lundi, février 6, 2023

CD, portrait. Dimitri Naïditch, pianiste – compositeur (SoLiszt, Ukraine)

A lire aussi

DIMITRI NAÏDITCH... C’est un artiste inclassable qui ressuscite les figures emblématiques de la virtuosité romantique. Quand on lui demande comment il se définit, le pianiste franco-ukrainien Dimitri Naïditch refuse toute étiquette et préfère invoquer la fluidité mobile d’un touche à tout : à la fois, pianiste, compositeur, interprète, improvisateur au carrefour de diverses contrées, classique, jazz, populaires. De fait, les 2 cd qui sortent ce jour, vendredi 9 décembre 2022, témoignent d’un voyageur sans entraves qui pense la musique en électron libre.

 

 

 

 

SOLISZT, un autre LISZT…
Comme à l’écoute des mondes invisibles, en témoigne ainsi la couverture de son album « SOLISZT », le pianiste défricheur explore un autre Liszt : lui aussi libéré des carcans musicologiques ; rythmiquement puissant ; mélodiquement ardent, tout entier passionné par sa propre quête. Ce qui l’inspire chez Franz, c’est sa démesure artistique, un virtuose certes ; surtout un homme engagé qui suit son idéal, soit un cheminement romantique et mystique. Avec ses partenaires familiers (Gilles Naturel, contrebasse et Arthur Alard, batterie), Dimitri Naïditch « ose » un Liszt frénétiquement jazz, dont la pulsation exprime justement l’absolu de la recherche musicale et personnelle. Les 10 morceaux de l’album électrisent le modèle lisztéen, renforçant son exigence et sa formidable activité grâce au souffle et à un souci de la respiration longue, continue, préservés pendant chaque séquence de l’enregistrement. Si l’on retrouve naturellement des pièces que le pianiste classique a longtemps joués en récital (Vallée d’Obermann en ouverture, Sonnet de Pétrarque en volet final…), l’auditeur amusé et convaincu par tant d’impertinente justesse savoure « Méphistouchka », inspiré de Méphisto Valse, à l’origine conçu pour le festival Lisztomania ; « Constellation « , inspiré de Consolation n°2 ; surtout « trêve d’amour » la bien nommée, inspiré de… Rêve d’amour. Ainsi s’affirme le jeu libre de l’improvisateur compositeur hors normes, dont l’hommage sait aussi être facétieux.

_______________________________

 

 

 

 

Dans « UKRAINE, les chansons sans voix », son 2ème cd à paraître ce même jour vendredi 9 déc 2022, le pianiste présente un faible échantillon des quelques 800 000 mélodies ukrainiennes qui composent aujourd’hui un fonds patrimonial unique au monde. Songez que (dixit Dimitri Naïditch) chaque village ukrainien détient 300 chansons populaires et traditionnelles. Une manne impressionnante à laquelle le pianiste compositeur souhaitait réserver un soin particulier, légitime ; il a travaillé avec plusieurs ethnomusicologues soucieuses de collecter et inventorier chaque mélodie, source d’improvisations qui chantent l’essor d’une culture admirable, celle ukrainienne dont la richesse doit absolument être préservée, coûte que coûte, dans le contexte de guerre que subissent les ukrainiens depuis février 2022. Cet hommage aux racines natales ne pouvaient trouver meilleur hommage de la part d’un ukrainien de cœur ; dans ce cheminement personnel à la fois tendre et douloureux et qui s’achève par une impro sur l’hymne ukrainien, une certaine forme d’élégance et d’hypersensibilité s’accordent pointant alors tout ce qui fait la beauté inviolable de la culture musicale ukrainienne. En poète engagé, Dimitri Naïditch se met aussi en scène non sans dérision et humour dans un clip vidéo où banc de piano en mains, il explore des paysages inestimables qui chantent cette terre aimée, plus que jamais menacée… les champs de blé, la forêt florissante et enchanteresse fixent à jamais des beautés inspirantes qui ne doivent jamais disparaître. Lisztéen, Naïditch est un homme de combat qui a sa façon milite avec élégance et finesse pour l’Ukraine. Admirable engagement qui rejoint celui de Valentin Silvestrov (qui fut le professeur de la mère de Dimitri), premier compositeur ukrainien contemporain, aujourd’hui réfugié en Allemagne.

