lundi 26 février 2024

PERPIGNAN, Festival de musique sacrée : Vibrato de l’âme… 25 mars > 8 avril 2023

A lire aussi

 

 

Du 25 mars au 8 avril 2023, la 37e édition du Festival de Musique Sacrée de Perpignan investit de multiples lieux dans la ville, favorisant partout la créativité comme l’accessibilité aux concerts. Comme un écrin et un décor naturel pour chaque célébration, Perpignan réinvente la musique sacrée vivante : « les artistes donneront vie aux répertoires inscrits dans l’histoire de l’humanité, aux écritures nouvelles reliées au monde d’aujourd’hui. Chacun d’entre eux déposera une vibration, une intonation et une oscillation, l’expression d’un élan artistique. De la musique transformée naîtra le Vibrato de l’âme, la spiritualité et la transcendance », précise Élisabeth Dooms, directrice du Festival.
Beauté, métamorphose, transmission : en s’adressant au plus grand nombre, la musique, « révélatrice d’un monde vivant » lance une invitation à partager, à découvrir pour s’accorder ensemble, au « Vibrato de l’âme », thème générique de cette 37è édition.

 

 

 

 

 

LIRE aussi notre ENTRETIEN avec Elisabeth DOOMS, directrice, à l »occasion de la 37è édition du Festival de Musique Sacrée de Perpignan, le « Vibrato de l’âme »… https://www.classiquenews.com/entretien-avec-elisabeth-dorme-directrice-artistique-du-festival-musique-sacree-de-perpignan/

 

 

 

 

Le Festival 2023 – Vibrato de l’âme – 15 CONCERTS :

5 CONCERTS FLORILÈGE Accès payant : tarifs de 1 à 25 €
8 CONCERTS MOSAÏQUE en accès libre
2 CONCERTS LE OFF en accès libre

Le Village du festival, couvent des Dominicains est un lieu de vie, d’échanges, de rencontres, de plaisir, de convivialité, le village réunit le temps de belles soirées éphémères les artistes, les équipes, le public et les partenaires.
Ouvert vendredi 31 mars, samedi 1 avril, jeudi 6 avril de 17h à 23h et le samedi 8 avril de 16h à 23h.

 

LES ESPACES : rencontres « Paroles d’artistes », bar à tapas,
vente CD, billetterie, espaces partenaires.

 

NOUVEAU : en alternance, espace « luthier » et « développement durable »

 

FLORILÈGE / MOSAÏQUE
Infos / résa. : 04 68 66 18 92  /  www.perpignantourisme.com

______________________________

 

 

 

 

Festival de musique sacrée de Perpignan 2023
37ème édition – du 25 mars au 8 avril 2023
L’agenda des concerts

Vibrato de l’âme

______________________________

 

 

 

SAM. 25 MARS | 17h
Église Notre-Dame-la-Réal | Accès libre
Hildegard von Bingen

ENSEMBLE ORISCUS
ANNE BERTIN-HUGAULT, CÉDRIC BAILLERGEAU, chant
COLIN HELLER, citole, guiterne, vièle à archet, vièle à clés
EMMERAN ROLLIN, orgue

La sève féconde d’Hildegard von Bingen :
ardeur, force et douceur

«Cette femme exceptionnelle s’est invitée dans ma vie, j’avais presque vingt ans…» Anne Bertin-Hugault admire ainsi Hildegard von Bingen. Visionnaire, prophète, compositrice, poétesse, phytothérapeute, Hildegard, femme de foi, lettrée et autodidacte, cultive la musique comme source de beauté, de douceur et de louange divine. « Elle voit dans le chant et la musique des instruments pour rapprocher le genre humain de la condition perdue de l’Éden pour recréer les mélodies des chœurs des anges…» précise aussi Stefania Roncroffi. Anne Berthin-Hugault et l’ensemble Oriscus dévoilent l’intimité mystique et la puissance de la louange divine d’une musique dédiée à la grâce. « L’âme est une symphonie. Le corps est le vêtement de l’âme et la voix de l’âme est la vie ; il faut donc que le corps avec l’âme chante de vive voix. » Hildegard von Bingen

 

Programme :

HILDEGARD VON BINGEN (1098-1179)
Caritas, antienne
Ave Maris Stella, hymne grégorien, vêpres de l’office de la Vierge*
O aeterne Deus, antienne
O magne Pater, antienne
Rex noster, répons
Ave Maris Stella, hymne grégorien, vêpres de l’office de la Vierge*
Cum erubuerint, antienne
O quam pretiosa, répons
O splendidissima, antienne
O clarissima, répons
Ave Maris Stella, hymne grégorien, vêpres du samedi*
Spiritus Sanctus, antienne
O nobilissima viriditas, répons
O vos angelis, répons
Alleluia, O virga mediatrix
*pièces non composées par Hildegard von Binge – durée : 1h

