CRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis

Classiquenews.com

recevez l'info en continu: inscrivez vous ici

dépêches

  • Schubertiade de Sceaux Logo copiable logo 2018

    SCEAUX, La Schubertiade. Sam 16 oct 2021, 17h30. Récital BRUCH, SCHUMANN, DVORAK, BRAHMS. La nouvelle saison 2021 2022 (7 concerts, le samedi à 17h30) poursuit l’aventure miraculeuse de la musique de chambre à Sceaux. Les instrumentistes soutenus par la mairie de Sceaux ont trouvé in loco des spectateurs fidèles et nombreux, preuve qu’il y a bien une tradition musicale à Sceaux, en particulier un goût indéniable pour les vertiges chambristes et la conversation musicale. Le premier concert annoncé ce samedi 16 octobre à 17h30 (dans les locaux mêmes de la Mairie de Sceaux, bel exemple de démocratisation culturelle) présente « …

  • vaninna-santoni-chante-manon-opera-critique-classiquenews

    FRANCE MUSIQUE, sam 25 sept 2021, 20h. MASSENET : Manon / V Santoni (PARIS, TCE, 15 sept 2021). Ouverture de la saison 21 – 22 du Théâtre des Champs-Elysées avec cette version de concert de Manon de Massenet. Vannina Santoni remplace Patricia Petitbon en Manon, Jean-Sébastien Bou Artur Ruciński en Lescaut : les auditeurs n’auront rien perdu au change. Vannina Santoni retrouve ainsi Samir Pirgu, en un duo déjà apprécié in situ dans la Traviata (2018).
    Convaincante MANON de Vannina Santoni
    Vannina Santoni campe une Manon convaincante, nuancée et crédible : insouciante et démunie (« Je suis encore toute étourdie…

  • festival baroque de pontoise 2021 2022 concerts critiques annonces classiquenews MENSONGES

    PONTOISE, Dôme. Samedi 25 sept 2021, 19h. Soirée de présentation 36è Festival. Avec La Diane Française. Chaque année, le Festival Baroque de Pontoise organise sa traditionnelle soirée d’inauguration. Paroles de bienvenue des élu.e.s, présentation de la saison par le directeur artistique Pascal Bertin, montage vidéo des événements qui ponctueront la saison et petit concert en forme d’avant-goût (par les instrumentistes de l’ensemble La Diane Française, marquant ainsi sa troisième année de résidence)… le concert est gratuit mais n’oubliez pas de réserver vos places !
     
    SOIRÉE DE PRÉSENTATION DU 36E FESTIVAL
    La Diane Française
    (direction : Stéphanie-Marie Degand)
    Lieu :…

  • prokofiev-romeo-et-juliette-symphonie-classique-concert-opera-classiquenews

    FRANCE MUSIQUE, dim 26 sept, 16h. PROKOFIEV : Symphonie n°1 – La Tribune des critiques de disques. Quelle est la meilleure version enregistrée de la symphonie classique de Prokofiev, joyau dansant, véritable pastiche néo mozartien ?
    La Symphonie n°1 en ré majeur, op. 25 de Prokofiev dite Symphonie classique témoigne de la maîtrise voire du génie de Prokofiev dans l’art de recycler les formes anciennes, en particulier l’élégance humoristique de Haydn, lui-même l’inventeur de la symphonie dite classique (celle du XVIIIè à Vienne dont l’instrumentarium comporte bois, cors et trompettes par deux, timbales et cordes). Nerveux, précis, Prokofiev cultive la…

  • silbersee-lac-argent-kurt-weill-opera-critique-classiquenews-Gent-antwerpen-GAND-

