vendredi, décembre 9, 2022

Gioacchino Rossini: La petite messe solennelle, 1866. Riccardo Chailly Arte, dimanche 28 décembre 2008 à 19h

A ne pas rater

Giaocchino Rossini
La petite messe solennelle
, 1866

Arte
Dimanche 28 décembre 2008
à 19h

Avec Alexandrini Pendatchanska, soprano. Carmen Oprisanu, alto. Sefano Secco (ténor. Mirco Palazzi, basse. Choeur de l’opéra de Leipzig, Choeur et orchestre du Gewandhaus de Leipzig. Riccardo Chailly, direction. Concert enregistré à Leipzig les 6 et 7 novembre 2008. Réalisation: Michael Beyer (2008, 1h22mn)

Petite messe, grand coeur

Pour le 140ème anniversaire de la mort de Rossini, Riccardo Chailly à la tête du Gewandhaus de Leipzig joue l’une des partitions majeures de la ferveur rossinienne. Mais dans seconde version, symphonique.
Dans ce concert enregistré les 6 et 7 novembre 2008, solistes, choeur et orchestre abordent la partition de 1863 que le compositeur écrivit dans un premier temps pour voix, deux pianos et harmonium. En 1866, Rossini compose une nouvelle version symphonique car il ne souhaitait pas qu’après sa mort, un autre compositeur soit tenté d’écrire une lecture orchestrale de son ouvrage, quitte de façon posthume, à trahir sa pensée originelle.
« Bon Dieu…la voilà terminée cette pauvre petite messe. Est ce bien de la musique sacrée que je viens de faire, ou bien de la sacrée musique? » s’interrogeait Rossini un brin facétieux. L’auteur de tant de chefs d’oeuvre dans le genre buffa, approche sans effets et avec une franchise irrésistible la profondeur et la sincérité de la ferveur. Avec « peu de science, un peu de coeur« , le compositeur espérait ainsi son Paradis.

Illustrations: Rossini (DR)

- Espace publicitaire -spot_img
- Sponsorisé -
Derniers articles

POITIERS, TAP. Ensemble JUPITER, Léa Desandre… Venise baroque (13 déc 2022)

POITIERS, TAP. 13 déc 2022 : JUPITER, Léa Desandre… Venise baroque. Le TAP propose un Noël à Venise :...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img