Dossier CADEAUX DE NOËL 2020 : cd, dvd, livres pour les fĂȘtes

MOZART-NOEL-2016-joyeux-noel-2016-avec-mozart-classiquenews-record-coffret-cd-musique-classique-classiquenews CADEAUX DE NOËL 2020 : notre sĂ©lection cd, dvd, livres. Nous avons passĂ© au crible les rĂ©alisations Ă©vĂ©nements parus rĂ©cemment ; voici donc nos meilleurs cd, dvd, livres Ă  offrir et Ă  partager pour les fĂȘtes de NoĂ«l 2020 et pour cĂ©lĂ©brer l’an neuf 2021. Quels titres Ă©ditĂ©s pendant l’annĂ©e 2020 ou plus rĂ©cemment sont-ils absolument Ă  offrir et Ă  partager ? La RĂ©daction de classiquenews a sĂ©lectionnĂ© le meilleur pour des instants hautement musicaux
 Et lĂ  encore, notre label “CLIC” de CLASSIQUENEWS distingue l’exceptionnel parmi la multitude d’éditions
 Consultez ce dossier rĂ©guliĂšrement d’ici fin dĂ©cembre et aprĂšs : nous actualisons notre sĂ©lection au fur et Ă  mesure des titres reçus et distinguĂ©s. Cette annĂ©e, offrez l’opĂ©ra romantique français, revenez Ă  la source mozartienne, partagez les meilleurs interprĂštes pianistes dans des programmes enchanteurs
 succombez Ă  Beethoven, vibrez au diapason du grand frisson symphonique
 Nous distinguons ici le meilleur des enregistrements parus sur l’annĂ©e : de quoi ravir vos amis, proches pour des instants de magie dont nous avons tous grand besoin actuellement.

CADEAUX DE NOËL 2020 : qu'offrir pour les fĂȘtes ?

 

 

 

 

CD : rééditions et nouveautés miraculeuses

 

 

 

 

A deux voix

deux-mezzos-sinon-rien-cd-concert-critique-classiquenews-CLIC-de-classiquenews-compte-rendu-annonce-KLARTHE-recordsCD Ă©vĂ©nement, critique. Karine Deshayes, Delphine Haidan. Deux mezzos sinon rien (1 cd Klarthe records) – Il revient ainsi Ă  Klarthe de fixer l’entente et la douce complicitĂ© de deux mezzos françaises particuliĂšrement bien associĂ©es. Le programme est Ă  la hauteur de la promesse : habilement Ă©quilibrĂ©, lieder de Brahms et de Mendelssohn auxquels rĂ©pondent plusieurs mĂ©lodies Ă©galement en duo, de Gounod, Saint-SaĂ«ns, FaurĂ©, Massenet
 parmi les moins connues et les plus Ă©vocatrices. Le jeu du compositeur et chef Johan Farjot apporte un tapis pianistique des plus articulĂ©s, opĂ©rant dans le registre que les deux voix dĂ©ploient sans peine : l’écoute complice, la complĂ©mentaritĂ© poĂ©tique.

 

 

Vertiges symphoniques

Symphonie 7 MAHLER, Alexandre BLOCH, Orchestre National de LilleCd Ă©vĂ©nement, critique. MAHLER : Symphonie n°7 (Orchestre National de Lille, Alexandre Bloch) – 1 cd Alpha. Dans le prolongement de leur « Ă©popĂ©e » symphonique dĂ©diĂ©e au Symphonies de Mahler et qui occupait une grande partie de leur annĂ©e 2019, les musiciens de l’Orchestre National de Lille, et leur directeur musical (depuis 2016) Alexandre Bloch proposent ici la moins enregistrĂ©e des symphonies mahlĂ©riennes, l’une des plus personnelles aussi, et qui repousse toujours plus loin les limites expressives de l’orchestre, dans un format inĂ©dit (5 mouvements oĂč le Scherzo « axial / central » est entourĂ© de deux mouvements lents « Nachtmusik). MystĂ©rieux, et presque Ă©nigmatique, le premier mouvement de plus de 20 mn se dĂ©veloppe avec une expertise rare des Ă©tagements et des atmosphĂšres. Cette sĂ©quence initiale pourrait tourner indĂ©pendamment des autres qui suivent tant son dĂ©veloppement repose sur un plan architectural Ă  la fois ample et fermĂ©. L’Orchestre joue heureusement des timbres des cuivres, cordes, bois et vents, dans un Ă©quilibre sonore constant, oĂč brillent aussi des accents parfaitement maĂźtrisĂ©s.