    CRITIQUE, opéra. GAND, Opéra flamand, le 18 sept 2021. Weill : Der Silbersee. Karel Deseure / Ersan Mondtag   –   Après plus de dix-huit mois de fermeture pour cause de pandémie, le directeur artistique de l’Opéra Flamand Jan Vandenhouwe (nommé pour la saison 2019-2020 en remplacement d’Aviel Cahn, parti pour Genève) avait du mal à cacher sa joie, évidemment légitime, de retrouver une audience venue en nombre pour la reprise des « activités normales ». Le contact n’a évidemment pas été rompu pendant le temps contraint, la grande maison ayant eu à coeur de conduire plusieurs projets organisés en jauge restreinte…

lire toutes les dépêches

à ne pas manquer

    radio

    tous les programmes accéder au mag radio
  • FRANCE MUSIQUE, sam 25 sept 2021, 20h. MASSENET : Manon / V Santoni (PARIS, TCE, 15 sept 2021). Ouverture de la saison 21 – 22 du Théâtre des Champs-Elysées avec cette version de concert de Manon de Massenet. Vannina Santoni remplace Patricia Petitbon en Manon, Jean-Sébastien Bou Artur Ruciński en Lescaut : les auditeurs n’auront rien perdu au change. Vannina Santoni retrouve ainsi Samir Pirgu, en un duo déjà apprécié in situ dans la Traviata (2018).
    Convaincante MANON de Vannina Santoni
    Vannina Santoni campe une Manon convaincante, nuancée et crédible : insouciante et démunie (« Je suis encore toute étourdie…

  • FRANCE MUSIQUE, dim 26 sept, 16h. PROKOFIEV : Symphonie n°1 – La Tribune des critiques de disques. Quelle est la meilleure version enregistrée de la symphonie classique de Prokofiev, joyau dansant, véritable pastiche néo mozartien ?
    La Symphonie n°1 en ré majeur, op. 25 de Prokofiev dite Symphonie classique témoigne de la maîtrise voire du génie de Prokofiev dans l’art de recycler les formes anciennes, en particulier l’élégance humoristique de Haydn, lui-même l’inventeur de la symphonie dite classique (celle du XVIIIè à Vienne dont l’instrumentarium comporte bois, cors et trompettes par deux, timbales et cordes). Nerveux, précis, Prokofiev cultive la…


    télé

    tous les programmes accéder au mag télé
  • ARTE, lun 4 oct 2021, 5h. MALER : 9è SYMPHONIE. KLAUS MÄKELÄ (Paris, nov 2020) – Le jeune chef d’orchestre finlandais Klaus Mäkelä fait partie des baguettes nouvelles à suivre particulièrement : élégance, détail, souplesse et intériorité… façonnent ici une approche des plus séduisantes voire dans le cas de Mahler, des plus enivrantes. L’enchantement nocturne (clarinettes au nombre de 5, cor anglais et cors murmurants) enveloppe la 9è de Mahler qui sait ainsi renoncer, s’abstraire, exprimant aussi une souffrance toujours présente (inquiétude des violons et de la harpe fantomatique). Pas facile de faire ses adieux à la vie dans la…

  • ARTE, dim 26 sept 2021, 5h. WEBER : Der Freischütz, Berlin, Fura del Baus / juin 2021. Dirigée par Christoph Eschenbach, directeur musical principal du Konzerthaus Berlin depuis sept 2019, cette production du Freischütz de Weber est mise en scène par La Fura Dels Baus qui propose une relecture délirante, parfois trash.
    D’abord, il s’agit d’un opéra romantique de premier plan qui a marqué tous les esprits européens, dont en France (création en 1824), Berlioz, admirateur inconditionnel de ce fantastique germanique irrésistible. Après Euryanthe dont les chœurs d’hommes ont durablement frappé l’imaginaire de Victor Hugo, Carl Maria von Weber édifie…


    concerts et opéras

    voir notre agenda accéder au mag concerts et opéra
  • SCEAUX, La Schubertiade. Sam 16 oct 2021, 17h30. Récital BRUCH, SCHUMANN, DVORAK, BRAHMS. La nouvelle saison 2021 2022 (7 concerts, le samedi à 17h30) poursuit l’aventure miraculeuse de la musique de chambre à Sceaux. Les instrumentistes soutenus par la mairie de Sceaux ont trouvé in loco des spectateurs fidèles et nombreux, preuve qu’il y a bien une tradition musicale à Sceaux, en particulier un goût indéniable pour les vertiges chambristes et la conversation musicale. Le premier concert annoncé ce samedi 16 octobre à 17h30 (dans les locaux mêmes de la Mairie de Sceaux, bel exemple de démocratisation culturelle) présente « …

  • PONTOISE, Dôme. Samedi 25 sept 2021, 19h. Soirée de présentation 36è Festival. Avec La Diane Française. Chaque année, le Festival Baroque de Pontoise organise sa traditionnelle soirée d’inauguration. Paroles de bienvenue des élu.e.s, présentation de la saison par le directeur artistique Pascal Bertin, montage vidéo des événements qui ponctueront la saison et petit concert en forme d’avant-goût (par les instrumentistes de l’ensemble La Diane Française, marquant ainsi sa troisième année de résidence)… le concert est gratuit mais n’oubliez pas de réserver vos places !
     
