Compositeurs dégénérés à Montpellier

direction Daniel KawkaMontpellier, Opéra. Musiques dégénérées, Kawka, 13,14 novembre 2015 à l’Opéra Berlioz / Le Corum. 2015 : 70ème anniversaire de la libération des camps nazis. Méticuleux et oragnisés, les nazis interdisent les compositeurs juifs dégénérés : évidemment Mendelsshon, Schoenberg, Weill, Zemlinsky, Korngold, … et leurs collègues jugés trop modernes : Stravinsky ou Hindemith. Déporté en 1942, le compositeur polonais Simon Laks, a été chef de l’orchestre du camp d’Auschwitz. D’autres musiciens, comme Bloch ou Rathaus (connu entre autres pour son opéra sur un thème d’actualité : Fremde Erde, 1929), durent s’exiler aux États-Unis.

Pour honorer la mémoire de ces Justes ayant défendus l’art et l’humanisme jusqu’aux portes de l’enfer et de la barbarie, l’Orchestre de Montpellier joue leurs partitions, dont certaines demeurent méconnues. Grand spécialiste de Boulez et de tous les classiques du XXè siècle, sublime interprète d’un récent cd Ravel avec son orchestre nouvellement créé (OSE : Concertos pour piano de Ravel et Florent Schmitt), l’excellent chef Daniel Kawka s’engage les 13 et 14 novembre dans un programme symphonique rare, d’œuvres inédites.

 

 

 

Compositeurs dégénérés, musiques interditesboutonreservation
Compositeurs interdis sous le IIIè reich
Vendredi 13 novembre 2015 à 20h
Samedi 14 novembre 2015 à 17h

Berthold Goldschmidt (1903–1996) : 
Passacaglia pour orchestre opus 4
Simon Laks (1901–1983) : 
Poème pour violon et orchestre
Ernest Bloch (1880-1959)
 : Suite Baal Shem pour violon et orchestre
Karol Rathaus
 : Symphonie n° 3 opus 50

Dorota Anderszewka, violon
Orch national Montpellier Languedoc-Roussillon

 

 

Salon-prélude le vendredi 13 novembre 2015 à 19 h – conférence rencontre à propos des oeuvres jouées, par les étudiants du Département de musicologie de l’Université Paul-Valéry de Montpellier

 

 

 

Comments are closed.