 

 

Guitare enchanteresse

SOLAL gaelle guitare TUHU villa lobos review cd critique classiquenews audoraCD Ă©vĂ©nement, critique. «  TUHU » : GAËLLE SOLAL, guitare (1 cd Eudora, 2019). Quelle serait la quintessence du spleen brĂ©silien ? En voici un remarquable proposition. L’album concrĂ©tise tout une dĂ©marche personnelle et intime cultivĂ©e autour des partitions de Villa-Lobos ; la guitariste GaĂ«lle SOLAL est mĂȘme parti au BrĂ©sil pour y dĂ©couvrir comment est vĂ©cue la musique du compositeur brĂ©silien, comment elle est jouĂ©e (entre autres au sein des « roda », ces rondes de musiciens que se forment par affinitĂ©s autour d’une table Ă  Rio
) et ce qui perpĂ©tue son hĂ©ritage. Il en dĂ©coule cet album « Tuhu », (prononcer tou-hou / et qui signifie « petite flamme »), surnom donnĂ© Ă  Villa-Lobos par sa mĂšre (par ce que l’enfant avait la passion des trains) ; et aussi dernier mouvement de la Suite composĂ©e par Roland Dyens en hommage au BrĂ©silien.

 

 

 

 

 

 

10 perles baroques pour Noël

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

furioso barroco cd clic classiquenews matheiu salama cd klarthe critiqueCD Ă©vĂ©nement, critique. FURIOSO BAROCCO : Mathieu Salama, contre tĂ©nor (1 cd Klarthe records 2019) – Mathieu Salama chante Haendel et Vivaldi : l’interprĂšte peut s’appuyer aujourd’hui sur une solide expĂ©rience du concert ; une aisance qui explique ce naturel engagĂ© qui perce et le porte en studio. Investi, incarnĂ©, d’une intensitĂ© qui touche par son immĂ©diate sincĂ©ritĂ©, le chant du contre tĂ©nor Mathieu Salama rayonne en clartĂ© et acuitĂ© expressive. Pour Klarthe, le chanteur offre un rĂ©cital emblĂ©matique de ses possibilitĂ©s et de son tempĂ©rament : agilitĂ©, engagement, profondeur. Le soliste s’entoure de deux autres chanteurs pour entre autres exprimer d’autres langueurs amoureuses en duo (Duo final PoppĂ©e / NĂ©ron de l’Incoronazione di Poppea de Monteverdi). Mathieu Salama chante l’ivresse et le vertige des coeurs amoureux, du dĂ©lire inquiet Ă  la dĂ©termination audacieuse voire Ă©ruptive
 voilĂ  qui convient Ă  sa nature fougueuse voire intempestive (d’oĂč le titre Furioso Barocco). Mathieu Salama dĂ©voile le vertige des sens qu’habite son chant direct, puissant, d’une rondeur constante, Ă©cartant les aciditĂ©s de bon nombre de ses confrĂšres. De fureur il est question certes, mais sous l’élan quasi instinctif, se cachent en vĂ©ritĂ© un dĂ©sarroi, voire une inquiĂ©tude et une impuissance panique Ă  demi mots que le chanteur rĂ©vĂšle peu Ă  peu, apportant Ă  son jeu, une richesse de couleurs qui sĂ©duit inexorablement.

 

 

 

 

 

 

 

war peace guerre et paix jordi savall alia vox 2015 cd critique classiquenewsCD critique. GUERRE et PAIX : WAR AND PEACE : 1614 – 1714 (2 cd Alia Vox) – Dans ce coffret de 2 cd enregistrĂ© en 2014 (pour le plus rĂ©centes sessions), Jordi Savall pointait du doigt un flĂ©au malheureusement et honteusement emblĂ©matique de l’histoire humaine : l’essor des guerres produisant atrocitĂ©s, barbaries, traumatismes chez les peuples qui en sont les victimes, des deux cĂŽtĂ©s, vainqueurs et vaincus. La Guerre de Trente Ans, jusqu’en 1648, marque la premiĂšre moitiĂ© du XVIIĂš, siĂšcle des guerres de religions (catholiques / protestants) auxquelles politiques en opportunistes cyniques apportent leur soutien selon leur intĂ©rĂȘt et leur volontĂ© de puissance. Les musiques de ce siĂšcle martyrisĂ©, et du suivant (XVIIIĂš) illustrent Ă  la fois la majestĂ© dĂ©risoire des grandes nations belliqueuses (dont la France Ă©videmment, puis les Habsbourg autrichiens comme espagnols) mais aussi la vanitĂ© et les misĂšres terrestres. Y rayonnent solennitĂ© et puissance de Biber (Missa Bruxellensis, Requiem) et Lully, musiques autant fastueuses que ferventes, auxquelles Marc Antoine Charpentier offre sa profondeur non moins Ă©clatante. Pourtant serviteur de la solennitĂ© française, Lully compose un remarquable Motet (concerto) pour la Paix ; une espĂ©rance prolongĂ©e par le Te Deum de Charpentier) et le Jubilate Deo de Handel ; ils sont les formes usuelles pour cĂ©lĂ©brer la fin d’une guerre en une action de grĂące collective et ouverte.

