GLORY : Haendel majestueux, royal par Le Palais Royal

handel-haendel-portrait-classiquenewsSEINE MUSICALE, le 30 nov, 20h30. GLORY, Le Palais Royal. Voici un Haendel officiel, serviteur du prestige monarchique de la Cour de Georges II ; à la fois virtuose, festif et brillant. Jean-Philippe Sarcos et son orchestre sur instruments d’époque, après avoir fait paraître un album discographique plein de nerf et d’énergie (cd ” le temps des héros “, Mozart et Beethoven, album élu “CLIC de CLASSIQUENEWS“), interrogent la facilité de Haendel pour la veine célébrative voire solennelle : les 4 Coronation Anthems et le Te Deum de Dettingen, HWV 283, partitions majestueuses et sacrées, sollicitent un choeur expérimenté, des solistes de premier plan et un orchestre contrasté où perce le chant cérémoniel des trompettes, timbales… autant de signes d’une activité glorieuse. Au sein des Coronation Anthems, liés définitivement au prestige de la monarchie britannique, rayonne le sublime Zadok the Priest, créé en 1727, pour le couronnement de Georges II et de la reine Caroline ; Zadok, claire référence au sacre du Roi Salomon, est chanté depuis lors pour chaque couronnement à Westminster Abbey, dont le couronnement de la reine Elisabeth II. A la création les Anthems étaient composés pour 200 musiciens dans la vaste Abbaye de Westminster, avec l’éclat spécifique des instruments choisis : 2 hautbois, 2 bassons, 3 trompettes…
Le Te Deum de Dettingen, composé en 1743, un an après la création triomphale de son oratorio anglais Le Messie (1742), reste l’ultime partition cérémonielle de Haendel. Salué comme le compositeur le plus méritant d’Angleterre, attaché à la pompe et au décorum de la Cour anglaise, Haendel, le plus britannique des saxons, fusionne virtuosité italienne et profondeur digne de son prédécesseur Purcell. L’écriture pour le chœur manifeste ce goût particulier du compositeur pour la grandeur et pour la profondeur : une équation délicate que peu d’interprètes arrivent à exprimer…
Bien que peu enclin à la guerre comme à l’encouragement des troupes, Georges II, sexagénaire, (portrait ci dessous) sur le champ de bataille se révèle d’une ardeur inespérée et triomphante : à Dettingen, alors contre les français, le cheval du souverain s’emballe, devient incontrôlable et galope face à l’ennemi ; les soldats anglais découvrant le courage imprévu de leur roi, le suivent avec ardeur et remporte la victoire.

 

haendel-georges-II-classiquenews-glory-classiquenews-concert-annonce-critique-classiquenews
 

 

________________________________________________________________________________________________

RESERVEZ VOTRE PLACE pour ce concert BAROQUE à la Seine Musicale :boutonreservation
Samedi 30 nov 2019, 20h30
Auditorium de la Seine Musicale

 

 

 

________________________________________________________________________________________________

 

PROGRAMME

 

 

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

Coronation Anthems :
– Zadok the Priest, HWV 258 (5′)
– Let thy hand be strengthened, HWV 259 (10′)
– The King shall rejoice, HWV 260 (10′)
– My heart is inditing, HWV 261 (10′)

Te Deum de Dettingen, HWV 283 (40′)

 

 

 

DISTRIBUTION
Carlo Vistoli, contre-ténor
Mathias Vidal, ténor
Aimery Lefèvre, basse
Le Palais royal, chœur et orchestre sur instruments d’époque
26 instrumentistes, 29 chanteurs.
Direction musicale : Jean-Philippe Sarcos
Durée : 1h15

 

 

 

En LIRE PLUS sur le site du Palais Royal / Jean-Philippe Sarcos :

 

 

le-palais-royal-concert-glory-annonce-critique-concert-opera-critique-classiquenews

 

 

 

 

 

Comments are closed.