mercredi 19 juin 2024

OPÉRA DE DIJON, nouvelle saison 2023 – 2024. Ariodante, Fidelio, Turandot, La Passion selon Saint-Jean, Tosca… Silvia Costa, Sasha Waltz, Debora Waldman

A lire aussi
Emmanuel Andrieu
Emmanuel Andrieu
Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie à l’université de Montpellier, Emmanuel Andrieu a notamment dirigé la boutique Harmonia Mundi dans cette même ville. Aujourd’hui, il collabore avec différents sites internet consacrés à la musique classique, la danse et l’opéra - mais essentiellement avec ClassiqueNews.com dont il est le rédacteur en chef.

 

En 2023 – 2024, l’Opéra de Dijon invite à une odyssée incontournable qui revêt d’abord, une identité visuelle, exotique et poétique signée par le peintre Lorenzo Mattoti dont l’inspiration coloriste rétablit l’entente secrète, originelle de la musique et de la Nature. L’opéra, la danse sont à la fête en 2023 – 2024 : « Eclectisme et excellence, fidélités et découvertes » sont les marqueurs d’une proposition prometteuse qui « présenter un florilège de ce que le monde de la musique et de la danse offre de meilleur aujourd’hui. » Illustration Turandot grand format ci dessus et en pied d’article © Lorenzo Mattotti

 

 

FOCUS VIDÉO : Lorenzo Mattotti sublime la saison 23 | 24 de l’Opéra de Dijon !

 

 

5 opéras à suivre

Les 5 productions lyriques événements de cette nouvelle saison sont : Fidelio (8-12 nov 2023), Turandot, L’Autre voyage (6 et 8 mars 2024), La Passion selon Saint-Jean (30 et 31 mars 2024) et Tosca (12-18 mai 2024), en clôture. Les deux dernières sont même à marquer d’une croix blanche car elles sont ambitieuses, Tosca étant mise en scène par le directeur des lieux, Dominique Pitoiset et La Passion selon Saint-Jean est chorégraphiée par Sasha Waltz (un must absolu là encore!), en collaboration avec le travail musicologique de Frederico Garcia Alarcon. Théâtre lyrique inédit L’Autre Voyage plonge au cœur de la quête schubertienne (mise en scène Silvia Costa)… Fidelio sera certainement servi avec conviction par entre autres, dans le rôle-titre, Sinead Campbell Wallace qui l’avait chanté l’été dernier sous la tente de Gstaad aux côté de Jonas Kaufmann (quand même). Turandot (31 janv – 4 fév 2024) promet également d’être mémorable tant dans le rôle-titre, la soprano Catherine Foster au demeurant grande wagnérienne, l’a chanté en juin 2023 à Strasbourg avec une force et une justesse expressive, renversantes… Même enthousiasme sans réserve pour l’excellente Adriana Gonzalez dans le rôle de Liu. Tosca promet d’autant plus qu’aux côtés de la Floria de Monica Zanettin, deux chanteurs assureront deux prises de rôles probablement marquantes : Jean-François Borras en Caravadossi et Dario Solari en Scarpia. Illustration ci dessous pour la Passion selon Saint-Jean © Lorenzo Mattotti

 

 

 

A Dijon, la saison lyrique débute en vérité fort si l’on prend en compte également Ariodante de Haendel (15 oct), compositeur que sert avec élégance et raffinement William Christie, de surcroît avec Léa Desandre dans le rôle-titre… https://opera-dijon.fr/fr/au-programme/calendrier/saison-23-24/ariodante/

A noter aussi le nouvel opéra, Les Ailes du désir d’Othman Louati, les 10 et 11 janv 2024, d’après Wim Wenders, prochaine nouvelle production qui tourne cette saison (à ne pas manquer aussi au Théâtre Impérial de Compiègne (25 janv). https://www.classiquenews.com/theatres-de-compiegne-saison-2023-2024-tosca-festival-en-voix-les-ailes-du-desir-la-tempete-color/

 

Élément distinctif au cours de cette nouvelle saison, la résidence de l’Orchestre Français des Jeunes (à l’hiver 2023 / 2024), amorçant un travail sur le long terme avec l’Opéra de Dijon. L’Orchestre maison Orchestre Dijon Bourgogne n’est pas en reste, particulièrement sollicité pendant la nouvelle saison 2023 – 2024 : sur le pont dès le 8 septembre (Symphonie n°9 de Beethoven, avec le chœur de l’Opéra de Dijon / Joseph Bastian, direction), et en fosse pour Fidelio, Turandot, Tosca…

