GSTAAD MENUHIN Festival 2019, Entretien avec Christoph Muller

gstaad-menuhin-festival-2019-PARIS-annonce-présentation-classiquenews-582Entretien avec Christoph Muller, intendant et directeur artistique du GSTAAD MENUHIN FESTIVAL, premier festival de musique classique chaque été en Suisse. Le festival est devenu depuis la direction de Christoph Muller, une “grosse machine”, un événement incontournable dans le paysage musical alpin, qui pourtant a su garder sa dimension humaine comme maintenir très haute son exigence artistique.  PARIS est à l’honneur cet été à GSTAAD en 2019. Avec plus de 60 concerts, des programmes prometteurs dont plusieurs inédits et des créations, la présence d’artistes parmi les plus passionnants de la scène musicale actuelle, GSTAAD, chaque été, réalise une affiche incontournable, du 18 juillet au 6 sept 2019. Voici les points forts d’une édition désormais très attendue et à très fort potentiel, au regard de la diversité et de l’équilibre de ses choix artistiques. Christoph Muller nous présente la nouvelle édition 2019 du GSTAAD MENUHIN festival & academy…

 

 

GSTAAD suisse vaches r faux copyright annonce concert menuhin gstaad festival and academy 2018 classiquenews

 

 

 launen-lec-view-gstaad-menuhin-festival-concerts-2018-by-classiquenews-gstaad-saanen-menuhin-festival-presentation-2018

 

 

CLASSIQUENEWS / CNC : Comment abordez-vous cette année la thématique « PARIS » ?

gstaad-menuhin-festival-2018-itv-presentation-par-christoph-muller-festival-gstaad-menuhin-2018-par-classiquenewsCHRISTOPH MULLER : Il s’agit de plusieurs cycles de concerts sur le thème de Paris, dont les 5 concerts avec le pianiste français Bertrand Chamayou dans des programmes évidemment français (entre autres les 25 et 26 juillet). J’ai souhaité aussi des concerts jouant sur les contrastes : ainsi Messiaen, Beethoven ; et des oeuvres qui synthétisent l’esprit et le style français, comme le Quintette de Franck,… aux côtés de La Truite de Schubert (3 août).
Le Festival de Gstaad honore son fondateur Yehudi Menuhin dont les années parisiennes sont clairement évoquées ; cette période à Paris est importante dans la carrière du violoniste, et Patricia Kopatchinskaya lui dédiera 3 programmes (dès le 18 juillet dans le programme inaugural, en soulignant aussi la rencontre et la collaboration de Menuhin avec Enesco à Paris.
Le Festival de Gstaad offre une place privilégiée aux grands concerts symphoniques, c’est pourquoi, en liaison avec le thème français, nous jouons cet été sous la tente quelques chefs d’oeuvres français : la Symphonie fantastique de Berlioz, La Valse et Boléro de Ravel, aux côtés de Richard Strauss, et du Stravinsky participant à Paris à l’aventure des Ballets Russes (Petrouchka).
Enfin Paris et la France seront aussi célébrés dans le choix des artistes et des orchestres invités cette année : le Philharmonique de Radio France, le National de France, l’Orchestre National de Lyon… Je n’oublie pas le baroque également : Hervé Niquet dirige son Concert Spirituel en ouverture du Festival, dans l’église de Saanen, là même où a joué notre fondateur Yehudi Menuhin (Le Concert Spirituel jouera le Te Deum de Charpentier).

 

 

CLASSIQUENEWS / CNC : Ce qui frappe à Gstaad l’été, c’est l’équilibre que vous maintenez au sein de la programmation, entre les œuvres du répertoire et les créations comme les nouveaux programmes. Quels sont les rendez-vous importants sur ce thème ?

CHRISTOPH MULLER : Le temps fort sera la création de la pièce que j’ai commandé au compositeur français Tristan Murail (1er septembre, avec l’Orchestre National de Lyon).
Il y a d’autres premières cet été, comme les débuts (enfin) de Yuja Wang à Gstaad (2 concerts : avec Staat Dunder et Otto Osenmeyer ; mêmes débuts à suivre, ceux de la violoniste Hilary Hahn ; enfin, Patricia Petibon revient à Gstaad pour un programme construit autour de Mozart à Paris… un période particulièrement intéressante qui concerne le Mozart des Noces des Figaro.

Côté programmes en création, citons le concert Baroque avec Nurial Rial (8 juillet), et aussi le concert du 21 juillet, où notre fidèle violoncelliste, Sol Gabetta joue le Concerto de Saint-Saëns ; ce même programme comprend aussi l’oeuvre nouvelle de Bruno Soeiro sur le parfum, claire référence à la créativité français et à l’esprit de Paris : il s’agit d’un concert sensoriel et interactif où le public sera invité à sentir des essences et des parfums en rapport avec les œuvres jouées pendant le concert  (création de « Sillages, sons de parfums pour orchestre de chambre / durée : 10 mn).

