mardi 25 juin 2024

GENEVE. GLI ANGELI – 3ème Festival HAYDN / MOZART : 8 – 15 juin 2023

A lire aussi
Emmanuel Andrieu
Emmanuel Andrieu
Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie à l’université de Montpellier, Emmanuel Andrieu a notamment dirigé la boutique Harmonia Mundi dans cette même ville. Aujourd’hui, il collabore avec différents sites internet consacrés à la musique classique, la danse et l’opéra - mais essentiellement avec ClassiqueNews.com dont il est le rédacteur en chef.

Le programme du 3ème Festival Haydn-Mozart, du 8 au 15 juin, fusionne excellence et diversité, tout en célébrant l’esprit des Viennois (Haydn – Mozart), leur élégance, leur finesse, leur sensibilité qui mêle sentiment et facétie…  Gli Angeli, dont le dernier cd est dédié à la Passion selon Saint-Jean de JS BACH (lecture plus que convaincante) proposent pas moins de 5 événements, tous emblématiques de leur approche artistique : l’ensemble fondé en 2005 par Stephan MacLeod, cultive et transmet l’ouverture donc l’éclectisme, le partage, le croisement des pratiques et des expériences. Ici les œuvres abordées profitent des expériences de musiciens et chanteurs qui ne jouent pas que du Baroque ; composés d’interprètes internationaux, de jeunes diplômés des Hautes Écoles de Musique de Bâle, Lyon, Lausanne et Genève, GLI ANGELI GENEVE diffusent une approche curieuse et généreuse qui revivifie l’interprétation des partitions. Leur Festival HAYDN / MOZART en témoigne cette année à travers 6 rvs incontournables. Tout en préservant la cohésion d’équipe, GLI ANGELI GENEVE invitent cette année plusieurs personnalités marquantes dont Marina Viotti (récital dédié aux voix mozartiennes), Philippe Herreweghe (pour une somptueuse soirée d’oratorio : le dramatique et fervent Elias de Mendelssohn), dans une version probablement ciselée vocalement et instrumentalement… tous les sens sont suscités comme le souligne la soirée musicale et gastronomique qui célèbre les mille séductions de la chanson écossaise.

 

 

 

 

 

 

3ème Festival HAYDN / MOZART – 8 – 15 juin 2023

CONSULTEZ LE PROGRAMME / 5 EVENEMENTS, ici :

https://www.gliangeligeneve.com/fr/index.html
https://www.gliangeligeneve.com/fr/agenda/index.html

5 EVENEMENTS

 

 

 

 

 

HORS CADRE
Jeudi 8 juin 2023 / 19h
Genève, Cour du Musée d’Art et d’Histoire

Emmanuel Laporte, hautbois
Stephan MacLeod, direction

MOZART
Concerto pour hautbois et orchestre KV 314/271
Symphonie n°34 KV 338

HAYDN
Symphonie n°69 Laudon

 

Présentation du concert à 19h15 par Philippe Albèra
En cas de pluie, le concert aura lieu à la Salle Frank Martin

“Hors cadre”… parce qu’en 1780, Mozart ne supporte plus sa vie à Salzbourg, soumis comme un domestique au bon plaisir du Prince-Archevêque, l’infâme Colloredo : il se sent en cage et le fait entendre. La symphonie n°34 en do majeur date de l’époque où sa libération est proche. La symphonie Laudon de Haydn est novatrice : elle dépasse l’esthétique tourmentée / contrastée du Sturm und Drang et s’ouvre sur de nouveaux territoires. LIRE ici notre critique du concert GLI ANGELI avec Emmanuel Laporte, hautbois / Le 8 juin 2023

Réservation en ligne :
https://etickets.infomaniak.com/shop/1UKwcglrC1/
_________________________________________________________

 

 

 

GRAN PARTITA
Vendredi 9 juin 2023 / 20h
Genève, Conservatoire de Musique de Genève (Salle Franz Liszt)
Stephan MacLeod, direction

MOZART
Sérénade KV 361 Gran Partita

Le Nozze di Figaro KV 492
(Transcriptions pour 12 instruments à vent et contrebasse par Alfredo Bernardini)

Présentation du concert à 19h15 par Philippe Albèra

Sommet absolu de la musique pour instruments à vent (et contrebasse), la Gran Partita de Mozart est rarement jouée sur instruments anciens. La lecture qu’en offre Gli Angeli se révèle irrésistible : « textures rondes et douces des clarinettes et des cors de basset anciens, lumière fine et perçante des hautbois d’époque, bienveillante rondeur des bassons classiques, rugosité et soyeux des cors naturels »… autant de couleurs restituées dans leur intensité et leur format sonore originels…