 

DISCOGRAPHIE



Hildegard / Stella maris – HILDEGARD VON BINGEN, 2022
Label Rocamadour – musique sacrée

Accueil

______________________________

 

 

 

DIM. 26 MARS 2023 | 17h
Théâtre Municipal Jordi Pere Cerdà | Accès libre
Anima

CERVIN QUARTET
ASAKO IIMORI, CHAOFAN WANG, violon
VLADYSLAV OSADCHYI, alto
CYPRIEN KEISER, violoncelle

Anima : L’âme (*), à l’avant-scène du répertoire intime de la musique de quatuor

La musique de quatuor à cordes semble mystérieuse et complexe. Et pourtant, le quatuor classique incarne la vie, l’humanité et l’harmonie. Les jeunes instrumentistes du Cervin Quartet, tous ex étudiants de l’International Menhuin Musique Academy (Suisse), ont intégré l’orchestre des jeunes talents du Festival de Prades en 2021 et 2022. Ils convient pour cette soirée au Théâtre municipal de grands compositeurs : Joseph Haydn considéré comme le père fondateur du quatuor à cordes, Carl Nielsen célèbre musicien humaniste danois ; Franz Schubert et son quatuor aux mélodies bouleversantes, « La jeune fille et la Mort », monument du répertoire, et tendre et tragique.
«Je crois qu’il faut bien s’entendre sur le tempo à adopter. Schubert a noté « Allegro ma non troppo ». À mon avis, il doit être suffisamment lent pour marquer une certaine gravité, une gravité inhérente à l’œuvre, mais pas trop justement pour ne pas tomber dans un excès de sentimentalisme… ». Extrait d’Âme brisée, Akira Mizubayashi Éd. Gallimard 2019 – (*) l’âme du violon est un petit bâtonnet de bois installé dans la caisse de résonnance des instruments à cordes ; il a pour fonction de transmettre les vibrations des cordes.

CONCERT MOSAÏQUE | Durée 1h30’

JOSEPH HAYDN (1732 – 1809)
Quatuor en si bémol majeur op.76 n°4
surnommé « Lever de soleil »

CARL NIELSEN (1865-1931)
Quatuor à cordes n°1 en sol mineur

FRANZ SCHUBERT (1797-1826)
Quatuor n°14 en ré mineur D810
La jeune fille et la Mort

Un partenariat avec le Festival Pablo Casals

ACCUEIL

CERVIN QUARTET, quatuor à cordes
Le Cervin Quartet, nouveau quatuor à cordes, formé à l’International Menuhin Music Academy à Rolle, en Suisse se perfectionne auprès de grandes célébrités du monde musical telles que Gabor Takacs-Nagy, Guillaume Chilemme, Pablo de Naverán et le Quatuor Arod. Ils ont joué au Festival de Prades et au Rosey Concert Hall.

______________________________

 

 

 

MER. 29 MARS 2023 | 18h30
Chapelle basse, couvent des Minimes | Accès libre
Vendredi à Ténèbres

Ténèbres / La création d’une musique sacrée vivante
de l’Office des Ténèbres du Vendredi Saint

DOROTHÉE PINTO, GISÈLE VACHER-XERRI, sopranos
HARUMI BABA, serpent
MAÏ SAÏTO, clavecin, orgue
HERVÉ RÉMOND, composition, contrebasse

Fruit d’un long cheminement, opéré par Hervé Rémond, ce programme en création, véritable temps fort du Festival, s’inspire du contexte des Ténèbres, thème de prédilection pour la période de la semaine sainte, inspiré par François Couperin et son chef-d’œuvre Les leçons de ténèbres et du texte liturgique des lamentations du prophète Jérémie. « Confronter son langage de musicien d’aujourd’hui à une tradition aussi forte et chargée, à la fois spirituelle et musicale, c’est tenter de toucher au sublime et à l’inaccessible, de vouloir dire et faire chanter autrement des textes dont la teneur dramatique et métaphorique reste sans cesse à redécouvrir » explique Hervé Rémond.

