vendredi 1 mars 2024

L’Univers de l’opéra. Robert Laffont (Bouquins)

A lire aussi
univers opera bouquins robert laffont critique compte rendu livres classiquenewsLIVRES, compte rendu critique. L’univers de l’opéra. Robert Laffont. Oeuvres, scènes, compositeurs, interprètes… tout, vous saurez tout sur l’opéra. Du moins le principal. Quelques 2000 entrées se succèdent ici en 1210 pages pour exprimer l’étendu du sujet à travers les œuvres phares et les auteurs concernés, les courants, les mots du vocabulaire spécifique, … Le sujet brasse large: le lecteur retrouve des genres indirectement intéressées par le thème général:  » comédie musicale  » ; peut y reconstituer une géographie lyrique à travers les entrées dédiées aux villes, aux pays, aux théâtres fameux… Ce sont aussi nombre de disciplines constitutives du genre : décors, mise en scène, ballet, costumes… il y a même les grands auteurs de la littérature dont Hugo, Balzac, Schiller, évidemment Shakespeare qui ont inspiré les compositeurs, comme les immenses librettistes offrant à l’opéra, des ouvrages poétiques et dramatiquement très efficaces (Hofmannsthal, Da Ponte, Busenello, …) ; et aussi les grands mécènes et inspirateurs des réformes ou des évolutions du genre, marquant par leur goût et leur préférences, les détournements esthétiques fondateurs: Napoléon Ier, Marie-Antoinette (notice bien maigre en vérité au vu de ce que l’Autrichienne réalisa sous son règne invitant Gluck, les Italiens, les Allemands, les francophones…)… 

Les grands courants stylistiques sont plus survolés que vraiment expliqués : romantisme, vérisme, et même  » exotisme  » … mais aucune entrée sur le néoclassicisme et l’époque des Lumières (!), un comble puisque aujourd’hui nombre de résurrections récentes en France éclairent d’un nouveau regard le passage de la passion baroque théorisée au sentiment romantique porteur de fantastique et de pathétique (après l’héroïsme et le merveilleux de l’ère précédente…) ; de tout cela, le lecteur ne pourra guère s’y faire une connaissance argumentée et spécifique. Et bicentenaire 2013 oblige, il y a certes une notice sur Wagner mais rien sur le wagnérisme quand il aurait été judicieux de dresser un bilan de ce courant en Europe et dans le monde…

 

De même certaine approche des œuvres manquent singulièrement de pertinence comme d’argumentation actualisée: prenez par exemple la présentation de La Khoventchina de Moussorgski (actuellement à l’affiche de l’Opéra Bastille): aucune mention du contexte historique dont s’est inspiré Moussorgski (l’avènement de Pierre le Grand et du parti novateur), ni sa volonté d’écrire une trilogie sur l’histoire politique russe en particulier sur l’avènement du pouvoir centralisé des Tsars… ni surtout l’identification des points forts de l’ouvrage comme la figure de Marfa, amoureuse languissante, véritable Kundry russe… (solo magistral du III): sans connaître l’oeuvre, à la lecture du seul texte de présentation, le lecteur passe à côté de l’essentiel… d’une œuvre phare de l’opéra russe à l’époque du dernier Wagner (1881).
Dommage car au demeurant, l’étendue des pistes est élargie. Non obstant nos remarques critiques, le dictionnaire reste un outil précieux à la découverte des œuvres majeures du l’histoire lyrique.


L’univers de l’Opéra.
1216 pages. Editions Robert Laffont, collection Bouquins… ISBN: 2 221 11546 5. Parution: octobre 2012.

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

31èmes VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2024 : le palmarès final

En direct sur France 3 et France Musique,  la 31è cérémonie des VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2024 s’est...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img