DANSE. Opéra bastille, le 31 décembre 2018. Les Adieux de Karl Paquette, danseur étoile.

paquette-karl-danseur-etoile-opera-de-paris-adieux-de-karl-paquette-concert-critique-compte-rendu-sur-classiquenewsDANSE. OpĂ©ra bastille, le 31 dĂ©cembre 2018. Les Adieux de Karl Paquette, danseur Ă©toile. Le lundi 31 dĂ©cembre 2018 Ă  19h30 Ă  l’OpĂ©ra Bastille, le danseur Étoile Karl Paquette (42 ans) fait ses adieux sur la scène de la maison parisienne dans le rĂ´le de l’Acteur-vedette dans le ballet Cendrillon (rĂ´le-titre tenu par Valentine Colasante ; chorĂ©graphie de Rudolf Noureev, musique de Prokofiev). Le danseur Ă©toile tire ainsi sa rĂ©vĂ©rence ce soir, après avoir Ă©bloui le corps de ballet de l’OpĂ©ra de Paris depuis 32 ans, 25 ans comme « étoile » (il obitnet ce titre suprĂŞme Ă  l’issue de la reprĂ©sentation de Casse-Noisette / chorĂ©graphie de Rudolf Noureev, le 31 dĂ©cembre 2009. L’Acteur-vedette est l’un de ses rĂ´les fĂ©tiches, aux cĂ´tĂ©s de Iñigo (Paquita) / chorĂ©graphie de Pierre Lacotte ; DĂ©mĂ©trius et Bottom dans Le Songe d’une nuit d’étĂ© (John Neumeier) ; Abderam et Jean de Brienne dans Raymonda, Benvolio et RomĂ©o dans RomĂ©o et Juliette ; L’Esclave, L’Idole dorĂ©e et Solor dans La Bayadère ; Le Gitan et Basilio dans Don Quichotte ; Rothbart et Siegfried dans Le Lac des cygnes ; Drosselmeyer-Le Prince dans Casse-Noisette (Rudolf Noureev) ; Phoebus dans Notre-Dame de Paris ; Le Frère de Marie dans Clavigo (Roland Petit) ; Afternoon of a Faun, le Deuxième homme dans The Cage, En Sol, In The Night (Jerome Robbins)… L’éclectisme du rĂ©petoire dĂ©fendu, incarnĂ© par Karl Paquette souligne la diversitĂ© des genres et des styles portĂ©s par l’OpĂ©ra de Paris, mais aussi la facilitĂ© et l’inspiration que le danseur Ă©toile a su en dĂ©duire.

Karl Paquette a été formé dans le studio de danse de Max Bozzoni où il a cotoyé, au moment où la star des planches s’appelait Patrick Dupond : Agnès Letestu, Nicolas Le Riche, Aurélie Dupont… avec ses derniers, la danseur a appris l’importance de la discipline et de la ténacité. Du plaisir aussi, malgré l’effort requis. Chez Bozzoni, Karl Paquette a préparé puis réussi l’examen d’entrée à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris (1987). Il devait rejoindre le corps de Ballet de l’Opéra de Paris à 17 ans (1994).

VISITER le site de l’Opéra Bastille / Opéra national de Paris, soirée des adieux de Karl Paquette / Cendrillon de Prokofiev / Noureev

https://www.operadeparis.fr/saison-18-19/ballet/cendrillon