samedi 2 mars 2024

OPÉRA DE MASSY : la nouvelle saison 2023 – 2024, avec Xavier Adenot, directeur de la production

A lire aussi

Unique maison d’opéra à la périphérie de Paris, l’Opéra de Massy porte haut et fort les ambitions d’un théâtre dédié au lyrique et à la musique, relevant tous les défis d’une structure singulière dont la nouvelle saison 2023 2024 marque ses 30 ans ! Saison festive et autant audacieuse et complète que les précédentes. En 3 décades, l’Opéra de Massy a su se singulariser, affirmer une identité forte qui constitue aujourd’hui, une offre artistique remarquable, ayant conquis tout un bassin de nouveaux publics au sud de Paris. Les risques assumés (en termes de formes artistiques mêlant danses, musique, chant…), la place de la création, l’accompagnement aux artistes associés ou en résidence indiquent un acteur désormais majeur et atypique, dans le paysage lyrique hexagonal. Une exception francilienne d’autant plus méritante qu’il était hasardeux lors de sa création, de créer ex nihilo, un théâtre d’opéra au sud de Paris, et malgré la concurrence continue des nombreuses institutions parisiennes. Or 30 ans après, l’Opéra de Massy a su se tailler une identité artistique forte et fidéliser un très large public. A la faveur d’un entretien avec Xavier Adenot, directeur de la production, CLASSIQUENEWS souligne les caractères et les chantiers qui font de Massy, l’une des maisons lyriques les plus intéressantes dans l’Hexagone.
____________________________________________________

 

 

 

La saison dernière était marquée par les figures féminines « sacrificielles ». L’Opéra proposait une réflexion sur la quête de l’absolu par le sacrifice ; poursuite de cette vision hautement dramatique pour la saison 2023 – 2024 avec La Traviata (24, 26, 28 mai 2024) : Violetta condamnée et malade connaît l’amour, le vrai, le pur mais doit simultanément y renoncer et se sacrifier selon la loi du père ; même trajectoire pour Norma (25, 26, 27 et 28 avril 2024) et aussi Dialogues des Carmélites de Poulenc qui ouvre la nouvelle saison (10 et 12 novembre 2023) : « c’est un pari de lancer la nouvelle saison avec cet opéra  ; l’œuvre est forte, puissante ; et le destin des Carmélites, tragique », précise Xavier Adenot.
La nouvelle saison s’inscrit en exploitant toutes les ressources de la Maison : la vaste fosse, l’ouverture et la profondeur de la scène [14m] qui permettent la production de spectacles ambitieux. Le Théâtre massicois dispose en particulier de son propre orchestre. Des performances techniques qui favorisent les coproductions et des partenariats emblématiques avec les opéras de Nantes, Marseille, Avignon,… ou Bordeaux, lequel vient de présenter justement au printemps dernier (mai – juin 2023) ces mêmes Dialogues des Carmélites (Mireille Delunsch, mise en scène), premier temps fort incontournable. La distribution réunie à Massy promet d’être un grand moment.
Même vision d’un amour sombre, tiraillé, en souffrance…  avec la création d’un nouvel opéra « UND » du compositeur argentin Daniel D’Adamo, présenté par l’ensemble en résidence TM+ (le 1er mars 2024) ; « c’est un seul en scène autour de l’attente de l’amant… l’héroïne est juive, amoureuse d’un officier nazi ; le spectacle doit sa force à cette dualité insoutenable où l’amour affronte la terreur… ». Autre temps fort de la saison.