 

Première femme nommée directrice musicale à la tête d’un orchestre français, Debora Waldman est nommé cheffe associée et dirigera Tosca, selon le principe ainsi, d’un opéra chaque saison à Dijon.
Enfin, la place de la danse s’affirme davantage avec le 24 mai 2024, pas moins de 3 chorégraphies d’Angelin Preljocaj comme les 3 volets d’un triptyque incontournable et en une soirée : Annonciation, Noces (d’après Stravinsky) et son nouveau ballet en création : https://opera-dijon.fr/fr/au-programme/calendrier/saison-23-24/annonciation-creation-noces/

 

 

 

____________________________________

Découvrez, parcourrez puis vivez la nouvelle saison 2023 – 2024 de l’Opéra de Dijon, conçu par Dominique Pitoiset ici :

https://opera-dijon.fr/fr

 

 

 

TEASER VIDÉO : nouvelle saison 2023 – 2024 Opéra de Dijon

 

 

 

ÉDITO AMOUREUX CLAIRVOYANT, ENGAGÉ…
pour un monde plus humain, plus juste…

 

 

 

 

Divers, mystérieux, l’Amour s’expose toujours sans se dévoiler réellement ; qu’il soit mystique ou sensuel, il fascine, enchante, transporte… Dominique Pitoiset lui consacre son édito (« Par amour ») en préambule à la nouvelle saison 2023 – 2024 de l’Opéra de Dijon ; l’homme de théâtre interroge aussi l’origine du genre opératique / opéra / œuvre dont le terme originel même souligne alors le savoir-faire, la facture des artisans orfèvres… ces enchanteurs qui nous font rêver dans les théâtres de musique. Ainsi quel genre d’amour est à l’œuvre sur la scène lyrique ?
A juste titre, le directeur de l’Opéra de Dijon prend l’exemple des 3 héroïnes, toutes à l’affiche de la nouvelle saison 2023 – 2024, autant de figures féminines passionnantes qui font aussi voyager ; chacune dessine une nouvelle carte du sentiment: la princesse chinoise Turandot parce qu’elle refuse d’écouter son propre désir, fait perdre la tête à tout prétendant ; la romaine Tosca cumule les effets de la passion : chanter, assassiner, se suicider… Quant à l’Espagne de Fidelio, elle fait surgir de l’ombre carcérale « cachots obscurs aux ambiances crypto-gothiques », la figure éblouissante de Leonore, amoureuse combattante, au chevet de son époux condamné (Florestan)…
Les somptueuses fables lyriques qui s’affichent ainsi à Dijon pour la saison 2023 – 2024, offrent quelques réponses à la question centrale : « que sommes-nous capables de faire par amour ? Et jusqu’où peut-il nous conduire ? ». Passionnante thématique qui s’illustre à Dijon ainsi, et dans une conscience éclairée, celle qui du côté de l’art, s’oppose à la guerre : « Célébrer la beauté, ce n’est pas forcément se distraire ni détourner les yeux. Ce peut être, aussi, maintenir l’expression d’une exigence essentielle : celle d’un monde toujours plus humain et plus juste, contre les fausses valeurs des massacreurs qui s’acharnent à le dévaster. Je dédie aux peuples qui résistent, par amour de la vie contre l’infâme barbarie de la guerre, la beauté de notre saison. ». Illustration pour L’Autre voyage © Lorenzo Mattotti

 

Le contexte de la guerre en Ukraine inspire l’un des éditos les plus justes et clairvoyants. Vite, nous avons hâte de découvrir et vivre la somptueuse saison nouvelle de l’Opéra de Dijon ! / Lire l’édito complet de Dominique Pitoiset : https://opera-dijon.fr/fr/au-programme/l-edito-de-dominique-pitoiset/

 

 

Découvrez, parcourrez puis vivez la nouvelle saison 2023 – 2024 de l’Opéra de Dijon, conçu par Dominique Pitoiset ici :

https://opera-dijon.fr/fr

 

____________________________________

 

 

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE, concert. MONACO, Auditorium Rainier III, le 16 juin 2024. TCHAÏKOVSKY / BRUCKNER. Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, Pablo Fernandez (violoncelle), Kazuki Yamada (direction).

C’est sur un éclatant succès que s’achève la saison 23/24 de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, tandis que la saison...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img