Réservation en ligne :
https://etickets.infomaniak.com/shop/1UKwcglrC1/
_________________________________________________________

LA VOIX DE MOZART
Dimanche 11 juin 2023 / 16h

Genève, Cour du Musée d’Art et d’Histoire
Marina Viotti, mezzo-soprano
Stephan MacLeod, direction

MOZART
Exsultate, jubilate
Ouvertures, airs d’opéra et de concert

HAYDN : Symphonie n°98

Présentation du concert à 15h15 par Philippe Albèra
En cas de pluie, le concert aura lieu à la Salle Frank Martin

Récemment couronnée aux Victoires de la Musique classique 2023, la mezzo-soprano Marina Viotti propose un somptueux récital dédié à la voix mozartienne, « aux frontières floues que le compositeur viennois entretenait entre les tessitures ». La diversité des airs ainsi choisis, l’agilité requise, cette équation ténue entre virtuosité et sincérité fondent un programme exceptionnel, permis par les capacités de la cantatrice invitée par GLI ANGELI : l’Exsultate, jubilate, et ses cascades de vocalises aériennes, les airs de Susanna comme de Cherubino, les plus belles pages (écrites pour des castrats) de La Clemenza di Tito, de Mitridate, ou d’Ascanio in Alba… sont ici des redécouvertes absolues.

Réservation en ligne :
https://etickets.infomaniak.com/shop/ssY3BNAi4o/
_________________________________________________________

 

 

 

SCOTTISH SONGS / CHANSONS ÉCOSSAISES
Lundi 12 juin 2023 /19h
Genève, Kiosque des Bastions
Alexis Kossenko, flûte – Eva Saladin, violon
Ophélie Gaillard, violoncelle – Giovanna Pessi, harpe
Stephan MacLeod, basse

Dîner – Concert / Whisky & Beer

Soirée à la promesse double : musicale et gastronomique, qui mêle plaisirs des papilles et quatre interventions musicales intercalées entre l’apéritif, l’entrée, le plat et le dessert – le programme met à l’honneur la chanson écossaise, de Oswald et Geminiani à Haydn et Beethoven. Les musiciens évoquent ainsi l’histoire d’une forme d’expression musicale populaire et savante à la fois, qui plaisait tant au tournant du XIXe siècle qu’on demandait à tous les grands compositeurs de l’époque d’en publier des arrangements ; ainsi un folklore simple et profond fut apprécié dans les salons bourgeois sans rien perdre de ces fondamentaux : fraîcheur, franchise, vigueur, soit une écossaise joie de vivre.

Réservation en ligne :
https://etickets.infomaniak.com/shop/moSHYMNdNE/
_________________________________________________________

 

 

Elias – Mendelssohn
Jeudi 15 juin 2023 / 20h
Genève, Victoria Hall
Philippe Herreweghe, direction

Sandrine Piau, soprano – Lucile Richardot, mezzo-soprano
Werner Gura, ténor – Stephan MacLeod, basse

MENDELSSOHN : Elias op. 70

Présentation du concert à 19h15 par Philippe Albèra

Chaque année, Gli Angeli Genève invite une ou un grand musicien pour être la figure de proue de notre festival. Après le regretté Michel Corboz en 2020 et Kristian Bezuidenhout en 2021, invitation est faite à Philippe Herreweghe pour une soirée consacrée au « tellurique »oratorio « Elias » de Mendelssohn. Le chef flamand, aborde pour la première fois la partition dramatique au souffle spectaculaire, dans les conditions spatiales spécifiques que GLI ANGELI réserve à la musique d’oratorio. Approche et lecture très prometteuse, d’autant plus avec la quatuor vocal ainsi constitué.

Réservation directement sur le site du Victoria Hall / Genève :
https://billetterie-culture.geneve.ch/selection/event/date?productId=10228604107800

_________________________________________________________

 

 

 

 

Abonnements
Découvrez nos abonnements pour avoir accès à tous les concerts du Festival Haydn-Mozart : https://etickets.infomaniak.com/shop/RU0jYjM3rn/

 

À VOS AGENDAS ! Bientôt la nouvelle saison 23 / 24 de GLI ANGELI à Genève…
Le programme de la prochaine saison 2023-2024 sera disponible sur notre site internet dès le 5 juin !

