CRITIQUE CD Ă©vĂ©nement. Les Noces royales de Louis XIV – Le PoĂšme Harmonique (1 cd ChĂąteau de Versailles – nov 2021)

noces-royales-louis-XIV-mazarin-poeme-harmonique-cavalli-cd-chateau-versailles-spectacles-cd-critique-review-cd-classiquenewsCRITIQUE CD Ă©vĂ©nement. Les Noces royales de Louis XIV – Le PoĂšme Harmonique (1 cd ChĂąteau de Versailles – nov 2021) – Le PoĂšme Harmonique exprime l’immense espoir que fait naĂźtre la Paix entre les puissances catholiques de France et d’Espagne (Paix de PyrĂ©nĂ©es, 7 nov 1659) et la solennitĂ© de l’évĂ©nement dynastique qui en rĂ©sulte (nĂ©gociĂ© par Mazarin), le mariage de Louis XIV et de Marie-ThĂ©rĂšse d’Autriche, cĂ©lĂ©brĂ© en grande pompe le 9 juin 1660 sous la voĂ»te de l’église de Saint-Jean Baptiste Ă  St-Jean de Luz. Souffle majestueux, exaltation vivace presque dansante, collective essentiellement dont le spectacle Motet Jubilate Deo de Lully demeure l’emblĂšme le plus juste : superbe gerbe heureuse, partagĂ©e et dans sa dĂ©clamation ample et prĂ©cise, d’une rondeur toujours Ă©lĂ©gantissime. Solistes enivrĂ©s et acteurs autant que chanteurs (formidable Anne Quintans en dessus ; guide d’une joie triomphale).

 

Eclectisme stylistique pour les Noces de Louis

L’heure n’est pas encore Ă  l’élaboration de l’opĂ©ra français mais la Cour de France a dĂ©jĂ  le sens du spectacle : ce Mariage est une thĂ©atralisation d’un pouvoir qui entend dĂ©montrer sa grandeur active ; sens de l’articulation, force du groupe et mise en place scrupuleuse des individualitĂ©s vocales, Le PoĂšme Harmonique dĂ©ploie d’éloquents arguments, Ă©gaux Ă  ceux de leurs compĂ©titeurs, Les EpopĂ©es, autre ensemble invitĂ© Ă  Versailles et qui tout autant rĂ©volutionne aujourd’hui l’interprĂ©tation des Motets de Lully dans un cycle dĂ©sormais dĂ©cisif (Collection des Grands Motets de Lully / Les EpopĂ©es / StĂ©phane Fuget / CLIC de CLASSIQUENEWS).
En 1660, tout relĂšve encore de la haute sensualitĂ© italienne dont tĂ©moignent les superbes piĂšces ici choisies, celles des vĂ©nitiens Salomone Rossi (trĂšs solennelle et presque grave Sinfonia); surtout le Magnificat de Cavalli, compositeur incontournable alors (qui allait livrer bientĂŽt pour Paris, son Ercole Amante) dont le Magnificat expose les somptueuses effluves cĂ©lĂ©bratives (jamais jouĂ©es cependant pour les noces royales mais plutĂŽt pour une fĂȘte liturgique Ă  Venise). Sans connaĂźtre prĂ©cisĂ©ment le programme musical de la Messe nuptiale de juin 1660, les piĂšces ici abordĂ©es Ă©voquent le style gĂ©nĂ©ral du goĂ»t clairement ultramontain partagĂ© par Louis de France et son mentor Mazarin. Tout y paraĂźt et se complĂšte, en rĂ©sonance avec les trĂšs nombreuses festivitĂ©s qui ont accompagnĂ© le cortĂšge royal français, descendu de Paris au pays basque et vice versa : chansons de circonstance des Français AndrĂ© de Rosiers et Nicolas CLIC D'OR macaron 200MĂ©tru ; langueur vĂ©nitienne comme l’atteste le solo tragique ou lamento extrait du Xerse de Cavalli ; et mĂȘme thĂ©Ăątre picaresque dĂ©lirant espagnol signĂ© Juan Hidalgo. Le dĂ©corum n’empĂȘche pas la caractĂ©risation voire la surenchĂšre dramatique : ce mariage offre un aperçu des styles divers ayant cours en France quand se marie le roi de France : Ă©clectisme et sens du faste, spectacle et Ă©loquente ferveur. Magistral.

