Rattle interprète les Symphonies n°40 et 41 de Mozart

Mozart_portrait_Hickel_ospehTélé, ARTE. le 27 avril,18h: Deux ultimes Symphonies de Mozart. Rattle (Lucerne, 2013). Les deux dernières Symphonies de Mozart. Lucerne, août 2013. Simon Rattle et l’Orchestre Philharmonique de Berlin s’attaquent à un mythe symphonique, entre classicisme et romantisme les  deux dernières symphonies de Mozart (n°40 et 41). A ce jour, nous ignorons encore pour quelle occasion elles furent écrites, quand elles furent jouées pour la première fois, et même si le compositeur les a lui-même jamais entendues. Pour les romantiques, ces partitions représentent le legs de Mozart à la postérité – mais pour Simon Rattle elles signifient un défi d’interprétation de tout premier ordre : ” Ici les émotions humaines sont poussées à leur extrême absolu “, explique-t-il. ” On a le sentiment de diriger des opéras très concentrés dans la même soirée “. Pour lui, la musique de Mozart ne peut souffrir aucune comparaison : ” Elle est profondément émotive et passionnée, sombre, dangereuse, réjouissante comme aucune autre musique. Si on l’approche avec prudence on risque les problèmes. Tout dans cette musique est si naturel qu’on doit oublier toutes règles « . Musique du cœur, l’écriture mozartienne incarne avant Beethoven, l’expression la plus juste de la sensibilité humaine, nourrie d’aspiration, traversée des oute et d’angoisse profonde, entre l’exaltation de la vie et la conscience de la mort, éros et thanatos. Au registre des superbes interprétations des symphonies de Mozart, rappelons l’excellente lecture récente de la Haffner par Nikolaus Harnoncourt (1 cd Sony, coup de coeur de classiquenews.com)

Enregistré le 28 août 2013 au Centre de la Culture et des Congrès de Lucerne (CH)
Réalisé par Michael Beyer (2013 – France 65 minutes).
Coproduction : ARTE France, Accentus Music Ug

Orchestre Philharmonique de Berlin
Direction : Sir Simon Rattle

Symphonie en Sol mineur n°40 K 550 : 2ème mouvement sans la 2ème reprise; 4ème mouvement sans la 2ème reprise
Symphonie en Do Majeur n°41 K 551: 2ème mouvement sans reprise; 4ème mouvement sans aucune reprise

Comments are closed.