Orléans (Ouvert au public de 13h à 18h, du lundi au samedi) Tél : 02 38 53 27 13

Site Web : www.orchestre-orleans.com

 

 

 

NOËL symphonique à ORLEANS

ORLÉANS. CONCERTS de NOEL 2018. Les 15 et 16 déc 2018. Pour célébrer le temps de Noël, l’Orchestre Symphonique d’Orléans et le Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans fusionnent leurs forces vives à l’église Saint-Pierre du Martroi et offrent un somptueux Concert de Noël, une tradition à présent pour les Orléanais soucieux de vivre une grande expérience pour les fêtes de fin d’année.

ORLEANS-concert-de-NOEL-2018-marius-Stieghorst-concerts-annonce-sur-classiquenews

 

 

orchestre-orleans-maestro-chaf-concert-portrait-par-classiquenewsMarius Stieghorst, le chef et directeur artistique de l’Orchestre Symphonique d’Orléans, a conçu un programme particulièrement original et éclectique, généreux en styles et accents contrastés, où perce le timbre éclatant des trompettes (Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo de Telemann), aux côtés de l’exaltation des voix (Messe Nelson de Haydn, Alma Dei creatoris de Mozart…). Pour ce concert de Noël, Marius Stieghorst confie la baguette à Gildas Harnois, qui a déjà dirigé l’Orchestre Symphonique d’Orléans à maintes reprises. Organiste titulaire de la Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans depuis 1997, il est bien connu des Orléanais. Il est par ailleurs Chef de la Musique des Gardiens de la Paix depuis juillet 2014, formation qu’il dirige à Paris et à l’étranger.

 

 

SAMEDI 15 DÉCEMBRE 2018 à 20h30boutonreservation
DIMANCHE 16 DÉCEMBRE 2018 à 16h00
ORLEANS, Église Saint-Pierre du Martroi

 

 

GEORG PHILIPP TELEMANN
Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo, TWV54 : D3

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Alma Dei creatoris en fa majeur KV 277

JOSEPH HAYDN
Nelson Mass en ré mineur, Hob. XXII : 11

Isabelle PHILIPPE, soprano
Laure DUGUÉ, alto
Matthieu JUSTINE, ténor
Marc LABONNETTE, basse
Vincent MITTERAND – Guy-Claude CHARCELLAY- Thibault COLLONGE, trompettes
ORCHESTRE SYMPHONIQUE D’ORLÉANS
Chœur Symphonique du Conservatoire d’Orléans / Elisabeth RENAULT, chef de chœur
Gildas HARNOIS, direction

 

 

 

 

Présentation des oeuvres

 

 

GEORG PHILIPP TELEMANN
Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo, TWV54 : D3
Georg Philipp TELEMANN compte parmi les compositeurs les plus prolifiques et les plus novateurs de l’âge baroque, en ce XVIIIè éclatant, qui n’est pas encore celui des Lumières, mais éblouit néanmoins par la prééminence dévolue à la musique : Telemann dirigea la musique à Hambourg, maître incontesté du prestige musical et culturel de la ville à l’époque où JS Bach son contemporain « végétait » à Leipzig, en prise avec ses employeurs indignes de son talent… Mêlant spectaculaire et intime, le Concerto pour 3 trompettes, timbales et continuo affirme le génie de Telemann, à l’écriture raffinée et dramatiquement efficace ; la partition réserve de bien belles surprises, à l’image des magnifiques solos de hautbois qui apportent une touche subtile de sérénité à la tonalité solennelle et majestueuse de l’œuvre. Grandiose et pourtant recueillie, l’œuvre s’inscrit idéalement pour le temps de Noël.

 

 

WOLFGANG AMADEUS MOZART
Alma Dei creatoris en fa majeur KV 277
Mozart a composé cet offertoire peu de temps après avoir démissionné de la Cour de Salzbourg : il ne pouvait supporter les humiliations répétées à son encontre, perpétrées par son employeur Coloredo. Écrite pour soprano, alto, ténor, chœur, violons et basse continue, la partition mariale alterne avec douceur et sérénité les interventions des solistes et celles du chœur.

 

 

JOSEPH HAYDN
Nelson Mass en ré mineur, Hob. XXII : 11
Cette messe est sans doute la plus dramatique, la plus puissante et la plus populaire des quatorze messes écrites par Joseph Haydn. Écrite avec raffinement dans une tonalité sombre (ré mineur), elle génère et entretient au fil de chacune de ses parties une véritable tension lyrique. Le chef-d’œuvre de Haydn est l’un des sommets de la composition liturgique à l’époque des Lumières. Haydn y déploie son génie du raffinement viennois et son goût de l’opéra.

