mercredi 19 juin 2024

ENTRETIEN avec Frédéric ROELS, directeur de l’Opéra Grand Avignon, à propos de la nouvelle saison 2023 – 2024

A lire aussi

CLASSIQUENEWS : Quel est le fil directeur de votre nouvelle saison 2023 – 2024 ?

FRÉDÉRIC ROELS : Nous avons mis en avant la magie, les sortilèges ; pour répondre au besoin de rêves, pour inventer un monde imaginaire. Cela est présent dans nombre d’ouvrages à l’affiche cette saison, parmi lesquels Rusalka évidemment ; mais aussi L’Heure Espagnole et plus encore, l’Enfant et les Sortilèges de Ravel ; sans omettre Boris Godounov, même si d’un premier regard, cela paraît moins évident…
Sans être une thématique délibérée, la place des femmes de fait reste importante au cours de cette nouvelle saison, c’est une constante à l’image des saisons précédentes.

Ainsi la pianiste Célia Oneto Bensaid dont c’est cette saison la 2è année de résidence ; je l’avais découverte grâce à un excellent album Glass, Pépin, Ravel, Satie, à la fois très personnel et artistiquement très convaincant. Chez nous,  Célia Oneto Bensaid réalise un parcours original, poétique que j’ai retrouvé lors d’un récital à la Roque d’Anthéron. Sa proposition enrichit notre saison : elle apporte des formes variées : solo, musique de chambre mais aussi du théâtre musical avec sa soeur, sans omettre des récitals avec chanteurs…

Il y a notre compagnonnage avec la cheffe Débora Waldman (actuelle directrice musicale de l’Orchestre national Avignon-Provence) que nous
retrouvons ainsi en janvier 2024 (Une  Flûte Enchantée) ; puis le 15 mars 2024 (programme « Rêveries » : Debussy, Prokofiev, et la création de la Symphonie n°2 d’Olivier Penard) ; enfin en mai 2024 (le 24), dans un programme Mozart, Schumann et Guirne Creith (Concerto pour violon avec la soliste Geneviève Laurenceau, violon)…

Citons aussi Caroline Leboutte qui met en scène le spectacle déjà cité « Une Flûte Enchantée » ;  sans omettre l’opéra « O Mon bel inconnu » de Hahn et Guitry (les 29, 30 et 31 décembre 2023), et qui met en avant la place des femmes…

 

 

CLASSIQUENEWS : Vous concevez un spectacle particulier d’après Carmen… Quels en sont les enjeux ?

FRÉDÉRIC ROELS : Il s’agit d’une « Carmen intime » ; une production quiest une adaptation de la Carmen originale de Bizet ; ce n’est ni une réinterprétation ni une transposition, mais une version qui concentre l’original et vise à l’essentiel dans une forme elle-même réduite : 4 chanteurs, 1 violoncelle (à la place du piano). Cela crée un rapport plus proche avec le public d’autant que les spectateurs entourent les artistes situés au centre. C’est une immersion au cœur de l’opéra, au plus près du jeu d’acteurs. Le dispositif permet aussi la grande mobilité du spectacle qui peut ainsi être joué dans quantité d’endroits différents, auprès de publics qui sont naturellement éloignés du spectacle lyrique et musical. Carmen est un opéra comique  avec des dialogues parlés ; c’est donc aussi du théâtre dont le texte diffuse une grande force dramatique. Ce qui m’intéresse dans cette lecture, c’est comment la fragilité des personnages se dévoile. Certes Carmen est une femme forte, dominatrice mais cette violence manifeste à sa source une fragilité, souvent tenu cachée (Représentations les 3, 4, 8 et 9 février 2024 à Vedène, Sauveterre, Saint-Saturnin lès-Avignon).

 

CLASSIQUENEWS : Pouvez-vous évoquer le travail avec Débora Waldman et vos actions en faveur de la démocratisation de la musique ?

