lundi, février 6, 2023

CRITIQUE, livre. Jean-Louis Bachelet : Les codes secrets de la musique (Buchet Chastel)

A lire aussi

CRITIQUE, livre. Jean-Louis Bachelet : Les codes secrets de la musique (Buchet Chastel) – ce que les grands compositeurs nous révèlent et nous cachent… La science peut-elle nous dévoiler des vérités cachées, des chefs d’oeuvre de l’art, de la pensée des grands compositeurs de l’Histoire ? Pour l’auteur, – pianiste et dramaturge, passionné par le piano et le théâtre, la recherche appliquant une méthodologie raisonnée peut identifier des codes secrets parmi les partitions, révélant le versant inconnue (spectaculaire) des œuvres. Comment sont nées la notation et l’écriture musicale ? des grottes préhistoriques à Pythagore, sans omettre le blues des paysans de l’Egypte antique, l’auteur s’ingénie à récapituler les jalons d’une histoire musicale ainsi revisitée. Mieux, en analysant et décryptant l’écriture des grands compositeurs, certaines équations (ou recettes personnelles) font jour.

 

 

Du code en musique ?…

 

 

Elles expliquent ici un effet génial ou dévoilent là le secret d’une alchimie « miraculeuse. » Et si le génie de Mozart, Schumann, Wagner et Ravel pouvait s’expliquer en formules ou en équations de notes et d’harmonies habilement associées ? Chacun jugera de l’approche.
Evidemment pas seulement… le secret de l’art comme les fondamentaux de chaque identité musicale dépendent aussi d’autres paramètres qui relèvent de l’insondable ou du très intime. Même contestable ou subjectif, le regard sur les œuvres et les compositeurs offrent de nouveaux angles de compréhension. Rien cependant qui risquerait d’atteindre au mystère même de la composition en particulier chez les auteurs choisis. Pourtant les chapitres dédiés au parcours de Schumann, aux harmonies irrésolues de Wagner, aux architectures spirituelles de JS Bach, sans omettre la source rythmique du Boléro de Ravel (Balakirev)… ou le secret (révélé) de la sérénité souveraine chez Debussy, permettent de réestimer ou de mesurer des partitions que l’on pensait connaître. Certaines conclusions et parallèles sont difficiles à accepter (démonisme de la septième diminuée comprenant deux intervalles diaboliques chez Wagner ; relativisation des références maçoniques chez Mozart, …). Mais l’originalité de certaines clés de compréhension peut séduire.

Le chapitre dédié à la 7ème symphonie de Dmitri Chostakovitch mérite une attention particulière ; l’auteur y récapitule précisément les conditions de sa composition, en contexte de guerre totale. L’œuvre s’enracine dans la résistance des habitants de Leningrad contre l’oppression, qu’elle soit fasciste hitlérienne ou stalinienne ; quelques années avant le siège de la ville par les allemands, Staline a organisé ses purges, déportant le tiers des habitants ; la terreur, la misère, les bombes, la famine… rien n’est épargné aux habitants de Leningrad et la symphonie jouée et diffusée, en 1942, partout dans la cité ruinée, est permise grâce à l’engagement des instrumentistes, certains amputés des jambes, d’autres diminués par le scorbut… des efforts inimaginables qui inscrivent la création comme un acte héroïque populaire. Difficile de trouver épisode plus révélateur, associant musique et politique. Un exemple toujours spectaculaire illustrant l’héroïsme des patriotes russes. Il appartenait à Chostakovitch, lui-même inquiété par Staline, d’écrire une partition remarquable, célébrant les Justes. L’accomplissement est d’autant plus indiqué dans le livre que Chostakovitch, comme Bach, a cultivé l’encodage de ses propres œuvres, y déposant des combinaisons au sens caché – citations secrètes de ses œuvres antérieures, ou traduction en notes de ses initiales (DEsCH). Lumineuse rédaction.

 

 

________________________________________

Jean-Louis Bachelet : Les codes secrets de la musique (Buchet Chastel) – Parution : 10 oct 2022. ISBN : 978-2-283-03414-9
Editions Buchet Chastel – en lire plus sur le site de l’éditeur Buchet Chastel : https://www.buchetchastel.fr/catalogue/les-codes-secrets-de-la-musique/

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. LILLE, le 30 janvier 2023. DEBUSSY : Pelléas et Mélisande. Behr, Santoni, Duhamel… F-X Roth / D Jeanneteau.

Initialement mise à l’affiche de l’Opéra de Lille en février 2021, cette production de Pelléas et Mélisande avait été...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img