vendredi, décembre 9, 2022

Jacques Offenbach: Orphée aux enfers, 1858 France Musique. Lundi 20 juillet 2009 à 22h, en direct d’Aix

A ne pas rater


Jacques Offenbach
Orphée aux enfers
, 1858

France Musique
En direct d’Aix en Provence
Lundi 20 juillet 2009 à 22h


Orphée bouffe … et féerique

Restitué par Virgile (4è Géorgique), la figure d’Orphée charmant les animaux (en particulier marins), et les divinités des enfers, par la seule beauté de son chant et de son propre accompagnement à la lyre, est transcrit sur le mode bouffe par Offenbach. Créée aux Bouffes Parisiens le 20 octobre 1858, la partition est l’un des plus grands succès de l’époque, jouée près de 230 fois depuis sa création sur les boulevards parisiens!

Offenbach remanie la partition qui devient un opéra féerie en 4 actes, dans une version plus équilibrée dramatiquement, créée au Théâtre de la Gaieté, le 7 février 1874. Orphée violoniste et fabricant de miel (!), aimerait bien se défaire de son épouse Eurydice qu’il ne supporte plus. D’autant qu’Aristée-Pluton entiché de la belle, la fait mourir pour qu’elle soit avec lui… Mais le mythe poursuit le héros musicien, et l’opinion publique somme Orphée de respecter le pacte mythologique, et de reprendre son épouse des griffes infernales: à contre coeur, le poète part dans l’Arverne. Eurydice y est courtisée à présent par Jupiter qui sous la forme d’une mouche lui fait une cour assidue. Offenbach copie et cite Gluck (« j’ai perdu mon Eurydice »).
Jupiter doit renoncer à la belle: Eurydice sera rendue à son époux, Orphée. Mais le dieu des dieux se révise et change Eurydice en… Bacchante. L’opéra s’achève dans une bacchanale fracassante, c’est à dire à l’époque d’Offenbach, génie des boulevards, en un french Cancan endiablé.

Musicalement, Offenbach se surpasse: vitalité et trouvailles rythmiques, richesse et génie de la mélodie (en particulier dévolus au violon solo, l’instrument d’Orphée). Aux côtés de sa séduction formelle, la pièce sait aussi jouer des situations et des références au contexte politico-sociétal de l’époque, à ses affaires truculentes propres au Second Empire que le compositeur évoque indirectement, avec une science incomparable, ajoutant au délire sans limite, la pure poésie et les pointes satiriques.

Version aixoise 2009
Première version : Opéra bouffe en deux actes et quatre tableaux. Livret d’Hector Crémieux et Ludovic Halévy
Créé à Paris au Théâtre des Bouffe-Parisiens le 21 octobre 1858 avec quelques ajouts de la version de 1874
Editeur : Offenbach Edition Keck (OEK)

Eurydice, Pauline Courtin
Orphée, Julien Behr
Aristée / Pluton, Mathias Vidal
Jupiter, Vincent Deliau
L’Opinon Publique, Marie Gautrot
John Styx, Jérôme Billy
Mercure, Paul Cremazy
Cupidon, Emmanuelle de Negri
Diane, Soula Parassidis
Vénus, Marie Kalinine
Minerve, Estelle Kaique
Junon, épouse de Jupiter, Sabine Revault d’Allonnes

Choeur Choeur du Festival d’Aix-en-Provence
Chef de choeur Nicolas Kruger
Orchestre Camerata Salzburg
Direction musicale, Alain Altinoglu

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

Reportage vidéo. Mathieu SALAMA enregistre son nouvel album : Nu Baroque

Annoncé fév 2023, le nouveau cd du contre-ténor MATHIEU SALAMA s'intitule NU BAROQUE, une mise à nu et aussi...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img