TOUTES LES INFOS, l’actualités, les concerts, les événements, les cd sur le site :
www.gliangeligeneve.com

 

 

 

VIDÉO

Festival HAYDN MOZART 2021
Concerto pour flûte et orchestre n°1

 

Concerto pour flûte et orchestre n°1
Haydn, Symphonie 66
Mozart, Andante pour flûte et orchestre, KV 315
Mozart, Concerto pour flûte et orchestre n°1, KV 313

Gli Angeli Genève
Alexis Kossenko, flûte
Stephan MacLeod, direction

https://www.gliangeligeneve.com/fr/media/index.html

 

 

 

 

 

ENTRETIEN

avec STEPHAN MAC LEOD, directeur artistique de GLI ANGELI GENEVE

 

 

 

CLASSIQUENEWS : Pourquoi avoir créé un festival et pourquoi ce titre « Haydn-Mozart » ?

STEPHAN MACLEOD : Nous avons initié en 2017 une Intégrale des symphonies de Haydn sous la forme de trois concerts annuels à Genève. La motivation venait de la multiplication des sollicitations pour aborder un répertoire plus tardif que notre répertoire baroque, et du désir d’apprendre et de grandir en tant qu’orchestre classique, de la même manière que nous avions pu le faire en tant qu’ensemble et orchestre baroque grâce à notre travail assidu sur l’œuvre de Bach. Dès 2021, nous avons décidé de concentrer les trois concerts de cette série classique sur une seule période de l’année, soit 2 à 3 semaines en juin, comprenant aujourd’hui le festival et l’enregistrement d’un CD. Nous avons centré le répertoire du festival autour des figures tutélaires de Haydn et Mozart, dont les legs sont si bons et nombreux qu’ils nous garantissent un matériau parfait autant qu’inépuisable pour apprendre, progresser et tisser un lien fort avec notre public. Ce qui ne nous empêche pas de nous en éloigner, quand l’occasion se présente, pour aborder d’autres répertoires et compositeurs…

Les deux premières réalisations au disque de Gli Angeli Genève en tant qu’orchestre classique sont pour nous de vraies réussites (Symphonies concertantes d’Anton Reicha avec Christophe Coin, Davit Melkonyan, Chouchane Siranossian et Alexis Kossenko comme solistes, et Concertos de Mozart pour flûte et orchestre avec Alexis Kossenko). J’ai toujours souhaité que mon ensemble puisse s’arroger la légitimité d’un répertoire aussi large et éclectique que possible, entre autres pour nous extirper des carcans et étiquettes que les sur-spécialisations et leurs chapelles respectives ont pu faire naître dans nos métiers.

 

 

CLASSIQUENEWS : 2023 en marque déjà la 3è édition ; comment a-t-il évolué depuis sa première édition ? En quoi le développement du Festival est-il lié à votre ensemble Gli Angeli, comment les deux fonctionnent-ils ?

STEPHAN MACLEOD : Nous avons dès le début donné deux axes à ce petit festival, qui sont toujours valables pour cette 3ème édition :

  • Des concerts dans plusieurs lieux et en profitant des beaux jours de juin pour en prévoir au moins deux dans la magnifique cour du Musée d’Art et d’Histoire de Genève
  • Mettre chaque année Gli Angeli Genève entre les mains d’une grande personnalité pour au moins un concert (Philippe Herreweghe dans Elias de Mendelssohn cette année)

Le Festival est entièrement géré et organisé par Gli Angeli Genève. C’est un énorme travail bien sûr, mais qui ne met pas plus ni moins en évidence que toutes nos activités à Genève (17 concerts annuels) le manque récurrent de moyens administratifs que nous avons pour tout faire. C’est un combat qui est lourd à mener parce que nous manquons de moyens et sommes dans l’attente d’une nécessaire augmentation de subvention par les pouvoirs publics, mais nous espérons que le jeu va continuer à en valoir la chandelle…. Et le public est là !

 

 

CLASSIQUENEWS : Quelles sont les nouveautés voire les créations pour l’édition 2023 ?

STEPHAN MACLEOD : Cette année, nous aurons en plus d’un concert purement symphonique (le concert d’ouverture) et d’un grand oratorio (Elias de Mendelssohn) trois concerts de formes très différentes :

Un concert “all winds“ avec la reine des Sérénades de Mozart pour ensemble de vents et contrebasse : la Gran Partita, couplée aux merveilleux arrangements d’Alfredo Bernardini d’extraits des Noces de Figaro, pour ces mêmes instruments;

Un grand récital d’airs de Mozart par Marina Viotti, articulés autour de la première symphonie londonienne de Haydn (n°98), avec entre autre l’Exsultate Jubilate (et rares sont les mezzos qui chantent aujourd’hui ce chef-d’œuvre écrit pour le castrat Rauzzini). Ce programme fera d’ailleurs l’objet d’un CD pour le label Aparté, pour qui Gli Angeli Genève enregistre depuis le début de cette année (un premier disque Josquin à paraître à l’automne 2023) ;

