Concert Williams, Herrmann, Barber à l’Opéra de Tours

John+Williams+PNG+VersionTours, Opéra. Concert Williams, Herrmann, Barber, les 25 et 26 janvier 2014. Musique et cinéma au programme des deux concerts – les premiers de l’année 2014 de la saison symphonique 2013-2014 à l’Opéra de Tours-, des 25 et 26 janvier 2014.
Immersion tout d’abord dans le film de Hitchcock, Psychose grâce à la musique composée pour le film par Bernard Herrmann : l’impact du son à l’image frappe immédiatement l’imaginaire du spectateur, la fameuse scène du crime sous la douche gagne grâce aux cordes troublantes et menaçantes, un vrai climat d’angoisse et de peur. Le film d’Hitchcock n’ a rien perdu de son aura comme l’indique le très grand succès de la nouvelle série Bates Motel qui rétablit l’enfance de Norman Bates, le fils schizo de Psychose… en soulignant en particulier, la relation fusionnelle de Norman avec sa mère.

Psychose, Star Wars : musiques du cinéma américain

Suit en fin de partie, le lyrisme échevelé de l’une des sagas les plus stimulantes au grand écran : Star Wars réalisé par George Lucas. C’est Steven Spielberg qui recommande Williams pour la musique de Star Wars…  épique, sidérale, mystérieuse. John Williams a composé la bande son de nombreux longs métrages, tous des succès phénoménaux, soulignant l’impact de la combinaison son/images quand elle est réussie : Les dents de la mer (1975), Rencontres du troisième type (1977), Superman (1978), Les aventuriers de l’arche perdue (1981), L’Empire du Soleil (1987) qui marque l’apogée d’une inspiration couronnée par plusieurs oscars.
La musique de Star War remonte également à 1977. Williams composera ensuite la bande son de L’empire contre attaque (1980) puis La menace fantôme (1999). D’une sensibilité romantique et instrumentale, Williams opère comme Wagner, en créant une totalité organique grâce au jeu des motifs musicaux (leitmotiv), lesquels caractérisent une situation, un personnage, un climat… thèmes de la force, thème principal, d’Obi-Wan Kenobi, de Luke Skywalker, de la princesse Leïa de Yoda, trompettes de la marche impériale… autant de motifs dont les tableaux visuels sont durablement inscrits dans l’imaginaire collectif de tous les cinéphiles.

Entre ces deux épopées symphoniques riches en suggestions visuelles, – un vrai défi pour l’orchestre dirigé par Jean-Yves Ossonce-, le Concerto pour violon de Samuel Barber : ainsi s’accomplit le triptyque américain du premier concert 2014 de l’OSRCT. Le Concerto pour violon de Barber date de 1940, portant parfois avec une fantaisie déconcertante, des inflexions nettement jazzy (mouvement 1).

Ce sont trois oeuvres nouvelles dans le répertoire de l’OSRC-T, pour une incursion dans la musique symphonique américaine.

Opéra de Tours
OSRCT
Orchestre Symphonique Région Centre Tours
saison symphonique 2013-2014

Samedi 25 janvier 2014, 20h
Dimanche 26 janvier 2014, 17h

Fanny Clamagirand, violon
Jean-Yves Ossonce, direction

Bernard Herrmann
Suite pour orchestre “Psycho”

Samuel Barber
Concerto pour violon, op.14

John Williams
Star Wars, Suite symphonique

boutonreservation

Illustration : John Williams, le génial compositeur de la musique de Star Wars, mais pas seulement … (DR)

Comments are closed.