lundi 24 juin 2024

ENTRETIEN avec ÉRIC ROUCHAUD, directeur général et artistique du Théâtre/Opéra Impérial de COMPIEGNE et de l’Espace Jean Legendre, à propos de la nouvelle saison 2023 – 2024

A lire aussi

Singularité du Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne, rayonnement sur le territoire du Festival En Voix!, accompagnement des jeunes talents dont la plupart sont en résidence (tels Axelle Fanyo, Romain Dayez…), … Éric Rouchaud, directeur général et artistique détaille les volets artistiques pluriels et complémentaires qui font de Compiègne à travers ses 2 théâtres, une pépinière culturelle unique dont l’équation particulière pourrait bien être de fusionner excellence, émergence, large diffusion, réinvention…
________________________________________________

 

 

 

 

CLASSIQUENEWS : En quelques mots qu’est ce qui singularise le Théâtre Impérial des autres scènes lyriques et musicales?

ÉRIC ROUCHAUD : Le Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne, au-delà de sa programmation et de ses actions culturelles, produit et coproduit des opéras et des spectacles lyriques pour être diffusés largement en tournée sur des scènes lyriques mais aussi pluridisciplinaires. D’ailleurs, il est lui-même associé depuis 2009 à l’Espace Jean Legendre, scène pluridisciplinaire de Compiègne, lieu de dialogue de tous les arts que ce soit du théâtre, de la danse, du cirque, de la musique et des arts visuels. En outre, il rayonne à l’échelle des Hauts-de-France avec son Festival d’art lyrique et de chant choral En voix !, seul festival en France dans ce domaine artistique à l’échelle d’une région.

 

 

CLASSIQUENEWS : Quel est l’enjeu du festival En voix !, sur le plan artistique et dans le travail auprès des publics ?

ÉRIC ROUCHAUD : La vocation du Festival En voix !, porté par le Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne, est de faire connaître, faciliter l’accès et partager l’art lyrique et choral auprès d’un large public en allant à sa rencontre sur les cinq départements des Hauts-de-France, notamment dans des petites communes où l’offre lyrique est rare ou inexistante. Grâce au soutien de nos partenaires, plusieurs artistes lyriques et ensembles vocaux de haut niveau sillonnent la région en interprétant leurs programmes dans cinq communes en moyenne, durant un peu plus d’un mois. Nous avons également mis en place des Brigades vocales qui vont travailler avec des chorales amateurs des territoires, approfondir les différents aspects d’un ensemble vocal et se produire avec elles. La 6ème édition aura lieu du 10 novembre au 22 décembre 2023 avec 18 spectacles, 58 représentations en 43 jours. Nous faisons ainsi en sorte que les artistes que nous produisons ou programmons puissent diffuser leurs programmes plus largement, en série dans la région, sur une période donnée.

 

 

CLASSIQUENEWS : Vous accompagnez en particulier l’émergence des jeunes chanteurs… Comment cela se manifeste-t-il pour la saison nouvelle ?

ÉRIC ROUCHAUD : Depuis longtemps, le Théâtre Impérial repère, accompagne et soutient de nouveaux talents en les accueillant en résidence, en produisant leur spectacle ou en les intégrant à ses productions lyriques voire même en les invitant à travailler ensemble avec les compagnies instrumentales et lyriques associées. Ils développent ainsi leur répertoire, révèlent leurs talents en confiance chez nous. La soprano Axelle Fanyo est en résidence et se produira dans notre nouvelle production de Tosca à Compiègne (NDLR : à l’affiche les 10 et 11 novembre 2023) et en tournée ainsi qu’en récital sur un programme Weil, Poulenc, Schönberg et Bolcom. Le baryton Romain Dayez sera lui aussi en récital durant le Festival En voix !, ainsi que dans une opérette d’Offenbach Les deux pêcheurs et enfin incarnera un ange dans la création de l’opéra Les Ailes du désir. Et durant toute la saison, d’autres jeunes chanteurs sont invités en concert ou dans nos productions et coproductions lyriques comme Mathieu Gourlet, Angélique Boudeville, Amélie Tatti et bien d’autres. Nombre des jeunes artistes qui sont accompagnés par le Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne voient par la suite se développer leur carrière nationalement et internationalement. C’est aussi le cas des ensembles vocaux et instrumentaux qui ont été ou qui sont en résidence chez nous, comme l’ensemble Aedes, La Tempête, les Frivolités parisiennes, Miroirs étendus…

 

 

CLASSIQUENEWS : Quelles seraient la ou les deux productions emblématiques de la saison 2023 – 2024 ? Et pour quels aspects ?

