VIDEO. Daniel Kawka : OSE, l’orchestre nouvelle génération. Mort à Venise, le chant mahlérien

OSE_visuel_197REPORTAGE VIDEO. En 2014, le chef français Daniel Kawka inaugure avec son nouvel orchestre OSE et avec la complicité du baryton Vincent Le Texier, son nouveau programme symphonique dédié à Gustav Mahler : ” Mort à Venise, le chant mahlérien “, une immersion passionnante dans l’écriture poétique, visionnaire, enivrée du compositeur postromantique, contemporain de Richard Strauss. Le concert associe les partitions maîtresses du Mahler symphoniste (Adagietto de la 5ème Symphonie, Adagio de la 10ème) aux deux corpus lyriques, sommets de la littérature des lieder pour orchestre : les Rückert lieder aux contrastes printaniers et intimes, les Kindertotenlieder, chants déchirants pour les enfants morts. Identité, répertoire, missions du nouvel orchestre OSE… Reportage vidéo exclusif studio CLASSIQUENEWS.tv © 2014.

Prochains concerts de l’Orchestre OSE. Daniel Kawka, direction :

Programme ” L’Oiseau de feu “ – Stravinsky, Tchaïkovski, Bizet
Stravinsky : L’Oiseau de feu, Tchaikovsky : Concerto pour violon, Bizet : L’Arlésienne
violon solo : Rachel Kolly d’Alba

Les 10, 11 et 12 juillet 2014
(L’estival de la Bâtie, Château de la Bâtie, 42130 Saint-Etienne le Molard)

Festival Berlioz, le 21 août 2014

Programme Gustav Mahler : Mort à Venise
Le 30 septembre 2014 à Aix en Provence
30 septembre 2014 : Grand Théâtre de Provence (13)

Informations, réservations sur le site de l’Orchestre Ose

boutonreservation

 

 

Approfondir
Daniel Kawka, le nouvel orchestre OSEEn LIRE + 

 

 

OSE_visuel_197Ose est le nouvel orchestre fondé par le chef Daniel Kawka. Fonctionnement coopératif, dialogue et égalité parmi les musiciens forment un nouveau type de collectif dont les valeurs partagées assurent une nouvelle qualité d’interprétation. Pour sa première tournée (en Rhône-Alpes, puis à Aix en Provence au Grand Théâtre en septembre 2014), chef et instrumentistes abordent l’amour et la mort du chant mahlérien (avec la complicité du baryton Vincent Le Texier)… Le Chant Mahlérien : mort à Venise met en lumière la flamme crépusculaire d’un Mahler éprouvé, accablé et finalement, subtilement transfiguré … alchimie des timbres, équilibre des pupitres, dynamiques et balances réinvesties, souci du phrasé spécifique, le travail des musiciens d’Ose défendent avec passion et transparence l’un des programmes mahlériens les mieux conçus à ce jour. En lire +

OSE_daniel_575