_____________________________

CRITIQUE CD Ă©vĂ©nement. Les Noces royales de Louis XIV – Le PoĂšme Harmonique / Vincent Dumestre, direction (1 cd ChĂąteau de Versailles – enregistrĂ© Ă  Versailles en nov 2021)  -  AGENDA : Ă  l’affiche de la Chapelle royale de Versailles Dimanche 3 juillet 2022, 21h : 2 concerts en une soirĂ©e avec pyrotechnie finale : PLUS D’INFOS ici (directement sur le site de ChĂąteau de Versailles Spectacles

TEASER VIDEO :

=============================

PROGRAMME : Noces Royales de Louis XIV

Aux portes du temple
Jean-Baptiste Lully (1632 – 1687) : Sonneries pour les trompettes du Roi

Entrée des délégations
Jean-Baptiste Lully : Entrée pour la Maison de France, Les Espagnols, Les Basques

Célébration de la paix
Jean Veillot (1600 – 1662) : Hymne O filii e filiae
Jean-Baptiste Lully : Motet pour la Paix Jubilate Deo, LWV 77

Le Mariage
Salomone Rossi (1570 – 1630) : Sinfonia grave
Francesco Cavalli (1602 – 1676) : Magnificat

Ballet des nations & RĂ©jouissances
Francesco Cavalli : Xerse : “Lasciate mi morire”
AndrĂ© de Rosiers (actif 1634 – 1672) : AprĂšs une si longue guerre
Nicolas MĂ©tru (1600/1605 – 1663) : Ô France
Juan Hidalgo (1614 – 1685) : Celos aun del aire matan

 

=============================

AUTRES CD du PoÚme Harmonique, Vincent Dumestre, critiqués / distingués par CLASSIQUENEWS :

sebastian-duron-coronis-alpha788 poeme harmonique druet bunel opera critique review cd review critique classiquenews CLIC de classiquenewsCRITIQUE. CD Ă©vĂ©nement. DURÓN : Coronis (Le PoĂšme Harmonique, 2 cd Alpha – PARIS, avril 2021)– Formidable production pour sa vitalitĂ© rayonnante, ses contrastes opulents, ses situations truculentes qui mĂȘlent grĂące Ă  la seule inspiration de Sebastian DurĂłn (1660-1716), langueur extatique, rage guerriĂšre, rĂ©alisme satirique. Le PoĂšme Harmonique, chanteurs et instrumentistes relĂšvent tous les dĂ©fis de cette action mythologique certes, surtout carnavalesque et bouffone, aux airs de tendresse grave, en particulier au II (Jornada Segunda) oĂč s’imposent dans la fresque dĂ©lirante, la priĂšre et la plainte bouleversante de ProtĂ©e (si peu respectĂ© malgrĂ© ses alertes et prĂ©dictions) et Triton (soupirant dĂ©muni, colĂ©rique, Ă©conduit par la voluptueuse Coronis). Les solistes concernĂ©s ici, Cyril Auvity et Isabelle Druet composent de superbes tempĂ©raments vocaux, douĂ©s de puissance et de justesse humaine, de profondeur comme de sincĂ©ritĂ© Ă©motionnelle. A leurs cĂŽtĂ©s, rien Ă  dire aux Ă©patantes Ana Quintans dans le rĂŽle-titre : sa plasticitĂ© diamantine incarne Ă  la perfection la beautĂ© langoureuse et active qui finalement dĂ©cide du sort de la Thrace…