Un “dîner-concert“, ou moment de gastronomie en musique, dans le magnifique restaurant du Kiosque des Bastions, où je partagerai la scène (et la table) avec les quatre merveilleux complices que sont Ophélie Gaillard, Eva Saladin, Alexis Kossenko et Giovanna Pessi, pour quatre “sets“ de chansons écossaises, d’Oswald à Beethoven en passant par Geminiani, Haydn et plusieurs autres…

CLASSIQUENEWS : l’un des temps forts cette année, en liaison avec la présence de Philippe Herreweghe, est l’oratorio ELIAS de Mendelssohn. En quoi jouer cette œuvre est important ?

STEPHAN MACLEOD : Dans un premier temps il y a l’importance de la venue de Philippe Herreweghe pour ce projet, en lien avec tout ce qu’il représente pour beaucoup d’entre nous. Son impact sur le rapport à la musique comme sur les carrières de plusieurs des musiciens qui forment le noyau de notre ensemble, dont moi-même, est immense. Sa manière de faire a marqué un grand nombre d’entre nous et pouvoir placer entre ses mains le merveilleux instrument que Gli Angeli est devenu est une source de joie et de fierté.

Dans un deuxième temps, il y a un double défi. Le premier est lié à l’identité sonore et interprétative de notre ensemble. Les chanteurs y chantent en effet devant l’orchestre, ce qui est parfaitement défendable, sinon profondément correct historiquement en ce qui concerne toute la musique du 18ème siècle. Mais pour Mendelssohn, c’est beaucoup plus discutable. Or nous voulions le donner ainsi – et je suis reconnaissant envers Philippe d’avoir accepté d’essuyer les plâtres – parce que cela nous permet de rester fidèles à une manière de faire et d’aborder cette œuvre immense avec un effectif choral très réduit (17 chanteurs), mais avec la conviction que cela n’altèrera en rien (au contraire !) les équilibres et balances  attendus. Le deuxième défi concerne notre orchestre et les cordes avant tout. Mendelssohn, c’est une bascule technique dans un nouveau monde. Les archets, notamment, changent très vite à cette époque et l’évolution de l’usage du violon en orchestre connaît probablement entre Beethoven et Mendelssohn sa plus grande et rapide évolution dans l’Histoire.

 

 

 

CLASSIQUENEWS : D’une façon générale, quelles évolutions avez-vous remarquées en matière d’interprétation baroque et historique ? Qu’est ce qui détermine spécifiquement le travail que vous menez avec Gli Angeli ?

STEPHAN MACLEOD : La plus grande différence entre mes débuts dans les années 90 et aujourd’hui, c’est le niveau des musiciens, et surtout des instrumentistes. La très grande popularisation des ensembles et orchestres sur instruments d’époque dès les années 80 a entraîné la multiplication de centres d’enseignement de très haut niveau, dans lesquels les premières et deuxièmes vagues de “baroqueux“ ont formé plusieurs générations d’instrumentistes avides de maîtriser les instruments. Et les résultats sont là. Le niveau a beaucoup monté, de même que les exigences, et c’est une chose formidable.

Une des spécificités de Gli Angeli Genève est de miser sur le pouvoir d’un collectif d’exception en réunissant des personnalités aussi fortes que possible, ou chacun et chacune pourrait être chef(fe). Cela donne généralement une sorte de “dream team“, soit un ensemble dont la première particularité est le niveau cumulé de toutes les individualités, et des pupitres d’un excellent niveau technique et musical. En termes de potentiel, Gli Angeli est une sorte d’équivalent sur instruments anciens de l’Orchestre du festival de Lucerne.

 

Propos recueillis en mai 2023

 

 

 

 

 

 

BIOGRAPHIES

 

Stephan MacLeod

Stephan MacLeod est né à Genève et a étudié le chant dans sa ville natale, à Cologne puis à Lausanne. Sa carrière de concertiste a commencé pendant ses études en Allemagne par une fructueuse collaboration avec Reinhard Goebel et Musica Antiqua Köln. Depuis, il chante régulièrement avec des chefs tels que Leonhardt, Herreweghe, Savall, Suzuki, Kuijken, Corboz, Brüggen, Kossenko, Pierlot, Luks, Mortensen, Harding, Junghänel, Rademann, Pichon, Van Immerseel, Coin, Rilling, Van Nevel et Bernius. Il est fondateur et chef de l’Ensemble Gli Angeli Genève qui donne une trentaine de concerts chaque année dans le monde entier, et il est régulièrement invité à diriger d’autres ensembles (OSR, Philharmonie Zuidnerderland, Nederlandse Bachvereniging, etc.). Plus de 100 CD, dont de nombreux primés par la critique, documentent son travail. Il est professeur de chant à la Haute Ecole de Musique de Lausanne depuis 2013 et le sera à la Haute Ecole de Musique de Genève dès septembre 2023.