    SOIRÉE DE PRÉSENTATION DU 36E FESTIVAL
    La Diane Française
    (direction : Stéphanie-Marie Degand)
    Lieu :…

  • LILLE, ON LILLE, Orch national de Lille, 23-24 sept : OUVERTURE ! de la nouvelle saison 2021 2022. Formidable premier défi pour les instrumentistes du National de Lille… le concert d’ouverture de la nouvelle saison sous la baguette du directeur musical Alexandre Bloch, offre de superbes contrastes et un souffle dramatique irrésistible, associant Richard Strauss, Camille Saint-Saëns (100 ans en 2021) et aussi la création du compositeur en résidence Alex Nante (né en 1992) : « Sinfonía del cuerpo de luz / Symphonie du corps de lumière »… Le titre est déjà tout un programme soulignant dans le flux musical…

  • LE PERREUX, les 28, 29 sept 2021, 20h30. WALPURGIS : Talestri. Re Création. Recréation d’un opéra du XVIIIè, écrit par une femme : Maria-Antonia Walpurgis. Le CBM Centre des Bords de Marne au Perreux, affiche un opéra baroque inédit : Talestri, reine des Amazones, écrit en 1763. Princesse de Bavière, co-régente de Saxe pendant la minorité de son fils (1763-1768), Maria-Antonia Walpurgis fut politique éclairée et aussi chanteuse et comme compositrice, l’élève de Hasse et de Porpora. Talestri est un opera seria en trois actes, dont elle écrit partition et livret. A la virtuosité des airs répond une mélancolie nouvelle,…

  • SAINT-ETIENNE, Opéra. Ven 1er oct 2021 : MASSENET, La Vierge. Catherine Hunold. Massenet dirige lui-même la création parisienne de sa partition à l’Opéra de Paris en mai 1880. Contrastes dramatiques, dignité morale, élévation spirituelle… rien ne manque dans cet ouvrage qui conclut l’exploration de la psyché féminine sur un registre sacré et biblique :  Marie-Magdeleine (1865) et Ève (1875) ont précédé La Vierge de 1880.
    La Vierge retrace en quatre tableaux, la vie de Marie. Le public, lors de la création, apprécia surtout le prélude de la quatrième partie, Le dernier sommeil de la Vierge. Mais l’œuvre est riche d’autres…

  • METROPOLE LILLOISE / ON LILLE : 8 – 15 sept 2021. « Fascinations classiques ». 5 dates pour une tournée « fascinante » : l’ON LILLE Orchestre National de Lille sous la direction de Anna Rakitina joue Stravinsky et Mozart, diffusant le souffle symphonique dans 5 villes autour de Lille.
     
    De la danse à l’opéra… 1939 marque une rupture brutale dans la vie de Stravinsky. Le compositeur russe doit quitter l’Europe et s’exiler aux États-Unis. A contrario de cet événement dramatique, les Danses concertantes, première musique écrite aux USA, font danser l’orchestre dans une joie communicative. La Symphonie n°38…

  • BORDEAUX, Opéra. MEYERBEER : Robert le diable, 20-25 sept 2021. En version de concert, Robert le Diable ouvre la nouvelle saison de l’Opéra de Bordeaux. Le chef-d’œuvre romantique de Meyerbeer s’approprie ainsi le principe du Grand Opéra à la française, avec ballet et chœur. Dès sa création en 1831 à l’Opéra de Paris (salle Le Peletier), l’ouvrage suscite un grand succès. 5 actes, plusieurs chanteurs créateurs exceptionnels, décors et costumes luxueux font les délices des parisiens. Et la scène fantomatique des nonnes dansant lors d’une nuit de sabbat marque les esprits, certains scandalisés, en majorité, saisis par la force spectaculaire…