 

CONCERT MOSAÏQUE | Durée 1h

Antienne 1 : Astiterunt reges Terrae
pour 2 soprani, orgue positif, serpent & contrebasse

Psaume 2 : Quare fremerunt gentes
pour 1 soprano, orgue ou clavecin, serpent & contrebasse

Antienne 2 : Divisderunt sibi vestimenta mea
pour 2 soprani, orgue positif, serpent & contrebasse

Psaume 21 : Deus, Deus, meus, respice in me
pour 1 soprano, orgue ou clavecin, serpent & contrebasse

Antienne 3 : Insurrexerunt in me testes iniqui
pour 2 soprani, orgue positif, serpent & contrebasse

1re leçon des Ténèbres du Vendredi Saint :
Cogitavit Dominus dissipare murum filae Sion
pour 2 soprani, orgue ou clavecin, serpent & contrebasse

2e leçon des Ténèbres du Vendredi Saint :
Matribus suis dixerunt
pour 2 soprani, orgue ou clavecin, serpent & contrebasse

______________________________

 

 

 

VEN. 31 MARS 2023 | 18h30
Église des Dominicains |
Tarifs de 1 € à 25 €
Printemps sacré
L’écho des mondes anciens dans une ode à la vie

ENSEMBLE IRINI, OCTUOR VOCAL
LILA HAJOSI, direction
EULALIA FANTOVA, CLEMENT FABER, mezzos
JULIE AZOULAY, LAURIANE LE PREV, contraltos
MATTHIEU CHAPUIS, OLIVIER MERLIN, ténors
GUGLIELMO BUONSANTI, CHRISTOPHE GAUTHIER, basses

Lila Hajosi, jeune cheffe et musicologue pilote l’Ensemble Irini vers des sommets où la musique caresse avec grâce les émotions. Dans « Printemps Sacré », son 3e opus en octuor vocal mixte, Irini explore le répertoire sacré a cappella entre Orient orthodoxe et Occident catholique. Les interprètes révèlent l’étrange proximité musicale entre les motets sacrés d’Heinrich Isaac, maître de musique de la Renaissance italo-flamande et les extraits de la majestueuse liturgie orthodoxe géorgienne. Imaginé comme un voyage à travers les thèmes de la jouissance, du deuil, de la résurrection, Printemps Sacré est une ode à la vie.

 

CONCERT FLORILÈGE | Durée 1h10’

I VIVRE

HEINRICH ISAAC, c.a 1495 – Tota pulchra es

XIIe s., cérémonie nuptiale orthodoxe géorgienne
Shen khar venakhi (Tu es le vignoble)

Irmos 9, liturgie géorgienne
Saidumlo samotkhe khar (Tu es un paradis mystique)

HEINRICH ISAAC, c.a 1500
Anima mea Invenerunt Filiae Hierusalem

II MOURIR

Cérémonie de mise en terre orthodoxe, Hymne ton VIII, Géorgie
Ts’midata tana ganusvene (Avec les Saints donne le repos)

Cérémonie de mise en terre orthodoxe, Hymne ton VIII
Vgodeb da viglovme (Je pleure et pleure)
Cérémonie de mise en terre orthodoxe
Saukunod iq’avn khseneba (Mémoire Eternelle)

Heinrich ISAAC, 1492,
Tombeau de Laurent de Médicis
Quis dabit capiti meo aquam ?

III (RE)NAÎTRE

Ton IV, Géorgie
Arasada davdumnet (O Théotokos)
Paraklesis à la Mère de Dieu
Irmos 9 ton IV – Gikharoden shen (Réjouis-toi Sainte Reine)

HEINRICH ISAAC, 1507
Virgo Prudentissima

 

DISCOGRAPHIE

Maria Nostra (2018) – L’empreinte digitale – SOCADISC ›
O Sidera (2021) – Paraty PIAS Harmonia Mundi

______________________________

 

 

 

VEN. 31 MARS 2023 | 20 h45
Église des Dominicains | Accès libre
Réminiscence
JASER AJ YOUSSEF, viole d’amour
GAËL CADOUX, piano Rhodes

Réminiscence
Les chemins de liberté du jazz et des musiques orientales d’aujourd’hui empruntés par la viole d’amour

Initié aux musiques orientales et à l’improvisation en Tunisie par son père ethnomusicologue, formé à la musique classique et attiré par le jazz depuis son jeune âge, Jasser Haj Youssef est un musicien passionné. Il redonne vie à la viole d’amour, grand violon baroque rare et mystérieux, en l’adaptant à différents styles de musique : arabe, classique, jazz, indien… L’enregistrement de son 3e album Réminiscence au Château de Chambord met en lumière l’amplitude de la viole d’amour dans un répertoire constitué d’arrangements d’œuvres de J.S. Bach, de musique sacrée orientale et de compositions personnelles. En duo avec Gaël Cadoux, pianiste et fondateur de l’ensemble Elextrolux, élu groupe de l’année aux Victoires du Jazz 2017, Jasser Haj Youssef impose à travers Réminiscence une musique profonde et propice au recueillement, à la méditation. Une quête musicale aux confins du vibrato de l’âme !