Le-Bourgeois-gentilhomme poeme harmonique lully 400 ans de moliere critique cd review clic de classiquenewsCRITIQUE, CD Ă©vĂ©nement. MoliĂšre / Lully : musiques pour la comĂ©die-ballet LE BOURGEOIS GENTILHOMME. Le PoĂšme Harmonique (1 cd ChĂąteau de Versailles Spectacles – avril 2021) – IntercalĂ©es dans la piĂšce de MoliĂšre, les musiques de scĂšnes (ballets, divertissements, airs
) de Lully soulignent le gĂ©nie facĂ©tieux du surintendant de la musique depuis 1661 ; sa verve n’a de limite que le gĂ©nie de MoliĂšre ; chacun semble mĂȘme rivaliser d’astuces expressives, de finesse parodique sur le thĂšme d’un Bourgeois dĂ©sireux d’ĂȘtre anobli
 Ă  l’heure oĂč la Cour ne parle que des Turcs en audience prĂšs du Roi-Soleil. Les 2 Baptistes ont prĂ©cĂ©demment prĂ©sentĂ© (Ă©galement Ă  Chambord, devant la Roi) Monsieur de Pourceaugnac(1669). Pour cette restitution des parties intĂ©grales que Lully a alors façonnĂ©es, le PoĂšme Harmonique met en lumiĂšre l’articulation langoureuse des jeunes tempĂ©raments du chant baroque actuel ; le Bourgeois Gentilhomme s’il moque l’exotisme des moeurs du Grand Turc Ă  travers une charge contre son ambassade alors Ă  Versailles pour une rĂ©ception attendue, reportĂ©e auprĂšs de Louis XIV, exprime d’abord au I, l’empire de l’amour sur des cƓurs enivrĂ©s …

POEME-HARMONIQUE-ANAMORFOSI-allegri-monteverdi-marazzolli-mazzochi-cd-review-critique-cd-classiquenews-vincent-dumestreLIVE STREAMING : 11 dĂ©c, 20h30. ANAMORFOSI par Le PoĂšme Harmonique. Concert en direct Ă  vivre sur Youtube, vend 11 dĂ©c 20h30. Le PoĂšme Harmonique explore l’Italie du Seicento, « oĂč la langue musicale est celle des passions, profanes et sacrĂ©es »  Le programme a Ă©tĂ© l’objet d’un somptueux album discographique (enregistrĂ© en juin 2018) distinguĂ© par le CLIC de CLASSIQUENEWS : Cd critique. ANAMORFOSI : Allegri, Marazzoli, Monteverdi (Le PoĂšme Harmonique, juin 2018 – 1 cd ALPHA) – «  Au carrefour du profane et du sacrĂ©, se dĂ©veloppe une mĂȘme musique, constante et touchante par ses aspĂ©ritĂ©s passionnelles. En hymnes sacrĂ©s ou en vers madrigalesques, l’écriture musicale ne varie pas, mais elle modifie son sens selon les paroles associĂ©es : (…) les vertiges de la musique eux sont toujours invariables et constants.