 

 

cd-george-dandin-grotte-de-versailles-jarry-marguerite-louise-cd-critique-classiquenews-Versailles-cd-critiqueCD, critique. LULLY : La Grotte de Versailles, Georges Dandin (Marguerite Louise, 1 cd ChĂąteau de Versailles, fĂ©v 2020). DĂšs 1669, Madeleine de ScudĂ©ry tĂ©moignait de l’enchantement de Versailles, les charmes et Ă©blouissements de son parc, bosquets Ă  surprise, palais de verdure et autres grottes enchantĂ©es. Avait-elle en tĂȘte la Grotte de ThĂ©tis, construite en dur dans les jardins (lĂ  oĂč se trouve actuellement le vestibule de la Chapelle royale) et qui servit d’écrin comme de dĂ©cor naturel au divertissement de Lully : La grotte de Versailles, ici restituĂ© dans son Ă©tat originel de 1667 / 1668? La galanterie pastorale rĂšgne sans partage : nĂ©e de la premiĂšre coopĂ©ration Lully / Quinault, la partition Ă©voque l’accueil par la Titanide ThĂ©tys, d’Apollon (le Soleil) le soir, harassĂ© par sa course diurne. L’eau coulante, le dĂ©cor de coquillages et de nacre, l’orgue jouant des chants d’oiseaux recrĂ©ent un univers poĂ©tique dĂ©diĂ© au repos, au sommeil, Ă  l’abandon vers le rĂȘve et la langueur
 Girardon a sculptĂ© le fameux groupe d’Apollon servi par les nymphes (1670). A Lully revenait dĂ©jĂ  le privilĂšge d’exprimer musicalement ce rĂȘve absolu qui ajoute au mythe solaire de Louis XIV.

 

 

polifemo bononcini ensemble 1700 CD, critique. BONONCINI : Polifemo (Ensemble 1700, Dorothee Oberlinger, 2 cd DHM 2019). EnregistrĂ© live Ă  Postdam (Sans Souci) en juin 2019, la recrĂ©ation tient d’une rĂ©vĂ©lation tant l’écriture y paraĂźt aussi peu convenue qu’expressive, Ă©conome, sachant exprimer avec une force poĂ©tique le dĂ©sarroi sentimental et le dĂ©sir souverain des individus (superbe air d’Acis : « Partir vorrei », dĂ©chirante plainte sublimĂ©e par le soprano clair de Bruno de SĂĄ, assurĂ©ment l’un des temps forts d’une partition sertie de nombreux diamants vocaux). Lui rĂ©pondent l’incandescence et la vitalitĂ© Ă©motionnelle des airs de GalatĂ©e et de Silla auxquelles les voix de Roberta Invernizzi et Roberta Mameli insufflent une vĂ©ritĂ© criante, en fĂ©minitĂ©, dignitĂ©, flexibilitĂ© articulĂ©e. L’opĂ©ra a Ă©tĂ© crĂ©Ă© en 1702 Ă  la Cour de LĂŒtzenburg, jouĂ© par des musiciens professionnels et les commanditaires patriciens eux mĂȘmes musiciens dilettenti.

 

 

 

 

MARIN-MARAIS-CD-ALCIONE-jordi-Savall-concert-des-nations-cd-classiquenews-critique-dossier-noel-classiquenews-critique-cd-Cd Ă©vĂ©nement, critique. MARAIS : Alcione – Jordi Savall (3cd Alia Vox, 2017). En 1706, Marin Marais, chef d’orchestre Ă  l’AcadĂ©mie royale, adulĂ© pour ses dons de violiste et depuis toujours favorisĂ© par le Roi, livre Alcione, ultime tragĂ©die en musique du rĂšgne de Louis XIV. Il y a peu d’effusion amoureuse et heureuse dans une partition qui touche par son Ă©loquence instrumentale, sa progression tragique, ses rares duos sublimes (Alcione / PelĂ©e au IV et V), ses Ă©vocations maritimes et sa tempĂȘte, mĂȘlĂ©e au songe qui frappe Alcione. Jordi Savall accomplit en 2007 l’une des meilleures contributions au genre lyrique du Grand SiĂšcle, Ă©clairant mĂȘme cette modernitĂ© poĂ©tique de Marais, en particulier dans le flux irrĂ©pressible qui mĂšne le drame vers son dĂ©nuement finalement heureux quand Neptune touchĂ©, ressuscite les amants Ă©prouvĂ©s afin qu’ils engendrent les Alcions, protecteurs des marins, chasseurs de tempĂȘtes et donc de naufrages.