FRÉDÉRIC ROELS : L’Opéra Grand Avignon accueille les concerts de l’Orchestre national Avignon-Provence dont Débora Waldmann assure la direction musicale. C’est un volet autonome au sein de la saison.  Chaque année, Débora a la primauté de choisir un ouvrage lyrique pour le diriger. Cette saison, son choix s’est porté sur le spectacle participatif « Une Flûte enchantée / Le souffle de la Paix » (les 20 et 21 janvier 2024). Cela confirme son engagement pour la pédagogie et la transmission. Elle sera particulièrement investie dans ce projet. D’autant plus que ses affinités avec Mozart ne sont plus à démontrer. Le spectacle permet aussi de réaliser un spectacle spécifique dédié à l’accessibilité. Quand j’étais directeur artistique de l’Opéra de Rouen, nous avions déjà travailler ensemble sur un projet similaire : Milo et Maya du compositeur Matteo Franceschini. Une Flûte enchantée nous permet ainsi de renouveler cette expérience primordiale pour la démocratisation de l’opéra pour tous les publics.  Plus d’infos : https://www.operagrandavignon.fr/saison-20232024-une-flute-enchantee-un-projet-porte-sur-laccessibilite

S’agissant des actions de sensibilisations de l’opéra auprès des plus jeunes, je souhaite aussi évoquer le travail de la Maîtrise populaire qui existe depuis 3 ans à présent, soit chaque saison environ 220 enfants que nous accompagnons et sensibilisons à la musique et au chant. Pour clore la saison 2023 – 2024, nous avons programmé une production spécifique, avec l’orchestre Demos et aussi le Choeur d’Avignon et les instrumentistes de l’Orchestre national Avignon-Provence. Le spectacle est planifié à la mi-juin pour le moment et réalisera la création d’une œuvre contemporaine. Je ne peux pas en dire davantage, mais il s’agit d’un événement à ne pas manquer également.

 

Photos : Portrait de Frédéric Roels / Grande salle de l’Opéra Grand Avignon  © Studio Delestrade

 

 

 

 

 

 

OPÉRA GRAND AVIGNON
5 productions événements
saison 2023 – 2024

Évoquons ensemble 5 productions de votre nouvelle saison 2023 – 2024.

 

DVORAK : Rusalka / 13 et 15 oct 2023
C’est une nouvelle production avec laquelle nous lançons la nouvelle saison lyrique. C’est une coproduction avec les opéras de Nice, Marseille, Toulon, avec le concours de la Région Sud qui encourage la coopération entre nos maisons. C’est la 2è production de ce type, après La dame de pique de Tchaikovsky. Nous assurons les premières dates : l’ouvrage n’a jamais été donné à Avignon, c’est une première. Le parti pris est radical et contemporain : les metteurs en scène Jean-Philippe Clarac et Olivier Deloeuil transposent l’action dans le milieu de la natation synchronisée. Evidemment le choix de la piscine et des nageuses renvoie au thème principal de l’opéra de Dvorak, l’eau et le monde des ondins. La lecture choisie souligne le thème de l’effort, de l’épreuve physique, de la transformation qui est aussi la trajectoire de Rusalka ; pour conquérir l’amour du prince, l’héroïne doit se dépasser. L’univers du sport d’autant plus à la mode avec la perspective des JO 2024 exprime bien la nécessité du dépassement.
Plus d’infos : https://www.operagrandavignon.fr/rusalka – LIRE aussi notre présentation de l’opéra RUSALKA à l’Opéra Grand Avignon

 

 

RAVEL : L’Heure espagnole / L’Enfant et les sortilèges / 24 et 26 nov 2023
Nous reprenons ici l’excellente mise en scène de Jean-Louis Grinda de l’Enfant et les sortilèges, présentée à Monte-Carlo ; une production qui touche par ses images féeriques. Nous l’associons à un autre opéra de Ravel : L’Heure espagnole dans une production inédite. Les deux ouvrages enchantent grâce au raffinement extrême de l’orchestration, des couleurs subtiles. L’orchestre en raison de la fosse de notre théâtre est cependant réduit à … 40 musiciens, ce qui n’entame en rien la richesse sonore. La distribution est prometteuse avec entre autres, Anne-Catherine Gillet dans le rôle central de Concepcion (l’heure Espagnole), qui chantera aussi Bergère et la Chouette dans l’Enfant et les sortilèges… sans omettre Këlig Boché, Ivan Thirion, …
Plus d’infos : https://www.operagrandavignon.fr/lheure-espagnole-lenfant-et-les-sortileges

 

 

