jeudi, décembre 8, 2022

Gioachino Rossini, Il Viaggio a Reims (1825)France 2. Vendredi 20 juillet 2007 à 1h35

A ne pas rater

Gioachino Rossini,
Il Viaggio a Reims
, 1825

France 2
Vendredi 20 juillet 2007 à 1h35

Opéra enregistré au Théâtre du Châtelet à Paris, en 2005. Réalisation: Vincent Bataillon.

Orphée Rossini
En coproduction avec le Théâtre Mariinski de Saint-Petersbourg, le Châtelet parisien nous offrait ce Viaggio a Reims, qui, dirigé par Valery Gergiev, revisite avec vitalité et jeunesse, la déroute des voyageurs, venus en diligence assister au Sacre de Charles X, en cette année 1825.
Sur la trame d’un événement dynastique de la plus grande importance et qui aurait suscité de principe l’écriture d’un seria, dans le registre le plus solennel, Rossini détourne l’approche, et tisse une comédie de pure jubilation, drolatique et virtuose (destinée aux meilleurs chanteurs de son époque), dans lequel, le compositeur gagne sans faillir ses galons de génie de l’élégance comique.
Dans la mise en scène d’Alain Maratrat, la distribution russe, composée de jeunes vocalistes engagés, porte avec vaillance et conviction l’éclat humoristique de la partition créée en 1825.
Commande officielle certes, Le Voyage à Reims, reste un tremplin pour chanteurs et acteurs chevronnés. Où le talent vocal égale la subtilité du jeu scénique. L’ouvrage est le dernier opéra italien composé par Rossini, alors âgé de 33 ans. Le compositeur recueille honneurs et privilèges à Paris. Ses opéras suivants seront tous en français.
Ainsi pour interrompre son inspiration dans le registre de l’opéra italien, Rossini déploie une écriture foisonnante, alliant l’éclat du bel canto à la vélocité rythmique.
Dans l’auberge du Lys d’or, les voyageurs bloqués dans la place car leurs bagages ont été oubliés, refont le monde, illustrent le dérisoire et le délire de la société humaine. A défaut d’assister à la cérémonie du Sacre de Charles X qui était l’objet de leur voyage, la brillante troupe, composée de 15 chanteurs, chante la passion de Rossini pour la vocalità. De sorte que ce Viaggio est la déclaration vibrante que Rossini adresse à l’art d’Orphée. Le dvd de cette production vient de paraître chez Opus Arte.

Illustration

Giaochino Rossini

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

CRITIQUE CD événement. José de BAQUEDANO : Musique pour la Cathédrale de Santiago (1 cd Lauda Musica LAU 022...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img