 

 

 

 

Lévitations funÚbres de Victoria 

VICTORIA requiem defunctorum la grande chapelle alber recasens critique cd review classiquenews CLIC de classiquenews hiver 2020CD Ă©vĂ©nement, critique. VICTORIA : Officium defunctorum (La Grande Chapelle, Albert Recasens, 2 cd Lauda). L’Officium defunctorum de TomĂĄs Luis de Victoria est le chant du cygne d’un auteur profondĂ©ment original qui Ă  l’opposĂ© d’un Palestrina et ses perfections classiques romaines, atteint par son Ă©criture ascensionnelle et imprĂ©visible, Ă  ce premier romantisme, sublimĂ© alors Ă  la fin de la Renaissance et en ce dĂ©but du XVIIĂš oĂč se construisent les compositions baroque d’un Rubens, aprĂšs le rĂ©alisme mystique du Caravage (d’ailleurs le visuel de couverture de ce double coffret est d’un peintre caravagesque : fine et opportune rĂ©fĂ©rence). ApĂŽtre de visions mystiques inclassables en rĂ©alitĂ©, TomĂĄs Luis de Victoria (1548 – 1611), tĂ©moin mĂ»r de l’humanisme caravagesque, interroge les limites de la foi confrontĂ©e aux vanitĂ©s du monde qu’incarne la matiĂšre pĂ©rissable des souverains espagnols. Ce regard poĂ©tique sur la fragilitĂ© de la condition terrestre concentre la question d’une Ă©poque traversĂ©e d’épreuves et de menaces (les turcs aux portes de l’Europe provoquent la ChrĂ©tientĂ© occidentale). Outre la justesse du geste interprĂ©tatif, la rĂ©alisation est Ă©ditorialement exemplaire et apporte une nouvel Ă©clairage sur ce decorum funĂšbre, Ă  la fois spectaculaire et introspectif propre au dĂ©but du XVIIĂš en Espagne.

 

 

 

 

les-timbres-buxtehude-cd--trios-critique-review-cd-classiquenews-CLIC-de-noel-2020CD Ă©vĂ©nement critique. BUXTEHUDE : Sonate (Les Timbres, 2017, 2018 1 cd Flora). Propres aux annĂ©es 1690 (l’Opus I est publiĂ© Ă  Hambourg en 1694 ; l’Opus II, en 1696, et dans la foulĂ©e du succĂšs du prĂ©cĂ©dent), les deux recueils de «  Sonate Ă  due, violino et violadagamba con cembalo ») s’inscrivent parfaitement dans l’esthĂ©tique phantasticus de cette fin de siĂšcle qui en terres germaniques, fusionne les Ă©critures italiennes (de Corelli Ă  Monteverdi
) et nordiques (sans omettre la touche d’élĂ©gance lullyste, marque d’une assimilation de la mode française. cf Sonata 5 de l’Opus I) : ici rĂšgne la libertĂ© d’une Ă©criture virtuose, sans prĂ©texte dramatique ni suite de danses (Ă  l’exception de la seule gigue finale de la Sonate 3 Opus II). Une premiĂšre offrande majeure Ă  l’essor de la musique pure et abstraite.

 

 

 

 