 

CONCERT MOSAÏQUE | Durée 1h

JASSER HAJ YOUSSEF (1982-)
Cadence Aria

J.S. BACH (1685 – 1750) arr. JASSER HAJ YOUSSEF
Sonate BWV 1001 Adagio

JASSER HAJ YOUSSEF (1982-)
Solo Molo Nocturne Réminiscence

ANONYME arr. JASSER HAJ YOUSSEF
Lamento di Tristano

JASSER HAJ YOUSSEF (1982-)
Friggya

ANONYME arr. JASSER HAJ YOUSSEF & GAËL CADOUX
Mantra Of Padmasambhava

www.jasserhajyoussef.com

 

DISCOGRAPHIE

Sira, Label Théâtre de la Ville 2012

Résonance, Label Théâtre de la Ville, 2015

______________________________

 

 

 

SAM. 1 AVRIL 2023| 16h
Parvis de l’église Saint-Jean-le-Vieux | Accès libre
Rêverie entre ciel et terre
ELIZABETH VITU, LAURENT PIE, carillon

Rêverie / Poésie et musique de carillon : le temps d’une rencontre entre ciel et terre

(…) Je veux, pour composer chastement mes églogues,
Coucher auprès du ciel, comme les astrologues,
Et, voisin des clochers, écouter en rêvant
Leurs hymnes solennels emportés par le vent… »

Charles Baudelaire, Paysage, extrait des Fleurs du Mal

La poésie, source d’inspiration des compositeurs d’hier et d’aujourd’hui, se mêle avec subtilité aux airs du carillon. Elizabeth Vitu et Laurent Pie élèvent jusqu’aux cieux les musiques de Francis Poulenc, Johann Sibelius et Jef Rottiers, au rythme du poème de Charles Baudelaire ; ils reviennent sur notre Terre dans la paix. À travers une large palette de couleurs musicales, ils offrent avec passion la rêverie qui les traverse.

 

CONCERT MOSAÏQUE | Durée 25’

FRANCIS POULENC (1899-1963)
Transcription au carillon. Extrait de la Suite française

KARSTEN HERMANSEN (1971)
Ballonfærd

JOHAN SIBELIUS (1865-1957)
Étude Opus 76 numéro 2

FRANCK DELLAPENNA (1951)
Dance with Me

JEF ROTTIERS (1904-1985)
Preludium in F

FRANK DELLAPENNA (1951)
Le calme après la tempête extrait de la Suite La tempête

 

Concert réalisé en collaboration avec l’association des Amis du carillon de la Cathédral
facebook.com/carillon.perpignan
https://www.mairie-perpignan.fr/culturepatrimoine/ patrimoine/carillon

______________________________

 

 

 

SAM. 1 AVRIL 2023 | 18h30
Église des Dominicains | Accès libre
Nuit du monde Khosrô et Shirin
ANOUSHA NAZARI, chant
SEPAND DADBEH, tambur, oud

L’alliance sublime de la poésie persane et des mélodies de la mer Caspienne à la mer. Méditerranée – Le concert « Khosrô & Shirin » explore la merveilleuse musique persane, expression des mouvements de l’âme. Anousha Nazari et Sepand Dadbeh, tous deux iraniens, s’inspirent d’un poème du poète épique et lyrique persan du XIIe siècle, Nizami Ganjavi, la romance entre le roi perse Khorsrow et la princesse arménienne Shirin. Au gré de l’histoire, ils tissent les formes musicales modales de la mer Caspienne à la mer Méditerranée. Ils nous transportent à la cour de l’empire perse et recréent l’expérience des anciens musiciens lesquels associent avec délices, – heureux syncrétisme musical-, la musique d’Abd al-Qadir al-Maraghi, les Cantigas de Santa Maria, les chants de Komitas, les compositions de John Dowland en une inoubliable tapisserie sonore.