  •  
    ARTE, jeu 16 sept 2021, 23h. PUCCINI : TOSCA. Anna Netrebko. Depuis quelques années la voix de la soprano austro russe Anna Netrebko, révélée en son temps par le chef Gergiev à Saint-Petersbourg, a évolué, passant d’un soprano lyrique agile voire coloratoure (Traviata) vers un soprano spinto dramatique, d’une ampleur nouvelle, avec un medium qui cultive ses graves (n’ambitionne-t-elle pas de chanter Turandot ?)… La diva chante à présent Verdi dont elle a marqué avouons-le les rôles féminins les plus expressifs (Leonora du Trouvère, lady Macbeth, Aida, Traviata donc…), mais aussi les femmes de Puccini, entières, passionnées, flamboyantes… C’est…

  • GAND / ANVERS. WEILL : Der Silbersee : 18 sept – 16 oct 2021 – Der Silbersee (Le Lac d’argent) est créé simultanément le 18 février 1933, à Leipzig, Magdebourg et Erfurt. 3 semaines après la prise de pouvoir par le parti national-socialiste. C’est la dernière partition de Kurt Weill avant son exil le 21 mars 1933, les nazis avaient interdit les représentations depuis le 4 mars.
    Le sujet dénonce ouvertement le nouveau régime hitlérien à travers la relation entre Olim, policier prussien, garant de l’ordre juste à Silbersee, et le réfugié étranger affamé Severin. D’ailleurs quand celui ci dérobe…

  • PARIS, Palais Garnier. GLUCK : Iphigénie en Tauride. 14 sept > 2 oct 2021. Reprise de l’ultime tragédie lyrique de Gluck : Iphigénie en Tauride, sous la direction de Thomas Hengelbrock et Iñaki Encina Oyón (2 octobre) et dans la mise en scène du polonais Krzysztof Warlikowski. Contrairement à sa vision confuse du Roi Roger de Szymanowski, présentée aussi à Paris, cette lecture très humaine d’Iphigénie en Tauride confirme la fibre humaine voire humaniste du metteur en scène.
     
     

     
     
    Le spectacle met en scène trois personnages tourmentés par des réactions post-traumatiques : Iphigénie (Tara Erraught, débuts à…

  • ARTE, Dim 5 sept 2021, 23h40 : MAHLER : 4è symph par le Ballet de Vienne et Martin Schläpfer. Le Ballet de l’Opéra de Vienne propose un chorégraphie collective à la mesure de la Symphonie n°4 de Gustav Mahler, dont la musique appartient à l’ADN de la maison viennoise : Mahler ayant été pendant près de 10 ans, son directeur musical avec la réussite lyrique que l’on sait. Le chorégraphe et nouveau directeur du Ballet national de Vienne Martin Schläpfer crée « un portrait dansé de l’homme moderne, en toute virtuosité ». Présentée sans public pour cause de pandémie, et…

  • FRANCE MUSIQUE, sam 14 août 2021, 20h. WAGNER : TANNHÄUSER (Bayreuth juil 2021). Créé en 1845 à Dresde, Tannhäuser de Wagner reçoit un accueil glacial des parisiens en 1861. Malgré l’enthousiasme des artistes comme Baudelaire, le drame musical que propose à nouveau Wagner à Paris (après l’échec du Vaisseau fantôme) reste incompris. Scandaleux, l’opéra est retiré de l’affiche après 3 soirées seulement. Pourtant la partition poursuit les avancées de Lohengrin en matière d’action musicale continue ; à part les 3 airs précisément fermés de Tannhäuser, Elizabeth et Wolfram, tout s’enchaîne ici avec un sens génial du drame grâce au flux…

temps forts

    en direct sur internet

    toute la grille accéder au mag internet
  • STREAMING, ce soir, 19h30 : Nicolas Namoradze, piano, depuis le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021. Capté ce 28 août dernier au dernier GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, le récital du pianiste et compositeur géorgien Nicolas Namoradze fait partie du cycle « Matinée des Jeunes Etoiles », cycle de concerts présentés le matin de la chapelle de Gstaad où joue la nouvelle génération de pianistes parmi les plus prometteurs. Les mélomanes sont invités à voter pour leur artiste favori sur le site du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, entre le 9 et 30 septembre 2021.