ÉRIC ROUCHAUD : 6 opéras et spectacles lyriques seront présentés durant la saison, dont la plupart sont produits ou coproduits par notre maison.
J’évoquais notre nouvelle production de Tosca : c’est en effet non seulement l’occasion pour notre public d’entendre une grande œuvre du répertoire jamais jouée à Compiègne mais aussi de créer, en coproduction avec l’Opéra de Reims, une version plus intimiste et théâtrale en mesure d’être diffusée en tournée durant au moins deux saisons sur des scènes pluridisciplinaires. Cette production va réunir des interprètes remarquables avec des artistes associés à notre théâtre dont le metteur en scène Florent Siaud et l’orchestre des Frivolités Parisiennes sous la direction musicale d’Alexandra Cravero.
Autre production importante cette saison : la création d’un nouvel opéra confiée au compositeur Othman Louati, Les Ailes du désir d’après le film de Wim Wenders produit par la co[opéra]tive dont le Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne est l’un des membres fondateurs. Là encore, nous produisons pour diffuser largement l’opéra dans de nombreux théâtres lyriques ou non, et renforcer l’accès, le désir et le plaisir de l’art lyrique.
Notre coproduction de La Flûte enchantée portée par le Théâtre des Champs-Elysées sera également un grand moment : une mise en scène signée par Cédric Klapish qui se saisit pour la première fois d’un ouvrage lyrique, une distribution exceptionnelle et l’orchestre Les Siècles régulièrement invité à Compiègne…

 

 

CLASSIQUENEWS : Pour l’avenir avez-vous des projets encore à l’amorce dont vous aimeriez qu’ils prennent de l’ampleur ?

ÉRIC ROUCHAUD : Plusieurs projets sont encore en gestation, comme une nouvelle commande à un compositeur, qui devrait aboutir à une production en association avec d’autres théâtres. Dans le prolongement de l’événement Solstice que nous préparons toute la saison avec la compagnie en résidence La Tempête de Simon-Pierre Bestion permettant d’associer sur scène différents artistes et publics, je souhaite également pouvoir inciter et donner l’occasion à divers ensembles, compagnies et artistes d’imaginer, d’inventer de nouvelles formes de spectacles, renouvelant la perception par le public du spectacle lyrique ou musical, mais cela nécessite une progression de nos moyens qui sont encore trop limités actuellement.

 

 

CLASSIQUENEWS : Sur le plan  des abonnements et sur l’offre billetterie en général, avez-vous noté des changements dans le comportement des publics ?

ÉRIC ROUCHAUD : Cette saison démarre très bien, encore mieux que les saisons précédentes. Nous remarquons un fort intérêt pour les différents programmes que nous proposons avec une reprise à la hausse des abonnements et une demande en billetterie très encourageante. Certains se décident davantage dans les jours qui précèdent les représentations mais beaucoup réservent à l’avance pour ne pas se retrouver trop tardivement sans place. Les fidèles sont de plus en plus fidèles et de nouveaux publics les rejoignent.

 

 

Propos recueillis en octobre 2023

 

 

 

 

 

approfondir

LIRE aussi notre présentation de la saison 2023 – 2024 du Théâtre Impérial – Opéra de Compiègne (ligne artistique, artistes en résidences, temps forts : les 5 productions / programmes de la nouvelle saison à ne pas manquer : Tosca, Festival En Voix !, Les Ailes du désir, La Tempête : Color, etc…) : https://www.classiquenews.com/theatres-de-compiegne-saison-2023-2024-tosca-festival-en-voix-les-ailes-du-desir-la-tempete-color/

La nouvelle saisons 2023 / 2024 souligne la cohérence d’une action artistique et culturelle qui renforce encore sa stature de maison d’opéra soucieuse de favoriser la création, la voix, les jeunes artistes dont l’esprit d’un compagnonnage comme une fabrique vocale, permet de suivre l’évolution à travers les rôles défendus. Le principe des résidences…

 

 

 

 

LIRE aussi notre présentation de TOSCA par Axelle Fanyo dans la mise en scène de Florent Siaud : https://www.classiquenews.com/compiegne-theatre-imperial-puccini-tosca-axelle-fanyo-alexandra-cravero-florent-siaud-les-10-et-11-novembre-2023/

COMPIEGNE, Théâtre Impérial. PUCCINI : Tosca. Axelle Fanyo… Alexandra Cravero, Florent Siaud (les 10 et 11 novembre 2023)

 

 

 

 

 

LIRE aussi notre présentation du Festival EN VOIX ! 2023 : https://www.classiquenews.com/hauts-de-france-festival-en-voix-10-nov-22-dec-2023-aisne-nord-oise-pas-de-calais-somme/
En novembre et décembre, les Hauts de France donnent de la voix ! La 6e édition du Festival EN VOIX (du 10 nov au 22 déc 2023) rayonne sur toute la Région des Hauts de France. Comme chaque année depuis 2018, la voix est mise en avant à travers des spectacles où l’art vocal et choral, le chant lyrique sont à l’honneur.

 

HAUTS DE FRANCE. Festival EN VOIX ! (10 nov – 22 déc 2023 : Aisne, Nord, Oise, Pas de Calais, Somme)

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

METZ, Arsenal. 5èmes Masterclasses Internationales de direction d’orchestre Gabriel Pierné, avec David Reiland : 8 > 12 juillet 2024.

Cycle événement à la Cité Musicale de Metz. Du 8 au 12 juillet 2024, le directeur musical de l’Orchestre...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img