 

VIDÉO :
Mélodies nocturnes France Tv – 21/10/22
https://www.youtube.com/watch?v=CerahbdtTCM

Anousha Nazari : regard d’une soliste soprano iranienne
https://www.rfi.fr/fr/podcasts/orient-hebdo/20221002- anousha-nazari-regard-d-une-soliste-soprano-iranienne

En duo : https://www.youtube.com/watch?v=lYer_E7DTKU

______________________________

 

 

 

SAM. 1 AVRIL 2023 | 20h 45
Église des Dominicains | Tarifs de 1 € à 25 €
Nuit baroque Ô solitude
PAUL-ANTOINE BÉNOS-DJIAN, contre-ténor

LE CONSORT
THÉOTIME LANGLOIS DE SWARTE, violons baroque

Ô solitude, Music for a while : les sommets de la mélancolie
Le Consort entre enthousiasme, jeunesse et virtuosité se développe dans une direction artistique collégiale, associant Théotime Langlois de Swarte, Sophie de la Bretèche et Justin Taylor ; la musique baroque se révèle un art d’expression de sentiments intenses. En parcourant les airs d’Henri Purcell, le contre-ténor Paul-Antoine Bénos-Djian et Le Consort soulignent les noces fécondes de la musique et de la poésie…

 

CONCERT FLORILÈGE | Durée 1h10’

HENRY PURCELL (1659-1695)
Ground pour clavecin Sonata of Four Parts Z 807

JOHN BLOW (1649-1708)
Welcome ev’ry Guest

HENRY PURCELL (1659-1695)
Fairest Isle

Nicola Matteis (1650-1714)
Preludio, Bore

HENRY PURCELL (1659-1695)
Music for a while

NICOLA MATTEIS (1650-1714)
Andamento

HENRY PURCELL (1659-1695)
Curtain Tune
O solitude
Strike the viol

JOHN BLOW (1649-1708)
An Ode on the Death of Mr Henry Purcell

JOHN ECCLES (1668-1735)
The Mad Lover

NICOLA MATTEIS (1650 – 1700)
Sarabanda amorosa

HENRY PURCELL (1659-1695)
Here the deities Folk song
The Three Ravens

www.leconsort.com
https://www.youtube.com/ watch?app=desktop&v=1AH7jnYLV18&t=1294s

______________________________

 

 

 

MAR. 4 AVRIL 2023 | 20h30
L’Archipel, scène nationale
Tarifs de 10,80 € à 27 €
G.

Pergolèse : Stabat Mater
DAVID BOBÉE, CAROLINE MUTEL, mise en scène
SÉBASTIEN D’HERIN, direction musicale
CAROLINE MUTEL, AURORE UGOLIN, solistes
AIPEUR FOUNDOU, danse
REMI BOLARD, cirque
ENSEMBLE LES NOUVEAUX CARACTÈRES

Un chant d’humanisme et d’espérance
Composé en 1736, le célèbre Stabat Mater de G.B. Pergolèse est un « divin poème de la douleur, ému et profond » (David Bobée, metteur en scène) ; la partition, comme le testament de son auteur, jouit depuis lors d’un prestige exceptionnel. Fauché trop tôt, le génial Napolitain emprunte à la fois les usages d’écriture de l’opéra et le texte liturgique pour tisser un sommet d’émotion et de spiritualité. Duos et arias alternent ; ils évoquent la douleur de la mère face à la mort de son fils dans une méditation sur la souffrance humaine et l’espérance. Les Nouveaux Caractères proposent un Stabat Mater profondément humain dans une scénographie qui défie l’apesanteur, qui entend servir la beauté de la musique pour lui permettre de se déployer dans l’espace, les corps et les âmes. « Il ne s’agit pas du chant du cygne d’un artiste aux portes de la mort, mais bien d’un chant d’humanisme sincère et plein d’espoir » précise encore David Bobée.

 

Programme

CONCERT FLORILÈGE | Durée 1h15’

GIOVANNI BATTISTA PERGOLÈSI (1710 -1736)
www.nouveauxcaracteres.com

______________________________

 

 

 

JEU. 6 AVRIL 2023 | 18h30


Église des Dominicains | Accès libre
Chants juifs
 :
SONIA WIEDER-ATHERTON, violoncelle
BRUNO FONTAINE, piano

Un cycle inspiré de l’art des Hazans
La violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, toujours en quête de timbres, de couleurs, d’un son d’archet puissant, rencontre l’art hazzan, la musique juive traditionnelle et populaire et les chants liturgiques. Après un travail de transcription, la violoncelliste cherche à retrouver les inflexions de la voix, l’expressivité de l’intériorité et de l’intime à travers son violoncelle. En duo avec Bruno Fontaine, pianiste, Sonia Wieder-Atherton cisèle et enflamme les mélodies inspirées par le vibrato de l’âme. Comme une conclusion riche en douceur conclusive, ils jouent la célèbre Sonate «Arpeggione» de Franz Schubert, un écho tel une prière, aussi intime et également aussi dansante que le sont ces chants juifs.

