Livres. L’Avant-Scène Opéra n°278. Rossini : Otello

Rossini_otello_278_avant_scene_operaL’Avant-Scène Opéra n°278. Gioachino Rossini : Otello. Le nouveau volume de l’Avant Scène Opéra s’intéresse à l’Otello rossinien (Naples, 1816), à l’occasion de la production événement avec Cecilia Bartoli programmée au TCE à Paris en avril 2014, elle même créée à Zurich en février 2012. Voici le cas emblématique d’un opéra méconnu, qui appartenant au cycle des opéras napolitains du jeune compositeur surdoué (il a à peine 23 ans alors), souligne combien le musicien avait à cœur de renouveler le genre lyrique, sur le mode tragique et pathétique. Outre les entrées et parties désormais traditionnelles de chaque Avant-Scène Opéra (livret intégral publié annoté scène par scène avec le guide d’écoute permettant de suivre l’action en identifiant les partis pris musicaux et les enjeux scéniques et dramatiques en jeu…), l’apport de la publication éclaire remarquablement ce en quoi l’ouvrage est d’une modernité rare, voire d’une violence (acte III) déjà toute romantique, une intensité qu’avait bien comprise l’une de ses interprètes fameuses, Maria Malibran (après La Pasta) : n’hésitant pas à affiner encore, soir après soir, un jeu expressif et passionnel au mépris des bienséances (le témoignage de Delacroix est ici emblématique), toujours soucieuse de l’impact émotionnel de son personnage au moment du double crime de la fin.

Sommet tragique de 1816

Très intéressant également, le portrait du librettiste Berio, – le marquis Berio di Salsa, noble lettré engagé atypique à Naples, qui n’hésite pas à reprendre l’arche tragique du drame légué par Shakespeare.
Ce qui fait la force de l’Otello rossinien – en comparaison avec celui de Verdi par exemple, plus proche de la source Shakespearienne, c’est la violence et la barbarie avec laquelle est peinte la relation de Desdémone avec les hommes : son père Elmiro d’abord réticent à son mariage avec le Maure noir ; le fils du Doge qui l’aime, Rodrigo ; Iago lui-même amoureux de la belle, et enfin Otello (avec lequel elle s’est secrètement mariée) : l’ouvrage met en lumière l’impuissance et la passion fatale de l’héroïne qui affronte avec dignité une société phallocratique et cruelle.

A la lecture du présent ouvrage, on comprend la modernité et l’audace du livret, la construction de la musique, surtout dans l’acte III, véritable “modèle” du romantisme rossinien à l’époque. En 1816, Rossini fait montre d’une diversité de registres poétiques exceptionnelle : 1816 est aussi l’année de son triomphe dans la veine comique avec joyau buffa absolu, Le Barbier de Séville.
Un tel chef-d’oeuvre mérite ce dossier complet, captivant grâce à ses entrées multiples et complémentaires.

Sommaire

L’œuvre
Points de repères
Hélène Cao : Argument
Hélène Cao : Introduction et Guide d’écoute
Francesco Berio di Salsa : Livret intégral italien
Laurent Cantagrel : Nouvelle traduction française
Regards sur l’œuvre
Paul-André Demierre : La carrière napolitaine de Rossini
Jean Cabourg : Desdemona et les trois ténors, profils vocaux
Céline Frigau Manning : Une panthère sur la scène romantique, Maria Malibran dans l’Otello de Rossini
Giuseppe Montemagno : Pérégrinations et fortune de l’Otello de Berio
Lady Sydney Morgan : Le salon du Marquis Berio
Stendhal : Un conte de Barbe-Bleue ?

Dossier sur la production d’Otello au Théâtre des Champs-Elysées (avril 2014)
Témoignages de Cecilia Bartoli, John Osborn, Patrice Caurier et Moshe Leiser, Jean-Christophe Spinosi
Revue de presse de la création de la production, par Tancrède Scherf (Opernhaus Zürich 2012)

L’œuvre à l’affiche. Recherche : Hélène Malard
Les grandes distributions au XIXe siècle
Otello à travers le monde (1964-2014)

L’Avant-Scène Opéra n°278. Gioachino Rossini : Otello. Parution : 06/01/2014. 128 pages. ISBN : 978-2-84385-311-1. Consultez le site de L’Avant-Scène Opéra. Options d’achat (27 euros), version PDF téléchargeable (25 euros).

Comments are closed.