     
     
    BIO EXPRESS : Pianiste mais également compositeur, Nicolas Namoradze…

  • LIVE STREAMING événement. GSTAAD DIGITAL FESTIVAL, sam 7 août 2021, 20h30. Récital en direct Fazil Say / P Kopatchinskaja  -  Le GSTAAD MENUHIN FESTIVAL bat son plein : tout en sachant concevoir de spectaculaire soirée symphonique (sous la tente de Gstaad), le premier festival suisse cultive aussi les joyaux de la musique de chambre, comme en témoigne ce concert qui permet à deux tempéraments incandescents de se retrouver le temps d’un programme événement dans l’église historique de Saanen, là même où son fondateur, le légendaire Yehudi Menuhin, a donné les premiers concerts du Festival. Patricia Kopatchinskaja et Fazil Say sont…

  • GSTAAD MENUHIN FESTIVAL 2021 : suivez le CONCOURS DES JEUNES CHEFS sous la tente de GSTAAD. Chaque été, le Gstaad Menuhin Festival sous la houlette si exigeante de son directeur artistique Christoph Müller, n’est pas uniquement le cycle de concerts que nous connaissons ; c’est aussi plusieurs académies dont l’une des plus passionnantes à suivre et à vivre sous la tente de Gstaad, reste l’académie de direction d’orchestre / Conducting Academy : un tremplin formateur unique en Europe pour les jeunes chefs/ffes, en capacité de diriger in loco un orchestre philharmonique, réuni pour l’occasion (le Gstaad Festival Orchestra), phallange aussi…

  • GSTAAD DIGITAL FESTIVAL. Ce soir à 19h30: Vassilis Varvaresos joue Messiaen, Chopin et Liszt – Des sons éclatés en mille et une couleurs comme à travers les vitraux d’une cathédrale: avec ses «Vingt Regards sur l’Enfant-Jésus», dont Vassilis Varvaresos joue un extrait, Messiaen flirte avec le spirituel et le divin. La Polonaise-Fantaisie en la bémol mineur op. 61 de Chopin cultive les contrastes : après une introduction brumeuse, où la musique semble errer dans un esprit proche de l’improvisation, le voile se lève sur un rythme martelé. Les «Soirées de Vienne» frappent au contraire par leur virtuosité et leur tempo…

  • LIVE STREAMING, Gstaad Menuhin Festival 2021. Ce soir à 19h30: Roman Borisov joue Bach, Chopin, Brahms et Prokofiev. Poétique mais vigoureux, sensible et déjà d’une belle maturité, le piano de Roman Borisov se dévoile grâce au Gstaad Menuhin Festival 2021, ce soir en direct à partir de 19h30. Le programme s’étend du baroque jusqu’aux tumultes de la Seconde Guerre mondiale : composée en 1942, la Sonate n° 7 de Serge Prokofiev compte parmi ses œuvres les plus exigeantes. Le très populaire Concerto en fa majeur de Bach, connu aujourd’hui sous le nom de «Concerto italien», déploie ses richesses selon une…


    cinéma

    toute la grille accéder au mag cinéma
  • CINÉMA. DUNE version 2021 : prochaine sortie du film réalisé par Denis VILLENEUVE en 2019… Après le légendaire film signé David Lynch, et malgré les bouderies de la critique, devenu mythique, voici annoncée la version de Denis Villeneuve (PREMIER CONTACT, BLADE RUNNER 2049). Le film a été tourné en décors naturels en Hongrie et en Jordanie et devrait sortir en septembre 2021, suite à son report covid oblige, initialement prévu en décembre 2020. Le roman fantastique féerique terrifique de Frank Herbert inspire ainsi une nouvelle réalisation cinématographique où le profil du jeune acteur franco-américain Timothée Chalamet, mémorable interprète de The…

  • CINEMA, Anna Netrebko chante AIDA de Verdi, les 25 juin et 2 juillet 2020. Retour de l’opéra dans les salles obscures. Dans le cadre de l’opération Viva l’opéra !, à 19h30 pour les deux dates, revivez la magie d’une production convaincante grâce au nerf expressif du chef Riccardo Muti, au timbre charnel blessé de la soprano Anna Netrebko dans le rôle d’Aida, esclave à la cour de Pharaon et dont est épris le général victorieux Radamès… Pour autant, la fille de Pharaon, Amneris (ample contralto sombre) jalouse Aida car elle aime aussi Radamès. Anna Netrebko était alors diva verdienne, ayant…

