jeudi, décembre 8, 2022

Jessye Norman, portraitRadio Classique, le 28 mars 2007 à 21h

A ne pas rater

Jessye Norman,
portrait


Radio Classique, le 28 mars 2007 à 21h
Carole Bouquet raconte…

Autour d’un rôle qu’elle marqua de son beau timbre soyeux et grave, Ariane abandonnée, esseulée et suicidaire qui renaît à la vie grâce à sa rencontre avec le dieu Bacchus, dans l’opéra « Ariadne auf Naxos » de Richard Strauss et de son librettiste Hugo von Hoffmannsthal, la soprano américaine, Jessye Norman est le sujet de ce portrait légitime. Le public parisien lui voua une adoration rare, d’une exceptionnelle ferveur retrouvée en 2006 quand sous la baguette de Pierre Boulez, la diva à 60 ans, chantait Judith dans Le château de Barbe-Bleue de Bartok, en juin 2006 au Châtelet.
Pour nous, chacun ayant ses souvenirs selon sa sensibilité, l’assoluta divina restera Phèdre dans l’Hippolyte et Aricie de Rameau, sous la baguette de John Eliot Gardiner, un certain soir de 1983, sous la voûte étoilée d’Aix-en-Provence.
En 2006 également, Decca fit paraître une première série de volumes discographiques, retraçant l’art de la tragédienne et de la diseuse dans Brahms, Mahler et Schubert.

Approfondir

Lire notre portrait de Jessye Norman
Lire notre dossier consacré aux premiers volumes de la Jessye Norman collection
Lire notre dossier consacré la Jessye Norman collection (2)
Crédit photographique
Jessye Norman © I.Penn

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. José de BAQUEDANO : Musique pour la Cathédrale de Santiago (1 cd Lauda Musica LAU 022...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img