INTERNET, live, ce soir. HAENDEL : Messie, G. Vashegyi, ce soir à 19h30.

koncert-20150115-13633-vashegyi-gyorgy-es-az-orfeo-zenekar-btf-original-61372INTERNET, live, ce soir. HAENDEL : Messie, G. Vashegyi, ce soir à 19h30. En quelques années, grâce à ses concerts éblouissants dédiés au Baroque français (Mondonville, Rameau, dont le récent Naïs, enregistré et publié en mai 2018 est devenue une référence : lire notre critique de Naïs par G. Vashegyi), le chef hongrois György Vashegyi ne cesse de convaincre pilotant de grands effectifs, choeur et solistes, avec son propre orchestre sur instruments anciens, Orfeo Orchestra. Le sens de l’architecture, le souci de la clarté et de l’intelligibilité, ce feu ardent qui manque souvent aux chefs français pourtant ici et là invités dans les grandes salles de l’Hexagone, rendent précieux le geste de György Vashegyi.
Les oratorios de HaendelCe soir, à 19h30, en direct du MUPA, dans le Béla Bartók National Concert Hall (BUDAPEST), le maestro dirige toutes ses équipes dans le Messie de HANDEL
Un grand moment de ferveur collective et d’incarnation individualisée d’où rayonne le chant des solistes et surtout l’engagement du chœur, l’un des plus impliqués et exposés des oratorios anglais de Haendel.
C’est une source inépuisable à laquelle puisera Haydn pour ses propres oratorios romantiques dont la Création de 1801.
LIRE ici notre présentation du Messie de HAENDEL, contextualisé dans la production globale des oratorios du Saxon à Londres…

 _____________________________________________________________________________

 

Mardi 15 mai 2018
7:30 pm
Georg Friedrich Händel
Messiah oratorio
Béla Bartók National Concert Hall of MÜPA Budapest.
accessible sur le site du MUPA :
https://www.mupa.hu/en/media/mupa-live-webcast

 

+ D’infos sur le concert Messie de Haendel par György Vashegyi: ici

 

 

distribution :

Katalin SZUTRÉLY – soprano
Péter BÁRÁNY – countertenor
Márton KOMÁROMI – tenor
Lóránt NAJBAUER – bass

Purcell Choir & Orfeo Orchestra
(sur instruments anciens)

 

LIRE notre critique complète du dernier cd RAMEAU : NAIS par György Vashegyi (CLIC de CLASSIQUENEWS de mai 2018)

 

Comments are closed.