  • CINÉMA, Fidelio le 17 mars 2020, 18h. Jonas Kaufmann chante Florestan dans les salles obscures… Célébrez le 250ème anniversaire de Mudwig Beethoven, grâce à la diffusion en live de la nouvelle production du Royal Opera Fidelio, avec dans le rôel de Florestan, le prisonnier, victime de l’arbitraire tyranique, JONAS KAUFMANN dont le timbre rauque, de félin blessé, la puissance et la finesse devraient renouveler l’interprétation du personnage, dans le sillon d’un John Vickers avant lui.
    Fidelio narre le parcours de Léonore, qui sous les traits d’un homme (Fidelio), entend sauver son mari Florestan, prisonnier politique détenu par le tyran Don…

  • CINEMA, en direct du MET : HAENDEL, AGRIPPINA. Le 29 fév 2020. Joyce DiDonato, impératrice haendélienne chante la mère de Néron, prête à tout pour que l’empereur Claude son époux, nomme comme son successeur le fils qu’elle a eu en premières noces. Néron ne pouvait trouver mère plus ambitieuse et travailleuse, et manipulatrice, d’une obsession quasi maladive… au bord de la folie. ERATO vient de publier l’intégrale d’AGRIPPINA avec le très fougueux Maxym Emelyanychev pilotant la nervosité expressive de son ensemble Il Pomo d’Oro. A New York, dans la nouvelle production événement à New york (déjà vue à Bruxelles), David…

  • Cinéma, ballet. Coppélia, mardi 10 décembre 2019 en direct du ROH, Londres. Coppélia, grand classique du Royal Ballet à Covent Garden (londres), est ainsi projeté en direct dans les cinémas partout en France, ce 10 décembre 2019 (20h15). Fantastique et poétique, le ballet Coppélia bénéficie d’une musique raffinée, conçue par Léo Delibes. A Londres, la partition est devenue un pilier du répertoire de la troupe de danseurs britanniques depuis qu’elle a été chorégraphiée par la fondatrice du Royal Ballet, Dame Ninette de Valois. Inspiré des Contes d’Hoffmann, l’action fait paraître une poupée mécanique plus vraie que la vie, charmant jusqu’à…


    expos

    toute la grille accéder au mag concerts et expos
  • PARIS, Exposition : « SAINT-SAËNS, un esprit libre » : 25 juin – 10 oct 2021. Le Palais Garnier à PARIS, à travers la Bibliothèque Musée de l’Opéra célèbre le centenaire de la mort (1921 – 2021) du plus grand romantique français de la seconde moitié du XIXè : Camille Saint-Saëns (1835 – 1921), jamais couronné par le Prix de Rome ni reconnu à sa juste valeur par les institutions étatiques ; aux côtés de Massenet, Saint-Saëns offre un visage différent du romantisme à la française grâce à son sens du drame (ses opéras Samson et Dalila ou Ascanio récemment…

  • EXPO, Paris. Les Musiques de Picasso à la Philharmonie, jusqu’au 3 janvier 2021 : c’est l’expo événement de cette rentrée post confinement. La musique chez Picasso est d’autant plus passionnante à mesurer et découvrir que le sujet fut source de passion et de déclarations spectaculaires voire définitive de la part du peintre. S’il a déclaré qu’il n’aimait pas la musique, Picasso comme Victor Hugo avait une idée trop haute de la création musicale et des citations instrumentales pour accepter leur dévoiement. Pas une toile ou une composition de Picasso qui en représentant un instrument ou un instrumentiste, n’ait été minutieusement…

  • CONFINEMENT. EXPOS et musées virtuels à visiter.
    Et si le confinement était tout simplement le temps des musées et des expos ? Comme pour l’opéra, les ballets et les concerts en ligne désormais, l’offre culturelle muséale comme les expositions enrichissent considérablement leurs contenus. Les parcours et programmes virtuels sont en plein essor. CLASSIQUENEWS vous propose sa sélection des sites les plus captivants. Le monde de demain a déjà commencé : ce ne sont pas les programmes culturels ci après sélectionnés qui infirmeront cette évolution sociétale et culturelle. Il faut à présent envisager de nouvelles manières d’accéder aux œuvres, de vivre…