 

 

JEUNES TALENTS, ATELIER LYRIQUE
L’Opéra de Massy s’engage auprès de jeunes talents par des propositions de prises de rôles de premier plan, des coproductions favorisant les jeunes distributions, son engagement dans des concours facilitant les recrutements…Il accueillait d’ailleurs fin juin dernier la demi-finale nationale du concours Voix Nouvelles : c’est un marqueur fort.
Le Théâtre assume ainsi pleinement d’être un tremplin et un soutien pour ces jeunes artistes. La saison prochaine, il affirmera davantage cette orientation par une collaboration avec le CNSM de Paris, accueillant une session ouverte au public des classes de direction d’orchestre (session de Mikko Franck) et de chant lyrique.
Il poursuivra également son engagement auprès de l’Orchestre National d’Ile-de-France, accueillant le concert de son académie, permettant aux élèves de 3e cycle de conservatoires d’être accompagnés très concrètement par les musiciens professionnels
L’Opéra de Massy propose aussi la formation des chanteurs à travers son propre atelier lyrique ; une formation davantage orientée vers l’expérience du chœur et de la pratique collective ; « ainsi pour Dialogues des Carmélites, 11 des 13 Carmélites sont issues de l’Atelier maison », souligne Xavier Adenot.

 

L’ORCHESTRE DE L’OPÉRA
« L’Orchestre de l’Opéra se réunit en général 3 fois dans la fosse au cours de saison ; c’est une phalange essentielle, une force vive qui participe à l’identité de l’Opéra de Massy comme maison de production « . Ce sera le cas avec Ô mon bel inconnu, une coproduction avec le Palazetto Bru Zane que dirige Marc Leroy-Catalayud (9 et 10 mars 2024)… Norma (25-28 avril 2024) sous la direction de Constantin Rouits ou encore La Traviata en fin de saison (24-28 mai), coproduit avec l’Opéra de Reykjavik, dirigé par Dominique Rouits et mise en scène par Oriol Tomas.

 

 

COOPÉRATION LES ACTEURS FRANCILIENS
L’Opéra a aussi vocation à rayonner sur le territoire de l’Essonne comme à travailler avec les acteurs locaux. C’est le cas avec ses concerts hors-les murs qu’il propose au cours de la saison et pour l’été culturel dans des communes comme Montlhéry, Gif-sur-Yvette, Linas, Ballainvilliers, Coudray-Montceau…
Seul opéra en région Ile-de-France (hors Paris), il associe les forces artistiques régionales à son projet, à commencer par l’Orchestre national d’Île de France.
«  La collaboration avec l’Orchestre National d’île de France renforce notre capacité à réaliser des spectacles et des programmes ambitieux ; à produire des ouvrages plus « lourds » mais que nous sommes en mesure de porter grâce à cet outil scénique magnifique dont nous disposons. C’est tout de même formidable de pouvoir monter des ouvrages comme Les Dialogues des Carmélites (saison prochaine -novembre 23) , Le Vaisseau fantôme, Otello, Samson et Dalila… à Massy. Ils apportent au cœur de la banlieue parisienne cette dimension unique qu’est le grand opéra, généralement réservé aux quartiers dorés des grandes villes.  »

Au titre des nombreuses actions de sensibilisation à la musique et au spectacle, des actions menées systématiquement avec les écoles et lycées du territoire sont soutenues : à chaque répétition générale d’une production d’opéra, le théâtre invite jusqu’à 400 scolaires.

 

 

ARTISTES ASSOCIÉS, ARTISTES EN RÉSIDENCE
L’Opéra cultive un compagnonnage avec plusieurs artistes et compagnies associés dont Le Concert Spirituel et Hervé Niquet, lequel propose 2 programmes par an. Après Le Malade imaginaire (la saison dernière), cette saison il s’agit du Mariage forcé (les 21 et 22 déc 2023) et un florilège de somptueux airs de célébration [God save the King !, le 2 mars 2024].
Les Paladins de Jérôme Correas y ont aussi une place soignée, avec le concert Exsultate Jubilate donné en décembre prochain avec l’exceptionnelle Karine Deshayes que la scène massicoise se réjouit de retrouver