UNE FLÛTE ENCHANTÉE – LE SOUFFLE DE LA PAIX / 20 et 21 janv 2024
Il s’agit d’un spectacle participatif (en version française), comme nous le faisons une fois dans chaque saison. C’est une expérience unique et déterminante, une porte d’entrée pour toutes les générations (les enfants, leurs parents, les familles en général) et qui offre des clés d’accès à l’opéra. Chacun chante depuis son siège dans la salle, participant directement à la réalisation du spectacle, sous la direction du chef ; en l’occurrence de la cheffe Débora Waldman comme je l’ai évoqué précédemment. L’implication du public est toujours très forte et cette forme musicale a trouvé ses fidèles.
Plus d’infos : https://www.operagrandavignon.fr/une-flute-enchantee-le-souffle-de-la-paix

 

 

PUCCINI : TOSCA / 5, 7 et 9 avril 2024
Evidemment, nous ne devions pas manquer de célébrer Puccini en 2024. Aux côtés des œuvres méconnues, oubliées (La Esmeralda de Louis Bertin : le 9 déc 2023), il est important de présenter les piliers du répertoire lyrique : Tosca en fait évidemment partie. L’ouvrage fonctionne toujours ; c’est l’une des partitions qui me touchent le plus. La production vient de  l’Opéra de Trêves (Allemagne) dont nous avons précédemment accueilli Der Rosenkavalier / Le Chevalier à la rose de Richard Strauss. La mise en scène (signée : Jean-Claude Berutti) est sobre, efficace, avec dans le rôle-titre : Barbara Haveman. Plus d’infos : https://www.operagrandavignon.fr/tosca

 

 

LUISA MILLER / 17 et 19 mai 2024
C’est l’un des opéras les moins connus et pourtant l’un des plus puissants de Verdi. En choisissant la pièce de Schiller, le compositeur met en musique un sujet qui captive par sa force théâtrale, plutôt sombre et tragique. Dans ma mise en scène, j’aborde la relation père – fille, récurrente dans le théâtre de Verdi ;  et aussi le thème du décalage et des rendez-vous manqués, ou comment l’amour entre deux jeunes gens aurait pu s’accomplir dans un autre contexte. Verdi souligne l’oppression d’un pouvoir politique tyrannique, une dictature qui est aussi une usurpation du pouvoir. Là encore la distribution est prometteuse avec entre autres, dans le rôle-titre : Axelle Fanyo (Luisa)… Plus d’infos : https://www.operagrandavignon.fr/luisa-miller

 

Propos recueillis en septembre 2023

 

 

 

 

 

Approfondir

LIRE Aussi notre présentation de la saison 2023 – 2024 de l’OPÉRA GRAND AVIGNON :
https://www.classiquenews.com/opera-grand-avignon-nouvelle-saison-2023-2024-presentation-et-temps-forts/

Présentation – avant propos… Magique, la nouvelle saison d’Opéra Grand Avignon l’est indiscutablement grâce а la diversité des propositions et l’engagement de tous les interprètes conviés à cette nouvelle grande fête lyrique. Mais en filigrane, on perçoit un thème conducteur qui se retrouve dans plusieurs spectacles à l’affiche : la condition des femmes. Rusalka qui ouvre la saison, puis La Esmeralda de Louise Bertin, ou encore l’opéra participatif d’après la Flûte enchantée de Mozart, – sans omettre le destin entravé d’une jeune amoureuse (Luisa Miller)… tout œuvre pour une prise de conscience grâce aux drames représentés, afin que soit dénoncées toujours, sans réserve, l’emprise et la violence qui s’exerce sur les femmes.

 

 

_____________________________________

 

TOUTES LES INFOS et la BILLETTERIE EN LIGNE sur le site de l’Opéra Grand Avignon:
https://www.operagrandavignon.fr

FEUILLETER la brochure en ligne de la nouvelle saison 2023 – 2024 : «  Magique ! » de l’Opéra Grand Avignon :
https://www.operagrandavignon.fr/sites/default/files/2023-06/OGA%2023-24%20PROGRAMME-web%20%283%29%5B15090%5D.pdf

OPÉRA GRAND AVIGNON
4 rue Racine, 84000 Avignon

Billetterie
04 90 14 26 40
[email protected]

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, concert. MONACO, Auditorium Rainier III, le 16 juin 2024. TCHAÏKOVSKY / BRUCKNER. Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Pablo Fernandez (violoncelle), Kazuki Yamada (direction).

C’est sur un éclatant succès que s’achève la saison 23/24 de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, tandis que la saison...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img