  • ARTE, dim 5 avril 2020, 17h45. JAMES TISSOT L’étoffe d’un peintre – Portraitiste de la haute société britannique et parisienne, le nantais James Tissot (1836-1902) portraiture les mondanités et les rituels sociaux comme les mutations de son temps, en particulier celui de l’Angleterre à l’âge industriel quand il se fixe à Londres (1871) après la guerre de 1870.
    S’il a renié son prénom (Jacques-Joseph) fleurant bon la bourgeoisie provinciale (nantaise) du XIXe siècle succombant à l’anglomanie ambiante (l’Angleterre victorienne, celle du musicien Elgar, est la première puissance européenne), « James » Tissot, né à Nantes en 1836, a conservé le…

  • PARIS, Palais Garnier, EXPO « L’aventure du Ring en France », 5 mai – 13 sept 2020. Bibliothèque-musée de l’Opéra / BNF – Opéra national de Paris. Histoire de la mise en scène de la Tétralogie en France, de la fin du 19e siècle à aujourd’hui. Au début des années 1890, Charles Lamoureux s’investit plus que tout autre pour faire écouter les opéras de Wagner dont Lohengrin et Tristan und Isolde. Mais le Ring wagnérien créé à Bayreuth en août 1876 s’imposera plus tard encore sur la scène de l’Opéra national. Il est vrai que le contexte de la première…


CRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis

musique-et-memoire-festival-2019-annonce-programmation-concert-opera-festival-concerts-annonce-critiques-classiquenewsCRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis. À la source d’un genre riche en représentants à chaque siècle, et bien avant ceux de Mozart (désarmant, sincère … autobiographique ?), Berlioz (spectaculaire et spatial), Verdi (opératique mais si fraternel)… éblouit, tel un gemme tombé du ciel, celui lumineux et solaire de l’espagnol Tomás Luis de Victoria (1548 – 1611), maître de la polyphonie Renaissance. Autant ses successeurs, exprimeront les souffrances des pêcheurs, l’incertitude du croyant, la figure effrayante de la mort inflexible, autant Victoria illuminé lui-même par la grâce de la révélation, peint au cours de ce sommet de la ferveur daté de 1603 (pour les funérailles de l’impératrice douairière Marie de Habsbourg), les champs célestes du Paradis… ceux promis pour les justes, mais aussi l’extase des élus, la béatitude bienheureuse qu’offrent et diffusent les sphères divines. L’auditeur est comme aspiré vers des hauteurs de plus en plus vertigineuses à peine concevables.

 

 
 

 

VERTIGES ET SENSATION DES HAUTEURS RÉVÉLÉES

 

 

Mais c’est davantage qu’une représentation abstraite et plus qu’une opération de lévitation, car Vox Luminis par la rondeur de la sonorité collective, la maîtrise des nuances, expriment aussi la tendresse d’un état de bien-être inouï. L’ensemble à l’articulation enveloppante et pourtant aussi détaillée, plus intelligible que certains anglais, révèlent la force poétique des textes, entre imploration et tendresse, comme l’impressionnante architecture de la partition, de l’ombre et son mystère, à la lumière des hauteurs révélées.

victoria tomas luis polyphonie 1603 Officium defunctorum critique dossier concert classiquenewsDu chœur de l’église Saint-Martin encore ancrés au sol et résolus en une disposition en miroir, jusqu’à la tribune au dessus du porche occidental : voix des anges plutôt que chœur implorant, les chanteurs de Vox Luminis expriment l’essence même de cette écriture faite splendeur et lumière. Comme le Livre des morts de l’Egypte ancienne (et clé de voûte de toute la croyance populaire dans l’Antiquité égyptienne), c’est une traversée d’abord inquiète et intranquille puis immédiatement resplendissante qui nous est réservée. Vox Luminis réalise finalement une promesse exaucée, celle du dernier voyage dont il font une fabuleuse expérience : de la nuit à l’aube des bienheureux. Les fabuleux passeurs sont nos guides pour une musique divine (au sens propre du terme). Ils achèvent le voyage dans les hauteurs, sur la tribune du porche, enveloppés dans les ondes célestes qui offrent confort et félicité.