 

 

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Lieu : Église Saint-Pierre du Martroi
Tarifs : de 25/22/12€
Horaires des Concerts : samedi 15 décembre à 20h30 – dimanche 16 décembre à 16h00
Réservations : Bureau d’Orléans Concerts 6 rue Pothier – 45000 Orléans (Ouvert au public de 13h à 18h, du lundi au samedi) Tél : 02 38 53 27 13

Site Web : www.orchestre-orleans.com

 

 

 

ORLEANS, concert symphonique : Musique pour Craonne

Novembre orchestre symphonique d orleans concert pour craonne annonceORLÉANS, « MUSIQUE POUR CRAONNE », les 10 et 11 nov. L’Orchestre Symphonique d’Orléans propose en novembre un programme original, qui célèbre, agenda oblige, le Centenaire de l’Armistice de la Grande Guerre. Ainsi au cours du week end des samedi 10 et dimanche 11 novembre, l’orchestre improvisera le dimanche à 11h « sur l’enregistrement optique d’un sismographe »… expérience inédite et promise à une révélation sonore particulière. L’offre musicale de ce premier cycle orchestral à Orléans est particulièrement éclectique mais fédérateur et cohérent autour de son sujet… les compositeurs à l’épreuve de la guerre. Au cours des deux concerts symphoniques, plusieurs élèves pianistes du Conservatoire d’Orléans joueront, alternant avec les pièces orchestrales. Tous les compositeurs ont été témoins ou ont participé aux épisodes du conflit européen au début du XXè, le plus sanglant dans l’histoire européenne…

 

 

 
orchestre-symphonique-orleans-classiquenews-marius-stieghorst-par-classiquenews
 

 

 

Présentation des œuvres :
 

 

 

George BUTTERWORTH : The Banks of Green willow
Co-fondateur de l’English Folk Dance Society, Butterworth compose en 1913 cette courte pièce orchestrale inspirée d’une balade du même nom. Il s’engage au début de la guerre dans l’infanterie légère et succombe à ses blessures lors de la bataille de la Somme en 1916.

Claude DEBUSSY : Berceuse héroïque
Au sommet de son art et trop âgé pour être mobilisé, Debussy, lucide et malheureux, compose la Berceuse héroïque, une surprenante œuvre de circonstance qui fait preuve d’un grand patriotisme artistique. Le compositeur meurt en mars 1918 sans voir la fin de cette guerre.

Albéric MAGNARD : Chant funèbre, op.9
Élégie composée pour honorer la mémoire de son père, cette courte pièce témoigne d’un sentiment recueilli, mais ne dédaignant pas l’expressivité, voire quelques traits pathétiques. Le musicien meurt tragiquement, voulant protéger ses biens contre l’envahisseur allemand.

 

 

César FRANCK : Symphonie en ré mineur
franck cesar portrait classiquenewsC’est la pièce maîtresse du programme et pour l’orchestre, un défi de taille pour le chef et les instrumentistes. A part, la seule symphonie de Franck, créée en 1889, propose en pleine vague wagnérienne déferlant sur l’Europe, une véritable alternative musicale : très soucieux de cohésion comme d’efficacité du développement musical, César Franck structure tout l’édifice selon le principe du thème cyclique, avec une architecture au souffle progressif, la clé se dévoilant – quasi spirituelle, dans le dernier et sublime dernier morceau… Au lendemain de la guerre franco-allemande de 1870, les repères artistiques sont troublés, l’école française s’affirme face au modèle allemand et à la fascination pour Wagner. La réaction hostile à l’unique symphonie de Franck témoigne des vifs débats qui secouent la France à la fin du XIXème siècle. Depuis, on sait la revanche que ce joyau symphonique a pris, au point de donner lieu à un catalogue discographique impressionnant. LIRE notre présentation complète de la symphonie en ré de César Franck, sommet de l’écriture symphonique romantique…

 

 
 

ORLEANS : Cap sur JS BACH, concerts de NOËL 2017

 

 

——————————————————————————————————————————————————

 

 

Concert pour Craonne
Orchestre Symphonique d’Orléans
Marius Stieghorst, direction

boutonreservationSAMEDI 10 NOVEMBRE 2018 – 20h30
DIMANCHE 11 NOVEMBRE 2018 – 16h00
Théâtre d’Orléans, Salle Touchard
RÉSERVATION:
http://www.orchestre-orleans.com/concert/musique-pour-craonne/

 

 

George BUTTERWORTH: The Banks of Green Willow
Claude DEBUSSY: La Berceuse héroïque
Maurice RAVEL: Frontispice pour piano à 5 mains
Jacques IBERT: Le vent dans les Ruines (en Champagne)
Albéric MAGNARD, Chant funèbre, op.9

Improvisation orchestrale sur l’enregistrement optique d’un sismographe le 11 novembre 1918 à 11h

Interventions des grands élèves des classes de piano du conservatoire d’Orléans

 

Illustrations : Orchestre Symphonique d’Orléans © Michel Perreau
 

——————————————————————————————————————————————————