 

CONCERT MOSAÏQUE | Durée 1h

CYCLE DE CHANTS JUIFS TRADITIONNELS
ARRANGEMENTS : SONIA WIEDER-ATHERTON ET JEAN-FRANÇOIS ZYGEL

TRADITIONNELS
Kol Nidre, 2. Question, 3. Psaume, 4. Conversation

JEAN-FRANÇOIS ZYGEL (*1960)
Nigun

TRADITIONNELS
Prière
Chanson
Kaddish

JEAN-FRANÇOIS ZYGEL
Psalmodie
Chemah

TRADITIONNELS
Incertitude
Danse
Chants Hassidique
Élégie

FRANZ SCHUBERT (1797-1828)
Sonate pour violoncelle et piano
Arpeggione » D 821

DISCOGRAPHIE
Chants juifs – Label Alpha Classics, 2021

 

______________________________

 

 

 

JEU. 6 AVRIL 2023 | 20h45
Église des Dominicains
| Tarifs de 1 € à 25 €
Lumio / Les nouveaux rêves chantés de la Méditerranée éternelle

A FILETTA, voix corses, polyphonies
JEAN CLAUDE ACQUAVIVA, auteur-compositeur, seconda
FRANÇOIS ARAGNI, JEAN-DO BIANCO, MAXIME VUILLAMIER, bassu
PETR’ANTO CASTA, seconda
PAUL GIANSILY, terza

ABDULLAH MINIAWY, voix
  –  PETER CORSER, saxophone
Lumio est le fruit d’une rencontre artistique bouleversante entre le groupe de création polyphonique, A Filetta, le chant hypnotique empreint de poésie soufie d’Abdullah Miniawy, et le souffle circulaire du saxophoniste Peter Corser : une incroyable alchimie entre des artistes dont le parcours révèle la volonté du partage. Lumio érige une Méditerranée éternelle qui emprunte de nouvelles voies, de nouveaux rêves d’échange, de paix, et de fraternité, tout en se faisant l’écho d’antiques civilisations issues de l’Orient profond. Lumio, c’est à la fois l’osmose entre les voix et les textes et la vibration d’un chant viscéral, envoûtant et cosmique.

Programme

CONCERT FLORILÈGE | Durée 1h15’

ABDULLAH MINIAWY, ACQUAVIVA GHJUVAN CLAUDIU, PETER CORSER
Andata a luna
The lunatic the lover and the poet
Di lumio rex

JEAN-CLAUDE ACQUAVIVA, auteur-compositeur
Figliolu d ella

ABDULLAH MINIAWY, ACQUAVIVA GHJUVAN CLAUDIU, PETER CORSER
Di mi a strada
Jeema bel sheeni
Light pearls for orphans

ABDULLAH MINIAWY, PETER CORSER, compositeur
Light mashay

ABDULLAH MINIAWY, ACQUAVIVA GHJUVAN CLAUDIU, PETER CORSER
Soft shadows
A maga
The undiscovered dream
Volcanic

https://londecybele.com/les-creations/lumio-abdullah- miniawy-peter-corser-a-filetta

______________________________

 

 

 

 

SAM. 8 AVRIL 2023 | 17h
Église des Dominicains | Accès libre

Mujeres / La voix des femmes du Nouveau Monde
Concert en famille
Alchimiste et nouvelles exploratrices des métissages inédits, Diana Baroni, Chanteuse et flûtiste de renom, est une musicienne entre deux mondes, deux styles, de la musique ancienne et baroque et des chants populaires hispaniques ; diva hors normes, Diana Baroni ne s’embarrasse d’aucune frontière, appelle aux voyages, pour explorer la musique. Après un étonnant programme où les textes savaient dialoguer avec l’arpeggione, voici « Mujeres », hommages aux femmes admirables qui ont ouvert de nouveaux mondes elles aussi. De la vierge Marie, à Sor Juana Inès de la Cruz, en passant par la mère Terre ou Pachamama, selon la tradition des peuples indigènes afro-amérindiens, Mujeres ressuscite les figures féminines marquantes du Nouveau Monde, à travers une sélection poétique de leur héritage musical depuis l’époque de la colonisation jusqu’à nos jours.Le timbre du traverso, de la viole de gambe et de la guitare baroque brossent un portrait poétique et puissant de cet héritage ancestral. Source d’inspiration, de communion et d’élévation, les chants des femmes croisent avec sensibilité la vitalité humaine, l’âme céleste et l’amour universel. Un voyage envoûtant, transcendant porté par le trio désormais constitué de Diana Baroni, Rafaël Guel Frias et Ronald Martin Alonso

 