Iakovos Pappas révÚle Clément, génie oublié du XVIIIÚ français

clement-sonates-en-trio-pappas-lusson maguelone critique cd classiquenewsCD, Ă©vĂ©nement critique. CLÉMENT : Sonates en trio, Iakovos Pappas / Augustin Lusson (Maguelone, 2019). Connaissez-vous les Sonates pour clavecin et violon de Charles François ClĂ©ment (c 1720 – Paris, 1789) ? En polĂ©miste virtuose, d’une acuitĂ© parfois mordante, par son verbe et son geste, le Iakovos Pappas souligne la clartĂ© audacieuse de CF ClĂ©ment, puissant crĂ©ateur aux cĂŽtĂ©s des Leclair, Rameau, Mondonville
 A la maniĂšre des polĂ©mistes du XVIIIĂš, Iakovos Pappas prend la plume, trempĂ©e dans un bain de verve critique voire acerbe contre les tenants du goĂ»t et de la culture « classique ». On y goĂ»te son humour et son sens parodique, son esprit libre qui « ose » non sans raison et nombreux arguments, attaquer la lĂ©gitimitĂ© de tout ceux qui jugent ; affichant, claironnant des contre vĂ©ritĂ©s souvent aussi Ă©normes qu’elles sont Ă©mises sans vrai discernement. Ce sens analytique s’applique ensuite dans une sĂ©rie de « remarques » qui commente et explique la maniĂšre inventive voire dĂ©cisive de Charles François ClĂ©ment dont la carriĂšre s’arrĂȘte Ă  la RĂ©volution.

 

 

 

 
 

 

JS-BACH-weihnachts-oratorium-oratorio-de-noel-cd-savall-nations-catalunya-alia-vox-cd-critique-ALIA-VOX-critique-cd-classiquenews-AVSA9940COVEROratoriPREPCD Ă©vĂ©nement. JS BACH : ORATORIO DE NOËL / WEIHNACHTS-Oratorium (Savall, 2019  -  2 cd ALIA VOX) – Profitant de la respiration naturelle des prises live (dĂ©c 2019 Ă  Barcelone), ce cycle des cantates de NoĂ«l formant « oratorium » (bwv 248) affirme une cohĂ©rence progressive produite dans la continuitĂ© du geste musical ; la lecture dĂ©voile l’ampleur du projet spirituel Ă©laborĂ© par l’artisan Bach, son unitĂ© aussi : les 6 sĂ©quences cĂ©lĂšbrent le nom glorieux de l’Enfant, nouveau nĂ© miraculeux dans lequel se concentrent tous les espoirs, JĂ©sus de BĂ©thlĂ©em ; sa puissance surgit bientĂŽt car il est le Sauveur. Il appartient Ă  l’interprĂšte de suivre la conception de Bach ; dans la sensibilitĂ© orchestrale (raffinement instrumental dans les parties solistes des hautbois, cor, basson, flĂ»te, violon
), la vitalitĂ© des choeurs et la ferveur intime des chorals, se prĂ©cise une vision tendre et pastorale (prĂ©sence des bergers marchant jusqu’à BĂ©thlĂ©em en JudĂ©e) ; Jordi Savall rĂ©ussit tout cela, reliant surtout les partitions liturgiques au matĂ©riau orchestral prĂ©cĂ©dent ; car nul doute qu’ici s’affirme l’ambition lyrique et le goĂ»t des couleurs comme des grands effectifs du Cantor de Leipzig

 

 

 

baroque opera classiquenews review cd critique cd clic de classiquenews Cecilia-Bartoli-queen-of-baroque-critique-opera-decca-classiquenewsCD Ă©vĂ©nement, critique. CECILIA BARTOLI : QUEEN OF BAROQUE (1 cd DECCA – 1991 – 2017) – L’impĂ©ratrice de la vocalitĂ  baroque s’expose en couverture, telle une vraie souveraine, Ă  Versailles ou Ă  Vienne, fardĂ©e, maquillĂ©e, perruquĂ©e : la diva des divas baroques confirme par cette collections de mĂ©lodies qu’elle est bien indĂ©trĂŽnable en matiĂšre de perles lyriques. Sur les terres des auteurs d’opĂ©ra du XVIIIĂš (moins du XVIIĂš), la signora Bartoli rayonne toujours. Le programme royal comprend 17 airs, tous investis, traversĂ©s par d’étonnants vertiges et contrastes Ă©motionnels. Soit une compilation d’arias dĂ©jĂ  connus et enregistrĂ©s, mais il a aussi le luxe de l’inĂ©dit : les 2 premiers extraits, jamais Ă©ditĂ©s sont ici rĂ©alisĂ©s en « premiĂšre mondiale » : (Trionfi del fato d’Agostino Steffani, puis Alessandro nell’ India de Leonardo Vinci)…

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DANIIL TRIFONOV, nouveau géant du piano

