mardi 16 avril 2024

LILLE, ORCHESTRE NATIONAL DE LILLE. Beethoven, Dutilleux, Ravel. Jean-Claude Casadesus, Barry Douglas (les 10 et 11 janvier 2024)

A lire aussi

Dans le vaste Auditorium qui porte son nom, le chef fondateur de la phalange lilloise, Jean-Claude Casadesus propose un programme symphonique de premier plan en ce début d’année 2024, jouant une partition complémentaire pour un fascinant travail d’orchestre dont il a le secret, Beethoven d’abord, suivi de deux français, Ravel et Dutilleux…

Le Concerto pour piano n°3 est considéré comme le premier grand concerto de Beethoven. N’ayant pas pu écrire à temps sa partie, Beethoven assuma d’improviser le jour de la création de l’œuvre (5 avril 1803). Contemporain de l’oratorio Le Christ au mont des Oliviers comme de la Symphonie n°2, le Concerto opus 37, déploie librement la grandeur du génie beethovénien, dans le ton d’ut mineur, son préféré. L’Allegro, ample et vif annonce déjà l’allure et la carrure martiale de la Symphonie Eroïca ; Ludwig y développe comme deux parties égales piano soliste et groupe orchestral, chacun mesuré, nuancé, comme les partenaires égaux d’une grande conversation. Le Largo qui suit, exprime une ferveur calme et suspendue, aux harmoniques miroitantes et enivrées où berce le chant souverain du piano. Enfin, le Rondo (Allegro) final, se développe comme une fantaisie libre, où le piano fait passer de mi majeur (tonalité du Largo précédent) à l’ut majeur, olympien, mozartien. A Lille, défendant l’audace souveraine d’un Concerto à redécouvrir, le pianiste irlandais Barry Douglas, médaille d’or du Concours Tchaïkovski 1986, s’associe au chef et aux instrumentistes du National de Lille.

 

 

Comme un rêve orchestrale,
de l’ombre curieuse vers l’ombre mystérieuse

La Symphonie n°1 de Dutilleux (1951) premier opus symphonique du Maître Français affirme déjà les qualités qui se développeront davantage : goût de l’ombre et du mystère, bienheureuse liberté formelle qui d’ailleurs régénère totalement le cadre formaté du développement symphonique classique (avec ses réexpositions attendues), Dutilleux préfère en guise de symphonie, alterner dans l’imprévu et la puissance poétique d’un imaginaire personnel, une suite ainsi : Passacaille, Scherzo, Intermezzo, Finale avec variations. Le compositeur douaisien y déploie la texture du rêve, de l’ombre curieuse vers l’ombre mystérieuse dans un art de la variation et un sens de l’orchestration fabuleux. En clôture, le chef Jean-Claude Casadesus offre l’époustouflante Valse de Ravel, l’un de ses motos emblématiques (avec Boléro). Incontournable.

Photos : Jean-Claude Casadesus © on Lille / Ugo Ponte

 

 

___________________________
Concert symphonique
BEETHOVEN, DUTILLEUX & RAVEL

LILLE, Nouveau Siècle
Mercredi 10 janvier 2024 — 20h
Jeudi 11 janvier 2024 — 20h

Jean-Claude Casadesus Direction
Barry Douglas Piano
Orchestre National de Lille

Réservez vos places directement sur le site de l’ON LILLE
Orchestre National de Lille :
https://www.onlille.com/saison_23-24/concert/beethoven-dutilleux-ravel/

[ Tarif 1 ] ± 1h40 avec entracte

 

programme

 

BEETHOVEN
Concerto pour piano n°3

DUTILLEUX
Symphonie n° 1

RAVEL
La Valse

 

Programme repris en région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure


Vendredi 12 janvier 2024 – 20h
Sainghin-en-Mélantois, Complexe sportif

 

 

 

 

 

 

VIDÉO – voir notre entretien exclusif avec Jean-Claude Casadesus
pour ses 85 ans : qu’est ce qui fait le son d’un et l’identité d’un orchestre ? / Paris, janvier 2021 © studio CLASSIQUENEWS.TV

 

ENTRETIEN VIDÉO. JEAN-CLAUDE CASADESUS : Qu’est ce qui fait l’identité d’un orchestre ? En décembre 2020, Jean-Claude Casadesus a fêté ses 85 printemps. Le chef fondateur de l’Orchestre National de Lille peut être fier d’avoir créer ex nihilo une tradition musicale de premier plan à Lille et dans la Région Hauts de France. A l’auditorium du Nouveau Siècle, les lillois ont pris l’habitude des grands bains symphoniques et des festivals et concerts aussi riches que diversifiés. Retour sur un parcours porté par la passion de la musique et du partage. A l’occasion de son anniversaire, Jean-Claude Casadesus s’est prêté au jeu de l’entretien vidéo, avec l’élégance, l’humour et la grande culture littéraire que nous lui connaissons. Entretien vidéo pour classiquenews.com. © studio CLASSIQUENEWS.TV 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. GENEVE, Grand-Théâtre (du 11 au 18 avril 2024). MESSIAEN : Saint-François d’Assise. Robin Adams / Adel Abdessemen / Jonathan Nott.

  Après avoir été l’une des productions lyriques victimes de la Pandémie, le trop rare Saint-François d’Assise d'Olivier Messiaen -...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img