« L’accueil de TM+ en résidence est un marqueur significatif de notre projet, avec une volonté forte d’ouvrir cette maison à la musique et à l’opéra contemporain. Comme c’est le cas dans de nombreuses salles, il y a une frilosité du public sur cette proposition pourtant essentielle, vitale pour l’avenir de l’opéra. Construire un projet de création dans le cadre d’une résidence permet de développer un projet solide et permanent, d’accompagner efficacement le public, de le familiariser avec des esthétiques contemporaines, de renforcer chaque saison ce lien de confiance que le théâtre a tissé avec le public. C’est un travail de longue haleine, de questionnement, de séduction, de pédagogie, de heurts également… Le format de la résidence nous a paru très adapté. Les spectateurs suivent nos offres, d’autant que s’agissant de TM+, son directeur artistique Laurent Cuniot redouble d’initiative : il joue la carte de la pédagogie et de la proximité : il explique les œuvres, propose des clés d’écoute, autant d’actions qui préparent les spectateurs ». Il y aura deux rv rendez-vous avec TM+ cette saison : la création de UND (le 1er mars), mais également la création de Laurent Cuniot Le Chant de la Terre, en référence à l’œuvre magnifique de Gustav Mahler (4 avril 2024 / avec Pauline Sikirdji, mezzo et Benjamin Alunni, ténor). C’est un sacré pari !  »
Artistiquement TM+ est constitué de solistes dont le travail d’accessibilité aux œuvres est favorisé par leur leader qui aime confronter et expliquer… D’où ses concerts « miroirs », pédagogiques et éducatifs, où il s’agit par exemple de mettre en dialogue baroque et contemporain ; sans pause, le format n’excède jamais 1h. La nouvelle saison marque leur 3ème année de résidence.

 

ÉCLECTISME, ÉQUILIBRE, EXIGENCE…
Chaque nouvelle saison de l’Opéra de Massy permet de développer une programmation éclectique ; un jeu d’équilibre entre les époques, les compositeurs et les genres. Outre les opéras, le théâtre accueille aussi de la comédie musicale et non des moindres cette saison puisqu’il agit de La Mélodie du bonheur, un spectacle très attendu, au moment des fêtes pour toute la famille (3 représentations événements : 15, 16 et 17 déc 2023 / Direction : Daniel Glet / Mise en scène : Johan Nus et Anne Richard. Avec 20 artistes / Candide Orchestra). Des Dialogues des Carmélites à Fairy Queen, de Und à la Mélodie du Bonheur, il y en a pour tous les gouts, mais surtout, cela permet des brassages et un travail de développement des publics très efficace.

 

 

ESSOR CHORÉGRAPHIQUE
Un autre axe de la programmation reste la place accordée aux spectacles de danse ; c’est l’autre volet qui permet de renforcer le travail de création propre à Massy. « Après avoir accompagné le travail de Julien Lestel pendant 9 ans, Massy affiche la [jeune] Cie Snorkel Rabbit portée par deux chorégraphes Alba Castillo et Bryan Arias. « Leur danse est très écrite ; c’est une gestuelle dansée qui intègre le langage moderne. La résidence nous a permis là aussi de tisser ce lien de confiance avec les publics en menant un travail sur le long terme et en proposant des rv rendez-vous réguliers ».
En 2023 et 2024, Il y aura deux temps forts avec la compagnie Snorkel Rabbit : la reprise d’une ancienne production « Back to Infinity » pour 4 danseurs (14 oct 2023); et surtout, leur nouveau ballet d’après le film « Playtime » de Tati (1967) [23 et 24 mars 2024].