Au final, Vox Luminis nous fait entendre la richesse d’une partition parfaitement construite, synthèse et grand œuvre personnelle, comme le sera la Messe en si de Bach (que l’ensemble a interprété l’année dernière pour Musique & Mémoire : voir notre reportage vidéo Vox Luminis chante JS BACH au 25è festival Musique et Mémoire). En un contrepoint sensible, apportant dans cette fresque inspirée qui tend à l’éther, Jean-Charles Ablitzer fait sonner le somptueux orgue ibérique de l’église de Grandvillars, ajoutant à la réalisation, une caractérisation elle aussi bienheureuse. Mais aussi « efficace » car il faut bien accompagner les chanteurs pendant leur pérégrination, du chœur terrestre à la tribune occidentale, céleste. Du grand art, en complicité.

Debout le public sidéré applaudit chaleureusement les chanteurs et leur chef (Lionel Meunier) en un nouvel accomplissement qui est aussi une première absolue pour les interprètes. Création et commande du festival Musique et Mémoire, ce concert demeurera mémorable pour les festivaliers. Il est vrai que le directeur Fabrice Creux a ce don rare de choisir les interprètes, les oeuvres et les lieux, au bon moment. Voilà qui fait de Musique et Mémoire l’écrin d’expériences musicales aussi décisives, autant pour le public que pour les artistes. En 2019, le festival dans les Vosges du Sud nous promet bien d’autres (re) decouvertes prometteuses… A suivre.

 

 
 

 

________________________________________________________________________________________________

CRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis. Prochains concerts Musique & Mémoire 2019 : WEEK END II ou “Acte II” : ALIA MENS joue JS BACH, du vendredi 25 juillet au dimanche 28 juillet 2019. Nouveau cycle de concerts incontournables dans les Vosges du sud, cet été.

 

 
 

 

REPORTAGE VIDEO. JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 (25è édition)

musique-et-memoire-2018-vignette-carre-classiquenews-coup-de-coeur-festival-evenementVIDEO, reportage. MUSIQUE & MÉMOIRE, 25è édition : 13-29 juillet 2018. LABORATOIRE BAROQUE VISIONNAIRE… Peu à peu, le Festival Musique & Mémoire (Vosges du Sud) a révélé des conditions exceptionnelles pour favoriser l’émergence et l’approfondissement de gestes artistiques défricheurs, exigeants. C’est le bénéfice d’une ligne artistique qui fonde son action auprès des artistes dans le sens d’un compagnonnage inédit… des résidences qui se déclinent pour chaque ensemble invité et donc associé, à 3 années de recherche, d’expérimentation, de consolidation. L’écriture suprême de Jean-Sébastien Bach y tient une place en or – phénomène singulier en France : rares les festivals qui poursuivent sur le long terme, un questionnement continu sur l’œuvre de Jean-Sébastien. VOIR notre reportage vidéo JS BACH : Messe en si par VOX LUMINIS / Festival Musique et Mémoire 2018 (25è édition)

 

 

 

 
______________________________________

 

LIRE aussi nos autres critiques comptes rendus des concerts FESTIVAL MUSIQUE & MEMOIRE 2019 :

 

COMPTE-RENDU, concert. LURE, église Saint-Martin, le 19 juillet 2019 (ouverture du 26è Festival Musique et Mémoire) : Giovanni GABRIELLI : Incoronazione a Venetia (Venise 1615). La Fenice, Jean Tubéry. LABORATOIRE VÉNITIEN…

 

 

COMPTE-RENDU, concert. GRANDVILLARS, église Saint-Martin, le 20 juillet 2019. Francisco CORREA de ARAUXO (1584 – 1654). Tientos. Victoria, Morales… Jean-Charles Ablitzer, orgue ibérique de Grandvillars, Vox Luminis.

 

 
 

 

One thought on “CRITIQUE, CONCERT. GRANDVILLARS, église Saint Martin, le 20 juillet 2019. Tomás Luis de VICTORIA (1548-1611) : Requiem, officium defunctorum. Vox Luminis

  1. Pingback: CD événement, critique. VICTORIA : Officium defunctorum (La Grande Chapelle, Albert Recasens, 2 cd Lauda) | Classique News