jeudi 13 juin 2024

Orchestre des Champs Elysées. Hommage à Schumann Poitiers, Saintes. Les 6 et 7 mai 2010

A lire aussi

Orchestre des Champs Elysée
Philippe Herreweghe
, direction

concerts de mai 2010

Robert Schumann
Concert du bicentenaire 2010

Concerto pour piano
Symphonie n°2


Jeudi 6 mai à 20h30
TAP, Poitiers

Vendredi 7 mai à 20h30
Saintes, Abbayes aux dames

Un programme dédié à Schumann, dont on fête cette année l’anniversaire de la naissance (le 8 juin prochain exactement). Alexander Lonquich et l’Orchestre des Champs-Élysées interprètent le concerto pour piano ainsi que la 2e symphonie, le lyrisme bouillonnant de l’un et la fantaisie mélancolique de l’autre offrent un bel aperçu du génie schumanien, l’un des plus romantiques qui soient. D’autant que Philippe Herreweghe défriche depuis de longues années l’univers de Robert Schumann…

Le Concerto pour piano de Schumann est le cheval de bataille des grands maîtres du clavier. Dans les nombreux enregistrements qui lui sont consacrés, il est irrémédiablement couplé à celui de Grieg, et joué dans le même style, bien que composé plus de vingt ans avant. Il n’était que justice que cette œuvre retrouve la couleur de son époque : le romantisme des années 1840. C’est un chant éperdu à l’être aimée, chérie, la consolatrice et la muse, l’interprète aussi adulée par toute l’Europe, Clara Schumann qui est l’épouse du compositeur…
Alexander Lonquich a débuté sa carrière sur un piano moderne ; il est aussi à l’aise chez Ravel et Debussy que chez Beethoven. Mais il a la curiosité d’envisager l’instrument d’époque. Cette fois, avec l’Orchestre ad hoc, il nous propose de retrouver chez Schumann un équilibre sonore plus riche et plus stimulant que le formidable combat de décibels qu’est devenu le concerto pour piano à partir de Rachmaninov et Prokofiev.

Esquissée en 1845, créée à Leipzig en 1846, la Symphonie n°2 approfondit encore l’acte novateur chez Schumann qui porte toute l’architecture par le seul fait de l’écoulement mélodique. L’unité organique naît des multiples cellules thématiques qui se répondent en dialogue, c’est un jaillissement irrésistible et malgré la versatilité psychique de l’auteur, un désir d’organisation et de cohérence par l’acte musical, un formidable hymne à la vie, gorgé d’espérance qui s’oriente dans la lumière.

Alexander Lonquich, pianoforte
Orchestre des Champs-Élysées
Philippe Herreweghe
, direction

Livre

Alain Duault: Robert Schumann. Actes Sud célèbre le bicentenaire de la naissance de Schumann en 1810. Le texte biographique souligne chez le compositeur ami de Mendelssohn, révélateur et soutien de Brahms, ce « goût de l’ombre », instabilité de l’état psychique… Editions Actes Sud, collection classica

Approfondir
Lire notre grand dossier Schumann 2010

Illustrations: Robert Schumann, Philippe Herreweghe (DR)

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

ENTRETIEN avec Gabriel TCHALIK, à propos du récent cd du Quatuor TCHALIK  : Ravel / Lyatochynsky…

Aux défis techniques et expressifs du génial Quatuor de Ravel, la fratrie TCHALIK associe l'écriture de l'ukrainien Boris LYATOSHYNSKY,...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img