CONCERT MOSAÏQUE | Durée 1h

PIRECUA, TRADITION ORALE, Mexique
Rosa de Castilla

CHANT DE PROCESSION, TRADITION ORALE, Bolivie
Maria, todo es Maria

CHANT DÉVOTIONNEL, TRADITION ORALE, Mexique
Xochipitzahuatl / Flor Menudita

VILLANCICO, JUANA INÉS DE LA CRUZ, Mexique
Pues Mi Dios

SON ITSMEÑO, ANDRÉS HENESTROSA, Mexique
La Martiniana

BOLERO CHANSON, MANUEL CORONA RAIMUNDO, Cuba
Longina

ZAMBA, ARIEL RAMIREZ & FELIX LUNA, Argentine
Alfonsina y el mar

SON JAROCHO, TRADITION ORALE, Mexique
La lloroncita

SON HUASTECO, TRADITION ORALE, Mexique
La Petenera

SON CANCIÓN, TRADITION ORALE, Mexique
Las olas del mar

CHANSON, VIOLETA PARRA, Chili
Corazón maldito

TÚNTUNA BAILECITO, LUCIANA ORTIZ HERRERA, Argentine
Llora tus penas

CHANT CÉRÉMONIEL AYMARA, Bolivie
La despedida

https://www.youtube.com/watch?v=Xwq5lS3opxo https://www.youtube.com/watch?v=HZ7pj2Gpsuo

 

DISCOGRAPHIE
Mars 2023 – Mujeres, Label Aparté
Pan Atlantico, Accords Croisés : Vox Populi / Pias – 2022
fff telerama / 4 stars songlines uk
The Emidy Project, Papilio Collection / Outhere – 2018
La Macorina, Papilio Collection / Harmonia Mundi – 2013
Flor de Verano, Pao Records – 2009
Son de los Diablos, Alpha Productions – 2003

Musicienne entre deux mondes, Diana Baroni – flûtiste et chanteuse, artiste inclassable – se produit dans les festivals les plus prestigieux de la scène de la musique baroque et des nouvelles musiques traditionnelles du monde entier. D’origine argentine, née au bord du Rio Paraná à Rosario, elle étudie depuis l’enfance plusieurs instruments : guitare, piano, chant, flûtes. À l’âge de 14 ans, elle se tourne définitivement vers la flûte traversière qui lui ouvre le répertoire prestigieux de la musique classique et gagne à 17 ans une bourse d’études pour la Yehudi Menuhin Academy de Gstaad, Suisse. De retour à Buenos Aires, elle développe sa carrière de flûtiste à travers le répertoire contemporain et les productions du Centre Expérimental du Théâtre Colon. Entre musique contemporaine et musiques classiques, un parcours éclectique commence. Grâce au soutien de la Fondation Théâtre Colon, elle rejoint le Vieux Continent, pour étudier l’interprétation historique à Bâle, au sein de la Schola Cantorum et le traverso à Amsterdam avec Wilbert Hazelzet et Jed Wentz.
Membre fondateur de l’ensemble Café Zimmermann, flûte solo de ce dernier, leurs disques consacrés à l’œuvre instrumentale de J.S. Bach reçoivent les plus importants prix de la critique ; le groupe devient désormais une référence pour la presse et la scène de la musique ancienne. Elle est également invitée à se produire avec Les Musiciens du Louvre, The Rare Fruits Council, Ensemble Vedado, Ensemble Stravaganza, Orchestra Svizzera Italiana, entre autres. Ses propres projets de musique baroque qu’elle enregistre avec Dirk Boerner, comme l’intégrale des sonates de Johannes Mattheson ou les sonates de Johan Sebastian Bach, ne cessent d’affirmer un tempérament à part…

DIANA BARONI, chant, traverso
RAFAËL GUEL FRIAS, guitare baroque, flutes, percussions
RONALD MARTIN ALONSO, viole de gambe

______________________________

 

 

 

SAM. 8 AVRIL 2023 | 20h45
Église des Dominicains | Tarifs de 1 € à 25 €

Jérusalem
Une traversée des siècles au cœur de Jérusalem, ville fondatrice des sources du sacré. Le collectif La Tempête accompagne le spectateur dans une expérience collective, étonnante, immersive : Simon-Pierre Bestion, jeune chef fédérteur ne manque d’arguments ; il explore le temps et l’espace pour créer une rencontre inouïe entre un lieu, des artistes, le public. Jérusalem, ville « trois fois sainte », lieu de paix et de fraternité autant que de conflits, se dresse fière et complexe, aux confins de l’Europe et de l’Orient. Pour que résonne Jérusalem dans l’église des Dominicains, la Tempête cherche ses origines dans les racines multiples de nos sociétés méditerranéennes millénaires. Prières, berceuses, danses, chansons d’amour, invocations composent ainsi comme un grand rituel vocal unifié et dédié à l’amour et au souvenir de Jérusalem, cité mystique et intemporelle. Douze langues, reflet de la richesse de ce carrefour, se côtoient et se répondent alternativement…

