Johannes Moser, violoncelle


arte_logo_175Télé, Arte. Le 2 juin 2013, 16h20. Portrait de Johannes Moser, violoncelle

Une journée dans la vie du violoncelliste Johannes Moser. 
La musique est un sport : la quĂŞte d’une perfection atteinte au prix d’une discipline de fer. L’artiste germano-canadien Johannes Moser n’a pas envie de choisir entre le violoncelle classique et sa variante Ă©lectrique, le violoncelle amplifiĂ©. Il joue des deux instruments avec maestria, et certains compositeurs contemporains ont dĂ©jĂ  Ă©crit des Ĺ“uvres pour violoncelle Ă©lectrique spĂ©cialement pour lui. L’an passĂ©, en septembre, il faisait ses dĂ©buts avec l’Orchestre philharmonique de Berlin. Evidemment, on attendait de lui qu’il joue du violoncelle classique. Car Johannes Moser avait Ă©tĂ© personnellement invitĂ© par le chef d’orchestre indien Zubin Mehta. Pour cet Ă©vĂ©nement – une sĂ©rie de quatre concerts – l’artiste a fait appel Ă  une coach spĂ©cialisĂ©e dans le mental. Johannes Moser s’est inspirĂ© de la prĂ©paration des sportifs de haut niveau. Il faut dire que le violoncelliste n’aime pas laisser de place au hasard.

Un film de Holger PreuĂźe

Comments are closed.