 

 

 

 

 

 

Pour l’UKRAINE
Engagement philanthropique
______________________________

50% des bénéfices des CD SOLISZT et UKRAINE de Dimitri Naïditch sont reversés au profit du Conservatoire national de Kiev – KSML). Plus d’infos sur le site de Dimitri Naïditch : https://www.dimitri-naiditch.com/

_______________________________

 

 

 

 

SOLISZT
Nouvel album – parution ven 9 déc 2022
Programme / tracklisting :

1. F. Liszt : Vallée d’Obermann, Années de Pèlerinage, Première Année, Suisse, S.160, n° 6, 13 :43
2. D. Naïditch : Ma Campanella (inspired by Etude S161, n° 3 La Campanella Paganini-Liszt ), 05 :15
3. D. Naïditch : Trêve D’Amour (inspired by « Rêves D’amours » Liebestraum, S.541, n° 3), 08 :14
4. D. Naïditch : Improvisation on En rêve, Nocturne, S.207, 04 :11
5. D.Naïditch : Mephistouchka (inspired by Mephisto Valse n° 1, S.514 ), 07 :32
6. D. Naïditch : Constellation (inspired by Consolation n° 2, S.172), 05 :56
7. D. Naïditch : Improvisation on La Cloche Sonne, S.238, 04 :21
8. D. Naïditch : Vieille Romance (inspired by Romance en mi mineur « O Pourquoi Donc… », S. 169 ), 07 :15
9. D. Naïditch : Consommation (inspired by Consolation n° 3, S.172 ), 04 :59
10. F. Liszt : Sonnet de Pétrarque 123, S.210, 6’45

Dimitri Naïditch: piano, compositions, arrangements
Gilles Naturel: double bass
Arthur Alard: drums
DINAÏ records 2022

_____________

TEASER VIDEO : SOLISZT / Dimitri Naïditch

https://www.youtube.com/watch?v=OejzgspH27g


_____________

 

 

 

 

 

 

UKRAINE : Les chansons sans voix ( The songs without voice )
Nouvel album – parution : ven 9 déc 2022

1. Ne bois pas mon fils – 03 :04
2. La jeune fille et le fleuve (chant de mariage) – 03 :15
3. Danse des Carpates – 03 :15
4. Kolyskova (Berceuse) – 03 :16
5. Pryjdy Mamka – 03 :13
6. Na gori ovés (chant de mariage) – 04 :08
7. Tchernovytska – 05 :00
8.Oj sim lit boula – 05 :11
9. Chanson en La – 02 :41
10. Toccata sur Nesé Galia vodou – 03 :38
11. Tchom ty ne pryjchov (Pourquoi tu n’es pas venu) – 03 :51
12. Fauve song – 05 :00
13. Douma – 03 :18
14. Improvisation sur l’hymne Ukranien – 04 :44

 

 

 

 

 

EN CONCERT

_________________________________________

Récital Dimitri Naïditch, piano
PARIS, Bal Blomet, mardi 31 janvier 2023, 20h
Dimitri Naïditch: piano, compositions, arrangements.
Avec Gilles Naturel: contrebasse
Arthur Alard : batterie
Réservez vos places directement sur le site du BAL BLOMET

 

 

 

 

Plus d’infos sur le site de Dimitri Naïditch :
https://www.dimitri-naiditch.com/

 

 

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, opéra. LILLE, le 30 janvier 2023. DEBUSSY : Pelléas et Mélisande. Behr, Santoni, Duhamel… F-X Roth / D Jeanneteau.

Initialement mise à l’affiche de l’Opéra de Lille en février 2021, cette production de Pelléas et Mélisande avait été...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img