Jean Sibelius : Intégrales des Symphonies – complete symphonies (Simon Rattle, City of Birmingham symphony Orchestra / 4 cd Warner classics).

rattle-simon-birmingham-jean-sibelius-complete-symphonies-integrale-des-symphonies-critique-review-classiquenews-juin-2015-4cd-warner-classicsJean Sibelius : Intégrales des Symphonies – complete symphonies, Les Océanides, Opus 55 (SImon Rattle, City of Birmingham symphony Orchestra  / 4 cd Warner classics). Formidable travail de Rattle à la fin des années 80 et au début des années 90, soit en plein boom du compact : les instrumentistes du Symphonique de Birmingham (City of Birmingham symphony Orchestra), manifestement galvanisés par leur directeur musical, atteignent une cohérence d’approche, une qualité et une unité technique phénoménale qui à l’épreuve des climats et atmosphères d’un Sibelius méditatif, philosophe, panthéiste permettent d’égaler les meilleures phalanges européennes et américaines. Le cd 1 est une immersion sans réserve ni hésitation d’aucune sorte dans le grand bain trépidant de la texture sibélienne  (premier mouvement tellurique et fracassant): cosmogonie orchestrale au diapason de la nature océan dont la vitalité, l’ivresse symphonique est magistralement comprise par le chef. Son irrépressible urgence, affirmation de la volonté et d’une pulsion viscérale ancrée, qui s’expose et se développe sans retenue mais avec beaucoup de finesse et de réflexion dans l’équilibre des pupitre (cordes / cuivres) s’affirme nettement. Le cd 2 est en ce sens des plus emblématiques d’une compréhension intuitive et instinctive plus que convaincante, électrisante : la Symphonie n°2 est son appel furieusement énergique à l’hédonisme paien, la 3 qui suit, à la fois plus intérieure et mahlérienne, quoique aussi dansante et échevelée que sa précédente, suffit à mesurer l’engagement de l’orchestre britannique dont Simon Rattle fait une formidable machine sensible où triomphent l’unisson aérien des cordes, l’éclat des bois et des vents, la tension colorée et chaude des cuivres, le tout magnifiquement structuré, dans un équilibre toujours clair des pupitres.

 

 

 

Formidable Symphonique de Birmingham

Rattle outrageusement sibélien

 

CLIC D'OR macaron 200Au delà de la performance instrumentale et orchestrale, c’est aussi le geste impérialement organique du chef qui restituant au cycle, son unité intérieure, sa cohérence trépidante, le souffle des éléments où s’inscrit le chant de la nature, – massif des forêts et masse maritime-, s’affirme au sommet de la discographie. Si Karajan n’aborda les Symphonies de Sibelius que partiellement, Rattle nous offre ici une intégrale qui a compté pour sa maturité de musicien et aussi dans l’histoire de la formation de Birmingham, appelée à se dépasser littéralement. Le résultat est d’une finesse irrésistible : s’y impose la lumière et la présence concrète des frondaisons comme de la houle, comme la sensualité méditée de l’instrumentation de Tchaikovski, de Mahler avec ce sentiment tragique et lyrique qui sont spécifiques et sans égal. Ajoutons dans un crescendo dont Sibelius a le secret dans la diffraction de la texture instrumentale, ce sentiment d’émerveillement pour la nature tel qu’il transparait par exemple dans la formidable ouverture ou poème symphonique Les Océanides couplé avec la Symphonie n°1. Quelle leçon de symphonisme mesuré, nuancé, d’une transparence hédoniste magistrale.
Scintillant, poétique et poète même, Rattle nous livre un Sibelius enchanté, habité, voire halluciné : la matière épurée de la 7ème Symphonies avec ses textures sourdes et allusives des cuivres puis des cordes, gravissant la montagne vers l’éblouissement final, est bouleversante. Rattle joint l’excellence technicienne et la justesse de l’intention.

Et la totalité du cycle, est de la même eau ; c’est un accomplissement qu’il ne faut pas négliger dans toute discographie de Sibelius. A moins de 20 euros, ce coffret réédité est incontournable et doit figurer dans toute discothèque du symphoniste averti.

 

 

CD, coffret. Intégrale CLIC de classiquenews. Sibelius: Complete Symphonies : 1-7. Les Océanides, opus 55. City of Birmingham symphony Orchestra. Sir Simon Rattle (4 cd Warner classics 0825646198788). Réédition événement.

 

 

Comments are closed.