Les plus beaux opéras du monde (La Martinière)

Livres. Les plus beaux opéras du monde (La Martinière)

Il y a les salles historiques au riche passé patrimonial et au symbolisme décoratif parfois chargé, toutes vêtues de bleu (royal) ou de rouge (Second Empire) … En France, Versailles (doublement reconnu pour l’Opéra royal de Gabriel et… le petit théâtre de le Reine!) ou Bordeaux, le Palais Garnier ; à l’international ce sont entre autres La Scala, le Bolchoï … des lieux de légende voire mythiques au service d’un art magique et spectaculaire : l’opéra.
De Sydney à New York, en passant par Paris, Milan, Venise, Oslo, Moscou, Tokyo ou encore Vienne et la fière cité de Bayreuth (avec ses deux théâtres d’opéra elle aussi : l’un dédié à Wagner, l’autre plus ancien, celui de la margravine Wilhelmine de Prusse purement rococo !), voici 30 salles d’exception. Boîtes à merveilles baroques (pour certaines ayant conservé partie ou intégralité de leurs machineries d’époque), écrins romantiques, coffrets néoclassiques, vastes vaisseaux futuristes, ce sont de véritables prouesses architecturales et acoustiques. Combien ont été le lieu d’enjeux politiques, de querelles esthétiques, de scandales mémorables …

 

 

Les plus beaux opéras du monde

Beaux livre, éditions La Martinière

 

opera_du_monde_les_plus_beaux_livre_la_martiniereLes plus beaux opéras du monde vous invite à parcourir la planète pour découvrir trente salles d’exception. Au-delà de la salle en elle-même, ce beau livre vous dévoile les coulisses, généralement interdites au public. Une visite inédite et spectaculaire accompagnée d’un exceptionnel reportage photos de ces lieux mythiques, réalisé spécialement pour cet ouvrage.
Ce sont moins les textes (classiques synthèses un peu sèches) que l’éclat suggestif des photographies qui parlent à l’œil, révélant en plans inédits les courbes des rampes, balcons, corbeilles et sculptures de la salle ; l’ordonnance pourtant militaire des rangées de fauteuils, le fourmillement des stucs qui courent jusqu’au triomphe zénital des lustres au plafond et qui se révèlent dans le détail, comme des trésors de bon goût … l’illustration choisie (et âprement négociée quant aux temps de prises de vues entre répétitions et soirées de représentation) apporte un éclairage purement poétique qui fait toute la valeur de ce superbe beau-livre en grand format. Car il y certes la salle (son cadre de scène, son rideau toujours impressionnant), mais il y a aussi les espaces qui en préparent la contemplation, ces lieux intermédiaires qui réalisent la magie du spectacle : escaliers de marbre, entrées vertigineuses, foyers ou galeries de circulation qui font du théâtre d’opéra, un lieu des mondanités et des fantasmes sociaux, véritables palais enchantés aux décors inimaginables ou à l’épure apaisante qui appellent à l’exceptionnel, à l’onirisme.

Des précisément 32 entrées ou lieux ainsi investis, voici nos coups de coeur :

- le fragile théâtre de Cesky Krumlov
- le néoclassicisme de la Civic Opera House de Chicago
- l’incroyable Coliseum de Londres, dont le décor éclectique n’accueille que des productions lyriques en anglais pour le plus grand délice des londoniens !
- le rococo déjà décadent de l’Opéra de Munich
- l’Opéra de Copenhague et sa façade courbe résolument contemporaine (2005)
- la toujours sémillante Fenice de Venise pour sa kitsch néonéo
- le festspielhaus de Bayreuth au caractère néoclassique un rien ascétique mais visiblement idéal pour favoriser la concentration des spectateurs … avec ses colonnes corinthiennes et non doriques …
- l’élégance rustique et pastorale du Slottsteater de Drottningholm qui a conservé tout son dispositif de salle et de scène intact depuis son inauguration en 1766 !
- le théâtre Renaissance de Parme, celui des Farnèse, conçu comme une immense maquette d’architecture toute en bois au naturel …
- l’épure organique du Palau de les Arts de Valence en Espagne …

 

Les plus beaux opéra du monde. Guillaume de Laubier (photographies), Antoine Pecqueur (textes). Beaux livre, éditions La Martinière. 280 x 280 mm – 240 pages. Parution septembre 2013, 9782732456980, 45 €.

 

Comments are closed.