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

Silver-Age daniil trifonov scriabine straninsky prokofiev 2 cd deutsche Grammophon critique cd review CLIC de classiquenews decembre 2020CD Ă©vĂ©nement, critique. DANIIL TRIFONOV, piano : SILVER AGE / l’Âge d’argent. Scriabine, Prokofiev, Stravinsky (Gergiev, 2 cd DG Deutsche Grammophon 2019). De tous les albums du jeune Daniil Trifonov, Ă©ditĂ©s par DG, voici assurĂ©ment le plus dense, le plus personnel, portĂ© par une volontĂ© interprĂ©tative qui fait feu de tout bois. La digitalitĂ© manifeste, d’une facilitĂ© dĂ©concertante sert un plan poĂ©tique, un calibrage sonore qui rĂ©ussit Ă  concilier intensitĂ© et profondeur (en cela ses Prokofiev sont d’une maturitĂ© ahurissante). Dans chaque partition choisie, le pianiste semble rĂ©vĂ©ler l’ineffable, il ouvre des portes et envisage des perspectives jamais Ă©coutĂ©es avant lui ; c’est un alchimiste lunaire, Ă  la fois facĂ©tieux et prodigieusement musical ; son acuitĂ© sonore s’exprime dans une Ă©lĂ©gance technicienne qui s’efface au profit du sens. Sublime maturitĂ© qui s’expose ici sans artifice et interroge les possibilitĂ©s du clavier invitĂ© Ă  Ă©galer voire surpasser les mille Ă©clats de l’orchestre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Livres

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

fosse-notes jean noel CROCQ livre clic de classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. Jean-NoĂ«l Crocq : FOSSE NOTES : une autre histoire de l’opĂ©ra (Editions PremiĂšres Loges). Musicien de l’Orchestre de l’OpĂ©ra de Paris, Jean-NoĂ«l Crocq s’intĂ©resse Ă  un volet inĂ©dit de la fosse d’orchestre. Que se passe-t-il pendant les rĂ©pĂ©titions et les soirs de reprĂ©sentation sous la conduite des chefs ? A l’OpĂ©ra de Paris, la partition manipulĂ©e par quantitĂ© de musiciens qui se succĂšdent aux pupitres devient au fil des reprĂ©sentations (et des humeurs), support de graphies plus ou moins habiles, rĂ©vĂ©lant parfois de vrais dessinateurs au crayon acĂ©rĂ© : elle est aussi moyen de communication pour des remerciements, des voeux, des commentaires, de confrĂšres Ă  confrĂšres. Tout ce qui passe par la tĂȘte des musiciens s’y concrĂ©tise, en marge des mesures et des notes, sur la page de garde et directement sur les manuscrits d’époque : croquis et portraits d’instrumentistes jouant, portraits charges voire caricatures des compositeurs venus diriger leurs Ɠuvres : Meyerbeer, Offenbach, Rossini dont le nez crochu semble ĂȘtre l’appendice gĂ©nĂ©rique (!) ; Verdi aussi, plus classicisĂ© qui pourtant au moment des rĂ©pĂ©titions de Rigoletto, 


 

 

 

 

livre-histoire-de-l-opera-herve-lacombe-fayard-critique-presentation-classiquenews-livres-clic-de-classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. FAYARD : Histoire de l’opĂ©ra français, du Consulat au dĂ©but de la IIIĂš RĂ©pubique (HervĂ© Lacombe). Voici le premier volume d’une Histoire en 3 volumes, prometteuses et particuliĂšrement enrichissante dĂšs ce premier volume (parution : 14 octobre 2020). L’opĂ©ra est en France est depuis sa structuration sous Louis XIV, une institution d’état, richement subventionnĂ©e. A Paris, ses deux scĂšnes en tĂ©moignent : palais Garnier et OpĂ©ra Bastille, voulu par le prĂ©sident Mitterand en 1989 pour le bicentenaire de la RĂ©volution française.  Dans ce volume I – premier d’une trilogie Ă©clairante, le spectre s’interroge en 21 chapitres, sur la pĂ©riode du Consulat au dĂ©but de la IIIĂš RĂ©publique. Soit la sĂ©quence historique et chronologique qui a produit les oeuvres aujourd’hui les plus cĂ©lĂšbres  : Guillaume Tell, LakmĂ© et Les Huguenots, OrphĂ©e aux Enfers et Les Contes d’Hoffmann, Carmen et Manon


 

 

 

 