ANAMORFOSI : Le PoĂšme Harmonique en direct sur YouTube

POEME-HARMONIQUE-ANAMORFOSI-allegri-monteverdi-marazzolli-mazzochi-cd-review-critique-cd-classiquenews-vincent-dumestreLIVE STREAMING : 11 dĂ©c, 20h30. ANAMORFOSI par Le PoĂšme Harmonique. Concert en direct Ă  vivre sur Youtube, vend 11 dĂ©c 20h30. Le PoĂšme Harmonique explore l’Italie du Seicento, « oĂč la langue musicale est celle des passions, profanes et sacrĂ©es »  Le programme a Ă©tĂ© l’objet d’un somptueux album discographique (enregistrĂ© en juin 2018) distinguĂ© par le CLIC de CLASSIQUENEWS : Cd critique. ANAMORFOSI : Allegri, Marazzoli, Monteverdi (Le PoĂšme Harmonique, juin 2018 – 1 cd ALPHA) – «  Au carrefour du profane et du sacrĂ©, se dĂ©veloppe une mĂȘme musique, constante et touchante par ses aspĂ©ritĂ©s passionnelles. En hymnes sacrĂ©s ou en vers madrigalesques, l’écriture musicale ne varie pas, mais elle modifie son sens selon les paroles associĂ©es : il n’y a donc pas de « mĂ©tamorphoses » comme nous l’explique le PoĂšme Harmonique qui du reste nous parle aussi d’anamorphoses (le titre du cd : intitulĂ© plus adaptĂ© Ă  ce dont il est question : un mĂȘme Ă©lĂ©ment dont l’aspect / l’apparence varie selon le point de vue) ; tout du moins, il s’agit ici d’un changement de paroles, donc superficiel ; un changement d’enveloppe (linguistique) ; les vertiges de la musique eux sont toujours invariables et constants.
« Vers 1630 en Italie, un voyageur franchit le seuil d’une Ă©glise. Double vertige ! Tandis que l’Ɠil se perd dans la profusion baroque, l’oreille croit rĂȘver. Quels sont ces bruits de bataille, ces plaintes amoureuses, ces disputes thĂ©Ăątrales qui ont remplacĂ© les cantiques ? » Ainsi est rĂ©sumĂ© le prĂ©texte de ce nouveau programme que l’ensemble de Vincent Dumestre a dĂ©jĂ  Ă©prouvĂ© en concert. A quelques pertes de tension prĂšs et de faiblesses (bien anecdotique) dans le parcours musical, nous tenons lĂ  un cycle de perles baroques captivant, oĂč brillent surtout les jeunes voix actuelles, la soprano DĂ©borah Cachet en tĂȘte, voix aux fulgurances naturelles et sincĂšres, irrĂ©sistible. Dramatiques et introspectives, articulĂ©es et flexibles. » (Lire la critique complĂšte du cd Anamorfosi / Le PoĂšme Harmonique, par notre rĂ©dacteur Benjamin Ballifh : http://www.classiquenews.com/cd-critique-anamorfosi-allegri-marazzoli-monteverdi-le-poeme-harmonique-juin-2018-1-cd-alpha/)

CONCERT EN DIRECT
Live streaming – Vendredi 11 dĂ©cembre, 20h30
Anamorfosi – Église Saint Jean-Baptiste, Neuilly-sur-Seine
Rendez-vous sur Facebook et Youtube pour suivre le concert

Lien direct : VOIR sur YOUTUBE
https://www.youtube.com/watch?v=zO539EzbPts&feature=youtu.be

DVD. Purcell : Didon et Enée (Dido and Eneas, Vincent Dumestre, mai 2014 1 dvd Alpha)

purcell dido and Aeneas le poeme harmonique vincent dumestre deception pour classiquenews 1 dvd alpha vivca genauxDVD. Purcell : Didon et EnĂ©e (Dido and Eneas, Vincent Dumestre, mai 2014 1 dvd Alpha) Belle dĂ©sillusion. L’esprit troupe anime chaque production du PoĂšme Harmonique. AprĂšs Le Bourgeois gentilhomme, Cadmus et Hermione de Lully, puis Egisto de Cavalli, Vincent Dumestre retrouve une complice (Le Carnaval baroque), la chorĂ©graphe, CĂ©cile Roussat pour cette illustration du mythe de Didon inspirĂ© de Virgile. Triple hĂ©las, la laideur indigne des costumes (et des coiffes !!), qui semble recycler une vieille production d’Europe de l’Est matinĂ©e de rĂ©fĂ©rences mais en plus misĂ©reux, du CinquiĂšme Ă©lĂ©ment de Besson, affecte une vision que l’on souhaitait poĂ©tique. DĂ©jĂ  envisagĂ©e par le dĂ©but de l’action et sa plage marine (les rives de Carthage), aux naĂŻades flottantes Ă©vanescentes : l’onirisme disparaĂźt trĂšs vite. La palme de l’horreur absolue revient Ă  l’apparition de la magicienne au II, – sorte de pieuvre humaine Ă©crasĂ©e sur un rocher miteux, expectorant des membranes filandreuses au rendu organique douteux, et les sirĂšnes volantes agitant mollement leur queue ne relĂšvent en rien le niveau. OĂč est la magie, la suggestion, la noble sensualitĂ© d’un spectacle baroque parmi les plus emblĂ©matiques de Purcell ? La narration anecdotique et tout aussi pauvre en suggestivitĂ© est atteinte dans l’idĂ©e d’exprimer l’amour d’EnĂ©e (fils de VĂ©nus) et de la belle reine carthaginoise, flanquĂ©s dans une conque gĂ©ante qui flotte tant bien que mal sur un ocĂ©an de papier bleu.