SIMON-PIERRE BESTION, conception, arrangement, direction
GEORGES ABDALLAH, chant traditionnels arabes, melkites et byzantins,
MILENA JELIAZKOVA, chants
traditionnels séfarades, bulgares et arméniens

COMPAGNIE VOCALE ET INSTRUMENTALE LA TEMPÊTE,
chœur, cornet à bouquin, percussions, clarinette et duduk, serpent
MARIANNE PELCERF, création lumière

 

 

CONCERT FLORILÈGE | Durée 1h30’

PIERRE LE VENERABLE (12e siècle)
Assumens Ihesus petrum.
Chant de l’office de la Transfiguration, en latin

CHANT BYZANTIN GREC ORTHODOXE (19e siècle)
Αγνή Παρθένε – Agni parthene. Chant à la Vierge, en grec

MILENA JELIAZKOVA – Հայաստան – Hayastan.
Composition méditative, en arménien

HEINRICH SCHÜTZ (1585-1672) –
An der Wassern zu Babel. Psaume 136 de David en allemand

لباب راھنأ فافض – CHANT BYZANTIN MELKITE
ealaa difaf ‘anhar babil. Psaume 136 de David, en arabe

ZAD MOULTAKA (1967) – تنأ نم – Mèn èntè.
Poème du mystique persan Mansur al-Hallaj (Xe siècle), en arabe

םָׁש—לֶבָּב ,תוֹרֲהַנ לַע )1570-1630
( SALOMONE ROSSI Al naharot Bavel.
Psaume 136 de David en hébreu
הירק היפיפי – )

CHANSON JUIVE YÉMÉNITE (XVIe siècle Kirya Yefefia.
Chant en mémoire de Jérusalem en hébreu

ALFONSO X EL SABIO (1221-1284)
Quenas sas figuras da Virgen partir.
Cantiga de Santa Maria, en galaïco-portugais

ROBERT WHITE (1538 – 1574)
Lamentations de Jérémie à 6 (extraits :
Heth, Teth, Lamed, Jerusalem), en latin

LES FRÈRES RAHBANI (20e siècle Rah’halfak ya tayr.
Chanson d’amour libanaise, en arabe

CHANT TRADITIONNEL SÉFARADE TURCO-BULGARE
Ir me kero madre a Yerushalaiym.
Chant d’amour à Jérusalem, en judéo-espagnol

ARVO PÄRT (1935) – Alleluia-tropus.
Prière de St Nicolas de Myre (Anatolie), en slavon
SERGUEÏ RACHMANINOV (1873-1943)
Господи, спаси благочестивый (Gospodi, spasi blagochestiviya).
Extrait de la Liturgie de St. Jean Chrysostome, en slavon

Polyphonie traditionnelle bulgare, région de Thrace
ИЗРАСЛО ДЪРВО, Izraslo doervo.
Chant à thématique sacrée, en bulgare

JEAN-LOUIS FLORENTZ (1947- 2004)
Asmarâ Extrait du Melt’ân sur le Psaume 8, en Ge’ez (éthiopien liturgique)
Chant soufi en arabe et psaume 69 de David en hébreu (15e siècle)
Ra’u anavim – וחָמְשיִ םיִוָנֲע ואר arakto bèbè et – باب تقرط yismachu

Codex Calixtinus (XIIe siècle) – Dum pater familias.
Chant de procession pour St Jacques de Compostelle, en latin.

www.compagnielatempete.com facebook.com/compagnielatempete instagram.com/compagnielatempete twitter.com/clatempete youtube.com/latempetecreative instagram.com/compagnielatempete contact@compagnielatempete.com

 

 

DISCOGRAPHIE

Nocturne / RACHMANINOV Chants Byzantins
Alpha Classics, 2021

Hypnos / DE MANCHICOURT, TAVENER, GREIF, SCELSI
Alpha Classics, 2021

Vespro della beata vergine / MONTEVERDI, ANONYMOUS
Alpha Classics, 2019

The Tempest / PURCELL, LOCKE, PÉCOU, MARTIN, HERSANT
Alpha Classics, 2015

 

___________________________

 

 

 

TEASER VIDÉO Perpignan / festival de musique sacrée 2022

 

 

___________________________

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. Variations & Bergamasques : Debussy, Fauré, Chausson. Christine Fonlupt, piano (1 cd Passavant music)

On est immédiatement séduit par l’originalité et la grande cohérence du programme ici défendu (et conçu) par la pianiste...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img