BORODINE-andre-lischke-bio-bleu-nuit-editeur-critique-analyse-classiquenewsLivre Ă©vĂ©nement : BORODINE par AndrĂ© Lischke (Bleu Nuit Ă©diteur). Excellente bio dĂ©diĂ©e Ă  l’un des plus importants membres du « Groupe des Cinq », fondateur (avec ses pairs) de la musique symphonique russe, sans omettre la musique de chambre : Alexandre Borodine (1833 – 1887) a su mĂȘler en un Ă©quilibre puissant et solaire les trois influences majeures en Russie : l’identitĂ© slave, l’orientalisme, la musique occidentale, celle des germaniques Schumann et surtout dans son cas, Mendelssohn (comme l’atteste sa PremiĂšre Symphonie). Mort jeune, auteur lent et finalement rare, Borodine fut surtout un
 chimiste, reconnu dont l’activitĂ© comme compositeur devait s’accommoder d’une vie scientifique dĂ©jĂ  bien remplie…

 

 

 

 

BRITTEN Benjamin Francois PORCILE Bleu nuit Ă©diteur critique livre classiquenewsLIVRE Ă©vĂ©nement, critique. François Porcile : BRITTEN (Bleu Nuit Ă©diteur). La biographie de François Porcile rĂ©capitule les Ă©vĂ©nements marquants de la vie du compositeur britannique Benjamin Britten (1913 – 1976), nĂ© devant la mer du Nord, soit « la mer d’Allemagne », un milieu qui s’avĂšre fĂ©cond pour lui, comme en tĂ©moignent les opĂ©ras marins, Peter Grimes qui le rĂ©vĂ©la, ou Billy Budd, d’abord boudĂ© par un public refroidi mais depuis quelques annĂ©es, rĂ©estimĂ©, Ă  juste titre. Le collĂ©gien se montre particuliĂšrement inspirĂ© (dĂ©jĂ  une centaine d’oeuvres Ă  14 ans !) ; puis l’apprentissage chez Frank bridge (1928-1930) ; 
 tout indique trĂšs vite une pensĂ©e musicale qui s’interroge sur le sens de la forme, l’efficacitĂ© et la synthĂšse, loin des effluves « boursouflĂ©es et soporifiques » du victorien Elgar
 Britten apprend ce souci du dĂ©veloppement musical Ă  l’école du cinĂ©ma et du documentaire, quand il travaille pour le GPO Film Unit de 1935 Ă  1939, Ă©pisode souvent nĂ©gligĂ©.
En couple avec le tĂ©nor Peter Pears, rencontrĂ© en 1937 et dont le timbre lui rappelait Ă©trangement celui de sa mĂšre, Britten collectionne les Ă©preuves et les expĂ©riences dont l’exil aux USA de 1939 Ă  1942 ; Ă  son retour en Grande-Bretagne, le compositeur n’est plus le mĂȘme : il se consacre presque exclusivement Ă  l’opĂ©ra.
________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

Sélection spéciale 250 ans LUDWIG VAN BEETHOVEN

________________________________________________________________________________________________

 

beethoven 1803 apres Symphonie 1 creation symphonies romantiques classiquenews review compte rendu cd critique 800px-Beethoven_3DOSSIER BEETHOVEN 2020 : 250 ans de la naissance de Beethoven. L’anniversaire du plus grand compositeur romantique (avec Berlioz puis Wagner Ă©videmment) a Ă©tĂ© cĂ©lĂ©brĂ© tout au long de la saison 2020. Mettant en avant le gĂ©nie de la forme symphonique, le chercheur et l’expĂ©rimentateur dans le cadre du Quatuor Ă  cordes, sans omettre la puissance de son invention, dans le genre concertant : Concerto pour piano, pour violon, lieder et sonates pour piano, seul ou en dialogue avec violon, violoncelle
 Le gĂ©nie de Ludwig van Beethoven nĂ© en 1770, mort en 1827) accompagne et Ă©blouit l’essor du premier romantisme, … retrouvez ici notre dossier spĂ©cial BEETHOVEN 2020 et aussi notre sĂ©lection cd, dvd, livres Ă  connaĂźtre absolument.