 

 

CLASSIQUENEWS / CNC : le Festival ne cesse de se développer, en particulier en investissant de nouveaux lieux. Pouvez-vous nous présenter cette amplification, outre les sites désormais emblématiques du Festival Menuhin à GSTAAD ?

CHRISTOPH MULLER : au total, le festival compte 8 églises associées, dont une nouvelle cette année Lenk. Saanen qui est le lieu emblématique du Festival : c’est là où Yehudi Menuhin a joué dès le début ; chapelle de Gstaad, Rougemont, Launen, Zweisimmen, Gsteig, Boltigen… Il s’agit d’écrins incomparables pour leur acoustique et la proximité avec le public. Les sites sont très beaux, nichés au pied des massifs alpins et dans un cadre verdoyant à la fois pastoral et idyllique. Les festivaliers sont désormais familiers de la tente évidemment de GSTAAD (1800 places) idéale pour les grands concerts symphoniques ou lyriques.

 

 

CLASSIQUENEWS / CNC : Vous développez aussi votre présence sur la toile grâce à votre offre digitale spécifique (Gstaad Digital Festival). Cette année est marquée par de nouveaux rvs importants, qu’il s’agisse de vidéos exclusives ou de live prometteurs. Un aperçu de la programmation digitale 2019 ?

CHRISTOPH MULLER : La plateforme digitale que nous développons à présent permet de rendre accessible les concerts et programmes de notre Festival au plus grand nombre. La part des internautes qui consultent et visionnent nos pages et nos vidéos ne cesse de croître. Actuellement il est possible de revoir certains concerts qui restent mémorables, défendus par les artistes qui nous sont fidèles à présent : Sol Gabetta, Patricia Kopatchinskaya, Bertrand Chamayou, Giovanni Antonini, Paul McCreesh… Notre offre s’enrichit et les internautes nous suivent. Ce sont des moments de partage et d’émotions qu’il est très agréable de revivre sur la toile.

 

 

Propos recueillis en avril 2019

 

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

CONCERTS FILMES et DIFFUSÉS en 2019 :
Concerts filmés en 2019 et rentransmis sur le site du GSTAAD MENUHIN Festival :
Programme indicatif à confirmer sur le site du Festival d’ici là

21.7 : Parfum et musique (Sol Gabetta)gstaad-menuhin-digital-festival-classiquenews-schedule-calendrier-des-captations-et-diffusions-par-classiquenews
2.8 : Clair de lune (Fazil Say)
3.8 : La Truite (Sol Gabetta & Bertrand Chamayou)
3.8 : Nocturne aux chandelles (Jean Rondeau)
10.8 : Cabaret & Chansons (Ute Lemper)

et probablement :
Live streaming de la Masterclass avec le pianiste Andras Schiff
(à confirmer)

 

 

 

 

LIRE notre présentation du GSTAAD MENUHIN Festival 2019
https://www.classiquenews.com/gstaad-menuhin-festival-2019-paris-18-juil-6-sept-2019/

VISITER aussi le volet dédié aux contenus digitaux, sur le site du GSTAAD Menuhin Festival 2019 :
https://www.gstaaddigitalfestival.ch

CONSULTER sur le site du GSTAAD MENUHIN Festival & Academy, le programme complet
https://www.gstaadmenuhinfestival.ch/fr/programme-and-location/concerts-2019/gala-concert-orchestral-21-07-19

 VOIR le teaser PARIS célébration / GSTAAD MENUHIN Festival 2019

 

 

________________________________________________________________________________________________

GSTAAD MENUHIN Festival 2019, richesse et diversité :
Le Festival suisse offre aussi bien d’autres séquences et découvertes. Parmi de nombreux programmes très prometteurs, nous en avons distingué quelques uns, en particulier 6 qui témoignent aussi de la grande diversité des genres abordés (opéra, musique de chambre, concert symphonique…) :

Les 80 ans de Bartok à GSTAAD, dim 11 août 2019, Saanen
Bertrand Chamayou & Kammerorchester Basel

Adam Laloum et la Quatuor Belcea (Bartok), le Lun 12 août 2019, Rougemont

La Lyra d’Orfeo : Luigi Rossi à la Cour de France (Anne d’Autriche et Mazarin)
Jeudi 15 août 2019, église de Zweisimmen

Cecilia Bartoli chante VIVALDI, vend 23 août 2019, Saanen

CARMEN de Bizet sous la tente de GSTAAD
sam 24 août 2019, avec entre autres : Gaëlle Arquez, mezzo-soprano (Carmen) ; Marcelo Alvarez, ténor (Don José) ; Julie Fuchs, soprano (Micaëla) ; Luca Pisaroni, baryton (Escamillo)… Orchestre de l’Opéra de Zurich – Philharmonia Zurich /Marco Armiliato, direction

BERLIOZ : Symphonie Fantastique – Dim 1er sept 2019 – Tente de Gstaad
Gautier Capuçon, violoncelle (Saint-Saëns : Cto pour violoncelle n°1)
Orchestre philharmonique de Radio-France (Paris)
Mikko Franck, direction

à suivre…

 

 

 

 

Comments are closed.