Massy accueillera également le dernier spectacle de Trisha Brown (« Working Title / For MG : The movie / Création », le 28 nov 2023); la Compagnie taiwanaise B.DANCE, et sa somptueuse « Alice », mariage féerique, élégant, méticuleux entre danse contemporaine et arts martiaux (les 17 et 18 nov 2023 : must absolu). Sans omettre le ballet de Christophe Garcia, « Les nuits d’été » (8 fév 2024, Cie La Parenthèse, avec 10 danseurs, 6 musiciens, 1 chanteuse, d’après le cycle de mélodies de Berlioz, auquel s’ajoute un 7ème poème de Théophile Gautier, mis en musique par Laurier Rajotte)…

 

UN MAISON D’OPÉRA POPULAIRE
Populaire, au sens noble du terme, c’est à dire comme emblème d’ouverture et d’accessibilité. Massy depuis sa création aura réussi son pari : conquérir et fidéliser un large public qui n’existait pas avant l’implantation d’une maison d’opéra, le seul à ce jour autour de Paris : près de 100% de remplissage sur les opéras, 90% pour les autres genres. De quoi démentir ceux qui prédisent la mort de l’art lyrique comme genre élitiste et inaccessible. Ovni au milieu des tours, l’Opéra de Massy est l’exemple même d’un projet qui le porte avec audace vers un public large, varié, connaisseur ou néophyte.

Fort de ses équipements techniques qui lui permettent de produire des spectacles ambitieux, l’Opéra de Massy sait varier et renouveler son offre. La programmation montre clairement son activité comme un lieu emblématique de diffusion, surtout de création. Le grand répertoire, la musique contemporaine et les chorégraphes d’aujourd’hui jalonnent une saison riche, accessible, décidément unique dans le paysage culturel francilien.

 

 

 

 

 

Opéra de MASSY
Les 5 productions événements de la nouvelle saison 2023 – 2024,
à ne surtout pas manquer

 

1
POULENC : Dialogues des Carmélites [10 et 12 nov 2023]
Ouverture de la saison 23 / 24. Reprise du spectacle présenté à l’Opéra de Bordeaux en mai et juin 2023 ; avec entre autres, une prise de rôle attendue, celle de Marianne Croux dans le rôle de Blanche.

 

2
PURCELL : The Fairy Queen (27 et 28 janvier 2024)
Le 5ème temps fort est l’opéra Fairy Queen proposé par Le Jardin des voix ; le regard et l’approche du chorégraphe Merzouki sur le corps des chanteurs se révèlent passionnants dans cette nouvelle production de l’opéra de Purcell. Avec Les Arts Florissants (Paul Agnew, direction).

 

3
DANIEL D’ADAMO : Und, création (ven 1er mars 2024)
Conçu, joué par l’ensemble en résidence, TM+. Création lyrique pour soprano et 8 instrumentistes.
Dans le cas de UND, Adamo est un compositeur argentin : il est passé par la classe de composition de Philippe Manoury au Cnsmd de Lyon. Il est actuellement professeur d’analyse au Cnsmd de Paris.

 

4
HAHN : Ô mon bel inconnu (9 et 10 mars 2024)
Production en partenariat avec le Palazzetto Bru Zane déjà présenté à Tours et à Paris [Athénée] – Avec Marc Labonnette, Clémence Tilquin, Sheva Tehoval, Émeline Bayart, Victor Sicard, Jean-François Novelli, Carl Ghazarossian, l’Orchestre de l’Opéra de Massy

 

5
VERDI : La Traviata (24, 26, 28 mai 2024)
En coproduction avec l’Opéra de Reykjavik [Islande]. Le metteur en scène québécois Oriol Thomas transpose l’action à la Belle Époque. La production permet d’associer aux voix québécoises, l’Orchestre de l’Opéra de Massy (Dominique Rouits, direction). Équation magicienne.

 

 

 

TOUS LES PROGRAMMES de la nouvelle saison 2023 – 2024
de l’Opéra de MASSY – Paris Sud, ici
https://www.opera-massy.com/

ABONNEZ-VOUS,
c’est le bon moment !
https://www.opera-massy.com/fr/saison-23-24-abonnez-vous.html?cmp_id=77&news_id=967&vID=3

 

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

31èmes VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2024 : le palmarès final

En direct sur France 3 et France Musique,  la 31è cérémonie des VICTOIRES DE LA MUSIQUE CLASSIQUE 2024 s’est...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img