mardi 25 juin 2024

LILLE, Orchestre national. Concert d’ouverture, les 28 et 29 sept 2023. GRIEG, TCHAIKOVSKY. Alice Sara Ott, Alexandre Bloch

A lire aussi

CONCERT D’OUVERTURE DE SAISON. Le Concerto pour piano d’Edvard Grieg est l’un des chefs-d’œuvre du répertoire. Composé à 25 ans (1868), il déploie un charme saisissant, d’un lyrisme mesuré et élégantissime, dans l’esprit de Schumann (et comme le Concerto de ce dernier, en la mineur). Dès sa célèbre introduction, le compositeur norvégien signe surtout une œuvre personnelle, en particulier dans le 3è mouvement (Allegro), série de rythmes inédits dans une forme classique « Halling », puis « springdans », sans omettre le cantabile inattendu énoncé, caressé par flûte et piano, et l’ultime cadence (sol naturel) admirée par Liszt. La pianiste Alice Sara Ott éclaire ce bijou romantique lumineux et épique, contrasté et dansant.

Le chef, directeur musical de l’ON LILLE reste dans le grand Nord et à l’extême oriental de l’Europe, avec un second pilier du répertoire : la Symphonie n°5 de Tchaikovski, célèbre pour ses variations autour d’un thème central dans l’écriture de l’auteur, « le fatum » qui concentre et proclame sa philosophie intime et fataliste (un tel thème innerve aussi la tension contrastée de sa symphonie n°4, écrite. 11 ans plus tôt…). Doutes, dépression, plaintes, abattement, soumission au destin… Piotr Illitch semble plus que jamais clairvoyant sur vocation au malheur et à la souffrance comme au désarroi psychologique.
Créé sous la direction de l’auteur en nov 1888, la Symphonie n°5 éclaire le motif du destin, à travers les 4 mouvements. Seul l’Andante cantabile (Mouvement II) semble marquer une pause rassérénée et lumineuse, en ton à la fois pastoral et pathétique, composant ce « rayon de lumière » dont parle Tchaikovski, consolateur et tendre, dans sa correspondance avec la comtesse von Meck. Mais bientôt au trompettes s’affirme toujours le motif définitif du fatum, qui résonnera encore aux trombones dans le mouvement final. Une telle profondeur que porte une conscience sans espoir, annonce évidemment la gravité lugubre mais si poétique de la 4ème symphonie de 1893.

répertoire symphonique russe. Unifiée par un leitmotiv (le motif du « fatum »), la Symphonie n°5 de Tchaïkovski délivre un magistral passage de l’ombre à la lumière.
Un concert d’ouverture somptueux !

 

 

_________________________________________
Jeudi 28 septembre 2023— 20h
Vendredi 29 septembre 2023— 20h
Lille, Nouveau Siècle
Auditorium Jean-Claude Casadesus
± 1h45 avec entracte

GRIEG : Concerto pour piano
TCHAÏKOVSKI : Symphonie n°5

Alice Sara Ott, piano
Orchestre National de Lille
Alexandre Bloch, direction

 

 

INFOS & RÉSERVATIONS :
directement sur le site de l’Orchestre National de Lille / ON LILLE :
https://www.onlille.com/saison_23-24/concert/concert-douverture-de-saison_23-24/

BILLETTERIE EN LIGNE
https://onlille.notre-billetterie.com/billets?kld=2324&site=2324&spec=1625

ACHETEZ VOTRE PASS !
https://www.onlille.com/saison_23-24/pass_23-24/

 

 

_________________________

En région
Pas de billetterie O.N.L / billetterie extérieure
Samedi 30 septembre – 20h
Soissons, Cité de la Musique et de la Danse, dans le cadre du Festival de Laon

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

METZ, Arsenal. 5èmes Masterclasses Internationales de direction d’orchestre Gabriel Pierné, avec David Reiland : 8 > 12 juillet 2024.

Cycle événement à la Cité Musicale de Metz. Du 8 au 12 juillet 2024, le directeur musical de l’Orchestre...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img