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dvd

________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 à l’Ă©cole des petits rats

Kalioujny-alexandre-sacha-danse-opera-paris-etoiles-dvd-belair-danse-critique-danse-ballet-classiquenews-dvdDVD Ă©vĂ©nement, critique. La CLASSE d’Alexandre Kalioujny (1 DVD BelAir classiques) – Le film passe les portes de l’École de Danse du Ballet de l’OpĂ©ra de Paris pour une immersion exceptionnellement vivante dans les coulisses et le laboratoire des jeunes danseurs en apprentissage ; les fameux « petits rats », ici pilotĂ©s par leur mentors et pĂ©dagogues les danseurs Étoiles Élisabeth Platel (directrice de l’École de Danse) et Charles Jude, transmetteurs du « style Alexandre Kalioujny », gĂ©nial et lĂ©gendaire pĂ©dagogue dont la leçon a marquĂ© de façon indĂ©lĂ©bile le propre style de l’OpĂ©ra français.
Alexandre Kalioujny dit « Sacha », naĂźt Ă  Prague en 1923 de parents russes Ă©migrĂ©s. Danseur Étoile au sein du Ballet de l’OpĂ©ra national de Paris alors dirigĂ© par Serge Lifar, Kalioujny est nommĂ© professeur de danse au Conservatoire de Nice. L’OpĂ©ra de Paris le rappelle en 1970, plĂ©biscitĂ© par l’ensemble des Étoiles parisiennes pour qu’il poursuive la transmission de son art. Sa mĂ©thode de travail est d’autant plus apprĂ©ciĂ©e des danseurs qu’elle cultive trĂšs haute technique et fluiditĂ© du mouvement.

 

 

 

bac182-bayadere duato  BELAIR dvd classiquenews critique dvdDVD, critique. La BayadĂšre : ThĂ©Ăątre Mikhailovsky (1 dvd nov 2019 BelAir classiques). A la suite de ces lectures des grands classiques (La Belle au bois dormant et Casse-Noisette), le chorĂ©graphe Nacho Duato, directeur artistique du Ballet du ThĂ©Ăątre Mikhailovsky Ă  Saint-Petersbourg, aborde Ă  son tour La BayadĂšre, mythe amoureux lĂ©gendaire qui associe passion et malĂ©diction. Ainsi dans une Inde fantasmĂ©e, la prĂȘtresse et le guerrier ne peuvent rĂ©aliser leur amour ni sur cette terre ni dans l’au-delĂ . La lecture de Duato reste respectueuse de la conception originelle de Marius Petipa et Ludwig Minkus : nĂ©anmoins l’espagnol fluidifie l’action, Ă©carte les lourdeurs et poncifes antĂ©rieurs; pour une Ă©vocation Ă©lucidĂ©e, clarifiĂ©e des tableaux orientalistes (exit les pantomimes statiques) oĂč la reconstitution de la cour des Maharajas offre une nouvelle conception de la danse classique, Ă  la fois Ă©lastique et acrobatique. Un dĂ©fi rĂ©ussi pour le Ballet du ThĂ©Ăątre Mikhailovsky dont l’écalt et l’assurance s’appuient sur les Ă©toiles de la troupe : Angelina Vorontsova, Victor Lebedev, Andrea LaĆĄĆĄĂĄkovĂĄ, ce dernier…

 

 

 

 

INTERVALLES, la webradio de classiquenews. Notre sĂ©lection cadeaux de NOËL 2018

CLIC_macaron_2014 AUDIO : Quels cadeaux pour NOËL 2018 ? INTERVALLES, le mag audio par Pedro Octavio Diaz. CLASSIQUENEWS inaugure sa radio et ses contenus audios exclusifs. Notre rĂ©dacteur Pedro Octavio Diaz enrichit notre rubrique INTERVALLES, magazine audio de CLASSIQUENEWS : conversations libres ou Ă©ditos Ă  voce sola qui interrogent une question d’actualitĂ©, questionnent un geste artistique, s’intĂ©ressent aux missions et aux rĂ©alisations d’institutions encore mĂ©connues. DĂ©frichement, exploration, enquĂȘtes aussi, INTERVALLES se dĂ©place lĂ  ou la culture vivante s’accomplit
 En ces temps de NoĂ«l, voici notre sĂ©lection cadeaux cd de NOËL 2018 :

 

 

 

INTERVALLES, le magazine audio de classiquenews par Pedro Octavio DIAZ

 SÉLECTION DE NOËL

 

 

 

Dossier cadeaux de NOËL 2018Pedro Octavo Diaz sĂ©lectionne les meilleurs cd et rĂ©alisations Ă  offrir et Ă  partager pour NOËL 2018… Qu’offrir pour NoĂ«l 2018 ? Un exemple ? … Ascanio de Saint-SaĂ«ns, rĂ©vĂ©lation de l’annĂ©e 2018 : Pedro vous dit pourquoi offrir cet excellent opĂ©ra inconnu, perle de l’opĂ©ra romantique français…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

APPROFONDIR

________________________________________________________________________________________________

Consulter aussi notre DOSSIER CADEAUX DE NOËL 2018 : CD, DVD, Livres... quels titres et rĂ©alisations offrir et partager pour les fĂȘtes de fin d’annĂ©e 2018 ? LIRE ICI notre dossier cadeaux de NoĂ«l 2018