mardi 27 février 2024

CRITIQUE, concert. MENTON, Parvis de la basilique Saint-Michel, le 1er août 2023. Jakub Jozef ORLINSKI / Il Pomo d’Oro.

A lire aussi
Emmanuel Andrieu
Emmanuel Andrieu
Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie à l’université de Montpellier, Emmanuel Andrieu a notamment dirigé la boutique Harmonia Mundi dans cette même ville. Aujourd’hui, il collabore avec différents sites internet consacrés à la musique classique et à l’opéra - et notamment avec ClassiqueNews.com dont il est le rédacteur en chef.

Pour sa 74ème édition – toujours placé sous la houlette de Paul-Emmanuel Thomas, directeur du Conservatoire de la ville -, le Festival de Menton a accueilli une nouvelle fois une myriade de stars, parmi lesquels Nikolaï Lugansky, Alexander Malofeev, Gautier Capuçon, Alexandre Kantorow… C’est dire l’ambition de la manifestation estivale, l’une des plus anciennes du pays, qui continue de se dérouler dans le cadre enchanteur du Parvis de la Basilique Saint-Michel, avec comme toile de fond la mer Méditerranée…

 

Jakub Jozef Orlinski
et Il Pomo d’oro ovationnés
au Festival de Menton

 

 

 

 

En ce mardi 1er août, c’est le contre-ténor polonais Jakub Jozef Orlinski qui était invité à se produire, accompagné par le fameux ensemble baroque Il Pomo d’oro – déjà présent sur les éditions 2016, 2017 et 2019 du festival. Et c’est essentiellement le programme de son second disque “Facce d’amore”, enregistré avec Il Pomo d’oro, que l’artiste offre à un public venu en nombre applaudir l’un des contre-ténors les plus plébiscités du moment. Et c’est avec l’air « Erme e solinghe » extrait de La Calisto de Francesco Cavalli que débute la soirée, avant d’enchaîner sur le plus rare “Chi scherza con amore” tiré d’Eliogabalo de Boretti. On y goûte la voix claire et percutante du chanteur, avec un registre central très sonore et nourri, et des aigus venant sans peine. Dans l’air de Bononcini “Infelice mia constanza” ou de Predieri “Finche salvo e l’amor suo”, le phrasé est conduit avec goût, intelligence et sensibilité, avec une attention réelle aux mots et une musicalité irréprochable. Et dans les arias “Odio, vendetta, amo” de Conti ou “Che m’ami ti prega” d’Orlandini, il fait preuve d’une virtuosité époustouflante, en même temps que d’un vrai engagement théâtral, qui parfont le plaisir de l’écoute.

Il trouve un formidable écho dans un Pomo d’oro – ici dirigé du violon par Zefira Valova – dont le son charnu et les mutiples couleurs n’ont aucune peine à séduire les auditeurs également. Le cheffe bulgare ne ménage pas son énergie dans des pages telles que Concerto N°4 de Locatelli ou le “Ballo dei bagatellieri” extrait de Don Chisciotte in sierra morena de Matteis, et la complicité entre les deux artistes fait également plaisir à voir. Et c’est de manière toute légitime que le public leur réserve de chaleureux applaudissements, ce qui leur vaut d’obtenir pas moins de trois bis. D’abord le superbe air « Alla gente a Dio diletta » de Nicola Fago, tiré lui de son premier disque “Anima Sacra”, moment de temps suspendu que vient interrompre l’air « Agitato da fiere tempeste » de Haendel, où la virtuosité de la’rtiste emporte tout sur son passage. Le public en redemandant ancore en frappant autant des pieds que des mains, Orlinski offre un ultime bis avec la reprise de l’air « Chi scherza con Amor » de Borretti.

Vivement les 75 ans du Festival l’été prochain, où Paul-Emmanuel Thomas devrait mettre les petits plats dans les grands pour fêter l’événement !

_________________________________________

CRITIQUE, concert. MENTON, Parvis de la basilique Saint-Michel, le 1er août 2023. Jakub Jozef ORLINSKI / Il Pomo d’Oro. Photo © Ch. Merle

 

VIDEO : JJ. Orlinski chante « Agitato da fiere tempeste » de Haendel

 

 

LIRE aussi notre critique du récital d’Alexander MALOFEEV au Festival de Menton, le 3 août 2023 : https://www.classiquenews.com/critique-concert-menton-basilique-saint-michel-archange-le-3-aout-2023-recital-dalexander-malofeev-piano-js-bach-scriabine-chopin-wagner-liszt-weinberg/

 

CRITIQUE, concert. MENTON, Basilique Saint-Michel Archange, le 3 août 2023. Récital d’ALEXANDER MALOFEEV, piano. JS Bach, Scriabine, Chopin, WAGNER / LISZT, WEINBERG…

 

 

________________________________________

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

LIVRE CD événement, annonce. Jean-Baptiste ROUSSEAU : Poésies mises en musique par Royer, Morin & de Bousset / Almazis, Iakovos Pappas, clavecin et direction...

Fidèle à sa vision exigeante et exploratrice, l’excellent et très engagé Iaokovos Pappas emmène sa fabuleuse troupe d’Almazis sur...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img