Gli Angeli Genève

Gli Angeli Genève a été fondé en 2005 par Stephan MacLeod. Formation à géométrie variable et jouant sur instruments (ou copies d’instruments) d’époque, l’ensemble est composé de musiciens qui mènent des carrières dans le domaine de la musique baroque, mais qui ont la particularité de ne pas faire que de la musique ancienne. Cet éclectisme est garant de fraîcheur et d’enthousiasme. Depuis sa création, Gli Angeli Genève a été le terrain de rencontres entre des chanteurs et instrumentistes parmi les plus célèbres de la scène baroque internationale et des jeunes diplômés des Hautes Écoles de Musique de Bâle, Lyon, Lausanne et Genève. Reconnu internationalement depuis ses deux premiers disques parus en 2009 et 2010, l’ensemble donne aujourd’hui plus de quinze concerts par saison à Genève, dans le cadre de son Intégrale des Cantates de Bach, d’une série de concerts annuels au Victoria Hall, du festival annuel Haydn-Mozart créé par l’ensemble en 2021, et enfin de la Chambre des Anges, une nouvelle série de concerts inaugurée en 2022 et consacrée à la musique de chambre.

Parallèlement, il est sollicité en Suisse et à l’étranger pour y donner Bach, mais aussi Tallis, Josquin, Schein, Schütz, Johann Christoph Bach, Weckmann, Buxtehude, Rosenmüller, Haydn, Mozart, etc. C’est ainsi que ces dernières saisons, Gli Angeli Genève a été en résidence au Festival d’Utrecht et aux Thuringer Bachwochen, et s’est produit à Bâle, Zurich, Lucerne, Barcelone, Nürnberg, Bremen, Stuttgart, Bruxelles, Milan, Wroclaw, Paris, Ottawa, Vancouver, Amsterdam et La Haye. Gli Angeli Genève est un invité régulier des Festivals de Saintes, d’Utrecht, du Musikfest de Bremen et du Bach Festival de Vancouver. L’ensemble a fait en 2017 ses débuts au Grand Théâtre de Genève et en 2019 au KKL de Lucerne. A l’occasion du Festival Haydn-Mozart, Gli Angeli Genève collabore avec des chefs et des artistes invités : Michel Corboz en 2021, Kristian Bezuidenhout en 2022 et Philippe Herreweghe en 2023.

Le premier enregistrement de Gli Angeli Genève pour Claves Records, Musiques sacrées du XVIIe siècle à Wroclaw, a obtenu en 2019 le prix ICMA du meilleur disque de musique baroque vocale de l’année et La Passion selon Saint Matthieu de Johann Sebastian Bach a reçu un accueil enthousiaste, public comme critique, en Suisse et dans le monde. La discographie de l’ensemble comporte aussi une Messe en si de Bach, nominée aux ICMA 2022, les Cantates pour Basse de Bach, et les rares Symphonies Concertantes d’Antoine Reicha, avec comme solistes Christophe Coin, Davit Melkonyan, Chouchane Siranossian et Alexis Kossenko. Parus en octobre 2022, les Concertos pour flûte et orchestre de Mozart, avec Alexis Kossenko (flûte) et Valeria Kafelnikov (harpe) ont été nominés aux ICMA 2023 dans la catégorie « Concerto », et enfin, La Passion selon Saint Jean de Johann Sebastian Bach parue en avril 2023 a déjà fait l’objet de beaux éloges de la part de la presse et du public.

Gli Angeli Genève est au bénéfice d’une convention de soutien régionale avec la Ville de Genève, avec la République et Canton de Genève et avec le Théâtre du Crochetan.

 

- Sponsorisé -
- Sponsorisé -
Derniers articles

METZ, Arsenal. 5èmes Masterclasses Internationales de direction d’orchestre Gabriel Pierné, avec David Reiland : 8 > 12 juillet 2024.

Cycle événement à la Cité Musicale de Metz. Du 8 au 12 juillet 2024, le directeur musical de l’Orchestre...
- Espace publicitaire -spot_img

Découvrez d'autres articles similaires

- Espace publicitaire -spot_img