MĂȘme la tempĂȘte oĂč Jupiter rappelle au hĂ©ros troyen son devoir, mĂȘme la foule des marins prĂȘts Ă  embarquer pour leur nouveau destin (fonder Rome) s’essoufflent ici. Agitation n’est pas souffle ni fascination thĂ©Ăątrale.

Or ni les instrumentistes du PoĂšme ni les chƓurs d’Accentus n’apportent la tension et la magie attendue : c’est malheureusement terne et lisse, appliquĂ© parfois, mais toujours linĂ©aire. La dĂ©ception la plus notable vient de la mezzo de Fairbanks, si agile Ă  exprimer le chant virtuose et acrobatique alla Farinelli : Vivica Genaux n’est pas Didon ; aucun phrasĂ© subtil, ni de souffle murmurĂ© digne des grandes diseuses tragĂ©diennes, et son lamento funĂšbre final est parasitĂ© par un vibrato envahissant et incontrĂŽlable qui nuit Ă  l’expression de la profondeur solitaire. Quelle erreur de casting. Le style ne convient pas. Et ce n’est pas l’EnĂ©e, droit, carrĂ©, sans nuances de Henk Neven qui compense les manques de sa partenaire. A leurs cĂŽtĂ©s, la Belinda d’Ana Quintans se distingue Ă  peine par son chant plus proche des enjeux dramatiques. Finalement, seule la sorciĂšre habitĂ©e, tourmentĂ©e – vraie autoritĂ© haineuse et malsaine -,  du baryton Marc Mauillon, ailleurs familier des rĂ©alisations de William Christie, tire son Ă©pingle : le geste est sans chichi, et juste comme le chant naturellement projetĂ© et puissamment expressif. Un chanteur sauve ici la production du naufrage. De toute Ă©vidence, la production purcellienne n’est pas la meilleure rĂ©alisation signĂ©e par Le PoĂšme Harmonique / Vincent Dumestre. Nous attendions peut-ĂȘtre trop de cette production qui cependant ne souffre aucune faute de goĂ»t. Un dvd 
 Ă  oublier.

Henry Purcell : Dido and Aeneas
1 dvd Alpha. Enregistré en mai 2014 à Rouen.

OpĂ©ra en trois actes. Livret de Nahum Tate d’aprĂšs
sa tragĂ©die Brutus of Alba, tirĂ©e de l’ÉnĂ©ide de Virgile, livre IV
Création en décembre 1689 au Pensionnat de jeunes filles de Chelsea

Cécile Roussat, mise en scÚne, costumes, chorégraphie, décors

ChƓur Accentus
Le PoĂšme Harmonique
Vincent Dumestre, direction

Didon : Vivica Genaux
ÉnĂ©e : Henk Neven
Belinda : Ana Quintans
Magicienne, un Marin : Marc Mauillon
PremiĂšre sorciĂšre : Caroline Meng
DeuxiĂšme sorciĂšre : Lucile Richardot
Esprit : Nicholas Tamagna
Dame d’honneur : Jenny Daviet