mardi 16 juillet 2024

Orchestre Symphonique Région Centre Tours Wagner, Sibelius… Tours, Opéra, les 1er et 2 mai 2010

A lire aussi
Dernier concert

de la saison symphonique

Orchestre Symphonique

Région Centre-Tours


Tours, Opéra

Les 1er et 2 mai 2010














Richard Wagner
: Faust, ouverture en ré mineur
Sibelius: Concerto pour violon et orchestre
Chostakovitch: Symphonie n°9

L’ouverture de Faust, version Wagner comme la
9è de Chostakovitch
sont pour la première fois représentées à
Tours. Incroyable ouverture qui démontre la force dramatique de
l’orchestre de Wagner, lequel après Lohengrin avait décidé
d’abandonner tout choeur et préféré tout exprimer des sentiments à
l’orchestre.

L’opus 46 en ré majeur
de Jean Sibelius fut composé en 1903 et, après
révision, créé sous la direction de Richard Strauss en 1905 à Berlin.
L’oeuvre est contemporaine de l’installation du compositeur dans la
villa « Aïnola », à Jarvenpaa, en pleine forêt, à 30km d’Helsinki.
Longtemps minimisé en raison d’une apparente et « creuse » rigueur, le
Concerto s’imposa néanmoins en raison des difficultés techniques qu’il
exige du soliste. Mais en plus de sa virtuosité exigente, le Concert de
Sibelius demande tout autant, concentration, intériorité, économie,
justesse de la ligne musicale. Autant de qualités qui se sont révélées
grâce à la lecture des plus grands violonistes dont il est devenu le
cheval de bataille. D’une incontestable inspiration lyrique
néo-romantique, la partition développe une forme libre, rhapsodique,
même si elle respecte la traditionnelle tripartition classique en trois
mouvements: allegro moderato, adagio di molto, finale. Même si
l’inspiration naturelle, panthéiste, du compositeur s’exprime avec
clarté, en particulier d’après le motif naturel des forêts de sa
Finlande natale, les souvenirs enrichissent aussi une imagination
personnelle et intime. A ce titre, le deuxième mouvement pourrait
convoquer les impressions méditerranéennes vécues pendant son séjour en
Italie.

Soucieux d’accessibilité et
de pédagogie stimulante, l’Orchestre propose avant chaque concert, une
présentation des oeuvres interprétées (avant concerts).

Retrouvez tous les
programmes, les lieux, les horaires et les modalités de réservation,
sur le nouveau site de l’opéra de Tours et de l’Orchestre Symphonique
Région Centre Tours, saison 2009 2010


cd et vidéo

L’Orchestre Symphonique
Région Centre Tours sous la baguette de Jean-Yves Ossonce a enregistré
son premier disque lyrique, dédié à un chef d’oeuvre oublié de Déodat
de Séverac: Le Coeur du Moulin (1909).
Tragédie amoureuse
portée par une écriture qui à l’égal de Debussy sait fusionner verbe et
musique, la partition comporte de nombreuses pages orchestrales
particulièrement dramatiques où s’affirme le génie d’orchestrateur de
Séverac. Prochaine nouveauté discographique à paraître en avril 2010,
chez Timpani. Voir notre reportage vidéo Le Coeur du moulin
de Déodat de Séverac
(1909)


sommaire de nos vidéos


Le Coeur du Moulin

En septembre 2009,
l’Orchestre Symphonique Région Tours

sous la direction de son directeur musical, Jean-Yves Ossonce
enregistre pour le label Timpani, l’opéra méconnu de
Déodat de Séverac, Le Coeur du Moulin (1909). Reportage vidéo
exclusif réalisé pendant les séances d’enregistrement en septembre 2009.
Vidéo 1.

En septembre 2009,
l’Orchestre Symphonique Région Tours

sous la direction de son directeur musical, Jean-Yves Ossonce
enregistre pour le label Timpani, l’opéra méconnu de
Déodat de Séverac, Le Coeur du Moulin (1909). Reportage vidéo
exclusif réalisé pendant les séances d’enregistrement en septembre 2009.
Vidéo 2.

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img